Réforme des retraites, séisme en Haïti et tempête monétaire en Europe : ce sont les trois événements qui ont le plus marqué les Français en 2010, selon notre sondage exclusif Ifop.

Entre crise sociale et tempête monétaire, catastrophe en Haïti ou sur les côtes vendéennes, « affaires » à répétition – Bettencourt ou Clearstream – et fiasco des Bleus en Afrique du Sud, une chose est certaine : l’année 2010 qui s’achève a été mouvementée. Dans ce maelström d’événements, nous avons voulu demander aux Français lesquels les ont vraiment marqués. Résultat : plutôt que les polémiques, ils préfèrent retenir l’essentiel, sur des sujets qui les touchent de près. C’est pourquoi 2010 restera d’abord pour eux l’année où le système des retraites a été réformé, avec ses longs cortèges de manifestants.

Nicolas Sarkozy ne s’y était pas trompé, qui considérait ce rendez-vous-là comme décisif pour son mandat. Reste encore à savoir quel bilan en tireront finalement les Français, au moment de voter en 2012. Le chef de l’Etat sera aussi jugé en fonction de son action sur un autre front : celui de la tempête économique et monétaire. Car notre sondage montre que les Français ont suivi de près les crises grecque puis irlandaise, et les soubresauts de l’euro. Avec l’angoisse, sans doute, que ces turbulences frappent la France à son tour.

Pour autant, ce n’est pas un Hexagone replié sur lui-même que fait apparaître notre étude : le tremblement de terre qui a frappé Haïti a profondément ému les Français. Avec ses 250.000 morts, il se classe en deuxième position des événements les plus cités (26 % l’ont cité en premier), alors que la tempête Xynthia, plus proche de nous, est quatrième (8 %). En revanche, le remaniement du gouvernement, qui a tenu le monde politique en haleine pendant cinq mois, est cité par… 1 % des sondés.

1 – La bataille des retraites
Nicolas Sarkozy s’attendait à une adoption de la réforme des retraites dans la douleur, il n’a pas été déçu. Il aura fallu des mois de polémique droite-gauche, plus de 130 heures de débat parlementaire à couteaux tirés, des manifestations monstres dans toute la France, et même une vague de panique dans les stations-service due au blocage des raffineries. Mais au final, le totem est tombé : l’âge légal de départ à la retraite est passé de 60 à 62 ans, et celui de la retraite à taux plein (sans décote) de 65 à 67 ans. Nicolas Sarkozy espère que les Français, qui placent la bataille des retraites en tête des événements marquants de l’année, lui seront reconnaissants, finalement, d’avoir mené à bien cette réforme difficile. Réponse à la présidentielle de 2012.

2 – Le tremblement de terre à Haïti
Préoccupés par leurs difficultés quotidiennes, les Français savent aussi se montrer solidaires de souffrances vécues à l’autre bout du monde : le tremblement de terre qui a frappé Haïti est le deuxième événement le plus cité dans notre sondage. En 2 minutes et 30 secondes ce 12 janvier 2010, l’île a sombré dans le chaos. La capitale Port-au-Prince, située à 25 km de l’épicentre, est dévastée. Bilan : 250.000 morts, 300.000 blessés et 1,2 million de sans-abri. Le monde est horrifié par la catastrophe qui frappe le peuple le plus pauvre de la planète et les dons affluent. Mais ce n’est pas la fin du calvaire pour les Haïtiens : en octobre, le choléra, jusque-là inconnu sur l’île, s’abat sur eux. Il a déjà fait plus de 2.500 morts.

3 – L’Europe au bord de la faillite
Et si la France, endettée, faisait faillite ? Ce cauchemar, les Français ont cru en vivre la répétition lorsque la Grèce a sombré au printemps 2010. Etranglée par sa dette colossale (113 % du PIB), dans l’impossibilité de se refinancer sur des marchés qui ne veulent plus lui prêter, Athènes appelle l’Europe à l’aide. Mais l’Allemagne d’Angela Merkel rechigne à signer le chèque, et réclame en échange un plan d’austérité drastique : réduction des salaires des fonctionnaires et des pensions des retraités, augmentation des impôts. Les Grecs protestent, mais l’Union et le FMI finissent par mettre sur la table plus de 100 milliards d’euros. Pourtant, la crise menace désormais de gagner le reste de l’Europe. L’euro est attaqué, l’Irlande vacille à son tour, l’Espagne et le Portugal pourraient être les prochains. Alors, pour rassurer les marchés, les plans d’austérité fleurissent partout. Comme les autres, la France va devoir se serrer la ceinture.

4 – La tempête Xynthia
Dans la nuit du 27 au 28 février, une vague géante s’abat sur la Vendée. Combinée à de fortes marées, la tempête Xynthia surprend dans leur sommeil les habitants de La Faute-sur-Mer et de L’Aiguillon-sur-Mer. Le bilan est terrible : 53 morts, et une polémique : fallait-il construire là, dans une zone inondable située juste derrière des digues que la mer a submergées en quelques secondes. « Non », répond Sarkozy : 1.393 maisons sinistrées seront démolies, sans possibilité de retour pour leur propriétaire, décide-t-il. Mais le tracé de la « zone noire » provoque la colère des habitants expropriés.

5 – Le fiasco des Bleus
« Imposteurs ! », « indigne ! », « lamentable ! » : le 23 juin, la presse française cloue les Bleus au pilori. Car la débâcle du Mondial en Afrique du Sud n’a pas été que sportive – trois matchs joués, aucune victoire : face à l’Uruguay (0-0), le Mexique (0-2) et l’Afrique du Sud (1-2). La compétition vire au fiasco pour l’équipe de France lorsqu’Anelka est exclu de la sélection après la publication en « une » de L’Equipe des insultes qu’il aurait adressées au sélectionneur, Raymond Domenech. Le lendemain, ses coéquipiers décrètent la grève de l’entraînement, du jamais-vu relayé en direct sur les télés du monde entier. En France, c’est le tollé. Nicolas Sarkozy s’empare de ce qui est devenu une affaire d’Etat. Les sanctions tombent : Anelka est suspendu 18 matches ferme, Patrice Evra 5, Franck Ribéry 3 et Jérémy Toulalan 1. Raymond Domenech est licencié pour faute grave et les joueurs doivent renoncer à leurs primes. Mais le maillot des Bleus, lui, mettra du temps à retrouver son lustre.

6 – Les expulsions de Roms
Le 16 juillet, une course-poursuite avec des gendarmes s’achève par la mort d’un jeune homme, membre de la communauté des gens du voyage. En colère, ceux-ci s’en prennent à la gendarmerie de Saint-Aignan (Loir-et-Cher). La réponse du gouvernement sera sévère : lors d’une réunion d’urgence, le 29 juillet à l’Elysée, est décidé le démantèlement des 300 camps et squats illicites, et la reconduite à la frontière de tout Rom ayant commis des atteintes à l’ordre public. Les images des expulsions font polémique, et Bruxelles s’émeut. La commissaire européenne Viviane Reding ira jusqu’à comparer la politique d’expulsion de la France à « un épisode peu glorieux de la Seconde Guerre mondiale ».

7 – L’affaire Bettencourt
Une milliardaire octogénaire qui distribue les millions, un ami artiste fantasque un peu trop gâté aux yeux d’une héritière qui veut « protéger » sa mère, une île aux Seychelles et des comptes en Suisse : l’affaire Bettencourt, de rocambolesque règlement de comptes familial, devient une affaire politique lorsque sont rendus publics des enregistrements pirates de conversations de l’héritière de l’Oréal avec son entourage. Le 6 décembre dernier, la mère, Liliane Bettencourt, et la fille, Françoise Meyers, ont fini par se réconcilier. Mais l’affaire a coûté son poste au ministre du Travail, Eric Woerth, soupçonné de conflit d’intérêts.

8 – La vague de froid et de neige
Quelques flocons, et la France plonge dans le chaos. La neige provoque une pagaille monstre en ce mois de décembre 2010. Des milliers de personnes se retrouvent piégées sur les routes, alors que le gouvernement s’emmêle les pinceaux : le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, nie toute « pagaille », quand François Fillon accuse à tort Météo-France. Les aéroports ne sont pas épargnés : des centaines de vols sont annulés, des milliers de passagers se retrouvent bloqués. Certains passeront le réveillon de Noël sur un lit de fortune à Roissy.

9 – L’affaire Clearstream
Coup de tonnerre judiciaire le 28 janvier 2010 : le tribunal de Paris décide de relaxer Dominique de Villepin des accusations qui pesaient sur lui dans le dossier Clearstream. Cette sombre affaire de faux listing de comptes occultes visant à impliquer des personnalités oppose Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin depuis 2004. Mais le duel entre les deux hommes n’est pas terminé : Villepin ne cache plus ses ambitions présidentielles, et le parquet a décidé de faire appel. Un nouveau procès se tiendra en mai 2011, à un an de l’élection présidentielle.

10 – L’hospitalisation de Johnny Hallyday
En ce début d’année 2010, la France s’inquiète. Hospitalisé pendant seize jours à Los Angeles et placé en coma artificiel, Johnny Hallyday, 66 ans, se remet péniblement. Le chanteur est tiré d’affaire, mais les concerts du gigantesque Tour 66 prévus en janvier et février 2010 ont été annulés, avec des pertes financières gigantesques à la clé. L’affaire prend alors un tournant judiciaire. L’entourage du chanteur met en cause le Dr Stéphane Delajoux, qui a opéré Johnny d’une hernie discale. Le chirurgien assure n’avoir rien à se reprocher. Après plus d’un an d’absence, le rockeur, lui, est enfin sur pied : il a fait son retour sur scène le 3 décembre à Montpellier au cours d’un concert de M.

11 – Le suicide de Jean-Pierre Treiber
Accusé des meurtres de Géraldine Giraud et de Katia Lherbier en 2004, Jean-Pierre Treiber se suicide dans sa cellule de Fleury-Mérogis le 20 février 2010, à deux mois de l’ouverture de son procès. L’homme, qui a toujours clamé son innocence, ne sera jamais jugé pour le double meurtre commis en 2004. Les corps des deux jeunes femmes avaient été retrouvés au fond d’un puisard dans sa propriété de Villeneuve-sur-Yonne. En septembre 2009, Treiber avait déjà tenté de se soustraire à la justice en s’évadant de la maison d’arrêt d’Auxerre, avant d’être repris deux mois plus tard.

12 – Le feuilleton du remaniement
Crise économique, contestation de la réforme des retraites, affaire Bettencourt : en cet été 2010, Nicolas Sarkozy cherche un nouveau souffle. Le chef de l’Etat annonce donc un remaniement du gouvernement à l’automne. Il lance du même coup un feuilleton de plus de cinq mois, dont François Fillon, finalement confirmé à Matignon, sort grand vainqueur. Longtemps pressenti pour le remplacer, Jean-Louis Borloo claque la porte du gouvernement. Sarkozy n’a plus qu’à panser les plaies de sa majorité. Les Français, eux, ne s’intéressent guère au sujet, comme le montre notre sondage. Tout ça pour ça.

6 réponses à to “L’année 2010 vue par les Français (France Soir)”

  • FwP says:

    Bon les inondation du Var n’ont manifestement touché que peu de gens

  • Bonjour BILDAN,
    Vous me semblez nerveux en cette fin d’année, mais je vous souhaite une bonne année 2011, mais impossible de vous dire si vous restez sous le niveau de la mer, si tout se passera bien.
    Je connais bien la Hollande un oncle y travaillait, et la digue du Zuiderzee, là-bas pas besoin de pilotis derrière la digue…mais à la Faute la configuration est tout de même différente !
    Si vous laisser enlever 7 ou 800 maisons, la Faute aura une drôle d’allure dans 10 ans, alors contruire autrement, il faut y réfléchir même si vous n’êtes pas d’accord avec ce que j’écris ! Que Vous ne m’aimiez pas n’est pas un problème, mais ce blog, qui est presqu’un forum , ne m’empèchera pas de m’exprimer chaque jour si matière il y a !
    Respectueusement à vous BILDAN, Patrick.

  • BILDAN says:

    Bonjour Patrick

    Forcément si on lit le « Daubé » qui est au Dauphiné ce que Ouest-France est à la Vendée, c’est à dire un journal qui est juste bon à allumer le feu.
    Au fait à St Offenge comment sont les risques? Pour la submersion jusque là ça va. Pour les séismes ? Pour les rejets de dioxine ?
    Les inondations ? les coulées de boue ? Voir le PPRi de St Offenge (http://www.savoie.pref.gouv.fr/sections/les_grands_themes/risques_en_savoie/information_des_acqu/details_communes/saint_offenge_dessus/downloadFile/attachedFile_2/PPRI_Saint_Offenge_Dessus.JPG?nocache=1154675928.28)

    Au fait Denis Masliah est un reporter d’une grande finesse d’analyse, il sert de base à des sujets de baccalauréat, c’est dire.
    http://grenoble.indymedia.org/2008-05-27-Baccalaureat-2008-Epreuve-de

    Pour lire l’article cité par Patrick voir le lien direct avec le DAUBE
    http://www.ledauphine.com/france-monde/2010/03/03/les-degats-relancent-la-polemique-sur-les-risque-de-l-urbanisation-du-littoral

    Patrick je suis d’accord avec LAFAUTE, dire que les victimes sont responsables: CA SUFFIT !!!
    Les habitants ont selon toi « laissé faire » , je cherche encore les actions que tu as faites pour ça comme pour la réforme des retraites..
    Le maire de la Faute en est à son 4ème mandat et il faudra encore faire avec jusqu’en 2014 au moins…

    L’évolution du nombre de maison est impressionant (voir http://www.recensement.insee.fr/exportPDF.action?codeZone=85307-COM&idTheme=6 )
    Depuis la première élection du maire actuel ce n’est pas moins de 1600 résidences secondaires qui ont été construites…
    dont 480 entre 1990 et 1999 et plus de deux fois plus, soit 1099, entre 1999 et 2007

    Oui les terrains de la zone de solidarité n’étaient pas constructible il y a 30 ans.
    Le POS de l’époque ne le permettait pas.
    Mais qui a fait modifier le POS, en aucun cas ce ne peuvent être les personnes qui y ont fait construire.
    Qui peut modifier un POS ?
    Qui peut valider la modification d’un POS ?

    Qui a négligé l’abaissement de la digue lors de la création d’un port de plaisance?
    Les voiture avaient du mal à franchir la digue, il était donc plus « raisonable » de réduire la hauteur de la digue pour permettre au plaisancier d’amener leur voiture près de leurs embarcations.

    Qui était le président du « syndicat des marais de la Faute » en charge des digues? (voir page 4/4 du bulletin communal http://www.lafautesurmer.com/index.php?module=Galerie_photos&type=show&func=viewimage&iid=1369 )
    Qui est en charge de l’urbanisme parmi les élus de La Faute ?

    Les maisons sur pilotis ? En voilà une bonne idée …
    Je viens de passer 10 mois aux Pays Bas je n’en ai vu aucune ?
    Si vous voulez parler de pieux en raison de la stabilité du sol, alors oui il y en a mais les maisons sont au ras du sol.
    De plus les services de l’urbanisme Vendéen défendent l’architecture locale à savoir les maisons basses. Des permis ont été refusés pour des maisons à étage.

    A propos, vous qui défendez le nichoir à 3m, voulez vous interdire aux personnes à mobilité réduite de venir coucher à La Faute du 15 Septembre au 15 Mai. Ces personnes pourraient donc être responsable de leur sort en cas de malheur selon vos critères.

    Continuez donc à éclairer votre cheminée avec le Daubé. Et écrivez à notre bon président qu’il aurait mieux fait de faire un nouveau malaise vagale le 1er Mars 2010, au lieu de nous faire des remous avec les pales de son hélico.

  • Bonjour à Toutes et Tous, il y a 20ans seulement les lotissements de la Faute étaient Inconstructibles…mais vous avez laissez construire !
    C’est ce matin en allumant ma cheminée avec un vieux journal du Dauphiné Libéré, que je retrouve la page du Mercredi 30 mars et écrite par Denis Masliah. Tous les articles, et une pleine page avec un papier sur :
     » Il y a une vingtaine d’années, le terrain était inconstructible  » devenu marais asséché et construit ! je vous mettrai tous les article sur mon blog si vous aviez un doute. Depuis 10 mois, j’ai lu et enregistré tout ce qui a été dit et écrit sur ce drame , mais pas une fois j’ai vu ou entendu parlé, d’un projet de construction de maison sur pilotis, car si j’avais été propriétaire à la Faute c’est bien ce que j’aurai proposé. Avec un niveau habitation à 3m pour dormir tranquille.

  • Loutron says:

    Bonjour,

    Je signale, à toutes fins utiles, une série d’animations cartographiques mises en ligne sur le site de la DREAL, illustrant l’évolution du parcellaire bâti :

    On y accède par commune :
    http://www.pays-de-loire.ecologie.gouv.fr/tache_urbaine.php3?departement=85&page=1
    Par exemple :
    http://www.pays-de-loire.ecologie.gouv.fr/popup_video.php3?commune=85307

    … ou par EPCI (communautés de communes) :
    http://www.pays-de-loire.ecologie.gouv.fr/tache_urbaine_epci.php3?departement=85

    C’est localement assez saisissant !

  • lafaute says:

    Et hier soir sur RTL, Rétro 2010 : revivez un an d’actualité « Environnement » !
    «  »Folie des hommes » ils ont construit sur des terres qu’ils savaient inondables »
    Quand va-t-on arrêter de nous incriminer de la sorte. N’avons-nous pas suffisament souffert ?
    Lors de sa venue au mois de mai à La Faute C. LEPAGE mentionnait déjà ce problème et proposait de communiquer à ce sujet. Ne peut-on pas lui demander un communiqué de presse à diffuser largement sur les médias ?
    Entre la presse et la hausse des cotisations d’assurance, les seuls responsables ce sont les sinistrés ! ! ! CA SUFFIT

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
décembre 2010
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci