Xynthia : lFonds de Solidarité de l’Union Européenne apporté par l’Union Européenne, au Département de la Vendée, participe à la reconstruction post-tempête. 

Tempête Xynthia : Fonds de Solidarité de l'Union Européenne
Au lendemain de Xynthia, dès mars 2010, le Conseil général de la Vendée a engagé un grand nombre d’actions d’aide aux sinistrés et aux collectivités.

En janvier 2011, l’Union Européenne a décidé d’apporter une aide financière au Département de la Vendée, au titre de Fonds de Solidarité de l’Union Européenne.

Plus de 3 millions d’euros ont ainsi été attribués au Département, dans le cadre d’un suivi de 40 dossiers au titre de ce fonds, pour des dépenses engagées dans 10 communes éligibles pour des biens non assurables : La Tranche-sur-Mer, Grues, Triaize, Moreilles, Sainte-Radégonde-des-Noyers, Champagné-les-Marais, Saint-Michel-en-L’Herm, Puyravault, La-Faute-sur-Mer et L’Aiguillon-sur-Mer.

Ce fonds a permis d’une part le remboursement des 462 000 € engagés par le Département (infrastructures routières et maritimes, pistes cyclables, dispositifs d’accueil des sinistrés…). Il a été consacré, d’autre part, au remboursement des subventions accordées aux communes éligibles ainsi qu’aux tiers sinistrés de ces communes (travaux sur les digues, remise en état des écoles de voile ou des accès aux plages, réparation de la voirie communale…) pour un montant de 2 611 686,05 €.

Une réponse à to “Tempête Xynthia : Fonds de Solidarité de l’Union Européenne (conseil général)”

  • Musette says:

    Je voudrais ici recommander la lecture de « Xynthia, une tragédie prévisible », edité par Place Publique, sous la direction de Denis Mercier et Martine Acerra (5€), qui est la reprise d’un très remarquable travail d’ universitaires, lors d’un colloque organisé par Géolitomer, laboratoire du CNRS, et qui a eu lieu à Nantes en décembre 2010. Nous en avions parlé à l’époque. Ce livre écrit avec beaucoup de clarté, pose les vraies questions et tentent d’y répondre avec mesure et intelligence. Superbe, accessible, très belles illustrations. L’urbanisation y est pointée pour ses excès, celle approuvée par les conseils municipaux depuis 20 ans clairement identifiée à La Faute et ailleurs.
    A faire connaitre de toute urgence à Maître Lepage.
    Un exemplaire à ne pas remettre au carpes, ça risquerait de les instruire…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

+ 55 = 59

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
décembre 2011
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci