À La Faute-sur-Mer, le dimanche 28 février, les secours ont procédé à des dizaines d'évacuations. Ici celle du sauvetage de Guy Picauville, sa femme et ses amis. : Frédéric Girou.
À La Faute-sur-Mer, le dimanche 28 février, les secours ont procédé à des dizaines d’évacuations. Ici celle du sauvetage de Guy Picauville, sa femme et ses amis. : Frédéric Girou.

Retour sur image. Guy Picauville, « ému » par la photo de son sauvetage avec ses amis, publiée dans le journal Ouest-France, raconte sa nuit de tempête à La Faute-sur-Mer.

« S’il y a des vagues, on viendra vous chercher »

« Nous étions chez des amis, rue de la pointe d’Arçay. On y a dîné avec des voisins, jusqu’à minuit. Le dernier parti a lancé : « On a un bateau. S’il y a des vagues, on viendra vous chercher ! » Paroles prémonitoires… On s’est pourtant couchés sans un souffle de vent. Mais à 3 h 30, mon copain s’est écrié : « On inonde ! » L’eau arrivait au niveau des fenêtres. »

« Sortez vite de la chambre ! »

« Il y avait déjà 40 cm dans le salon. Notre ami a crié : « Sortez vite de la chambre ! » La porte restait bloquée sous la pression. Première panique. On a finalement pu l’ouvrir, laissant entrer une vague de 15 cm. On avait de l’eau glaciale jusqu’aux genoux. Nous sommes montés dans la mezzanine, dans le noir complet. »

« Ces bruits, je les entends toujours »

« Là, on entendait l’eau montée, par les WC aussi, avec l’abattant qui marquait une mesure sinistre. Le frigo est tombé, le canapé flottant tapait la table, les chaises s’entrechoquaient. Ces bruits, huit jours après, je les ai toujours dans les oreilles. »

« La rue était une rivière »

« Nous étions à moitié nus et l’humidité nous envahissait. Quand le jour est enfin arrivé, la rue était une rivière. Le portail d’entrée, haut de 1, 80 m, dépassait de 5 cm. Le terrain n’était qu’un lac. On voyait les hélicoptères. On leur faisait des signes par la fenêtre de la mezzanine, sans réponse. »

« Pas d’arrêt pour nous »

« Le niveau de l’eau a baissé de 40 cm avec la marée descendante. Les camions surhaussés des pompiers passaient parfois, sans arrêt pour nous. Nous n’étions pas dans une situation de mort, mais dans un esprit de détresse inimaginable, totalement abandonnés et très angoissés. Cinq pompiers ont finalement tapé à la porte à 12 h 45. Il y avait plein d’eau au fond de leur canot et nous, nous étions pieds nus, en pyjama, sous une averse très forte. »

« Réconfortés d’une façon exceptionnelle »

« On a été conduits dans le gymnase de L’Aiguillon, où nous avons été réconfortés d’une façon exceptionnelle par les secours. Le reste de ma vie ne sera pas assez long pour les remercier de leur soutien chaleureux. Le seul ennui : on n’avait pas de chaussettes pour réchauffer nos pieds frigorifiés. C’est mon seul reproche, car je suis encore impressionné par tous les moyens déployés.

Actuellement, mon épouse et moi sommes sous calmants. Elle se réveille la nuit pour toucher le plancher de la chambre afin de vérifier qu’il n’y a pas d’eau… Et encore, nous n’avons subi que des dégâts matériels. On n’a pas connu la perte d’un être cher. Ça doit être terrible. »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
mars 2010
L M M J V S D
    Avr »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci