PARIS (AP) — L’avocate de l’Association des victimes des inondations de La Faute-sur-Mer (AVIF), Corinne Lepage, a déclaré vendredi ne pas comprendre les critères ayant permis de définir les « zones noires » où des logements devront être détruits en Charente-Maritime et en Vendée après le passage de la tempête Xynthia.

« Jusqu’à maintenant, je ne comprends pas les critères », a-t-elle expliqué sur France-2, rappelant que des maisons inondées ne seront pas démolies alors que d’autres logements, n’ayant pas été inondés au moment de la tempête fin février, le seront.

« Quand on m’aura expliqué clairement les critères, (…) peut-être que je dirais que ce n’est pas arbitraire », a-t-elle lancé.

Soulignant que la démolition serait définitive, Me Lepage s’est interrogé sur l’application dans ce cas précis de la loi Barnier sur la prévention des risques naturels.

Cette loi, « si c’est celle-là qu’on veut appliquer, et encore faudra-t-il voir si elle est applicable, prévoit que l’Etat doit justifier qu’on ne peut pas faire autrement que de démolir ces maisons, c’est-à-dire qu’il n’y a aucune mesure de prévention possible ou qu’elles sont beaucoup plus coûteuses que l’expropriation », a expliqué l’ancienne ministre de l’Environnement. « Cette preuve-là, jusqu’à présent, je ne l’ai pas vu apportée ».

Selon Corinne Lepage, « il y a des gens qui veulent rester » et « il y a des gens qui veulent partir ». « Chaque situation doit être vue pour ce qu’elle est, et les droits de ceux qui veulent rester parfaitement sauvegardés. Il faudra que la loi soit totalement appliquée. Pour le moment, je n’ai pas l’impression qu’elle le soit ». AP

4 réponses à to “Xynthia: Corinne Lepage « ne comprend pas » les critères des « zones noires » (AP)”

  • padraig says:

    pensons a l avenir et pas seulement a la bronzette loupee . les ecolos sont helas souvent bien seuls pour mettre en garde le peuple des etourdits.

  • Aude Merlet says:

    Bonjour Madame de Lepinay,

    je suis dans le même cas que vous, hormis le fait qu’il s’agisse d’une résidence secondaire. Elle se situe impasse des canons a la pointe.

    Je suis bien d’accord avec vous, la réunion de jeudi matin était de très mauvais goût! Notamment quand Monsieur Milcent à annoncé qu’il était très triste pour Les Caves, nous avons bien compris que la déstruction de La Pointe ne lui posait pas de problèmes. Nous savons bien que La Pointe était son épine, son talon d’achille!

    J’imagine que votre maison est à résisté à l’assaut des flots et est toujours viable, comme beaucoup d’autres. Je suis consternée par une telle décision. C’est un immense gaspillage, de la poudre aux yeux pour apporter une fausse réponse à « plus jamais ça ».

    N’étant pas sur place, je me demande ce que nous pouvons faire pour contester tout ça, je ne veut pas que les habitants déposent les armes en allant négocier leurs maisons auprès des charognars. Que faire, que faire que faire????

    Y’a t il une asocation qui se met en place? Peut on se battre en commun avec les habitants de la Faute?

    Je suis annéantie, j’ai l’impression que nous ne pouvons plus rien faire et pourtant j’ai toujours un petit espoir que ceci ne soit qu’une mauvaise blague!

    Bien à vous, Aude Merlet
    ode58@hotmail.com

  • Marie-Pierre de LEPINAY says:

    Marie-Pierre de LEPINAY
    61, route de la Grande Jetée
    85460 L’Aiguillon sur Mer
    mpdelepinay@yahoo.fr
    Le 8 Avril 2010

    Ce matin, en réunion collective, le Préfet de la Vendée et le Maire de l’Aiguillon sur Mer ont annoncé que ma résidence principale allait être détruite. Sans ménagement.
    Que dirait-on d’un service de cancérologie s’il annonçait de manière collective ceux condamnés et ceux pouvant être sauvés…ou d’un chef d’entreprise s’il réunissait, par hauts-parleurs, ses salariés pour trier ceux licenciés et les autres….
    Et là, dans une salle de sports ou sur le parking de celle-ci devant un écran géant, les gens ont appris cette décision de vie ou de mort de leur maison….Cela rappelle tristement certains événements.
    Nous n’étions que 25 résidents principaux atteints par cette nouvelle, les choses auraient pu être faites d’une manière plus HUMAINE, sans avoir le sentiment d’être considérés comme des numéros, des bestiaux. A la tribune, on se délectait d’en voir certains s’évanouir.
    J’espère que tous ceux en Vendée ou en Charente Maritime qui vivent ce drame connaissent le même soutien familial que moi et ne commettent pas l’irréparable.
    Depuis 1 mois et demi, tous mes proches m’ont épaulée dans mes démarches, ont nettoyé la maison même les jours fériés…Encore hier, je ratissais le jardin. Celle-ci ne demande qu’à continuer à vivre comme elle le fait depuis plus d’un siècle.
    Habitant le secteur de la Pointe, à 7 km du centre ville de l’Aiguillon sur Mer et de la Faute sur Mer, j’ai le sentiment que ce quartier a été sacrifié, tout simplement, sur des tracés de plans, sans prendre en considération chaque maison. Dommage que pas plus d’électeurs, de « people » ou de politiques n’habitent mon quartier. Il aurait eu une chance d’être sauvé.
    Je pense qu’il a été sacrifié à des fins politiques : comme par exemple, créer une réserve naturelle afin de consolider une alliance tacite avec des partis écologiques…afin de s’assurer qq élections prochaines… ou bien pour sauver d’autres quartiers de la commune… Ce soir, plein d’hypothèses me viennent en tête.
    Ma maison a plus d’un siècle. Elle comprend 3 logements. Celui que j’occupe à titre principal est à l’étage et n’a subi aucun dommage. J’ai accueilli le Dimanche 1er Mars, une dizaine de mes voisins « au sec »…

    J’ai le sentiment d’être dans un pays « bling bling » où tout s’achète…même ses racines, ses souvenirs, ses convictions…..

    Lors de la réunion de ce matin, le Préfet et le Maire n’ont utilisé que les mots de « maisons déplacées » sans avoir le courage de dire la réalité qui est « maisons détruites, rasées, sacrifiées, rayées de la carte……. », de même pour nos vies, nos projets….

    Ce soir j’ai honte :

    • Honte de mon Pays et de la manière dont il traite ses citoyens,
    • Honte de mon Département,
    • Honte de ma Commune.

    Marie-Pierre de LEPINAY

  • [2].Un PLU qui n’a pas respecté les zones inondables, a donc été mortel pour des lotissements tous neufs. Le préfet ayant pris ses fonctions, le 15 Février 2010, juste avant la tempête Xynthia, en 6 semaines il dessine une carte de la « Zone noire » sans aucun rapport Géodésique, mettant la population en Grande colère.
    ….ajouté ce matin à 10h13 sur Wikipédia, mais restera t’il ce message ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

28 + = 34

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Sondage récent

Trouvez vous judicieux l'implantation d'un golf à la Faute sur Mer dans la cuvette ?

  • Non (53%, 117 Votes)
  • Oui (45%, 98 Votes)
  • Pas d'avis (2%, 4 Votes)

Votants: 219

Loading ... Loading ...
Historique
avril 2010
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci