Alors que France 3 consacre ce mercredi soir un documentaire à la tempête Xynthia, deux militants de la Faute-sur-Mer et des Boucholeurs tirent le bilan, un an après.

Xynthia, un an après… Alors que Fr3 consacre ce soir son antenne à la catastrophe, que les commémorations se profilent tout au long du week-end, que l’Etat vient d’annoncer son « plan digue » et le système de vigilance contre les risques de submersion marine qui l’accompagne, LEXPRESS.fr a interrogé deux de ceux qui sur le terrain vivent au quotidien les suites du cataclysme de février 2010

Un an après le drame comment qualifier l’ambiance à La Faute et aux Boucholeurs?

Renaud Pinoit: Au lendemain de la catastrophe, il y a eu une énorme solidarité. Depuis, au fil des mois, elle s’est un peu essoufflée. Je dirais qu’il y a toujours une grosse misère alentour, un vrai désarroi. D’après nos décomptes, près de 250 personnes ont toujours recours au Secours Populaire et vivent petitement. Les gens n’aiment pas trop en faire état… sûrement par fierté, mais c’est ainsi. Le pire c’est que même l’antenne du Secours Populaire est menacé, que faute de moyens, elle ne disposera plus d’ici à quelques temps de local!

Michel Le Bozec: Chez nous le front de mer a été conforté et les gens se sentent un peu plus en sécurité. Ils ont été rassuré d’entendre que les habitations en « premier rideau » pourraient continuer à être occupées – à condition d’être en état d’évacuer si l’alerte est donné. On connaîtra dans les prochains jours le dispositif que les maires entendent inscrire aux plans communaux de sauvegarde.

Comment, selon vous, vont se passer les cérémonies de commémoration?

Michel Le Bozec: On est beaucoup sollicité par les médias, notamment avec un direct le 28 février sur FR3. Ce sera l’occasion de rappeler les errements de ces technocrates qui, sans expertise, voulaient nous condamner. Quand ils ne se sont pas transformés en promoteurs immobiliers!

Renaud Pinoit: Outre le coup de projecteur de cette journée avec FR 3, il y aura une commémoration officielle le 27 février sous les auspices de la municipalité mais sans les familles des victimes qui la boycotteront. Elles se retrouveront le 6 mars pour un lancer de roses blanches dans le Lay. L’antagonisme qui les opposent à la municipalité de La Faute demeure fort. Son premier magistrat n’a jamais eu le moindre mot de compassion à l’égard de ceux qui pleurent 29 victimes. C’est inacceptable. D’autant que par ailleurs, son entêtement à vouloir partout reconstruire en interpelle plus d’un

Mais encore?

Renaud Pinoit: S’il le pouvait, le maire construirait certainement en zone noire. L’urbanisation de la commune est une marotte qui ne le quitte pas. D’ailleurs, c’est simple, avant même Xynthia, il n’y avait plus de terrains disponibles à La Faute…On aimerait bien qu’il change de registre mais je doute qu’il s’amende lui qui laisse entendre que le plan communal de sauvegarde ne sert à rien. Bien sûr, à l’occasion du passage de FR3, il se pourrait bien qu’il le signe, mais pour la forme, pour éviter les questions qui fâchent.

Michel Le Bozec: Nous, ce qui nous interpellerait plutôt, ce n’est pas l’attitude des collectivités locales qui ont joué le jeu, s’impliquant dans la mise en place de défenses en mer ou en rehaussant les parapets, mais celle, encore une fois, de l’Etat. On a l’impression qu’il s’est fait une spécialité de mettre les bâtons dans les roues. Par exemple quand il s’agit de traiter un cordon dunaire qui reste relativement fragile.

Justement, du côté du dispositif « digues », voire du système de vigilance sur les risques de submersion marine que vient de dévoiler la ministre de l’environnement, Nathalie Kosciusko Morizet, où êtes vous rendu?

Michel Le Bozec: On parle régulièrement du rehaussement d’une arrière digue, indispensable pour sécuriser le cordon dunaire. Mais en fait les travaux ne vont démarrer avant trois ans! D’ici là, il faut faire quelque chose pour éviter que les marées successives – notamment celles à gros coefficients du mois de mars, si elles se conjuguent avec des vents forts -n’entraînent de nouvelles inondations. On va mettre 8000 mètres cubes de sable pour consolider l’édifice. Est-ce que ce sera suffisant?

Renaud Pinoit: Les choses vont dans le bon sens. Mais pour le moment on est dans le flou, côté système d’alerte. On fait de l’auto-surveillance. Pour les digues, il y a ce qui avait déjà été entrepris avant Xynthia – et qui paradoxalement protège des maisons désormais inhabitées. Et puis ce qui fait défaut comme par exemple vers la Pointe de La Faute: il y a bien une digue mais l’eau peut la contourner!

Renaud Pinoit est porte-parole de l’Association des victimes des inondations de La Faute (Avif) et Michel Le Bozec, président de l’association de sauvegarde des Boucholeurs.

12 réponses à to “Xynthia, un an après (L’express)”

  • Dsauvion says:

    A monsieurckoicbordel : c’est votre opinion qui m’intéresse ! Pas le fait que vous soyez un « mouton » de mr Marratier , exprimez vous ! Et pas au nom de votre vénère chef !!! Amen – d’autant que les propos ne sont pas calomnieux mais que la synthèse de ce que des millions de Français ont vu et entendu hier ! Vous Pouce Rouge vous étiez oû le 28-02 a 3h15 ?

  • cestquoicebordel says:

    heu je crois qu’il y a méprise:
    j’ai oublié un truc, je réécris

    @Dsauvion les élus locaux qui lisent ce blog en permanence, pointe du « rouge » « les propos calomnieux envers l’élu que nous sommes » sic René Marratier.
    J’en suis pas ni l’élu ni « nous », c’était un clin d’oeil
    Désolé pour la fausse joie

  • Dsauvion says:

    A monsieurckoicbordel : c’est votre opinion qui m’intéresse ! Pas le fait que vous soyez un « mouton » de mr Marratier , exprimez vous ! Et pas au nom de votre vénère chef !!! Amen

  • GENDRE says:

    réponse à GINACOURTEPATTES
    J’ai répondu un peu trop rapidement à « CESTQUOICEBORDEL »…je l’ai compris en lisant tous les messages depuis ce matin qu’en fait, il s’agissait du vocabulaire de votre maire. Cet homme est dangereux. Je ne comprends pas comment il a osé se présenter devant les caméras de F3. Je travaille dans une mairie et je suis vraiment choquée de son attitude, de son nombrilisme. Son attitude a vraiment bouleversé un grand nombre de gens. Il faut faire quelque chose mais les politiques n’ont pas de valeur ; seule leur ascension les intéresse au détriment du malheur et de la misère si près d’eux. Je souhaite beaucoup de courage à toute cette population qui va devoir souffrir encore à l’occasion de ce triste anniversaire. vous êtes dignes, vous êtes courageux. Amicalement. Une voisine de Dordogne

  • Gendre

    Je crois que cestquoicebordel, se moque du « Français » pratiqué par Marratier qui à chaque fois, rebalance la même phrase qui est « L’élu que nous sommes au jour d’aujourd’hui »…. et bien sûr inévitable, nous y avons eu droit hier… et sur ce site, vous allez remarquer que la colère est exprimée, certes… mais l’HUMOUR ! ! ooh oui ! ! — Comme en ce qui concerne les sirènes…. ON SE CALME, il s’agit d’allarmes…. pas de jolies nanas, enfin Messieurs ! ! !

    Les « ceux » qui sont élus, ou contre les propos des gens qui sont concernés par ce sinistre…. préfèrent lâchement, mettre un pouce rouge….

  • GENDRE says:

    monsieur « cestquoicebordel », il vous faut assumer cette grave erreur si vous faites partie de la municipalité de la Faute sur mer.
    Je suis consciente que le rôle de l’élu actuellement est assez compliqué. Les administrés exigent beaucoup et les élus ont peur (s’il pleut ou s’il neige : c’est leur faute, si ça glisse : c’est aussi leur faute ; si une branche tombe, les intoxications alimentaires dans les cantines….ect..
    Mais là quand même !!! AVEC LES AVIS DE LA MÉTÉO, DE LA PREFECTURE, C’EST IMPARDONNABLE. Je me mets à la place de toutes ses familles ; j’ai une boule au ventre qui ne passe pas… Soit ce maire n’est pas issu de la région et ne connait rien au grandes marées, au coeff., aux tempêtes, à la surcôte…. et il est plutôt intéressé par l’urbanimation et les promotteurs.
    Je crois qu’après un tel scandale, il aurait dû démissionner. Il doit démissionner.

  • cestquoicebordel says:

    @Dsauvion les élus locaux qui lisent ce blog en permanence, pointe du « rouge » les propos calomnieux envers l’élu que nous sommes.

  • Dsauvion says:

    Que celui ou celle qui me met un pouce rouge est le courage de me dire pourquoi ?

  • GENDRE says:

    J’ai regardé hier au soir l’émission sur F3.
    Je suis outrée que le maire de la Faute-sur-mer ait osé dire que le soir de la tempête :
    – il dinait chez des amis, il est rentré vers 22 h 30, il a regardé la télé et il est allé se coucher….
    Je pense que l’alerte ROUGE aurait dû l’interpeller. Il est quand même responsable de la sécurité sur sa commune.
    La place d’un Maire (digne de ce nom) était d’être dans les rues de sa ville, avec ses collègues du conseil municipal, ses employés, les pompiers, les services de la D.D.E., les secouristes….
    A l’Ile de Ré, le maire et les membres du conseil municipal ont sillonné les rues, ont prévenu individuellement le plus de personnes possible, et à La Faute, Monsieur le Maire dinait avec des amis ! Ca je le savais pour avoir de la famille à ST Clément des Baleines et le Maire de cette commune l’a confirmé hier au soir sur le plateau.
    Quant à la délivrance des permis de construire et des classements de terrains, c’est de la compétence des maires. Alors inutile de se retrancher derrière les autres services de l’Etat ou du Conseil Général ou Régional ou autres..
    Et quand Mr le Maire souhaite que la sérénité revienne dans sa ville, comment peut-il demander ça alors qu’il y a eu tant de morts, de sinistrés, de familles détruites et lui qui veut se faire plaindre avec ses 50 cms d’eau dans la maison ! J’ai trouvé ce Maire d’une incorrection limite quand il se plaint qu’il est blessé par toutes ces attaques. Je ne sais pas s’il lira ce message mais j’étais tellement en colère par son attitude que je ne peux m’empêcher de réagir. D’autant plus, qu’en 1999, j’étais élue d’une petite commune de Dordogne (11 conseillers), nous étions, les uns, sur les petites routes avec les tronçonneuses ; les autres à déplacer les congélateurs pour les amener là où il y avait de l’électricité (pour essayer de sauver les provisions), aller acheter des bougies, du pain, du gaz, les amener aux personnes âgées ou isolées dans la campagne. Nous sommes restés 11 jours sans électricité.
    Le rôle du Maire n’est pas uniquement de pavoiser, d’inaugurer, de festoyer….

  • monique94 says:

    La Faute-sur-Mer: les plaies à vif un an après Xynthia
    http://www.charentelibre.fr/2011/02/24/la-faute-sur-mer-les-plaies-a-vif,1023064.php

  • Dsauvion says:

    1 an après la catastrophe et nous n’avons pas tiré toutes le leçons : la culture du risque que nous n’avons plus et qu’il faudrait réapprendre a l’école ? Ce pouvoir d’invicibilté face a Dame Nature qui reprend toujours sa place : bravo au commandant des pompiers qui a dis « nous ne pouvions intellectuellemnt nous représenter l’ampleur de la catastrophe  » et qui a bien exprimé la réalité : cela a dépassé tous les scénarios alors que la veille a 14h30 dans le bureau du préfet le previosionniste de meteo France annonçait alors rouge avec risque de submersion , le mot a été dis et répète ! La chaîne d’information sur le terrain jusqu’aux maires qui a bien marché par SMS ou message vocale : j’hallucine ! Alors que des milliers de personnes étaient en danger sur les 4 départements !
    Les Maires que l’état laissent seuls pour prendre une décision simple : j’avertis ou pas ? Comment ? Des Maires ont fait le choix de relayer l’info comme celui de St. Clément mais le maire de La faute a 16h30 aurait pu réunir son conseil et décider de nous alerter …rien n’a été comme l’Homme voulu que cela fut : tous ont refait le scénario de 1999 alors que la Tempete dans le golfe était déjà hors de proportion a 12h ! Toutes les cartes étaient posées pour nous envoyer a la mort ! Je suis horrifié de constater que decidemment non , tout cela aurait pu être évité comme le dit le rapport du sénateur Retailleau  » la Tempete était inévitable mais les conséquences humaines auraient pu être évitées  » alors qu’un scénario encore pire peu encore arrive avec grande maree et vent comme en 1999 ! Le Maire de la Faute , nous , la justice a ces éléments en main : ne répétons pas les mêmes bêtises ! Mr Marratier vous serez ridicule 1 fois face a PPDA mais la 2D vous serez un assassin ! Votre ignorance ou votre refus en que Maire de prendre du recul face a vos responsabilités et enfin prendre une décision fondée pour sauver des vies a été démontrée hier soir ! Enfin que valent 80cm d’eau dans votre maison après que nous ayons tous enfin mis des images sur nos nuits d’horreur – je rectifie au plus fort de la maree nous avons eu 3,15m d’eau mr Le Maire ! Pas une surcote de 1,53m ! 3,15m au 14 rue du Chasse Maree !!! La vie c’est joué a 10cm pour certain d’entre nous ! merci encore pour la dignité des sinistres face aux cameras !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
février 2011
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci