29.03.2010, 19h50

La peur de nouveaux débordements de la mer sur le littoral atlantique a conduit les autorités à prendre des mesures de précaution. Rien à voir avec la tempête Xynthia, mais les dégats causés par cette dernière suscitent l’inquiétude. Ainsi, une quinzaine d’évacuations ont été conseillées à des habitants de la côte vendéenne pour mardi, jour de grandes marées, en raison de l’état de certains ouvrages de protection contre la mer endommagéspar la tempête Xynthia.
«Nous sommes à la veille d’un coëfficient de marée relativement important et d’une houle annoncée de trois à quatre mètres, voire cinq mètres demain», et ce, avec des vents pouvant atteindre 110 km/H, a expliqué lors d’une conférence de presse Jean-Jacques Brot, préfet de la Vendée.

Si aucune surcôte n’est annoncée et bien que le département ne soit pas non plus en vigilance orange, «la catastrophe du 28 février a endommagé certaines digues et des éléments de défense contre la mer», a-t-il précisé.

Depuis le 28 février, certains ouvrages ont été fragilisés ou n’ont pas tenu après avoir été confortés, comme à La Belle Henriette (La Faute-sur-mer) où la digue a été réparée en vain deux fois depuis le 28 février.

Par sécurité, trois hélicoptères et une soixantaine d’hommes de la sécurité civile seront mobilisés ces prochains jours mais le préfet précise qu’il ne s’agit «pas de catastrophisme ou d’évacuation générale, juste une adaptation normale des mesures de précaution».

«Nous avons pensé que certaines habitations pourraient être mises en danger», a expliqué M. Brot à l’issue d’une réunion de crise avec les différentes autorités compétentes, dont les maires des communes concernées.

En tout, «une quinzaine de familles pourraient être concernées mais nous ne sommes même pas sûrs qu’elles habitent encore dans leurs maisons», a expliqué le préfet.

Les risques d’inondation concernent les communes de l’Aiguillon-sur-mer, La Faute-sur-mer, La Tranche-sur-mer, Saint-Hilaire-de-Riez et Notre-Dame-de-Monts.

Si, dans certaines communes, une simple information sera adressée aux habitants, dans d’autres, les maires prendront des arrêtés d’évacuation comme à La Tranche-sur-mer et Notre-Dame-de-Monts.

En Vendée, à la suite de la tempête, 592 arrêtés de péril ont été pris pour des maisons considérées temporairement ou définitivement inhabitables, dont 334 à La-Faute-sur-mer, 233 à l’Aiguillon-sur-mer et 25 à la Tranche-sur-mer.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

+ 15 = 22

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
mars 2010
L M M J V S D
    Avr »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci