Plage de la Tranche-sur-mer

Se souvenir mais aussi construire l’avenir… Après la tempête Xynthia du 27 février 2010 qui a frappé les communes de La Tranche-sur-Mer, La Faute-sur-Mer et l’Aiguillon-sur-Mer (85), la Région accompagne ce territoire meurtri. Élaborés au cours des derniers mois avec les acteurs locaux, de nombreux projets ont émergé. 1 M€ de fonds régionaux vont permettre d’aller encore plus loin dans cette initiative forte de solidarité territoriale.

Élus, responsables associatifs, acteurs économiques locaux…. Sous l’impulsion de la Région et avec l’appui technique de cabinets d’études, ils ont été nombreux à participer depuis un an à des réunions de travail pour construire ensemble ce que sera leur territoire demain. Une démarche d’intelligence collective, saluée par plusieurs des participants : « Ces ateliers, et les deux réunions publiques qui ont suivi, ont permis de prendre conscience des atouts et des enjeux de notre territoire, de les partager pour aller dans le même sens… »

  • Aménagement et contrat de solidarité

C’est la synthèse de ces travaux, préalable au déploiement de tout un programme d’actions, qui a été présentée vendredi 24 juin à 150 personnes venues à la salle des Floralies de La Tranche-sur-Mer.  Si la maîtrise des risques d’inondation et de submersion marine reste  » la priorité absolue »  a rappelé Jacques Auxiette, elle doit cependant aller de pair avec la mise en œuvre de projets qui donneront un nouveau visage et un nouvel élan à ce territoire. Écotourisme, aménagements portuaires pour plaisanciers et professionnels de la mer, urbanisme repensé et densifié, prise en compte du vieillissement de la population ou encore construction de Litoralis, « à la fois lieu de mémoire et centre de référence inédit autour de la prévention des risques », constituent les pistes de réflexion les plus abouties.

Pour aller plus loin, la Région élabore un Contrat de solidarités territoriales et sollicite l’engagement de l’ensemble des institutions : État, Département, communes, et prochainement Europe. Dès à présent, elle mobilise également à son budget supplémentaire 2011 la somme de un million d’euros  pour enclencher le processus d’études nécessaires à la concrétisation de ces projets. « Un travail de longue haleine, qui n’aboutira que s’il est largement partagé… »

http://www.paysdelaloire.fr/uploads/tx_oxcsnewsfiles/PPT-ReuPublique_240611.pdf

3 réponses à to “Après Xynthia : des projets à partager en sud Vendée (paysdelaloire.fr)”

  • castel says:

    Il aura fallu un malheur pour que les autorités prennent conciense de la pauvreté en équipement du Sud Vendée Littoral…Moi je propose que l’on construise des pistes cyclables intelligentes entre les communes du dit littoral ,d’en profiter aussi pour ameliorer la liaison la Faute sur mer – la Grière aussi bien pour les pietons que pour les cyclistes,cette route est très dangereuse surtout la nuit ,pas d’éclairage et de nombreux campings sur le secteur.Je propose plutot que de renforcer la dune de la belle Henriette ,de construire une jetée qui pourrait devenir le point d’encrage pour un port de plaisance dans l’anse ,ce qui eviterait de devoir mettre à l’eau à l’ Aiguillon pour faire une promenade !(ce qui s’apparente aujourd’hui à une vrai expédition);l’attrait que suciterait un port de plaisance sur ce secteur constituerait un apport économique et touristique non négligeable.

  • brigitte devilez says:

    J’apprécie que « la maîtrise des risques d’inondation et de submersion » soit la priorité absolue. Il reste des portions de digue à refaire à la Faute et la dune de la Belle Henriette qui est bien érodée aurait sans doute besoin d’être « doublée » par une digue en retrait.
    Le projet Littoralis est intéressant. Il permettrait de faire découvrir les beautés de notre littoral mais aussi de mettre l’accent sur les « caprices de la nature » et de conserver une mémoire du risque.
    Lorsque toutes les maisons seront « déconstruites », pourra-t-on encore réaliser à quelle hauteur est montée l’eau lors de la tempête Xynthia et avec quelle violence?

    Oui, il faut relancer l’économie mais en prenant garde de ne pas recommencer les mêmes erreurs.
    J’ai critiqué le coté un peu artificiel de cette concertation mais elle a eu le mérite d’exister. J’espère que ces projets redynamiseront nos communes et que la seule optique d’expansion économique ne sera plus  » le tout construire ».

  • Loutron says:

    Bonjour,

    Quelques images de la réunion, sur une web-tv :
    http://www.vendee-web-tv.fr/site/archives/1799

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

30 − = 21

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
juin 2011
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci