Archive pour le 28 mai 2010

Compte rendu de Brigitte Devilez:

Tous les conseillers sont présents

  1. Comptes de gestion et comptes administratifs

Pour le lotissement Le Pavillon, pour le port, pour le camping, pour la commune.

Le maire sort pour le vote.

Un vote global pour les quatre comptes.

  1. budgets primitifs

La commission des finances s’est réunie la veille.

MF Pêcheux : «  la commission a bien travaillé. Ceux qui disent qu’on ne travaille pas disent n’importe quoi. »

Les budgets primitifs pour le Pavillon, le port et la commune sont votés.

Les travaux sur la digue Est ont couté 2 255 000 € ( avec 80 à 85 % de subvention à déduire) (chiffres à vérifier)

MF Pêcheux : «  bravo, la commission a bien travaillé »

  1. Répartition des dons

MT Tarrery prend la parole pour expliquer le problème et la solution qui a été décidée .

Il s’agit de distribuer un montant de 416 000 € environ pour le moment.

Il y a eu une réunion avec le sous préfet Chaulet aujourd’hui et les autres dons ( secours populaire, fondation de France …) seront distribués sur un autre mode en accord avec ce qui se fait également à l’Aiguillon.

La répartition se fera sur un système de points ( utilisé lors des inondations dans la baie de Somme).

Seuls les résidents principaux sont concernés par cette première répartition car sinon, la somme allouée à chacun serait trop modeste et ne représenterait plus rien ( 1000 résidences secondaires touchées).

Pour ceux qui résident 6 mois de l’année, le nombre de points a été divisé par deux.

Sur cette somme de 416 000 €:

30 % ont déjà été dépensés pour l’aide d’urgence aux sinistrés.

20 % seront gardés comme réserve pour imprévus par le CCAS.

50 % soit 208 000 € environ seront distribués.

MF Pêcheux : « Le travail qu’a fait Marie Thérèse est très important. »

Il a été attribué 60 points par foyer ayant déploré plus d’1 mètre d’eau et 40 points pour les autres.

On y ajoute une majoration de 20 points par enfant vivant au foyer et de 20 points par personne handicapée.

Cela a donné un total de 16 170 points ce qui correspond à 13 € le point.

On enlèvera 10 points pour ceux qui ont déjà reçu des dons en électroménager ou meubles neufs.

Il n’a pas été tenu compte des revenus du foyer mais le CCAS pourra attribuer d’autres dons aux plus nécessiteux.

Il y a encore quelques personnes qui viennent de faire leur déclaration de sinistre.

Il ne sera pas envoyé de courrier à chaque sinistré dans un premier temps mais une information affichée en mairie avec parution dans le journal devrait permettre de distribuer à un maximum de personnes.

C’est la perception qui fera le virement sur le compte des personnes concernées. Fin juin, ceux qui ne se seront pas présentés recevront un courrier.

Le maire s’excuse (sic) du caractère un peu rigoureux et mathématique de cette répartition mais insiste sur le fait que c’était indispensable.

Il reste le problème des sinistrés fautais à la maison de retraite de l’Aiguillon. Il faudra dédommager cette commune pour les frais engagés.

MF Pêcheux: « comme ça c’est clair pour tout le monde. Parce que, avec tout ce qu’on entend dire…. »

  1. Avancement de grade de deux employés communaux
  1. Personnels saisonniers

Parkings, CRS, MNS, club de plage, ordures ménagères.

  1. Aide demandée à l’Etat pour les travaux votés le 17 mai

Une aide a été demandée au département et à la région mais pas encore à l’Etat

  1. Questions diverses

– Madame Pêcheux est très en colère à cause de la banderole : « la station doit redevenir une station touristique. Nos morts, on y pense mais il faut que le commerce reprenne. »

M Mérigout : « Les familles ne supportaient pas la vue de cette banderole. J’ai rencontré deux sœurs qui ont perdu leur mère et leur père et qui ont vu leur douleur se raviver à la vue de cette banderole. »

M Pêcheux : « il faut arrêter. La faute n’est pas Oradour sur Glane ! »

M Marratier : « l’association n’a pas demandé la permission à la mairie »

? : « juridiquement, c’est à vérifier, mais il faudrait qu’ils aient l’aval de la mairie »

Mme Pêcheux : « les commerçants nous ont interpelés »

Mme Tarrery : « j’ai prévu un message sur le panneau lumineux ; Vous me direz si cela vous convient »

Mr Jacquet : « j’ai vu sur le site qu’ils veulent la remettre samedi. C’est de l’acharnement »

  • Mme Pêcheux parle des jeunes qui sont venus pour nettoyer la plage. C’est bien »
  • Elle parle du chèque donné par le surf casting, du gospel qui s’est produit à la cathédrale de Luçon. Pas assez de monde. La publicité a sans doute été insuffisante.
  • Les axes de plages vont-ils être refaits car la commune en a ras le bol des critiques. M Marratier répond que cela ne dépend pas de la commune. On voulait lui faire mettre des matériaux démontables mais le prix est exorbitant ( 680000 € au lieu de 40000). On attend l’accord du préfet.
  • Mme Pêcheux continue contre l’AVIF : « je suis remontée, ça m’énerve. Cette dame vue su TF1, je m’occupe de son cas depuis longtemps. Elle n’a pas à se plaindre. Des personnes sont allés la chercher mais elle ne comprend rien. La propriétaire de l’appartement lui relouera celui-ci dès le mois d’octobre. Mais elle est allée se plaindre partout. Elle a écrit au préfet, à De Villiers. Faudrait se renseigner mais il y a peut-être abus de faiblesse de la part de l’AVIF. Mais même le sous préfet, il commence à comprendre de quoi il retourne. Il commence à se méfier de cette association. D’ailleurs certains adhérents commencent à comprendre et s’en vont. »
  • Mme Tarrery : « d’ailleurs si M Pinoit a besoin d’un renseignement, il n’a qu’à venir me le demander. Il n’est jamais venu me demander quoi que se soit. »
  • Mme Pêcheux : «  on dit même que ceux qui passent à la télé ou qui font la couverture de paris match touchent des gros chèques, mais on n’en n’a rien à faire. Moi j’aimerais bien quand même y passer à la télé. Mais il se dit tellement de choses qui sont fausses. »

Une personne ouvre alors la porte de la salle et demande si la réunion de l’AVIF c’est là. Petit sourire amusé du Maire qui lui répond simplement « non »,  sans lui indiquer le lieu où il doit se rendre ; Le monsieur insiste en disant : « mais on m’avait dit que s’était dans une salle de la mairie. Non, non lui répond-on. Il s’en va et là quelqu’un dit : «  je le connaîs ce monsieur, il est très gentil. Oui il est gentil. »

Une question sur le PPRI . D’après madame Babin aucune décision n’est encore prise donc on ne communique pas là-dessus.

La séance est levée à 20 heures. Le Ouest France et l’article sur les plaintes circule. Nous sortons.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

+ 79 = 89

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
mai 2010
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci