LA ROCHE-SUR-YON — Les premiers rachats à l’amiable de maisons de sinistrés de la tempête Xynthia par l’Etat auront lieu en Vendée à partir de la semaine prochaine, a-t-on appris auprès de la préfecture de Vendée.

« Le processus d’acquisition doit commencer en début de semaine », a indiqué jeudi la préfecture.

Les propriétaires de maisons sinistrées de La Faute-sur-mer et l’Aiguillon-sur-mer situées dans les « zones de solidarité » qui ont accepté les estimations de l’Etat attendent pour certains depuis près de trois mois de pouvoir signer l’acte de vente définitif de leur bien à l’Etat.

Après le passage de la tempête Xynthia le 28 février, un zonage des endroits trop dangereux pour y permettre la reconstruction ou le maintien d’habitations avait été établi le 8 avril.

Baptisées d’abord « zones noires » elles ont ensuite été rebaptisées « zones de solidarité » car elles permettent aux propriétaires de revendre leur bien à l’Etat au prix du marché avant la tempête.

Ces indemnisations sont couvertes par le fonds de prévention des risques naturels majeurs dit « fonds Barnier ». Neuf cent quinze habitations sont concernées en Vendée.

Le zonage doit être revu après le passage de deux experts de l’Etat afin de présenter à l’automne, lors d’une enquête publique, la zone définitive qui sera vouée à retourner à l’état naturel et où les maisons, si les propriétaires n’ont pas choisi la solution de vente à l’amiable à l’Etat, feront l’objet de la procédure légale d’expropriation.

En tout, 47 personnes ont trouvé la mort sur la façade Atlantique lors de cette tempête.

20 réponses à to “Xynthia: premiers rachats de maisons par l’Etat la semaine prochaine (AFP)”

  • Jacques Ghémard says:

    Pierre-Alain, nous sommes probablement dans un pays égoïste (mais quel pays ne l’est pas ?) mais les sinistrés de Xynthia ne sont pas plus égoïstes que leurs concitoyens. Et ce n’est pas ceux qui ont été touché par le sort, de renoncer à demander à leur pays d’être solidaire, au prétexte que leur pays ne serait pas solidaire avec le reste du monde.

    Autrement dit, le problème ce n’est probablement pas le prix des maisons des sinistrés, c’est le prix des maisons en général.

    Bref, nous aider les uns les autres n’empêche pas de pouvoir aider le reste du monde. Mais encore faut-il avoir l’espoir de pouvoir réellement améliorer quelque chose. J’espère que c’est ce que vous avez réussit à faire, dans la « grande île » et que vous n’en êtes pas revenu désespéré.

  • Pierre-Alain says:

    Je sais que ce que je vais dire ne va pas plaire, mais j’en ai vraiment marre de lire tous vos propos qui ne réduisent qu’au fric ! j’en ai marre d’entendre parler de « sinistrés », de « survis », de « tout perdu », etc…
    Coopérant pendant deux ans, à fenerive, sur la cote est malgache, j’ai vécu le cyclone Ivan ; mon logement s’est envolé, l’école des frères aussi et là encore, ce n’était pas grave ! Il y a eu des centaines de morts, les populations qui n’avaient pas grand chose, ont vraiment TOUT PERDU (car ces populations n’ont même pas de comptes en banque, pas comme vous ! et ils n’ont même pas de résidences secondaires !), l’état n’a rien donné, les assurances n’existent pas et j’ai vu de mes propres yeux des enfants morts parce qu’ils n’avaient pas réussi à trouver à manger, d’autres tomber malades du palu ou de la dengue, à cause des inondations, sans que personne ne vienne les secourir ! Tout votre fric m’écoeure… Quelles valeurs voulez-vous laisser à vos enfants ? des valeurs en devises ou des valeurs morales ? J’ai parfois honte de mon pays ! je sais que je vais être très mal noté, mais ca m’est égal ! ne vous inquiétez pas, je n’interviendrai plus sur ce forum ! bye

  • dominique says:

    Pour une fois, je ne suis pas d’accord avec Brigitte . Bien sur, les résidences principales devraient être indemnisées en premier, mais les demandes d’estimation par les domaines n’ont pas toujours été faites dès la mise en place des services .
    Il faut bien les faire fonctionner. Les dossiers sont sûrement traités au fur et à mesure .

  • Brigitte Devilez says:

    Ce qui me surprends dans l’article de Ouest France de mardi, c’est que les premiers rachats ne soient pas pour des résidences principales!!!!

  • Brigitte Devilez says:

    à mallouna,
    Ne dites pas qu’on ne pense pas à ceux qui ne sont pas en zone noire et auraient bien voulu quitter leur maison. Des démarches ont été faites auprès de la préfecture qui reste sur ses positions : la zone de solidarité ne sera pas étendue. L’AVIF se bat aussi pour que la sécurité soit assurée : réfection des digues et très bientôt plan de sauvegarde : c’est un minimum. je pense que lorsque le PPRI aura été publié, que tout sera plus clair, certaines personnes expropriées auront envie de racheter à La Faute et il y aura alors peut-être possibilité de revendre les biens . Mais j’ai peur que les prix ne soient pas les mêmes!
    Bravo Musette pour ton commentaire. Il ne faut pas jeter la pierre aux employés qui ne font que relayer l’ambiance. Pierre ton initiative était intéressante mais, la prochaine fois, demande à rencontrer un responsable (c’est à dire un élu mais est-ce compatible?).
    pierre, si tu as des photos intéressantes du pique nique, merci de me les envoyer sur mon mail, je les mettrai sur le site AVIF.

  • Mallouna says:

    Je lis régulièrement les commentaires écris sur votre site et je m’aperçois qu’une partie des sinistrés est complètement laissée pour compte. On ne parle jamais de ceux qui sont en dehors des zones de solidarité, qui ont eu leurs maisons complétement ravagées et qui ont perdu tout biens mobiliers. Combien de personnes vivent (ou tentent de survivre) en attendant pour regagner leur domicile, des réparations dont souvent le prix à payer sera largement supérieur aux indemnités proposées par les assurances?
    A tous ces sinistrés on ne donne pas le choix de rester ou de partir, même si certains ont la peur au ventre.

  • Pierre Zimmer says:

    A Musette. Psychologie d’huître! Alors là il fallait y penser. Même moi qui ne suis pourtant pas le dernier à la distribution, j’ignorais totalement cette
    expression qui va comme un gant à la mairie que nous chérissons tous. Merci Musette.
    Sincères salutations. Pierre.

  • Musette says:

    Bon, Pierre, je ne suis pas sûre de partager l’ensemble de vos commentaires sur la dame de la mairie, mais on retiendra la philosophie générale de ses propos qui, bien sûr, reflètent ceux qu’elle a entendus .Gracieuseté, propos amènes, psychologie d’huitre, sont les caractéristiques de cette sympathique mairie !

  • Pierre Zimmer says:

    Bonjour à toutes et à tous. Bonjour Musette. Il y a quelques semaines je suis allé à la mairie de LA FAUTE SUR MER pour demander quelles étaient les démarches à suivre pour qu’une stèle commémorative en mémoire de nos 29 disparus soit érigée. Alors ce jour là j’ai gagné le gros lot. Une dégénérée du bulbe m’a aussitôt fait remarqué que je ne me rendais pas compte, de quoi je me mêlais, que cela ne se faisait pas comme ça, qu’il fallait que cela soit à l’ordre du jour du conseil municipal, etc… Mais cette scribouillarde de campagne n’a pas remarqué la présence d’un homme qui est entré juste après moi dans la mairie et qui a fait mine de regarder des affichettes. Je pensais bien me faire incendier de sottises et je n’ai pas été déçu du casse croûte. Je suppose que L’AVIF ou d’autres associations et collectifs ont bénéficié du même traitement de faveur. j’ai remercié cette dame ( qui a refusé de me donner son nom ) de m’avoir assaisonné à la sauce chien et lui ai conseillé de se laver les cheveux avant de se mettre autant de laque afin de réduire l’odeur pestilentielle qu’elle dégageait. En sortant de la mairie, j’ai dis à mon ami qui lisait les affichettes:
    En fait, il me fallait un témoin pour confirmer les propos que m’a tenu cette pauvre femme ce jour là. J’espère, que lorsque son tour viendra, elle aura la même gouaille devant le juge. Voilà pourquoi j’ai parlé de tracasseries administratives. De toutes façons cette stèle serra érigée, où et quand ? Je ne sais vraiment pas.
    Amitiés. Pierre.

  • monique94 says:

    Et quand on se résigne et qu’on rachète un terrain à La Tranche, c’est 270€ le m2 et les souvenirs on ne peut pas les racheter, alors non, on n’est « satisfait »

  • LA MOULE says:

    Bonjour à tous
    Je voudrais pousser un coup de gueule contre ce qui est annonçé dans les médias à savoir:
    Que tout le monde semble satisfait des montants proposé par les domaines…
    Que grand nombre d’entre nous veulent partir…
    Qu’en gros tout va bien dans le meilleur des mondes..
    Et bien non!!justement pas tout le monde et je ne crois que ceux qui acceptent les montants proposés par les domaines puissent retrouver un bien similaires dans la région au même prix!!!
    La ou je suis tres surpris, c’est de lire que même l’AVIF semble satisfait…
    Sur cela, je rejoins le msg de ERIC concernant les criteres retenus pour l’évaluation des biens….quels sont ils? (ceux des domaines, me concernant, semblent des plus fantaisistes sachant que la durée de l’expertise n’a durée que 10 mn….et qu’ils n’avaient même pas vu que j’avais un garage…. )
    Peut on dire qu’on est satisfait quand on laisse derrière nous des souvenirs et des bien alors que le dédomagement ne nous permet même pas de retrouver un bien équivalent ????
    Dans quel pays vit on?
    Pourquoi des biens estimés à 300000€ sont rachetés 600000€ par les domaines ? (voir le rapport parlementaire)
    Pourquoi des maisons de « priviligiés » ont été sorties des zones? (ile de Ré)
    L’équipe de France98 a permi de rapporter 400000€ aux sinistrés , bravo et merci mais quand je vois le prix que l’état dépense pour le rachat « forcé » des maisons alors, en tant que contribuable, je ne peux qu’être pas satisfait non!!
    Voila c’était le coup de gueule d’un sinistré qui ne veux pas partir et qui pense que d’autres solutions existent et surtout moins cher !!!
    Pour info il faut compter 200€ le m2 de terrain et entre 1200 et 1300€ pour le logement à la Faute sur mer

  • Musette says:

    Mais de quelles tracasseries administratives est-il question à propos des stèles commémoratives ?
    Je connais un refus non justifié et injustifiable, mais administrativement, je ne vois pas de quoi il est question…

  • Pierre Zimmer says:

    Bonjour à toutes et à tous. Bonjour à Brigitte et Éric. Nous vous remercions tous pour toutes les informations et explications dont vous nous avez fait part hier, dimanche 8 août. Vous nous avez également rappelé que les 29 malheureuses victimes que nous avons eu à déplorer dans la nuit du 27 au 28 février 2010 ne serons jamais oubliées et que même pour faire ériger une stèle commémorative en la mémoire de nos disparus, il fallait se heurter à des tracasseries administratives. Mais la loi est la loi et personne ne pourra reprocher à L »AVIF de ne pas la respecter, il en va de l’intérêt de chacun. La journée s’est achevée par un pique nique très sympathique et de plus le soleil était au rendez- vous. Merci à vous Brigitte et Éric pour cette merveilleuse journée.
    Pierre.

  • MA says:

    Bonjour
    je pense qu’il faut vraiment demander l’evaluation d’un notaire pour pouvoir avoir une base de reference. si l’estimation des domaines est en dessous, alors effectivement il y a un probleme (les notaires n’etant pas connus pour faire des estimations optimistes)
    je conseillerai si vous avez cette evaluation, de la communiquer dès que possible aux domaines. nous ne l’avons pas fait avant que les domaines ne nous communiquent leur estimation et nous le regrettons.
    Comme l’evaluation des domaines etait 50 000 € en dessous de l’estimation des notaires, nous avons donc écrit aux domaines à mi-juillet en A/R en leur demandant de reexaminer leur proposition (et nous avons joint l’estimation du notaire) et nous n’avons eu aucun retour .

  • Soizic29 says:

    Bonjour,
    Les évaluations des Domaines prennent en compte non seulement la superficie du terrain et de la maison, mais aussi la qualité des matériaux :
    fenêtres, portes, en PVC ou en alu
    cuisines intégrées ou non, facture à l’appui
    équipement de la salle de bains (facture)
    garage ou non
    qualité du revêtement de sol
    qualité des faïences
    placards équipés
    terrasses
    store banne
    préau
    jardin paysager, etc

  • ERic says:

    Extrait Courrier d’encouragement de Mme Ségoléne ROYAL à un habitant de la Zone Noire daté du 1er Juillet 2010
    (avec son aimable autorisation)

    « Cette double victoire (- judiciaire et politique-) a contraint le gouvernement a reculer et à annoncer qu’aucune habitation ne sera rachetée pour être détruite contre la volonté de ses propriétaires »

    Merci & Restons attentifs

  • ERic says:

    OFFRES de RACHATS par les domaines

    Ces offres suscitent un intérêt primordial bien compréhensible en ces temps incertains
    un fort pourcentage des questions des adhérents de l’AVIF et des habitants de la Zone Noire tournent autour de ce sujet

    Quelques Exemples
    Terrain 500 m² Maison 80 m² des offres brutes (hors les 10 %) de 174 000 à 220 000….et même 270 000
    Terrain 740m² Maison 70 m² 257 000
    Terrain 700 m² Maison 70 m² + sous sol 225 000
    Terrain 1000 m² Maison 70 m² garage 295 000
    Comment s’y retrouver?
    Comment juger qu’une offre est correcte?
    A partir de quel semblant d’incohérence, doit on contester et demander une deuxiéme expertise?

    Devant ce qui peut sembler des disparités, il est préférable de partager les infos et de se tenir informé pour bien vérifier que la base de l’offre ne se rapproche pas des valeurs au plus fort du creux de la crise immobiliére mais bien de celles en dehors de cette crise comme l’état l’avait annoncé

    Continuons à partager les informations, ne laissons pas toutes les cartes dans les mêmes mains

  • ERic says:

    Bonjour à tous

    Que peuvent devenir les biens acquis à l’amiable par l’état?

    A ma compréhension, et merci à tous de me rectifier dans ma formulation si nécessaire (je ne suis pas juriste), permettez moi les interrogations suivantes:

    Est on bien certain que ces acquisitions à l’amiable ne vont pas permettre à l’état de ne pas respecter le caractère de la Loi Barnier qui l’oblige à destiner ces parcelles au besoin de l’enquête publique…et à rien d’autre Correct?

    …et toujours selon cette Loi Barnier, qui permet, dans les 5 ans un recours aux anciens propriétaires..;si ce besoin n’est pas respecté, y aura t’il cette possibilité juridiquement autorisée?

    Evidemment, les personnes qui cèdent leur bien dans la zone d’extrême danger ne souhaitent pas y voir plus tard des opérations immobiliéres ou des golfs…

    A vos commentaires

    ERic

  • kiwi says:

    1002 est le chiffre des petitions que l’on a signé ce jour au marché,je tiens à remercier les personnes qui ont contribué (3) à aider l’avif dans ce travail pénible.
    Il y a donc des gens qui pensent comme nous que nous pouvons rester chez nous bien sur en nous protégeant et en protégeant les maisons qui vont rester c’est pourquoi l’avif votre association (encore de nouveaux adhérents ce jour) organise une chaine humaine(pourquoi me direz vous, eh bien pour attirer l’attention sur le primordial de cette triste affaire à savoir que si l’on avait été bien protégés, malgré xynthia on aurait pu éviter des morts.
    On ne nier qu’il y a des gens qui veulent rester chez eux; bien sur que cela peut recommencer, bien sur qu’il y a des accidents de la route et des milleirs de morts, mais on réduit la vitesse des voitures et met en place de multiples lois pour éviter cela, Pour la faute et l’aiguillon on fait des mascarades de digues pour se donner bonne conscience et hop le tour est joué, je me répète peut être, mais en hollande les digues sont grandes comme des immeubles et les voitures roulent dessus, alors ce n’et pas vos petits cailloux messieurs de la haut qui vont règler le problème, (en plus en ccas de débordement on risque cette fois de se prendre des jets de cailloux dans la figure!!!
    Non ce sont des digues dignes de ce nom qui doivent être érigées avec des moyens supplémentaires pouvant protéger le futur centre de thalassothérapie que notre bon maire veut faire avec les communes autour??? va bien falloir les protéger ces braves gens
    1002 personnes pensent comme nous que nous avons le droit de restger ches nous ajoutés au 4763 déjà inscrits ou ayants déjà signés nos pétitions cela fait 5765 personnes qui nous suivent dans nos idées, près de 6000 personnes pensent que nous avons le droit de choisir.
    Je crois que l’on est représentatifs messieurs les journalistes et mesdames aussi et que l’on est digne que l’on en parle encore dans les médias.
    NON NOUS BAISSERONS PAS LES BRAS ET CE N EST PAS LES PREMIERES VENTES A LAMIABLE SANS CHOIX (AVEC TAMBOURS ET TROPMPETTES JE SUPPOSE DES DEMAIN) QUI NOUS FERONT CHANGER D AVIS CAR NOUS DEVONS CONNAITRE LE PPRI NOUVEAU QUE MONSIEUR LE PREFET AURA DEMAIN SUR SON BUREAU POUR CHOISIR DE PARTIR OU DE RESTER EN CONNAISSANCE DE CAUSE
    lES ZONES NOIRES N EXISTENT PAS DANS LES PPRI donc exigez tous de connaiître auprès de votre bon maire avant de signer avec les domaines c’est votre droit le plus strict. Il en va de votre choix de rester ou de partir en toute connaissance de cause, car il ne faut pas se voiler la face, nous allons pour ainsi dire tous être en zones rouge mais pas de panique, regardez PPRI du Maine et Loire sur internet et vous comprendrez que tous ses habitants sont en zone rouge sans aucun problème.
    Si vous voulez encore être plus représentatifs demandez à vos ados de vous expliquer comment envoyer à tous vos amis sur face book ou twitter ou autre notre site de la faute sur mer et demandez leur de faire signer la pétition jointe d’urgence rédigée avec notre avocat, celle ci pourra servir de poids dans les procès si besoin ou nous rendre crédible auprès des pouvoirs publics, déjà 5765 et peut être grace à vous qui viendrez nous aider aux marchés de la faute et de l’aiguillon pour faire signer les pétitions, beaucoup plus pendant que les touristes sont encore là dans 15 jours et même avant ce sera trop tard.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

7 + 2 =

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
août 2010
L M M J V S D
« Juil   Sep »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci