Archive pour février 2011

« 1 2 3 4 5 6 7 8 »

une commémoration sans l’AVIF

Lire la suite de cette entrée »

Xynthia : un an aprés

Lire la suite de cette entrée »

Au plus près des lieux de la catastrophe et de la date anniversaire, France 3 bouleverse ses programmes et consacre une journée spéciale, un an après la tempête qui a endeuillé la France.

Mercredi 23 février, la chaîne mobilise ses antennes et ses rédactions. Une opération exceptionnelle avec JT délocalisés, prise d’antenne événementielle, débats et documentaires inédits : les antennes et les rédactions de France 3 sur le terrain, exercent un droit de suite, au plus près des sinistrés.

Dans le cadre de cette journée spéciale, France 3 propose un documentaire à 20:35 « Xynthia, au coeur de la tempête », réalisé par Marc Garmirian et Jean-Christophe de Revière, suivi d’un débat de 80 minutes, réalisé par Philippe Lallemant et animé par Patrick Poivre d’Arvor : En direct de la Rochelle, Patrick Poivre d’Arvor et ses invités reviennent sur la tempête Xynthia qui a plus particulièrement touchée et meurtrie la Vendée et la Charente Maritime. Sur le plateau, Patrick Poivre d’Arvor, entouré d’invités qui ont vécu ce drame ou spécialistes des questions abordées, confrontera leurs témoignages.

Plateau 1 : « Les raisons de la colère »
Avec : Elisabeth TABARY, habitante sinistrée de la Faute sur Mer. Elle a perdu son mari et son petit fils pendant la nuit du 28 février 2010. René MARRATIER, maire de La Faute sur Mer (La commune la plus touchée avec 29 morts).Bruno RETAILLEAU, Sénateur, Président du Conseil Général de Vendée et Président de la commission sénatoriale d’information sur Xynthia. Le Commandant Clément PREAULT, était d’alerte ce soir là au PC des Sapeurs Pompiers à la Roche Sur Yon.

Plateau 2 : « Un an après, quels enseignements ? »
Thierry DEMAEGDT, sinistré de Charron (Charente Maritime) et président de l’association Reconstruire Charron.Henri MASSE, préfet de la Charente-Maritime. Gilles DUVAL, maire de St Clément les Baleines (pointe ouest de l’Ile de Ré). L’un des rares maires concernés à avoir pris l’initiative dès réception de l’alerte rouge de la préfecture de mettre en place des procédures d’évacuation de son village. Maxime BONO, maire de la Rochelle. Philippe BLEUSE, responsable Météo-France à La Rochelle. Il était présent dans la cellule de crise la veille de la tempête.

Plateau 3 : « La France face aux dangers »
Bruno LAFON, Sylviculteur sur le Bassin d’Arcachon et Président DFCI Aquitaine (Association Régionale de Défense des Forêts Contre l’Incendie). Témoin actif d’une zone touchée par une catastrophe naturelle (Autour de Cestas, en Gironde, en 1949 un incendie de forêt avait dévasté 140 000 hectares et fait 82 victimes).
Laurent MICHEL, Responsable de la prévention des risques au ministère de l’environnement. Christian SOMMADE, Délégué Général HCFDC (Haut Comité Français de la Défense Civile), une structure qui intervient notamment dans les domaines de la sensibilisation des responsables concernés. Dr Françoise FROMAGEAU, Présidente de la commission Urgence et Secourisme à la Croix Rouge.

« Une étonnante construction, dont on ne sait pas trop sa destination.
Elle se situe à la Faute sur mer et , d’aspect ne ressemble pas franchement à l’habitat traditionnel faisant souvent référence dans toute région urbanisée…
Petit film de promotion, qui pourrait soutenir les efforts de relance « Développement durable d’urbanisation….  »

L'eau qui envahit les maisons, des habitants pris au piège dans leur sommeil, des familles réfugiées sur les toits. La nuit du 28 février continue de hanter le quotidien des sinistrés de Xynthia.  / Photo : Frédéric Girou.

L’eau qui envahit les maisons, des habitants pris au piège dans leur sommeil, des familles réfugiées sur les toits. La nuit du 28 février continue de hanter le quotidien des sinistrés de Xynthia. / Photo : Frédéric Girou.

Elle continue de hanter le quotidien des sinistrés. Dans la vie de milliers de Vendéens, il y a désormais un avant et un après Xynthia.

« Depuis cette nuit-là, je ne suis plus la même personne. Je panique très vite. C’est idiot, cette nervosité, mais on est passés si près de la mort. » Dans l’histoire de Xynthia, Annie et Jacky Nicolaizeau seront les premiers à avoir vendu leur maison située en zone noire. Ils se sont éloignés, à Angles, pour ne plus vivre dans l’angoisse. « J’ai l’oeil sur le calendrier. Les jours de gros coefficients de marée, confie Annie, j’ai de fortes appréhensions. »

La nuit du 28 février continue de hanter de nombreux sinistrés. De peser dans les gestes de la vie de tous les jours. Il y a un après Xynthia. Pour la plupart, cela se traduit par des sommeils agités. En pointillés. Avec une horloge interne qui se bloque à 3 h, ce moment où l’eau engloutit les maisons. « On se ressasse alors les mêmes images : la maison, l’eau, notre refuge à l’étage »

Aujourd’hui, Michel et Renée Chiron vivent aux Sables, dans une maison située onze mètres au-dessus de la mer. « C’est la première chose que nous avons regardée avant de racheter à La Chaume. » La mer, Michel Chiron la regarde toujours. « J’ai un bateau, mais je n’en ai pas refait depuis. Il va bien falloir que je m’y remette, c’est un défi. »

« La mer, une phobie »

Ce défi, René et Christiane Guérin ne l’ont pas relevé. « On n’ose plus retourner à la mer. C’est une phobie. » Pourtant, ce couple allait à pied à la plage, avec leur famille. Des moments heureux, brisés par Xynthia, qui a emporté sur son passage le matériel de pêche de René. « A La Faute, toute la décoration tournait autour de la mer, avec des poissons, des dauphins, un filet de pêche que nous exposions. Maintenant, nous louons une maison à La Tranche-sur-Mer, rue des Magnolias. Nous nous occupons seulement de fleurs et de papillons »

Les époux Ferchaud, eux, ont trouvé refuge dans leur bateau, installé dans la cour de leur maison, le soir du drame. Ils revenaient de vacances. L’eau a tout emporté, l’armoire s’est retrouvée sur le lit.

Depuis, ils se sont réinstallés dans leur habitation. A part les tuiles, le parpaing, la charpente, tout a été reconstruit à l’identique. 110 000 € de travaux et « l’installation d’une alarme inondation », explique Gérard.

Eric Gallois retrouve lui aussi sa demeure, comme avant, hormis une humidité persistante. Même s’il a passé les premiers jours « à sauver tout ce que je pouvais récupérer », il ne changera pas ses habitudes dans sa maison retrouvée. Tout juste « les choses précieuses passeront du bas en haut du bureau. Je ne vais pas stocker sur pilotis. » Même réaction de Jean Guérineau : tout a repris sa place chez lui, l’échelle est toujours près du faux-grenier. Comme au soir de Xynthia.

Loïc TISSOT.

Résumé : A Aytré, La Faute et l’Aiguillon-sur-mer en Charente-Maritime et en Vendée, le souvenir de cette nuit d’horreur est encore très vivace. Le passage de la tempête Xynthia avait fait 53 morts.

Lire la suite de cette entrée »

Michel Gautruche, Mauléonais et propriétaire d'un bout de terre à la Pointe de l'Aiguillon.

On les appelle les Pointus. Ceux qui habitent, quelques mois par an seulement, la pointe de l’Aiguillon-sur-Mer en Vendée. Le Mauléonais Michel Gautruche en fait partie. Son bout de terrain, entre deux bras de mer, dans l’immense et généreuse baie de l’Aiguillon, lui vient de sa belle-famille.

« Nous sommes des gens modestes, confie-t-il. C’est notre petit coin de paradis. On n’est pas difficileDepuis 1946, quelques années après la Guerre et les congés payés, une petite société s’y est recréée, avec ses maisons en dur, ses cabanons et ses bouts de terrain ». Les familles en quête de nature et de dépaysement y déposent leur caravane et leur toile de tente.
En 1977, l’Amicale des résidents de la Pointe de l’Aiguillon (l’Arpa) est mise en place. Les gens ont défriché leur bout de terre. « Une vie de village a démarréOn a créé des chemins empierrés, à la main et à notre rythme ! »

 » On a toujours voulu nous chasser  »

Et puis il y a eu Xynthia. Mais Michel Gautruche prévient : « Les pouvoirs publics et les mairies ont toujours voulu nous chasser de là. Il n’y a pas de danger. La mer est passée par là où la digue l’a laissée passer. Depuis des années nous demandions que cette digue soit entretenue […]Sur l’ensemble des propriétaires de ce bout de paradis certains ont accepté l’offre amiable des pouvoirs publics et ont décidé de partir. Nous sommes 70, peut-être plus, à vouloir rester ».
Le 12 mars chez Marie-Pierre de Lépinay, à la Pointe de l’Aiguillon, les Pointus ont décidé de se réunir afin de préparer un plan de prévention et de protection, avec des propositions chiffrées. Toutes les bonnes volontés, pour les réalisations techniques et le montage du dossier à la fois juridique et financier, seront les bienvenues.

Contacts : Marie-Christine Baffoux-Kays 06.61.99.48.84 ou mcmkays@free.fr ; Michel Gautruche : 05.49.81.45.78.

Le Conseil municipal se réunira  à la mairie le

MARDI 22 février 2011 à 18H15

ORDRE DU JOUR :

  1. Autorisations spéciales de dépenses avant l’adoption du Budget Primitif 2011 pour le budget principal
  2. Clôture du budget du camping municipal et transfert des emprunts au budget principal
  3. Modification de tarifs de l’école de char à voile
  4. Relance de la procédure de délégation de service public pour les sous-concessions de plage
  5. Point sur les subventions attribuées relatives aux travaux de défense contre la mer pour les secteurs E et H de la digue Est
  6. Contrat à durée déterminée pour un agent de l’école
  7. Intercommunalité : groupement de commandes
  8. Approbation du périmètre et des status du Syndicat Intercommunal d’Alimentation en Eau Potable Plaine et Graon-Election des délégués titulaires et suppléants
  9. Adoption du Plan Comunal de Sauvegarde
  10. Questions diverses.


Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
février 2011
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci