Nom du dossier : Expropriation des biens exposés au risque de submersion marine –L’Aiguillon sur Mer
Date de début : 19/12/2011
Date de fin : 27/01/2012
Document(s) joint(s) à l’enquête :
Nom du dossier : Expropriation des biens exposés au risque de submersion marine – la Faute sur Mer
Date de début : 19/12/2011
Date de fin : 27/01/2012
Document(s) joint(s) à l’enquête :

16 réponses à to “Expropriation des biens exposés au risque de submersion marine (Préfecture)”

  • LaFaute says:

    à Madeleine,
    Je ne parlais pas que des élections locales !!!

    Thumb up 6

  • monique94 says:

    la vidéo dont parle Denis devrait être visible avec ce lien :
    http://youtu.be/xouGIRyI4OU

    Thumb up 6

  • mar says:

    @LaFaute
    Avec le recul,je serais resté.
    Salutations.

    Thumb up 5

  • mar says:

    @ BRISTIEL Denis
    La montagne de gravats sur cette photo,
    c’est une partie de ma maison.
    Il faut réfléchir avant de dire des conneries.
    Salutations.

    Thumb up 6

  • BRISTIEL Denis says:

    [img]http://youtu.be/xouGIRyI4OU[/img]

    pour ceux qui sont loin c’est une video de phots de la zone en cours de « déconstruction »

    Si admin pense que c est trop « lourd » , il enlève

    Thumb up 10

  • FOURMENT says:

    Rien de bien nouveau dans ces documents mise à part l’expertise chiffrée ,tout le reste figurait dans les précédents rapports.
    Le pb d’utilisation des palplanches n’est pas qu’un pob d’accés mais aussi de technicité lié à la tenue des sols.
    Pour tous ,il est évident que dans cette présentation ,2 paramètres ne sont pas mis volontairement en exergue :
    1 le coût de l’évolution des digues (reprise construction et entretien) en tant que nécessité pour l’ensemble de la commune et donc à ne pas comparer seulement au coût des acquisitions faites par l’Etat (amiables) ou à faire(expropriations)
    S’il n’y avait pas eu d’acquisitions par l’Etat ,de toutes façons ,les digues restaient à réaliser et donc leur coût avec!!!!!
    2 Le fait de mettre en avant le coût des expropriations et les comparer aux coûts des digues sans prendre en considération le coût des acquisitions amiables qui d’ailleurs n’auraient pas été si nombreuses si pas obligatoires dans la 1ére phase et si la population avait également été informée que soudain ,ces digues si longtemps restées sans entretien ,pouvaient se reconstruire aussi vite !!
    En final ,nous aboutissons toujours au constat d’un évènement exceptionnel ayant fait beaucoup de dégats pendant mais aussi aprés ,de la part de représentants de l’Etat par une mauvaise coordination et une communication médiocre …

    Thumb up 14

  • Soizic29 says:

    LaFaute,
    Tout le monde n’a pas été mécontent de vendre à l’Etat sa maison dévastée.
    Digue ou pas, nous n’aurions pas pu revivre dans notre maison, psychologiquement c’était au-dessus de nos forces.

    Thumb up 17

  • Musette says:

    Merci les amis pour vos commentaires documentés et techniques. J’avoue, que bien que sachant ces documents essentiels, ils me tombent des mains et je suis ravie qu’on fasse le boulot pour moi, je l’avoue !..

    Thumb up 12

  • BRISTIEL Denis says:

    [img]http://img263.imageshack.us/img263/4445/dsc02885d.jpg[/img]

    A propos de ces montagnes de gravats des déconstructions je reste persuadé qu’il aurait été possible de s’en servir comme matière première pour renforcer les digues . Certes ce sont des marchés et des appels d’offre différents mais la DDTM aurait pu y penser, mais sans doute trop évident et pas assez « juteux »………..

    Thumb up 18

  • Madeleine says:

    Oui, une gestion déplorable,mais il ne fallait pas s’attendre à mieux, par contre, La Faute, je vous trouve bien optimiste pour les prochaines élections, ils ont de la vase dans les yeux et même un tsunami ne la balaierait pas.

    Thumb up 16

  • monique94 says:

    Une pensée pour nos amis d’AZF, le procès en appel commence aujourd’hui

    « L’ancien juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière devrait être entendu mardi dans le procès en appel de la catastrophe de l’usine AZF en 2001. »
    http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20111218.FAP9099/le-juge-bruguiere-entendu-mardi-au-proces-azf.html

    Thumb up 9

  • LaFaute says:

    Tout à fait d’accord avec Brigitte et Denis.
    De toute façon, pour protéger le village les digues devront être refaites. Avec le coût des indemnisations, des démolitions et évacuations des gravats, du nettoyage du site, l’Etat aurai pu préserver ce patrimoine immobilier et aurai fait moins de mécontents.
    Mauvaise gestion de cette catastrophe, les électeurs s’en souviendront le moment venu !

    Thumb up 21

  • brigitte says:

    N’oubliez pas, ce soir, conseil municipal à 18h15.

    Thumb up 14

  • BRISTIEL Denis says:

    To admin il ya moyen de déplacer ces cpmmentaires « judicieux » à la bonne place ?? Merci
    brigitte dit :
    19 décembre 2011 à 22 h 28 min
    Je suis d’accord avec vous Denis.
    je rajouterai simplement que les digues devront de toutes façons être refaites pour protéger les habitations qui ne sont pas en zone d’expropriation!
    Donc le calcul est complètement faussé….

    7 2

    BRISTIEL Denis dit :
    19 décembre 2011 à 17 h 36 min
    La lecture des documents concernants l’enquete s’avere fort compliquée mais tres instructive …. En effet sous reserve de « re calculs » fait à froid il me semble que ces « experts » donnent des indications sur les couts et surtout le rapport entre cout des expropriations restantes (donc 17 ) et le cout de mise ne conformite des digues tres interressant . En effet si on rajoute le cout des indemnisations déjà faites dans le cadre des zones de solidarité cela change completement les résultats et auraient pu conduire à d’autres conlusions que celle prises dans l urgence apres XINTHIA. Ceci étant ces etudes donnent des pistes quand aux travaux à réaliser d urgence.

    12 0

    Thumb up 18

  • Souris says:

    Comme d’habitude, c’est une gestion à court terme …
    Nos politiques ne voient pas plus loin que leurs prochaines élections!
    L’intéret général ???? Je crois même qu’ils ne savent plus ce que c’est!

    Thumb up 20

  • brigitte says:

    On apprend dans le texte d’accompagnement :

    – que le coût des expropriations des 17 habitations sur La Faute est estimé à 5,6 M €. On ne fait pas mention du coût des démolitions.

    – que le coût d’une digue en terre de 5m de large en crête, surmontée d’un muret de béton avec enrochement côté mer sur une longueur de 3km est de 4 M€ TTC

    – que le coût d’une digue avec palplanches sur la même longueur serait plus solide mais monterait à 11,4 M€ TTC.

    Conclusion de l’Etat : démolir coûte moins cher qu’une digue solide. Et comme le fonds Barnier ne peut légalement être utilisé que pour la solution la moins coûteuse, on exproprie.

    On oublie, comme le dit Denis Bristiel, de compter le prix des habitations sorties de la zone dangereuse et tout de même rachetées par l’Etat.

    On occulte surtout le fait que, quoiqu’il arrive, les digues devront être refaites pour protéger le VILLAGE TOUT ENTIER !

    Alors utilisons ces 5,6 M€ à consolider sérieusement nos digues ! N’utilisons les palplanches que là où la digue ne peut pas être élargie (car empiètement sur le DPM).
    On pourrait même y rajouter le million d’euros qui sera nécessaire à payer le ténor ! Je rappelle aux pouces rouges que la solidité des digues est un argument majeur pour l’assouplissement du PPRI!

    Thumb up 32

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

Merci de répondre à la question *


Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Loading

Vigilance

Détail Vendée

Agrandir et historique
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Sondage récent

Trouvez vous judicieux l'implantation d'un golf à la Faute sur Mer dans la cuvette ?

  • Non (53%, 117 Votes)
  • Oui (45%, 98 Votes)
  • Pas d'avis (2%, 4 Votes)

Votants: 219

Loading ... Loading ...
Historique
décembre 2011
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci