Archive pour le 23 septembre 2011

Bruno Retailleau sur la place d'Armes, hier, à Noirmoutier. En compagnie de Jacques Oudin et Noël Faucher, les élus se sont rendus également sur le port de l'Herbaudière. Ils ont aussi parcouru la digue de Jacobsen. (photo de gauche).

Bruno Retailleau sur la place d’Armes, hier, à Noirmoutier. En compagnie de Jacques Oudin et Noël Faucher, les élus se sont rendus également sur le port de l’Herbaudière. Ils ont aussi parcouru la digue de Jacobsen. (photo de gauche).
Pour le Département, c’est ce qu’il faut investir afin de se mettre à l’abri durablement d’un nouveau Xynthia. Mais la Vendée veut partager la note avec la Région, l’État, voire l’Europe.

« Nous ne voulons pas revivre un autre Xynthia, et nous en prenons les moyens. » Pour le président du conseil général, Bruno Retailleau, les choses sont claires. Xynthia impose de repenser complètement le dispositif de défense contre la mer. Il l’a répété, hier, en ouverture de la session du conseil général, délocalisée pour l’occasion à Noirmoutier.

Un beau symbole. Car si l’île a été épargnée par les assauts de la tempête meurtrière de février 2010, les ruades de l’océan ne sont pas inconnues sur ces terres basses de Noirmoutier. « Les deux tiers de l’île sont en dessous du niveau de la mer », a rappelé Noël Faucher, le maire de Noirmoutier. Jacques Oudin est bien placé pour le savoir.

« La mer continuera à monter »

Le toujours sémillant conseiller général a rappelé le traumatisme de la tempête de 1972, encore dans toutes les mémoires noirmoutrines. « A l’époque, a-t-il rappelé, le syndicat intercommunal que je présidais avait pris la décision de lancer un grand programme de consolidation des digues. »

Les mêmes causes produisant les mêmes effets, c’est une tempête, celle de l’an dernier à La Faute et L’Aiguillon, qui conduit le Département à mobiliser les grands moyens pour bâtir un rideau de fer contre l’océan. « Parce que nous avons la certitude que le niveau de la mer continuera à monter dans les années qui viennent et que le dérèglement des phénomènes climatiques risque de s’amplifier », a répété Bruno Retailleau. « Ce qui veut dire qu’en l’état actuel des choses, un jour, nos digues actuelles seront trop basses si l’on ne fait rien. »

Traduction : il faut anticiper cette montée inexorable, s’adapter, s’organiser. Si le département est fermement décidé à mettre la main au portefeuille pour protéger le « peuple de la mer », il entend n’être pas tout seul. Le patron du Département attend un coup de main de la Région.« On espère qu’elle confirmera son aide. »

Des projets contre des fonds

Le Département attend près de 20 millions d’euros de Jacques Auxiette, le président de la Région. Il fait aussi les yeux doux à l’État ainsi qu’à l’Europe. Du premier, il attend une enveloppe de 52 millions (40 % de la facture globale) ; du second, autour de 10 %. Au total, les besoins sont estimés à 130 millions d’euros.

En attendant d’avoir des réponses fermes, le Département défriche le terrain administratif. Pour faire accoucher au plus vite les dossiers : Programme d’action de prévention des inondations (Papi) et Plan de submersion rapide (PSR) notamment, dont dépend une partie des financements.

Le Département veut « mettre en musique l’ensemble des démarches menées pour l’élaboration des Papi et PSR », mais aussi proposer « une cellule d’appui et d’expertise pour les maîtres d’ouvrages », et enfin financer les études préliminaires. A l’entendre, les choses vont bon train. Huit bassins de risques (1) ont été délimités (un premier Papi a déjà été présenté), dix maîtres d’ouvrages ont envoyé un PSR au Département et six autres sont déjà dans les tuyaux. « Il faut les présenter le plus vite possible, insiste Bruno Retailleau,car en matière de financements d’État, c’est souvent premier arrivé, premier servi. »

Philippe ECALLE et Benoît GUERIN.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

75 + = 84

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
septembre 2011
L M M J V S D
« Août   Oct »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci