1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ... 193 »

Pendant la durée du procès, vous pourrez retrouver à la « une » du blog les « live-tweets » sur #Xynthia

Au besoin vous pourrez retrouver le verbatim du procès complet de la 1ere instance et de l’appel sur http://xynthia.fenvac.org/

J’encourage ceux qui veulent bien en prendre la peine, avant de commenter quoi que ce soit ici ou ailleurs, de lire le jugement du tribunal et l’arrêt de la cours d’appel en entier.

L’arrêt de la cours d’appel au format PDF

Le Jugement au format PDF

Compte Rendu de la FENVAC (PDF)


Tout le programme du procès en suivant ce lien

Voir les photos du procès


Tweets sur #Xynthia

La cour administrative d’appel de Nantes a confirmé vendredi la légalité des expropriations des maisons exposées au risque de submersion marine à La Faute-sur-Mer et à L’Aiguillon-sur-Mer, en Vendée, frappées par la tempête Xynthia en 2010, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

La cour était saisie par des propriétaires dont l’expropriation avait été déclarée d’utilité publique par le préfet de la Vendée en janvier 2013, et dont les biens avaient été déclarés cessibles au profit de l’État par un autre arrêté préfectoral pris à la même date.
Elle a statué dans le même sens que le tribunal administratif de Nantes qui, par plusieurs jugements rendus le 22 décembre 2014, avait rejeté les demandes d’annulation de ces arrêtés préfectoraux.

La cour « a notamment estimé que, dès lors que le coût des travaux de sauvegarde jugés nécessaires à la protection des vies humaines était très supérieur au coût des expropriations, qui ne pouvait légalement comprendre celui des acquisitions amiables préalablement réalisées par l’État, l’atteinte à la propriété privée et le coût de l’opération n’étaient pas de nature à retirer à l’expropriation contestée son caractère d’utilité publique ».

Les expropriations ont toutes été validées, à l’exception d’une partie car trois parcelles n’auraient pas dû être comprises dans le périmètre de la déclaration d’utilité publique, a détaillé la cour administrative d’appel à l’AFP.

Il y a plus de sept ans, dans la nuit du 27 au 28 février 2010, la tempête Xynthia avait causé la mort de 47 personnes en France, dont 29 sur la seule commune de La Faute-sur-Mer.

Après une longue procédure à l’amiable, l’État avait racheté 688 maisons sur cette commune et sur celle, voisine, de L’Aiguillon-sur-Mer en vue de les détruire.

Quelques propriétaires, dont une majorité détenant une maison secondaire à la « Pointe de l’Aiguillon », une zone dunaire protégée par les digues où l’eau était montée lors de la tempête Xynthia sans faire de victime, avaient refusé de céder leurs biens et saisi la justice pour contester leur expropriation.

L’ancien maire de La Faute-sur-Mer, René Marratier, qui a également refusé de céder sa maison à l’État, a lui aussi été débouté. Il avait été condamné le 4 avril 2016 par la cour d’appel de Poitiers à deux ans de prison avec sursis pour « homicides involontaires » pour ne pas avoir informé ses concitoyens des risques majeurs d’inondation pesant sur la station balnéaire.

Commune de La Faute-sur-Mer

résultats de la commune au 1er tour

Liste des candidats Voix % Inscrits % Exprimés
M. François FILLON 264 30,45 37,39
M. Emmanuel MACRON 150 17,30 21,25
Mme Marine LE PEN 129 14,88 18,27
M. Jean-Luc MÉLENCHON 95 10,96 13,46
M. Nicolas DUPONT-AIGNAN 36 4,15 5,10
M. Benoît HAMON 20 2,31 2,83
M. Philippe POUTOU 6 0,69 0,85
Mme Nathalie ARTHAUD 3 0,35 0,42
M. Jean LASSALLE 3 0,35 0,42
M. Jacques CHEMINADE 0 0,00 0,00
M. François ASSELINEAU 0 0,00 0,00

 

Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 867
Abstentions 147 16,96
Votants 720 83,04
Blancs 10 1,15 1,39
Nuls 4 0,46 0,56
Exprimés 706 81,43 98,06

En raison des arrondis à la deuxième décimale, la somme des pourcentages peut ne pas être égale à 100%.

Les membres de l’Avif rencontrent Juliette Méadel

Un golf vient d’être inauguré à l’emplacement des maisons où vivaient la plupart des 29 victimes de la tempête Xynthia, noyées sous deux mètres d’eau dans la nuit du 27 au 28 février 2010.

Un choix qui ne fait pas l’unanimité parmi les familles de victimes, même si plusieurs installations rappellent, sur le site, le souvenir du drame.

Le parcours de golf remplace des terrains résidentiels qui ont été rasés après le passage de la tempête Xynthia.

Le parcours de golf remplace des terrains résidentiels qui ont été rasés après le passage de la tempête Xynthia. / Florence Pagneux pour La Croix

Une vaste étendue verte, ponctuée d’arbres et de petits bassins, comprenant un parcours de golf à neuf trous, un « practice », un « pitch & putt », s’étend sur 25 hectares. Difficile d’imaginer qu’il y a plus de sept ans, ce paysage abritait des centaines de maisons, à peine protégées des assauts de la mer et de la rivière toutes proches (Le Lay).

C’est dans cette « cuvette mortifère », ensevelie sous plus de deux mètres d’eau, que la tempête Xynthia a causé la mort de 29 habitants à La Faute-sur-Mer (Vendée) dans la nuit du 27 au 28 février 2010. Classées en « zones noires », environ 600 maisons ont ensuite été rachetées puis rasées par l’État, amputant la commune de 36 hectares.

« C’est ce que j’appelle la résilience… »

Quel avenir pour ces espaces meurtris ? La question s’est posée dès 2011, lors d’une réunion comprenant élus, chefs d’entreprise et responsables associatifs sous l’égide de la Région. « C’est là que l’idée d’un golf a émergé », raconte Patrick Jouin, maire de La Faute-sur-Mer, qui a porté ce projet de 1,5 million d’euros financé à 60 % par la région, 20 % par l’État et 20 % par la commune.

« Nous avons mené ce travail sur un chemin de crête fragile et difficile, reconnaît-il. Il fallait être respectueux de notre histoire, tout en écrivant une nouvelle page. C’est ce que j’appelle la résilience… » Jean-Lou Charon, président de la Fédération française de golf (FFG), définit ce site comme « un lieu de mémoire et de respect vis-à-vis des victimes, mais aussi un lieu paisible et serein tourné vers l’avenir ».

« J’aurais préféré un jardin paysager »

Des arguments difficiles à entendre pour Gisèle Arnault, qui a perdu son père lors de la tempête et a du mal à se reconstruire. « Cela me dérange fortement que des gens viennent jouer ici, confie-t-elle. J’aurais préféré un jardin paysager, plus respectueux de notre mémoire. » De fait, « ce choix du golf nous a été imposé », souligne Renaud Pinoit, président de l’association des victimes des inondations de La Faute-sur-mer et ses environs (Avif), qui a tout de même été consulté lors de sa construction.

La stèle commémorative égrenant l’identité des victimes se situe ainsi en bordure du site, protégée par un « mur végétal ». Sur le terrain de golf, des ifs ont été plantés pour évoquer chaque maison endeuillée. « C’est aussi une manière de se repérer pour les familles de victimes car le paysage a complètement changé », poursuit-il, précisant que l’essence de ces arbres, qui ne poussent pas naturellement ici, n’a pas été choisie par hasard. Enfin, des piliers de béton rappellent à quelle hauteur l’eau est montée lors de la tempête.

Pour Monique, dont la maison donne sur le golf, « il fallait faire quelque chose pour ne pas laisser ce site à l’abandon. Cela va redonner de la vie à la commune. » Même sentiment pour Françoise, qui vit dans le bourg : « La page n’est pas encore tournée mais les touristes commencent à revenir. Il faut regarder devant et pas en arrière. »

« Un équilibre subtil »

Après cinq années de creux, La Faute-sur-Mer – 700 habitants l’hiver (contre 1 000 avant Xynthia) et 18 000 l’été – a retrouvé son niveau de fréquentation touristique d’avant la tempête. « L’image de la commune avait été touchée et le nombre d’hébergements avait beaucoup diminué, confirme Serge Lacroix, directeur de l’office du tourisme sud Vendée littoral. Mais beaucoup a été fait pour redonner sérénité et attractivité à ce territoire ».

Plusieurs projets sont ainsi lancés, comme un centre équestre, une ferme bio, la rénovation du port ou l’aménagement de pistes cyclables. Un jardin paysager doté d’un skate parc doit aussi voir le jour en lieu et place du camping municipal, qui avait fermé après la tempête.

« Nous sommes sur un équilibre subtil, dit encore Patrick Jouin. Dans notre société, on porte beaucoup plus collectivement les drames qu’hier. Mais il faut aussi aller de l’avant. C’est toute la complexité de l’action publique. »

———————————————————-

« Ne pas sanctuariser les sites sinistrés »

Nicolas,étudiant à Sciences-Po

« Il faut revivre. Il est indispensable après une catastrophe de reconstruire un avenir. Les Japonais sont plus habitués que nous à affronter des tsunamis. Ils ne sanctuarisent pas les sites sinistrés car ils savent qu’il faut repartir de l’avant. Cela dit, à La Faute-sur-Mer, je comprends qu’un golf, symbole de richesse, réveille une méfiance par rapport à l’argent qui a joué un grand rôle dans le drame. »

Florence Pagneux (à La Faute-sur-Mer, Vendée)

Le golf de La Faute sur Mer dans le sud-Vendée a été inauguré ce samedi matin. Discours, coupure de ruban, champagne mais personne n’a oublié que le lieu a été le théâtre d’une inondation dramatique. C’était en 2010 la tempête Xynthia faisait 29 morts dans un lotissement submergé par les eaux.

Par Olivier Quentin

C’était il y a 7 ans déjà. Dans la nuit du 27 au 28 février 2010, la tempête Xynthia poussait l’océan contre la digue de l’Aiguillon sur Mer. La digue a rompu, la rivière le Lay a débordé et des dizaines d’habitants de la Faute sur Mer se sont retrouvés piégés dans leur maison. 29 personnes n’en réchapperont pas.

Un golf de neuf trous sur 22 hectares

Un joli rayon de soleil a pris le dessus sur la couverture nuageuse ce matin du samedi 25 mars 2017. Il y a du vent mais il fait beau. Et l’ambiance est plutôt légère sur le green du golf de La Tranche sur Mer. Un neuf trous sur 22 hectares, à l’emplacement même du lotissement entièrement rasé après la tempète meurtrière.
Une scène inimaginable il y a peu encore.


Le golf de La Faute sur Mer

On n’allait pas vivre sur un tas de pierres… »

« Ce territoire avait besoin de rebondir déclare Patrick Jouin, le maire de La Faute sur Mer. Sans rien oublier de Xynthia. Ça a été une rupture dramatique pour les familles des victimes. On n’allait pas vivre sur un tas de pierres de la déconstruction des 600 maisons et du tourisme de voyeur ! » 

A l'emplacement du golf, 600 maisons ont été rasées, 29 personnes étaient décédées lors de la tempête Xynthia.
A l’emplacement du golf, 600 maisons ont été rasées, 29 personnes étaient décédées lors de la tempête Xynthia.

« Ça colle avec le respect du lieu… »

Un peu plus loin, un golfeur s’essaye à quelques putts (coup en terme de golf). Caroline Gratton, la présidente de l’Association du Golf de la Presqu’île se félicite de cet équipement qui sera inauguré le dimanche de Pâques.  » Il y a quelque-chose de très calme dans le golf donc ça colle avec le respect du lieu et de ce qui s’est passé. »

Il n’empêche. Même si la population a envie de tourner la page, certains ont déjà fait savoir qu’ils ne viendront pas s’y promener.

Des ifs sur le lieu des maisons endeuillées

Renaud Pinoit, le président de l’association des victimes de La Faute sur Mer est pris entre deux sentiments. « Il faut aller de l’avant, convient-il, penser à autre chose. Mais il ne faut pas oublier. Les familles des victimes ont du mal à adhérer à ce projet. Il y a eu 29 morts sur ce terrain-là. On aurait préféré un grand parc mais ça n’a pas été accepté. On a obtenu que des ifs soient plantés à chaque endroit où il y a eu une maison endeuillée. »

155 personnes se sont déjà inscrites au golf de La Faute sur Mer dont 55 compétiteurs.

  • En présence d’une très nombreuse assistance, Jean-Lou Charon, président de la Fédération française de golf, a symboliquement tapé l’un des premiers drives exécutés sur le pitch and put.
    En présence d’une très nombreuse assistance, Jean-Lou Charon, président de la Fédération française de golf, a symboliquement tapé l’un des premiers drives exécutés sur le pitch and put. | Ouest-France

La commune meurtrie par la tempête Xynthia en février 2010, a inauguré ce samedi, un nouveau parcours de golf. Une nouvelle infrastructure implantée sur un terrain inconstructible de La Faute-sur-Mer, où près de 600 maisons ont été démolies après la catastrophe qui a causé la mort de 29 personnes.

La Faute-sur-Mer a inauguré ce samedi 25 mars, un nouveau parcours de golf, dans sa partie la plus touchée, après la mort de 29 personnes lors du passage de la tempête Xynthia en février 2010.

Comment occuper alors, l’espace devenu inconstructible, où 600 maisons rachetées par l’État ont été démolies ? L’idée du parcours golf est née en 2011, lors des ateliers de concertation organisés par la Région, où la population était conviée à réfléchir à l’avenir de ce territoire. Coût du projet : 1,5 million d’euros financés à hauteur de 60 % par la Région et 20 % par l’État, 20 % restant à la charge de la commune.

L’équipement comprend un parcours de neuf trous, un pitch and put de six trous, un putting-green, et un practice.

Des arbres mémoires ont été plantés en souvenir, à l’emplacement des maisons endeuillées lors de la tempête Xynthia.

L’ouverture au public du nouveau golf est prévue le dimanche 16 avril, jour de Pâques.

Le golf de neuf trous de La Faute-sur-mer a coûté 1 million 500 000 euros.
Le golf de neuf trous de La Faute-sur-mer a coûté 1 million 500 000 euros. © Radio France – Aurore Jarnoux

Le golf de La Faute-sur-Mer est inauguré ce samedi. Le green est installé sur un lieu hautement symbolique, là où 29 personnes sont mortes pendant la tempête Xynthia en février 2010. Pour la mairie, c’est un lieu de mémoire tourné vers l’avenir. Pour certaines victimes, c’est une honte.

Les monticules de gravats laissés par les maisons détruites ont disparu, cédant leur place à une pelouse fraîchement tondue. Le golf flambant neuf s’étend sur vingt hectares et compte un parcours neuf trous, un practice et un terrain d’entraînement.

Un golf là où la tempête Xynthia a frappé la commune

Le golf est installé au bout de la rue du port des yachts à La Faute-sur-Mer, un lieu durement frappé par la tempête Xynthia. C’est à cet endroit précis qu’il y a sept ans, 29 personnes sont mortes et 600 maisons ont été dévastées. L’Etat a racheté toutes ces habitations et les a détruites. Aujourd’hui, la zone est non constructible, d’où ce projet de golf. Le maire de la commune n’oublie pas les victimes. Il a voulu leur rendre hommage en plantant des arbres.

Des arbres symboles ont été plantés là où il y a eu des maisons endeuillées pour que les familles puissent venir se recueillir. » – Patrick Jouin, le maire de La Faute-sur-Mer

Le « club-house » du golf lui est installé dans une ancienne maison rachetée par l’Etat. La mairie a tenu à l’acquérir car aucun édifice ne peut être construit sur ce terrain. Le lieu servira de bar et accueillera les golfeurs en herbe, les promeneurs et les plaisanciers.

C'est sur ce terrain que 29 personnes sont mortes lors du passage de la tempête Xynthia en 2010. - Radio France
C’est sur ce terrain que 29 personnes sont mortes lors du passage de la tempête Xynthia en 2010. © Radio France – Aurore Jarnoux

Une décision inadmissible pour certaines victimes

Gisèle Arnault, victime de la tempête Xynthia, ne décolère pas. Cette femme encore traumatisée ne peut pas revenir sur les lieux du drame. Il y a sept ans, son mari a bravé les eaux et a retrouvé le père de Gisèle Arnault mort noyé chez lui. Pour elle, construire un golf sur ce lieu où tant de gens sont morts est inacceptable. « Est-ce que vous imaginez « trou n°2 : Mr Arnault Roger », là où est mort mon père. C’est inconcevable », s’emporte Gisèle Arnault.

On piétine les terrains où étaient posées les maisons, où 29 personnes sont mortes, ça ne se fait pas »- Gisèle Arnault, victime de la tempête Xynthia

Pour la mairie pourtant, ce golf permet de retrouver un paysage apaisé, de respecter les morts tout en redonnant un attrait touristique à la commune. Serge, un habitant de La Faute, est plutôt d’accord avec la municipalité. Pour lui, « il faut aller de l’avant« .

C’est pas parce qu’on fait un golf qu’on ne pensera pas à ce qu’il s’est passé là. Il y a eu des catastrophes, faut bien en sortir » – Serge, habitant de La Faute-sur-Mer

Serge est plus sceptique sur l’intérêt économique du golf. Pour cet habitant, pas sûr que cela attire beaucoup de touristes. De son côté, la mairie espère engranger un chiffre d’affaires de 200 000 euros la première année. Le projet a coûté 1 million 500 000 euros, financés par la commune, l’Etat et la région. Le golf ouvrira ses portes au public le week-end de Pâques.

La Faute-sur-Mer (Vendée) inaugure demain un parcours de golf pour « redonner un avenir » à la commune dans sa partie la plus meurtrie, après la mort de 29 personnes lors du passage de la tempête Xynthia en février 2010, a-t-on appris auprès de la municipalité. Ce parcours de neuf trous, qui prend place sur un vaste territoire devenu inconstructible, « témoigne de la volonté de la commune de redonner un avenir à ce territoire en se dotant d’un atout fort pour son renouveau touristique », explique le maire élu en 2014, Patrick Jouin, dans un communiqué.

L’aménagement du golf, au coeur d’un projet « de réconciliation » de 10,5 millions d’euros, avait été voté en conseil municipal en décembre 2014. Un practice avait déjà été inauguré en juillet 2015 dans la « cuvette de la mort », située en contrebas de la digue est, au bord de l’estuaire du Lay, où ont péri noyées la majorité des victimes de Xynthia, dans la nuit du 27 au 28 février 2010. Après le drame, l’Etat avait classé inconstructible une large proportion des terrains touchés par la submersion et avait racheté ou exproprié, selon les cas, les terrains et maisons pour les déconstruire. Au total, 600 maisons avaient été rasées.

Le parcours de neuf trous, inauguré samedi matin en présence du président de la Fédération française de golf Jean-Lou Charon et du président (LR) de la région des Pays de la Loire Bruno Retailleau, est situé sur la rive du Lay, entre le fleuve et l’océan. Long de 2.600 mètres, il est agrémenté de plans d’eau et de bunkers, détaille la municipalité. « Des arbres-mémoire ont été plantés en souvenir, sur l’emplacement des maisons de victimes de la tempête », est-il précisé dans le communiqué.

La tempête Xynthia avait causé la mort de 47 personnes en France, dont 29 sur la seule commune de La Faute-sur-Mer. L’ancien maire de la station balnéaire, René Marratier, avait été condamné le 4 avril 2016 par la cour d’appel de Poitiers à deux ans de prison avec sursis pour « homicides involontaires ».

 

L’Unalci interroge les candidats à la présidence de la République.

Connexion

Merci de répondre à la question *


Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Loading

Vigilance

Détail Vendée

Agrandir et historique
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Sondage récent

Trouvez vous judicieux l'implantation d'un golf à la Faute sur Mer dans la cuvette ?

  • Non (53%, 117 Votes)
  • Oui (45%, 98 Votes)
  • Pas d'avis (2%, 4 Votes)

Votants: 219

Loading ... Loading ...
Historique
mai 2017
L M M J V S D
« Avr    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci