Lors de l’émission Zone Interdite sur M6 il m’a été personnellement reproché certaines choses pour lesquelles je voulais apporter des précisions.

M6 nous a présenté comme  « propriétaires terriens conséquents » à la Faute Sur Mer :

– En tout et pour tout nous possédons une maison (par succession) située boulevard du Lay et le terrain sur lequel sont construites notre maison d’habitation et notre entreprise. Nous louons les autres terrains occupés par des végétaux. Cela leur semble trop mais notre métier nécessite un minimum de terrain !!

Autres précisions que je voulais apporter :

– Je suis nouvellement élu au Conseil Municipal de la Faute, élections de 2008. Je ne faisais donc pas partie des décideurs concernant les lotissements de la rue des Voiliers.

– Mon entreprise n’a jamais travaillé pour ces lotissements, excepté des propriétaires de maison qui m’ont fait travailler comme ils ont pu faire travailler les artisans de la Faute, la boucherie, la boulangerie, les restaurants, la pharmacie … etc …

– Ni avant, ni après mon élection mon entreprise n’a été la partenaire privilégiée de la commune en ce qui concerne les Espaces Verts, ce marché revenant à une entreprise d’une commune voisine.

Serge Claveau.

Tous auront remarqué le caractère particulièrement
partial et politisé de l’émission. Par ailleurs, M6 a choisi de ne pas faire parler toutes les associations d’usagers de la Faute sur Mer, notamment l’ADPF et le Copra.

Lien

55 réponses à to “Communiqué de Serge Claveau suite à l’émission de M6, zone interdite du dimanche 30 janvier 2011 (APDF)”

  • escabourg says:

    Kiwi, ne t’excuses pas , il faut faire savoir ce qui s’est passé cette nuit là pour ceux qui n’aurait pas compris l’horreur de la tempête en elle même alors qu’il y avait des moyens d’y échapper…
    Bien à toi.

  • kiwi says:

    mes excuses mes amis pour avoir monopolisé plusieurs messages cet après midi
    mais peut être êtes vous mon psychiatre interposé que je n’ai pas le temps de voir hélas prise dans la tourmente du travail qui ne veut pas decoller pet ête aussi ai je perdu autre chose avec xynthia, ma pèche à me battre pour m’être trop battue avec les responsables de nos malheurs

    mais je vous promet des revirements de situation sachez attendre

  • Loutron says:

    Jacquotte, Kiwi,
    Merci de vos réponses et témoignages.
    Kiwi, vous n’avez pas à vous excuser !
    Ce que vous nous dites confirme combien, en complément du PPRI, un plan communal de sauvegarde digne de ce nom est vraiment essentiel.
    Prévoir la mobilisation, qui fait quoi, pour éviter qu’en cas de nouvelle situation d’alerte les gens se retrouvent livrés à eux-mêmes, isolés, sans information pertinente.
    Cette responsabilité relève de la commune avant tout.

  • kiwi says:

    a loutron

    je vous dis ce jour là je ne devais pas être là un concours de circonstances je ne voulais pas venir comme tous les WE MAISprofessionnellement une signature notaire la seule en 13 ans à mon compte dans l’immobilier. Le matin je suis là donc nous allons à la maison je fais mes courses l’am puis vu le vent je dis à mon mari on devrait rentrer chez nous à la roche sur yon
    Mon mari me dit (marin aucun problème en 99 tu as eu deux tuiles c’est tout ,de cassées. On reste (lui était absent en 99 en amérique) la nuit je fais du feu me souvenant qu’en 99 on avait plus d’électricité vers 2h du matin (moi femme faire feu pour homme demain) le feu ne prenait pas une heure puis je vois de l’eau par l’arrivée d’air de la cheminée au sol je rouspète croyant que mon époux avait laissé la poubele jardin comme d’hab à cet endroit là dehors. il se lève et on écope un peu puis un peu plus d’eau on réveille notre fils
    j’ai le temps d’appeler les pompiers qui me disent qu’ils sont débordés (mais pas de crise ou de raz de marée au téléphone on se serait méfiés et on aurait fait autre chose qu’écoper) puis là une grande vague rentre dans le jardin et mon mari dit on se sauve on essaie dans le garage et on ne peut ouvrir la porte, on essaie de revenir dans lamaison dans la panique mais déjà derrière les machines à laver et autre bloquent la porte et grand DIEU on est dans le garage avec un faux grenier mon mari me tend dans l’eau glacée un escabeau mais je crois être sur une échelle et n’arrive vu mon poids et gelée à grimper le dernierarc d’escabeau je lui dit de faire monter mon fils d’abord puis il grimpe voyant l’eau monter sur les planches de bricolage sur le coté du mur (tout cela dans le noir quasiment car en essayant de partir une force incroyable est venue(comme le disait berlement) et il a réussi contre l’eau de la rue a ouvrir la porte du garage qui a cédée sous le contre poids (donc la lune un peu présente) et la il grimpe et il me hisse. Nous nous somme caché sous une bache de bateau tout près de nous un bateau annexe que je voulais depuis des années que mon mari me gonfle (pas fait) mon mari en hypothermie ne pouvait plus rien faire
    Plusieurs heures après on se parle de maison XXX es tu là oui on est vivant
    les pompiers au loi les hélicoptères (je pleure en écrivant c’est encore douloureux mes excuses) et enfin un petit jeune marin avec sa petite barque qui rentre dans la maison je tombe et j’ai toujours mal depuis un an à ma jambe (personne n’a donné de médaille à ce petit Renaud pour nous avoir sauvé (mon mari va dans le savb des pompiers et nous retrouvons sur le grand camion pompier nos voisins (on me dit ta voisine est morte je ne réagis même pas
    Voilà LOUTRON
    Ce que je reproche à qui de droit c’est ne pas avoir été prévenue de qui je m’en moque la justice jugera
    Si vous me dite si on m’avait prévenue, comme beaucoup qui sont morts pour certains nous avions une autre maison et serions rentrés chez nous et aurions mêm accueilli d’autres personnes ayant un studio en bas de notre maison
    LE 28 Février était un état de siège à la faute un état de guerre coment tous ces gens pouvaient ils être là tous prêts
    Si on avait mi la même énergie à nous prévenir ce jour nous ne nous connaitrions pas car tous serions vivants et à réparer nos maisons car pas de morts pad de maisons rachetées. Comme la petite violée tuée à Pornic le grans YYACA a tranché nos vies
    voila LOUTRON je serais partie c’est sur puisque je voulais partir
    je rappelle que mon mari commandant de marine marchande n’a pas eu lui non plus l’instinct de partir c’est vous dire que l’on était sur d’être en sécurité
    Si j’avais eu le moindre renseignements sur le PPRI par anticipation DE 2007 comme quoi on était en danger je ne serais même pas venue
    Vous comprendrez alors ma haine de la médiocrité

    Mes excuses a tous pour cet étalement de misère mais c’est encore si fragile et si douleureus alors que pensez de ceux qui ont perdu de la famille des voisins des proches

    la justice dira (j’espère) quand je m’en fiche j’ai le temps j’ai tout perdu
    sauf ma parole et le respect de moi même ce n’est pas le cas de ceux qui protègent le « IL » fautaisOUI NOUS SERIONS PARTIS SI « IL » AVAIT FAIT SON BOULOT OU TOUT AUTRE PERSONNAGE OU ORGANISME

  • jacquotte says:

    a loutron
    si l’on nous avait demandé d’évacuer, bien sûr que nous l’aurions fait.nous étions à 50 m de la digue. Mais nous étions en alerte rouge pour une tempête
    (des vents à 150 km:h) pas pour une submersions. Personne ne nous a prévenu. nous nous sommes calfeutré pour résister au vent. aussi la surprise a été très grande
    quand nous avons commencé à voir l’eau….70 cms à l’extérieur.il était trop tard pour partir.
    a jean pierre
    je suis d’accord avec ton analyse. ils ne pouvaient pas reconnaitre que nous étions en danger.c’était reconnaitre qu’ils avaient tort. on connait le résultat
    29 personnes sacrifiées par la bétise de quelques uns

  • Jean-Pierre says:

    Pour rejoindre Loutron, faire évacuer les habitants les plus exposé,… revenait à ce que les élus leur avouent qu’il leur avait vendu la possibilité de tout perdre… et non pas comme évoqué en 2008, que l’eau monte à la hauteur deux ou trois parpaings.
    Alors ils ont fait le dos rond, on dit rien, j’allais dire on fait « le mort », ça passe ou ça casse…!!!

    Et manque de chance,…là ça débordé…!!!

    Résultat 29 décès…

  • Loutron says:

    Sur l’évacuation :
    Je ne dis pas que c’était impossible à faire. La question que je me pose, c’est ce qu’aurait été la réaction des gens dans une telle circonstance dans la mesure où pratiquement personne n’avait une réelle conscience du risque couru, on en revient toujours à ça.
    J’ose une question aux survivants (question dont je ne voudrais vraiment pas qu’elle soit interprétée comme une mise en cause) : confrontés à une démarche d’évacuation, et en se resituant bien sûr dans la période d’avant le drame, auraient-ils compris et accepté facilement l’idée qu’il fallait partir, alors que le temps observé dans la journée du samedi ne présentait pas franchement de caractère alarmant ?

  • Brigitte Devilez says:

    @souris,
    loin de moi l’idée de dédouaner le préfet de ses responsabilités. D’ailleurs, la sous préfète, elle, était bien au courant de la situation particulière des deux communes et elle était de garde au moment de l’alerte rouge. Donc quelque chose n’a pas fonctionné de ce côté là!!!
    La municipalité de La Faute est en train de mettre en place (un peu tard…) ces plans d’évacuation. Mais quand on entend le Maire dire  » un PCS, ça n’aurait rien changé », il y a de quoi être inquiet.
    Je pense que l’administrateur nous mettra ce PCS en ligne dès qu’il sera connu et j’espère que des personnes de la sécurité civile nous donneront leur avis.

  • souris says:

    A LOUTRON !
    Prevenir : La faute c’est pas Nantes ! pORTE VOIX , porte à porte des cl municipaux, croix rouge, sirène et panneaux d’affichage, radio locale aussi, bouche à oreilles et voisins bienveillants font le reste !

    EVACUER / voitures, transports de car requisitionné! le maire orchestrant avec securité civile en alerte !

    Heberger : ce qui a été fait le dimmanche matin aurait pu etre fait le samedi soir!

    mais un expert de la securité serait le bienvenu pour éclairer notre lanterne!

  • souris says:

    Concernant l’evacuation, je ne pense pas que celà puisse poser autant de probleme qu’on veut bien nous le faire croire….
    Nous etions en fevrier, pas en juillet! Si la Faute absorbe tous ces touristes pendant des mois d’eté, elle était enn mesure de faire evacuer les presents dans les zones inondables!
    voitures , car pour les personnes sans vehicules, gymnases… Il a fallut combien de temps pour ouvrir et préparer les gymnases à la faute le matin du 28?
    1000 personnes à évacuer ? C’est 300 à 400 voitures !
    au maximium !
    10 cars c’est dejà 500 personnes !
    vos routes absorbent autrement plus en pleine saison!
    non l’évacuation etait possible!
    C’est l’irresponsabilité et la betise qui est en cause, pas la méconnaissance d’un manipulateur
    qui retourne la situation en rendant les victimes responsables!

  • souris says:

    A Brigitte!
    Le fait que le prefet venait d’arriver n’excuse en rien l’état, c’est ce qui caracterise le service public : sa continuité qq soit les aléasdes nominations et du personnel! … Devait bien avoir un fonctionnaire de service à la prefecture… Et si le prefet ne connaissait pas les lieux, faute de sa part qu’en alerte rouge, il ne se pose pas la question: la vendeee a t’elle des zones à risques?
    On peut tourner le probleme dans tous les sens , on revient toujours au même point : ceux qui savaient ou auraient du savoir, n’ont rien fait!

  • jacquotte says:

    à elle
    cela ne répond pas à la question où était-il avant et pendant la tempête?

  • kiwi says:

    mADAME bABIN DERNI7RE 0 AVOIR EU DS VOIES AUX DERNI7RES 2L2CTIONS MUNICIPALES a ainsi obtenu haut la main le poste de première dame de la faute sur mer donc première adjointe au maire, C’est ty pas bo ça et excusez moi le peu l’abruti (e) qui a eu le plus de voies après le maire qu’est ce qu’il (elle) a dit de tout cela.

  • Loutron says:

    Il est certain que la question de l’alerte et de l’absence d’évacuation taraude et taraudera longtemps les sinistrés.
    Une évacuation ne s’improvise pas… C’est tout l’enjeu du plan communal de sauvegarde, sur l’importance duquel Brigitte Devilez a insisté à plusieurs reprises, et à juste raison.
    Un tel plan faisait défaut, on le sait. Or, comment organiser l’évacuation de centaines de personnes quand rien n’a été anticipé, quand on a affaire à un grand nombre de résidences secondaires dont on ne sait pas si elles sont occupées ou pas, et surtout quand l’existence même d’un risque n’a cessé d’être niée ?
    Si parmi les lecteurs de ce blog, il y a des spécialistes de la sécurité civile, il serait intéressant de connaître leur avis sur cette question.

  • elle says:

    Les pouces : je me suis aussi posée la question de leur signification ou du moins de leur attribution vu que je me suis aperçu qu’on avait mis deux pouce rouge à mon message :
    A Jacquotte
    « il serait très interressant de savoir où était notre maire le soir du drame.l’enquête le dira peut-être. ce qui est certain c’est qu’il n’était pas auprès de « ses administrés ». et bien que sa maison soit sinistrée il n’était pas très mouillé. »
    Pour avoir été évacuée vers le poste médical avancé, je peux vous certifier, qu’il était à cet endroit le matin, et manifestement blessé à la jambe.
    C’est un fait, avéré (car je n’étais malheureusement pas seule à être à cet endroit là à ce moment là) en réponse à une interrogation.
    Deux pouces rouge dans ce cas, ça s’interprète comment ? Ca voudrait dire que c’est gênant de dire la vérité ?

  • Brigitte Devilez says:

    @ Souris,
    bien sûr qu’on accepte les regards des non Fautais!
    Ou l’alerte a été donnée par météo france. Elle était rouge en milieu d’après midi. Mais le Maire et ses conseillers étaient injoignables par la préfecture, parait-il…A l’ère du portable c’est bien curieux . Pas de plan communal de sauvegarde donc personne d’astreinte un samedi après midi. Manque encore de chance, le préfet avait pris ses fonctions seulement quinze jours avant, donc, il ne connaissait pas les lieux… ni l’entêtement de notre maire. la sécurité civile, on ne connait pas dans nos petits villages. C’est la municipalité qui gère tout ça. D’ailleurs, la sirène, voilà bien longtemps que je ne l’ai pas entendue… Je ne suis même pas sûre qu’elle « porte » jusque chez moi. A vérifier!

  • Soizic29 says:

    La préfecture a relayé l’alerte de météo france, j’ai vu le bulletin d’alerte affiché dans ma mairie le vendredi matin. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous sommes allés dans notre maison de La Faute le vendredi après-midi par un temps magnifique, ciel dégagé, pas un brin de vent, et QUE NOUS N’Y SOMMES PAS RESTES. Nous sommes rentrés le soir même à cause de cette alerte affichée dans notre mairie.

  • souris says:

    A y’en a marre…
    Le blog est réservé aux Fautois? ou Fautais?
    ou acceptez vous le regard et l’avis de ceux qui observent de loin…
    Je garde mes conseils ou je vous donne mon aVis?
    Attention, gardez votre crédibilité !

    Apparemment la météo avait bien prevu une situation exceptionnelle !
    ALERTE ROUGE ! Tres rare, a t’elle ete donné avant sur une autre région? et depuis?
    Je crois que c’était la premiere fois !
    C’est bien qu’il y avait péril!!
    Les mairies etaient en alerte sans aucun doute! Mais nous étions un samedi soir! la mairie est fermée et si l’alerte n’a pas ete prise au sérieux par les maires concernés et notamment celui de la Faute qui avait permis à des habitants de s’installer, il a vaqué à ses occupations malgré l’alerte, diner en ville ou chez des amis…! Pourquoi la sécurité civile n’a pas fait sonner les sirenes sur la cote ! vous savez celles qu’on a 1 fois par mois pour voir si tout fonctionne!
    Qui décide de l’alerte ?
    Alerte rouge : DANGERS!
    Si rien n’a été fait c’est que l’etat est aussi défaillant!
    L’évacuation aurait sauvé des vies, c’est une évidence !
    Contactez le site de meteogerard, il est tres branché alerte, il doit avoir tous les relevés de l’alerte… on ne sait jamais ca peut serir!

  • Révoltée.

    Non non, je t’assure ce n’est pas un pseudo… c’est réel…. Je m’appelle Gina et je suis petite… Mais lorsque j’étais en public… l' »ETRE » que j’aime le plus au monde m’a appelée « Petites pattes »…. et je lui ai répondu…. et tout l’entourage a rigolé… Mais grâce à ça, beaucoup m’ont reconnue, bien avant l’explication… j’ai l’habitude de pratiquer l’humour, surtout quand je suis triste, désespérée…. Putain d’éducation… « Ma fille ! tes soucis, tu dois les laisser à TA porte »…. – Mais ne t’inquiète pas Révoltée, je te comprends, je comprends votre douleur à tous. Moi aussi je suis révoltée : 29 morts… HORREUR !

  • prévert says:

    le plus simple n est il pas d attendre les journaux televises et les reportages de fr3 le 23 fevrier ?
    seront ils differents de m6 ?

  • Musette says:

    Tu sais, cher administrateur, que je privilégie le débat d’idées aux pouces et j’ai dit ne plus en mettre quasiment.. Je suis favorable à sa suppression. Et vous autres ?

  • admin says:

    Si franchement les débats sur les pouces rouges ou verts tournent au vinaigre, nous allons supprimer cette fonction qui n’était pas à l’origine mis en place pour faire polémique.

  • Renaud Pinoit says:

    Pour révoltée (4 février 2011 à 20 h 06 min),
    Habitant la Faute et étant présent le 27/28 je suis resté sur internet pour avoir la météo en « direct » bulletin sur bulletin.
    Vers minuit (0h04 précisément) un bulletin annonçait un risque d’inondation.
    J’ai essayé d’appeler ma fille aînée en soirée vers la Tranche, envoyé des textos mais rien n’abouti (chose que je n’avait jamais fait auparavant).
    Vers 2h30 /3h00 coupure électrique et plus de communication.
    Ma fille est rentrée quelques minutes après, et au vu l’ampleur de la tempête (pas de vent) je file me coucher rassuré. (habitant une zone du centre ville la nuit fut calme).
    Toutefois, avec les preuves flagrantes que nous avons eu, sur le fait qu’à 9h le matin du 27, l’alerte était donnée concernant un risque de submersion marine avec surcote de 1m dans l’estuaire du Lay par météo France puis par la préfecture et enfin transmise aux mairies, on peut légitiment se poser quelques questions sur le manque d’alerte.
    Et la je parle en mon nom sur ce que j’ai vécu.

  • Brigitte Devilez says:

    Musette, tu sais bien que je suis « bonne à rien »! j’avais même pas compris ce que ça voulait dire ces petites mains.

  • Musette says:

    Révoltée :
    Relisez la fameuse phrase, elle est construite bizarrement , et donc on n’est pas certain de la comprendre. Ça nous arrive à nous tous de se mélanger les pinceaux, de laisser des fautes etc…
    Brigitte :
    Arrête d’être maso et de TE mettre des pouces rouges !!!
    A tous :
    Je suis sure qu’on s’en fout des pouces rouges finalement . Quelle importance face à 29 morts , 800 personnes secourues, 250 personnes dépendants d’une association pour manger !…

  • révoltée says:

    à Prévert
    J’ai entendu le bulletin météo et j’ai aussitôt téléphoné à ma belle-soeur qui habite La Faute je vous relaqte ce qu’elle dit :
    « je suis dehors le temps est calme mais il un vent chaud qui vient du sud et cela ne m’inspire rien de bon ».
    Malgré mon appel ils sont restés chez eux, heureusement ils ont pu se réfugier au premier étage.
    Nous mêmes il a fallu attendre deux jours pour avoir de leurs nouvelles et ce n’est que le vendredi suivant que nous avons pu constaster les dégâts, matériels, de notre maison.

  • révoltée says:

    je pense que « Ginacourtepatte s » est aussi un pseudo.
    à Brigitte Devilez
    Quand on ne veut pas comprendre c’est facile.
    Je voulais simplement savoir s’il vous avait été possible d’intervenir.
    Je vous précise, encore une fois que je ne suis pas l’auteur des « pouces rouges », une telle suspicion laisse supposer que vous pouvez en être l’auteur.

  • prévert says:

    a REVOLTEE
    gina et nous tous avions entendu météo prevenir que cette tempete allait etre tres  » violente  » mais étant a des kms de la faute nous avons croisé les doigts et esperé que des  » precautions  » aient ete prises pour que des drames soient évites !! mais non le lendemain nous avons appris ces nombreux dc !!!angoisse,tristesse, au fil des heures la colére !!!!
    et puis nous tous proprietaires de ptes résidences secondaires avont attendus qu on nous prévienne si dégats !!!!!
    et dégats il y avait ! prevenus que le lundi !! et encore parce qu on a appelé parce tant qu on a pas d appel du gérant …on garde espoir !!
    bon pour nous ce n est que matériel nous a t on dit .
    on a eu beaucoup de chance , ce n etait pas les vacances scolaires !
    maintenant nous pensons beaucoup a ces familles endeuillées et traumatisées a vie !

  • Brigitte Devilez says:

    à révoltée,
    Je n’ai pas bien compris la fin de votre message de 13h28.
    Vous posez une question. Mais si vous voulez une réponse comme vous semblez le dire à 13h30, il faut être un peu plus clair.

  • y en a marre ! says:

    à alex8485

    Vous avez en partie raison…,
    Personnelement je ne mets que très rarement de « pouce rouge » car chacun peut ici s’exprimer librement selon son degré d’implication dans cette catastrophe.
    Par contre je ne support plus les interventions d’une certaine personne à qui je mets maintenant systématiquement un « pouce rouge ». Il n’est pas concerné directement par cette catastrophe et par ce village… alors qu’il se taise et garde ses conseils pour lui…!

  • REVOLTEE ?????

    Eh BEN VOILA ! ! au moins un auteur des « pouces rouges » ! ! QU’ON SE LE DISE. C’est à cette remarque que vous vous attendiez ? ?

    Votre pseudo… tss tsss ! ! …. vous avez la possibilité d’en changer, je veux dire de pseudo….

  • révoltée says:

    j’allais oublier, je vois déjà ce que vous allez écrire …. mais tant pis

  • révoltée says:

    à Ginacourtepatte s

    Détrompez-vous, je ne mets pas de « pouce rouge » mais j’interviens assez souvent pour dire ce que je pense de vous, de l’opposition municipalité et de la municipalité.
    Je vais me faire l’avocat du diable et je me fais, depuis qq temps, les mêmes réflexions à savoir :
    – si,l’opposition, étant donné que les lotissements existaient ce que l’oppostion aurait pu faire : sans téléphone, électricité. Je me demande même ce que vous avez pu faire dans la nuit du 27 au 28 février.

  • prévert says:

    eh non ,ils ne savent pas écrire puisqu ils affichent leur  » revendiquation  » sur le panneau lumineux et publicitaire de la faute !!faut deja y penser !!

  • Pour répondre à Alex

    Je trouve que les Pro-Maratier… à part mettre un pouce rouge, ne s’expriment pas, quel dommage ! ! c’est comme les apôtres, à La Faute, ils sont 14…. qu’ils ne VOUS disent pas « on n’avait pas le choix »….. MENTEURS ! ! Mais allez-y exprimez vous ! !
    M. CLAVEAU, je ne vous connais pas, mais je CONSTATE. Pratiquement 1 an après… un reportage…. et là uniquement « LUMIERE » vous exprimez un petit MEA CULPA…

    Pouce rouge, ça me fait « uniquement » sourire… exprimez-vous, j’ai envie de rire…. et en plus Je pense à Jean-Pierre, qui ne manquerait pas de vous donner une de ses bonnes répliques… merci d’avance Jean-Pierre —-
    SVP… les c…. molles exprimez vous…. peut-être que vous ne savez pas écrire…. ! !

  • alex8485 says:

    @cestquoicebordel Pour precision,c’est lejournaliste qui parle de M. Claveau.
    J’avoue ne pas comprendre ses intentions en acceptant une place au sein d’une équipe contre laquelle il s’est opposé quelques années auparavant. Mais si sa logique n’était pas immobilière mais tactique, il est grand temps pour lui de démissionner pour montrer son désaccord. Il n’a pas grand chose à y perdre et il y gagnerait beaucoup.
    @Loutron : Absolument d’accord, il n’est pas à son 1er mélange des genres. Il faudrait qu’il se mettent en accord avec ses fonctions et qu’il accepte qu’il n’est plus un simple citoyen fautais mais bien un élu et président d’association. Il se doit de faire la distinction.

  • alex8485 says:

    T’as raison Escabourg, j’ai repris ta remarque parcequ’elle me semblait pertinente.
    Moi je m’en fous de ceux qui n’aiment pas ;-). Si on veut être constructif, il faut donner son avis. Si les gens aiment pas, ca peut vouloir dire que l’avis est faux ou mal exprimé (ce qui arrive). La bêtise, ce n’est pas d’en dire, c’est de ne pas être capable d’accepter qu’on puisse avoir tort. Mais là, ces « je n’aime pas » donnent franchement l’impression d’être systématique donc n’ont plus de sens.
    En tout cas, j’habite La Faute et j’aime ce blog parce qu’il n’y a effectivement aucune censure et que les personnes qui soumettent leurs avis savent rester dignes. Libre aux pro-Marratier de s’exprimer tant qu’ils ont des arguments recevables. Le principal n’est pas de faire plaisir au Maire mais bien de faire avancer les choses pour éviter de se retrouver dans une situation qu’on a déjà connue.

  • escabourg says:

    A Alex8485,
    Celui-là c’est le mien!!
    et on se demande pourquoi car on s’en fout des pouces rouges sur des commentaires et des demandes de précisions…là c’est humour!!
    bien à toi!

  • lerouvillois says:

    Merci de faire attention : sur un sujet ci dessous il y a : @lerouvillois…..puis le message, en fait c un message de l’admin. Merci

  • lerouvillois says:

    j’ai failli dire un truc…..

  • admin says:

    @lerouvillois : il l’est et nous assumons, chacun est en droit de donner sa position et surtout sous le couvert de pseudonyme.
    Pas la moindre censure, chaque article publié est reproduit ici sans restriction.
    Si censure un jour il y a, cela ne viendra pas de nous.

  • alex8485 says:

    Je vais répéter quelque chose qui a déjà été dit un peu plus tôt: je me demande qui met des « j’aime pas » sur des phrases aussi anodines que « Je parlais des résidents au moment du drame. Moi même j’ai quitté la Faute car j’ai vendu ma maison à l’état »(Jacquotte) ou
    « Vous dites 1000 résidents principaux mais combien en restent-ils? 29 morts, combien de délogés pas relogés dans le village? »(escabourg)
    Que quelqu’un, intéressé par un propos, mette « j’aime », je le conçois. Que quelqu’un offusqué par un autre propos mette « j’aime pas » ça me va aussi. Mais dire « j’aime pas » pour une phrase aussi banale…? Peut être est-ce simplement je n’aime pas la situation dans laquelle vous êtes et je vous soutiens. Dans ce cas il vaut mieux mettre « j’aime ». Je comprends que ça puisse paraitre bizarre mais comme le choix est binaire, autant rester positif. Ou alors, ces « j’aime pas » résultent d’une attitude systématique et autant dire j’aime pas ce blog tout court et franco, puis tracer sa route…

  • lerouvillois says:

    blog indépendant ?

  • lafaute says:

    merci pour cette information, j’avais bien entendu le fait que la famille Babin n’ai pas souhaité s’exprimer, mais je ne me souvenais pas du document !

  • Loutron says:

    Le mélange des genres continue… M. Claveau diffuse son communiqué au moyen du site de l’Association pour la Défense des Propriétaires Fautais, qu’il préside. Or, cette réaction lui est strictement personnelle, en tant qu’élu et que professionnel.

  • Brigitte Devilez says:

    lafaute,
    il s’agit d’un document publié dans le reportage zone interdite(1h 8mn sur la vidéo). Je viens de le rechercher:
    mme Babin et son fils n’ont pas désiré s’exprimer mais ont fait parvenir un communiqué qui apparait sur l’écran :
    « elle n’a jamais mélangé les genres ni jamais usé de ses prérogatives d’adjoint au maire pour favoriser quelque personne que ce soit »

  • lafaute says:

    à Brigitte D.
    « madame Babin dont la réponse écrite a été publiée »
    Sur quel support et quand ? je ne me souviens pas avoir lu cette réponse !

  • jacquotte says:

    a escabourg
    je parlais des résidents au moment du drame.moi même j’ai quitté la Faute car j’ai vendu ma maison à l’état

  • escabourg says:

    Jacquotte,
    Vous dites 1000 résidents principaux mais combien en restent-ils? 29 morts, combien de délogés pas relogés dans le village?

  • Brigitte Devilez says:

    révoltée,
    Comment pouvez-vous dire qu’aucun résident principal n’a été interrogé?
    Vous avez eu la famille Berlemont, Elisabeth qui a perdu son mari et son petit fils, Gisèle qui a perdu son père, un habitant qui a témoigné sur le remblai des terrains marécageux, Monsieur le Maire lui même, Monsieur M… en caméra cachée et madame Babin dont la réponse écrite a été publiée!

  • jacquotte says:

    a révoltée
    les résidents principaux ont témoigné.le couple de sinistrés avec ses 2 filles étaient bien des résidents principaux.il aurait fallu plus de temps pour interroger tout le monde .Nous étions environs 1000 résidents principaux.nous risquions d’y passer la nuit.
    Pour répondre à S.Claveau aucune association de La Faute n’a témoigné

  • Musette says:

    Voilà le texte auquel j’ai fait allusion à un autre endroit…
    J’ai le sentiment que la nécessité où il se trouve de se démarquer des actes de la municipalité dont il est un élu à l’urbanisme, marque un premier pas vers les désolidarisations qui devraient suivre…
    Il est clair pour beaucoup d’entre nous, que Serge Claveau, en intégrant cette municipalité, puis en créant son association, aurait cherché à pouvoir à terme urbaniser des terres agricoles inconstructibles …il gagnerait en crédibilité à renoncer à son mandat et son dessein. Chiche !

  • cestquoicebordel says:

    De plus,
    L’emission fut tournée de Mars à début Novembre si je ne m’abuse, et l’ADPF n’existait pas encore.
    Notez aussi que l’AVIF n’a pas eu non plus le droit à la parole.

  • révoltée says:

    Enfin une réaction que j’attendais, en effet je peux attester que les espaces verts du lotissement de l’Ostréa ont été confiés à une autre entreprise et que cette même entreprise était propriétaire d’une maison dans ce même lotissement qu’il louait d’ailleurs (j’avais une résidence construite en 2001).
    Par ailleurs, je suis très étonnée qu’aucun résidents principaux de la Faute n’est été interrogé, mis à part la pharmacienne et une opposante à la municipalité.

  • cestquoicebordel says:

    Bah ça alors, j’ai beau regarder de nouveau le reportage, pas vu la moindre mention de vous Monsieur Claveau…
    Ah oui le pépiniériste (le 4éme sur la liste de Monsieur Masslin) c’était vous ?
    Diantre, manquait plus que ça.
    Au fait voyez vous bien la nuit devant votre pépinière, parce qu’à coté il fait bien noir ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

+ 32 = 39

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
février 2011
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci