600 personnes se sont mobilisées ce dimanche après-midi, à La Faute et à L’Aiguillon, pour contester «l’action de l’Etat, sans concertation», concernant les zones noires délimitées dans les deux communes après les inondations liées à Xynthia. Deux fois plus nombreux que la semaine dernière, les manifestants ont procédé à un lâcher de 600 ballons pour «aider à réaliser le nombre de maisons à détruire que cela représente rien que sur La Faute». René Marratier, maire de La Faute, et Maurice Milcent, maire de L’Aiguillon, ont exprimé un soutien public aux manifestants. Ce dernier a toutefois précisé : «Je me bats pour avoir des explications et pour ce qu’il est possible d’obtenir, pas pour l’impossible qui n’est pas raisonnable.»

ofredac (lr)
Ouest-France

8 réponses à to “La Faute-sur-Mer – A La Faute et L’Aiguillon, des ballons symbolisent les maisons «à détruire» (Ouest France)”

  • Simon says:

    J’ai été, comme beaucoup, choquée par les applaudissements réservés au maire de La Faute. Au risque de me répéter, comment voulez-vous persuader les services de l’Etat que nous sommes des gens responsables et conscients du danger si nous mettons en avant un Maire ayant été pour le moins inconscient avant les événements, incompétent pendant et invisible après ? J’ai assisté en spectatrice à tous les conseils municipaux pendant six ans. Je sais que la sécurité n’a JAMAIS été le problème de cette équipe (il y a beaucoup d’autres exemples que les problèmes d’inondations) et la préfecture le sait aussi. Même si les responsabilités doivent être cherchées plus tard, il est impensable de confier la vie de citoyens à des personnes qui refusent la moindre réflexion et qui ne sont motivées que par l’argent et (ou) le pouvoir. Vous pourrez construire toutes les digues que vous voulez, mettre en place tous les plans d’alerte possibles, si les responsables de la commune n’y croient pas nous irons encore à la catastrophe ! Et 29 morts, c’est TROP !
    Il s’agit de notre survie et de celle de nos familles.

  • Richard says:

    bravo brigitte
    beaucoup pensent la même chose.merci de l’avoir exprimée.

  • Bill says:

    Mr Marratier ne soutient pas les sinistrés, il les méprise profondément.

    A la manifestation de la Roche sur Yon, après la rencontre avec le préfet il s’est enfui lâchement dans sa belle voiture sans avoir eu un simple mot de soutien pour les sinistrés, la plupart des résidents de sa commune.

    Quant au maire de l’Aiguillon, Mr Milcent, lui il est totalement d’accord avec les zones noires, quel faux cul.

    Avec des charlots pareils, que voulez-vous faire ?

  • Sarah says:

    bravo brigitte
    beaucoup pensent la même chose.merci de l’avoir exprimée.

  • Maryline says:

    Mr Marratier ne soutient pas les sinistrés, il les méprise profondément.

    A la manifestation de la Roche sur Yon, après la rencontre avec le préfet il s’est enfui lâchement dans sa belle voiture sans avoir eu un simple mot de soutien pour les sinistrés, la plupart des résidents de sa commune.

    Quant au maire de l’Aiguillon, Mr Milcent, lui il est totalement d’accord avec les zones noires, quel faux cul.

    Avec des charlots pareils, que voulez-vous faire ?

  • jacquotte says:

    bravo brigitte
    beaucoup pensent la même chose.merci de l’avoir exprimée.

  • Brigitte Devilez says:

    J’ai été, comme beaucoup, choquée par les applaudissements réservés au maire de La Faute. Au risque de me répéter, comment voulez-vous persuader les services de l’Etat que nous sommes des gens responsables et conscients du danger si nous mettons en avant un Maire ayant été pour le moins inconscient avant les événements, incompétent pendant et invisible après ? J’ai assisté en spectatrice à tous les conseils municipaux pendant six ans. Je sais que la sécurité n’a JAMAIS été le problème de cette équipe (il y a beaucoup d’autres exemples que les problèmes d’inondations) et la préfecture le sait aussi. Même si les responsabilités doivent être cherchées plus tard, il est impensable de confier la vie de citoyens à des personnes qui refusent la moindre réflexion et qui ne sont motivées que par l’argent et (ou) le pouvoir. Vous pourrez construire toutes les digues que vous voulez, mettre en place tous les plans d’alerte possibles, si les responsables de la commune n’y croient pas nous irons encore à la catastrophe ! Et 29 morts, c’est TROP !
    Il s’agit de notre survie et de celle de nos familles.

  • Xynthia: manifestation des habitants sinistrés sur le pont de l’Ile de Ré

    LA ROCHELLE (AP) — Entre 450 et 500 personnes, selon la police, se sont rassemblées samedi matin sur le pont menant à l’Ile de Ré (Charente-Maritime) pour protester contre la délimitation par l’Etat de « zones noires » devant être abandonnées par leurs occupants en Vendée et en Charente-Maritime.

    La circulation sur le pont a été rétablie en début d’après-midi vers 13h30.

    Les manifestants, des habitants des secteurs concernés par le zonage défini par l’Etat après le passage la tempête Xynthia, demandaient une « réelle concertation ».

    « Arrêtez vos zoneries », réclamaient les banderoles déroulées par les représentants de défense des résidents des zones noires. « Nous n’avons pas pu faire signer nos pétitions aux automobilistes comme nous avions prévu de le faire car la circulation avait été coupée bien en amont du pont », a rapporté à l’Associated Press, Michel Le Bozec, président de l’association de sauvegarde du village des Boucholeurs en Charente-Maritime. « Nous allons réunir dès le début de la semaine prochaine les représentants des associations pour envisager les prochaines étapes de notre combat ».

    Les habitants des communes sinistrées par la tempête Xynthia étaient appelés à manifester huit jours après la venue de Jean-Louis Borloo à La Rochelle. Le ministre de l’Ecologie avait assuré qu’il n’y aurait pas de « démolition systématique et autoritaire » dans les zones noires, qu’il avait qualifiées de « zones de solidarité ».

    De nouvelles expertises avaient été engagées après la venue de Jean-Louis Borloo. Les premiers éléments devaient être transmis ce vendredi soir au ministère de l’Environnement et les résultats sont attendus mercredi prochain.

    Le ministre avait dit vouloir dissiper un « malentendu » sur les zones noires. Mais « nous constatons que le numéro vert annoncé par le ministre de l’Environnement sonne dans le vide », a déploré Michel Le Bozec… « Quant aux agents de solidarité, ils sont arrivés vendredi et les premiers échos laissent apparaître de leur part une volonté d’entériner les décisions de destruction sans concertation », a-t-il expliqué. « Visiblement, ils sont là pour expulser et non discuter. Nous avons demandé aux habitants de ne rien signer pour le moment! ».

    D’après les zones noires délimitées par l’Etat, plus de 1.500 résidences doivent être abandonnées par leurs occupants en Vendée et en Charente-Maritime, après le passage de Xynthia, qui fait 53 morts dans la nuit du 27 au 28 février. AP

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
avril 2010
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci