28 février dernier, tempête, baisse de la pression atmosphérique, gros coefficient de marée, la mer qui déborde.

Résultat : 53 morts dont 29 en Vendée, des centaines de maisons inondées jusqu’au plafond, des champs brûlés par l’eau de mer, une économie sinistrée.
Un mois plus tard, retour sur ces terres et dans ces murs qui n’ont pas encore séché.

À gauche du pont qui enjambe l’estuaire du Lay, l’Aiguillon sur Mer. À droite, La Faute-sur-Mer. Deux communes aux premières loges ce 28 février 2010 à 3 heures du matin. Des lotissements ou quartiers entiers construits sous le niveau de la mer sont submergés. Les 29 victimes vendéennes dormaient toutes à La Faute cette nuit-là. À l’Aiguillon, on ne déplore aucun mort, mais beaucoup de dégâts matériels : vendredi, on y recensait plus de 1.600 déclarations de sinistre.

Depuis cette nuit de cauchemar, la grande majorité des maisons touchées sont toujours inoccupées, certaines interdites d’accès par sécurité. Toutes sont vides. Devant chacune, un tas de meubles détrempés, d’objets, de linge, de machines à laver… comme si la vie de leurs habitants avaient été ramassée dans ces monticules.

Un mois après, alors que la mission de la Protection civile vient de s’achever, alors que le PC de crise vient de fermer, il reste encore des tonnes de détritus, mêlés de vase, à déblayer. Les rues voient toujours défiler des dizaines de semi-remorques, de camions-benne et de camionnettes d’artisans en tout genre : plombier, entreprise de nettoyage ou spécialistes « après-sinistre » en combinaison jaune canari.

Au comptoir, on ne parle que de ça…

… des assurances, des responsabilités – la faute aux maires, « à pas de chance« , « aux écolos« , aux digues, à l’État, aux agences immobilières. On parle surtout de l’avenir : partir ou rester. Vendre… des maisons devenues invendables ? D’ailleurs, ces maisons ne vont-elles pas être démolies ? La réponse est censée venir dans la semaine.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

84 − = 83

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
mars 2010
L M M J V S D
    Avr »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci