Un millier de sinistrés de la tempête Xynthia et de touristes ont formé jeudi soir une chaîne humaine de 1.500 mètres de long à La Faute-sur-Mer (Vendée) pour réclamer aux pouvoirs publics « une digue digne de ce nom » à l’approche des grandes marées d’équinoxe.

Une chaîne humaine à La Faute-sur-Mer pour exiger une digue

Un millier de sinistrés de la tempête Xynthia et de touristes ont formé jeudi soir une chaîne humaine de 1.500 mètres de long à La Faute-sur-Mer, en Vendée, pour réclamer aux pouvoirs publics « une digue digne de ce nom » à l’approche des grandes marées d’équinoxe. (Reuters/Stéphane Mahé)

Leur mobilisation survient alors qu’une marée de coefficient 112, la plus importante depuis la tempête Xynthia, était attendue dans la petite station balnéaire du littoral vendéen.

Vingt-neuf personnes y étaient mortes noyées dans la nuit du 27 au 28 février, alors qu’une marée de coefficient 106 conjuguée à des vents violents et une forte dépression avait eu raison des digues existantes.

La chaîne humaine s’est formée sur la digue est de la commune, en bordure de l’estuaire du Lay, la rivière par où ont inondé les futures « zones noires » de La Faute-sur-Mer.

« Le gouvernement communique beaucoup sur les travaux d’urgence réalisés suite au passage de la tempête Xynthia, mais rien n’est fait à l’endroit où sont mortes 29 personnes« , a dit à Reuters François Anil, membre de l’Association des victimes des inondations de La Faute-sur-Mer (Avif), à l’origine du rassemblement.

« Si les conditions météorologiques de la tempête étaient réunies demain, les mêmes causes produiraient les mêmes effets« , prédit ce retraité de 65 ans, dont la maison a été inondée par un mètre d’eau le soir de la catastrophe.

Selon lui, seules certaines portions de cet édifice fait de sable et de terre il y a soixante ans ont fait l’objet de travaux de rénovation, mais ils étaient prévus de longue date.

« Lors de sa construction, la digue avait été faite pour protéger des champs, mais aujourd’hui 2.500 maisons se trouvent derrière« , rappelle François Anil. « Sur les 1600 qui ont été sinistrées, 650 vont être rachetées. Il ne faut pas oublier les autres« .

« Ce n’est pas d’un problème de financement : l’Etat consacre 150 millions d’euros au rachat des maisons sinistrées, alors qu’il n’en faudrait que cinq pour rénover la digue« , estime ce dernier.

2 réponses à to “Une chaîne humaine à La Faute-sur-Mer pour exiger une digue (reuter)”

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

3 + 1 =

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
août 2010
L M M J V S D
« Juil   Sep »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci