Il participe aujourd’hui à une réunion interministérielle qui devrait délimiter les « zones noires », après le passage de la tempête Xynthia. Ces zones noires seront des zones non reconstructibles. A l’heure actuelle, on ne connaît toujours pas « les limites exactes » de la cuvette de La Faute-sur-mer où ont été dénombrées la quasi-intégralité des 29 victimes vendéennes.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Il y a un mois, la tempête Xynthia faisait 35 victimes en Vendée (53 dans toute la France). Aujourd’hui, et tandis que des coefficients de marée très élevés sont prévus sur la Vendée et en Charente-Maritime, d’importantes vagues et des vents forts sur les côtes atlantiques.
Dans ce contexte, les sinistrés attendent, souvent dans l’angoisse, de savoir s’ils devront quitter leur habitation. Aujourd’hui, une réunion interministérielle doit délimiter les « zones noires », non reconstructibles. Réunion à laquelle participe Benoist Apparu, secrétaire d’Etat chargé du logement et de l’urbanisme. En direct sur RMC ce matin, il se veut rassurant : « bien évidemment, on indemnisera les propriétaires, à hauteur de la valeur de leur bien. J’espère qu’on pourra, dès cette semaine, ou au plus tard en début de semaine prochaine, commencer à discuter de ces zones, avec les collectivités locales, pour pouvoir le plus rapidement possible, informer les gens. »

« Là où la tempête est passée… »

Revenant plus précisément sur le « zonage » de ces zones dangereuses, Benoist Apparu précise : « Les communes de la Faute-sur-Mer et de l’Aiguillon-sur-Mer sont bien évidemment concernées, notamment ce qu’on appelle la Pointe de l’Aiguillon et la cuvette de la Faute. D’autres communes sont concernées : une partie de la commune de Charon en Charente-Maritime.
On a fait un zonage, et grosso modo on a dit : là où la tempête est passée, où on a eu plus d’un mètre d’eau dans les maisons, avec une montée des eaux très rapide et puissante, dans ces zones-là on sait qu’il y a un vrai risque pour la vie humaine, et donc on en tire toutes les conséquences. »

« Un travail fait au local, au plus près du terrain, ajoute Franck Chaulet, sous-préfet de la Vendée. A partir de photos aériennes, de relevés topographiques sur le terrain, à partir des quantités d’eau observées, des hauteurs d’eau enregistrées dans les maisons… »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

22 + = 23

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
mars 2010
L M M J V S D
    Avr »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci