Jean-Claude Pénicaud ne veut pas quitter sa maison. « Toute ma vie  est là ». Dix jours après la tempête, les artisans étaient déjà là pour  réparer les dégâts.

Jean-Claude Pénicaud ne veut pas quitter sa maison. « Toute ma vie est là ». Dix jours après la tempête, les artisans étaient déjà là pour réparer les dégâts.

Franck Dubray

Même s’ils n’oublient pas Xynthia, des habitants de cette commune de Vendée sont résolus à rester. Certains ont même commencé les travaux de réparation de leur maison pourtant classée en zone noire.

Reportage Les murs de parpaings sont nus comme des vers, les fils électriques pendent, les tuyaux courent le long des murs, les perceuses font entendre leur « chant ». On dirait une maison en construction. Sauf que celle-ci revient de loin. Elle se remet lentement de la claque de Xynthia. De dix à quarante centimètres d’eau sont entrés dans la maison, dans la nuit du 27 au 28 février, et jusqu’à 1,50 m dans la rue qui borde la maison.

Pourtant, Jean-Claude Pénicaud a les yeux qui brillent comme ceux d’un enfant au pied du sapin de Noël. Il est enfin de retour dans sa maison du sud de La Faute-sur-Mer, à la pointe d’Arçay, qu’il avait quittée, embarquant sur une barque de fortune avec des sauveteurs. Depuis, il vivait dans un gîte à Sainte-Gemme-la-Plaine. « Je suis revenu vendredi. »

Mais ce qui le réjouit plus encore, c’est de voir les artisans s’affairer. Dix jours à peine après la tempête, ils étaient là. « Le signe d’une vie qui reprend », sourit Jean-Claude Pénicaud. Car pour ce patron d’une grande surface de Luçon, il n’a jamais été question de prendre l’argent de l’indemnisation proposée par l’État et de s’installer ailleurs.

« Entrés en résistance »

« Ce n’est pas une question d’argent, balaie-t-il. L’État nous dit : ‘Profitez vite de notre générosité’. Mais cette maison, je l’ai achetée en 2000, j’y ai vu grandir mes enfants, j’y ai mes souvenirs, c’est mon coeur, mes tripes, mon ventre qui parle. » Sa vie est là et nulle part ailleurs. « S’il le fallait, je ferais une grève de la faim », lâche-t-il, sur un ton qui ne laisse guère planer de doute sur sa détermination.

Quelques dizaines de mètres plus loin, Marie et Alain Cadichon, poissonniers à La Faute, sont dans une situation comparable. Ils ont eu jusqu’à 80 centimètres d’eau. Eux aussi sont résolus à ne pas abandonner leur maison. Ils comptent même la réinvestir « début juillet ». Le temps que les artisans en finissent avec les travaux de plomberie et d’électricité. Tirant les leçons de ce qui s’est passé, ils ont même pris l’initiative de faire placer l’électricité « à un mètre au-dessus du sol ».

Pour anticiper une éventuelle Xynthia bis, ils prévoient de faire poser une ouverture sur le toit. Pour fuir. « Parce que c’est moins facile d’hélitreuiller quelqu’un par une fenêtre », remarque Alain Cadichon. Tout ça devrait leur coûter près de 70 000 €. Et cette zone noire dans laquelle ils se trouvent ? « Elle n’a aucune existence juridique, insiste Marie Cadichon. En attendant que leur maison avec piscine retrouve son look passé, ils « campent » dans une roulotte installée au pied de l’habitation. Sûrs d’être dans leur bon droit. Déterminés à rester.

Dans cette zone, des résistants comme eux, il y en aurait une vingtaine. Jacques Voyer en fait partie aussi. Cette semaine, ce jeune retraité a fini de poser sa cuisine intégrée. « Vous croyez que c’est pour partir que je fais ça ? »

Philippe ÉCALLE.

6 réponses à to “À La Faute-sur-Mer, certains reconstruisent déjà (Ouest France)”

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

Merci de répondre à la question *


Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Loading

Vigilance

Détail Vendée

Agrandir et historique
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Sondage récent

Trouvez vous judicieux l'implantation d'un golf à la Faute sur Mer dans la cuvette ?

  • Non (53%, 117 Votes)
  • Oui (45%, 98 Votes)
  • Pas d'avis (2%, 4 Votes)

Votants: 219

Loading ... Loading ...
Historique
avril 2010
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci