A la Pointe de L'Aiguillon, village excentré condamné à disparaître après Xynthia, Odette et Marcel Cabret ont l'impression d'être oubliés de l'État et de leur commune de coeur.

A la Pointe de L’Aiguillon, village excentré condamné à disparaître après Xynthia, Odette et Marcel Cabret ont l’impression d’être oubliés de l’État et de leur commune de coeur.
Parcelles en friches, maisons laissées à l’abandon, etc. A la Pointe de L’Aiguillon, ceux qui ont refusé de vendre à l’État se demandent si tout n’est pas fait pour les chasser.
Reportage 

Les lieux ne sont plus tout à fait les mêmes. A la Pointe de L’Aiguillon, le décor sauvage et paradisiaque d’avant-Xynthia a cédé la place à un paysage de désolation. Ici, les traces deXynthia tardent à disparaître. Comme fossilisées. Dix-huit mois après la tempête, il flotte un parfum d’abandon qui devient intenable pour ceux qui ont fait le choix de rester. De ne pas vendre à l’État.

Derniers en date à avoir dit non à l’État, Marcel Cabret et sa femme Odette. Le couple de Bessines, dans les Deux-Sèvres, près de Niort, n’en pouvait plus. « Un coup c’était oui, un coup c’était non, on ne savait plus quoi faire », raconte Odette. Depuis qu’ils ont repoussé les avances de l’État, ils sont soulagés. Et combatifs. « On a bien le droit de mourir ici si on le veut », s’énerve Odette. « On a l’impression qu’on n’a pas les mêmes droits que les autres Aiguillonnais », dit Marcel, d’une petite voix douce et légèrement traînante. « On est vraiment les oubliés de L’Aiguillon, complète son épouse. Pourtant, on paie nos impôts. »

Déjà, juste après la tempête, les habitants avaient du ferrailler plusieurs mois pour que l’eau et l’électricité soient rétablies. Sur la route, les nids de poules sont plus nombreux qu’ailleurs. Et les digues ? Tout reste à faire. Une lenteur qui alimente les craintes. Et puis, il y a les maisons vendues à l’État. Les rôdeurs s’y invitent, obligeant les gendarmes à patrouiller. Les terrains sont en friche. A l’emplacement de l’ancien camping, troncs d’arbres et souches sont entassés. Tout paraît figé.

« On veut nous virer »

« Tout ça, c’est parce qu’on veut nous virer », résume Jocelyne Grimaud, secrétaire de l’Amicale des résidants de la Pointe de L’Aiguillon (Arpa). Pour Philippe Dupuy, qui connaît la Pointe depuis tout gamin, cette façon de laisser la Pointe dans son « jus » ne relève pas du hasard. « Ils jouent la carte du pourrissement », analyse-t-il.

« Mais en agissant comme ça, ils renforcent notre solidarité », sourit Marie-Christine Baffoux-Keys, la présidente. La Poitevine sait qu’elle s’est forgée une solide réputation d’enquiquineuse. Elle en rigole. Et ne lâche rien. « On veut nous faire passer pour des habitants différents, c’est injuste, mais on restera, et on va tout faire pour changer l’image de la Pointe. »

Maurice Milcent, le maire, assure pourtant qu’il ne fait « aucune différence » entre les habitants. Preuve, selon lui, de sa bonne foi, son projet (43 millions d’euros), pour protéger L’Aiguillon, tout L’Aiguillon. « Sauf une partie, à l’extrémité de la Pointe, qui n’appartient pas à la commune, mais à une association », précise-t-il.

Le maire a également fait installer un feu, à hauteur de la Pergola, pour empêcher les véhicules de s’aventurer en cas de danger. Et un véhicule équipé d’un haut-parleur est prêt à entrer en action. A terme, si les résidants remportent leur combat contre l’État (qui veut les exproprier), le maire leur demanderait seulement de signaler leur présence. « Pour leur porter secours. » Une déclaration qui ne les rassurera qu’à moitié tant la suspicion est grande.

Philippe ECALLE.

4 réponses à to “18 mois après Xynthia, ils luttent contre l’oubli (Ouest France)”

  • Marie-Christine says:

    NOUS AVONS ENCORE,EN 2011, LE DROIT DE DEFENDRE NOTRE DROIT DE PROPRIETE TOUT SIMPLEMENT SANS POUR

    AUTANT AVOIR UNE ETIQUETTE D INCONSCIENTS OU D IRREALISTES .

  • Patrick says:

    Pour ceux qui recoivent Planète+ (ce soir à 20h40)

    2010, une année sur terre

    http://www.romandie.com/tv/popup.asp?VIDBroadcast=46750537

  • MP de LEPINAY says:

    Merci Kiwi.
    Tu as raison :
    Ne pas lâcher. JAMAIS.
    Nous gagnerons notre légitime combat.
    Plus les jours avancent, plus nous sommes déterminés.
    Mais c’est vraiment une honte de voir comment l’Etat laisse pourrir la situation pour nous saper le moral….une HONTE.

  • kiwi says:

    bravo les pointus vous avez eu les …… que nous les fautais n’avons pas eu car aucune solidarité entre nous et pourtant je me suis battue, mais la dépression faisant place à la colère j’ai du à la demande de mon époux lacher. Vous ne lachez pas, la vie n’est plus la même après la vente, surtout cela fait si logtemps que vous battez.
    Puis sachez bien que la demande des gendarmes dans les procès était de savoir si on nous avait prévenu du danger, donc après l’expropriation il sera toujour temps de porter plainte pour mise en danger en plus .
    J’ai moi même eu des clients qui étaient expropriés, cela a duré deux ans pour faire un rond point pas encore fait du reste et ils ont résisté et obtenu plus que proposé par les domaines.
    puis pour ceux qui ont été mis en danger en étant présents ce jour là, peuvent attaquez au pénal comme nous, car vous n’avez pas été prévenu par votre maire du danger connu depuis 2007, l’état obligeant à prévenir tout acheteur de terrain du danger de zones inondables ,
    Battez vous vous êtes nombreux, et en attendant réclamez des routes car vous payez encore des impôts (tant mieux du reste)

    devenez les pointus connus des médias.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

89 − = 85

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
août 2011
L M M J V S D
« Juil   Sep »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci