Le maire de Charron parle de zones négociées. Nos reporters aux Portes-en-Ré parlent de résidences privilégiées qui ne seront pas détruites. L’Etat rejette ces accusations.

9 réponses à to “Polémique sur le tracé des zones noires (BFM TV)”

  • hks dit :

    Selon Corinne Lepage, « il y a des gens qui veulent rester » et « il y a des gens qui veulent partir ». « Chaque situation doit être vue pour ce qu’elle est, et les droits de ceux qui veulent rester parfaitement sauvegardés. Il faudra que la loi soit totalement appliquée. Pour le moment, je n’ai pas l’impression qu’elle le soit ». AP

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20100409.FAP8229/xynthia-corinne-lepage-ne-comprend-pas-les-criteres-des-zones-noires.html

    Thumb up 1 Thumb down 0

  • Mallouna dit :

    Bravo MR SAURAT pour votre lettre ouverte à Mr le Préfet de Vendée. Je suis tout à fait d’accord avec vous. N’oublions pas la détresse de ceux et celles qui ont tout perdu ,a qui il ne reste que les 4 murs de leur maison parfois en très piteux état. Qui va aider les personnes seules, agées ou isolées dans leurs démarches. Je souhaite que la solidarité des jours qui ont suivi la catastrophe ne s’étiole pas au fil du temps.
    Ne retombons pas dans l’individualisme, nous avons tous besoin les uns des autres pour surmonter cette épreuve.

    Thumb up 2 Thumb down 0

  • bzh22 dit :

    Mes parents ont échappé de peu à la noyade Bd du Lay. Or leur maison (de plain-pied) n’est pas dans la zone noire. Les critères retenus m’échappent……

    Thumb up 9 Thumb down 0

  • hks dit :

    Effectivement Patrick Delavaud
    Je ne suis pas juriste , j ‘avais relevé cet article ( et cité sur ce blog ..mais cité deux fois c’est encore mieux !)
    Corinne Lepage semble y faire allusion .

    Thumb up 1 Thumb down 0

  • A propos de la « Loi Barnier », pas sur quelle puisse s’appliquer :
    Sans préjudice des dispositions prévues au 6° de l’article L. 131-2 et à l’article L. 131-7 du code des communes, lorsqu’un risque prévisible de mouvements de terrain, d’avalanches ou de crues torrentielles menace gravement des vies humaines, les biens exposés à ce risque peuvent être expropriés par l’État dans les conditions prévues par le code de l’expropriation pour cause d’utilité publique et sous réserve que les moyens de sauvegarde et de protection des populations s’avèrent plus coûteux que les indemnités d’expropriation.
    A ce jour par le préfet de la Vendée, aucune présentation de moyens de sauvegarde, n’a été présenté aux propriétaire de la Faute sur Mer ! ! !

    Thumb up 9 Thumb down 0

  • jean saurat dit :

    LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE PREFET DE VENDEE
    Monsieur le Préfet,
    J’ai assisté ce jour aux deux réunions que vous avez organisé à L’Aiguillon sur Mer et à La Faute sur Mer. Tout votre discours a été orienté vers les familles expropriées et je conçois tout à fait l’urgence de votre propos.
    Cependant, je me permets de vous rappeler la détresse d’autres personnes touchées par la tempête Xynthia. Il s’agit des foyers sinistrés hors des zones « noires ».
    Beaucoup des personnes concernées, qui vivent toute l’année dans ces deux communes, ont pour la plupart des ressources limitées et se trouvent confrontées à de réelles difficultés pécuniaires :
    - Elles ne peuvent habiter dans leur logement sinistré ou insalubre ;
    - Elles bénéficient actuellement d’une location temporaire pour une durée limitée (6 mois pour la plupart), pour celles qui ont eu la chance de trouver une location disponible durant la saison estivale ;
    - Les travaux à entreprendre dans leurs logements, étant donnée la grande quantité de chantiers à réaliser, va prendre entre 1 an ou 2 (information obtenue auprès de plusieurs artisans locaux) ;
    - Ces personnes ont très peu de ressources pour la plupart, de petits revenus ou des pensions de réversion.
    Je m’interroge sur leur proche futur :
    - Que va-t-il se passer après les six mois « gratuits », sachant qu’un loyer à payer pendant la période couvrant la fin de la location gratuite et la rentrée dans leur logement leur sera un très gros sacrifice ;
    - Beaucoup des personnes de mon entourage, et j’imagine des personnes d’autres lieux touchés par la tempête, ne souhaitent pas retourner dans leur maison, car les risques sont et seront toujours là, et le traumatisme vécu est insupportable à revivre ;
    - Elles n’ont pas les moyens de refaire construire leur logement avec des nouvelles normes de sécurité, du type de celles que vous avez mentionné durant les réunions d’aujourd’hui ;
    - Les assurances ne voulant rembourser que la remise en état du local, ces personnes seront obligées de retourner chez elles ;
    - Enfin, les assureurs pourront peut-être refuser de les assurer ou pourront augmenter exagérément leurs primes d’assurance, ou mettre des restrictions aux polices du fait de la « non-conformité » des bâtiments aux nouvelles règles de construction.
    Monsieur le Préfet, est-il possible d’aider, comme l’état le fait pour les autres sinistrés « déplacés », ces personnes souvent en état de faiblesse psychologiques et bien souvent incapables de se défendre seules ?
    Est-il possible que l’état aide ces sinistrés à reconstruire ou à améliorer leur logement avec des normes compatibles avec un état de risque d’inondation ?
    Est-il possible de leur donner les moyens de rester sur place dans les conditions « humaines » de vie, après un tel traumatisme.
    Je ne doute pas que vous serez sensible à ces détresses et que votre action pour nos communes le sera aussi pour ces personnes. Elles sont souvent affaiblies. Ne les laissez pas sur le coté.
    Dans l’attente d’une réponse de votre part, je vous présente, Monsieur le Préfet, mes salutations les plus respectueuses.
    Jean Saurat

    Thumb up 13 Thumb down 0

  • Bonjour à vous tous, ainsi que « JULIE et hks  » les cartes du Préfet de Vendée n’ayant aucun rapport Géodésique, n’auront aucune valeur en droit et en justice, aucun niveau relevé sur le carte montre le travail fait en dépis du bon sens !
    Je vous teindrai au courant de ma démarche la semaine prochaine…

    Thumb up 7 Thumb down 0

  • JULIE dit :

    On devra nous fournir des justifications solides car si l’Etat ne veut pas « négocier » la limite de la zone, il devra s’expliquer sur ses choix!
    Beaucoup de Fautais sont trop choqués pour réagir et la violence ne fait pas partie de notre mentalité mais là c’est de la provocation.

    Thumb up 11 Thumb down 0

  • hks dit :

    Là le ministre devrait être classé en zone noire …parce que dedans ,il y est jusqu’au cou .
    Hallucinant! Un florilège d’ hypocrisie !

    Thumb up 7 Thumb down 1

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Sondage récent

Le changement de nom de la commune en "La Faute-sur-Mer la Presqu'île"

  • Je suis contre (84%, 213 Votes)
  • Je suis pour (12%, 31 Votes)
  • Je n'ai pas de position (4%, 10 Votes)

Total Votants: 254

Loading ... Loading ...
Vigilance

Détail Vendée

Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
avril 2010
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci