33 réponses à to “En 2012, des mesures de sécurité et des démolitions (Ouest France)”

  • brigitte says:

    Chacun est libre d’exprimer sa douleur comme bon lui semble.
    Certaines attaques me semblent mal venues surtout si elles ne servent pas le but que nous recherchons : la vérité. Réservons nos critiques à la fonction (Maire, conseillers municipaux, journalistes….) et non à la personne.

  • kiwi says:

    très cher Eric Gallois

    Donc mes posts ne vous conviennent pas. Je me permet de vous rappeler que j’espérais que vous n’ayez perdu personne pendant cette très longue nuit du 28 février 2010, car je ne comprenais pas votre comportement( donc mes infos sur le fait que ayez perdu quelqu’un était bonne) et c’està cause de cela que je ne peux vous comprendre, comprendre cette force que vous mettiez à nous critiquer, nous les nantis que l’on a fait déguerpir vite très vite pour oublier les erreurs manifestes de tactiques ou de décisions qui ont mis la vie de personnes dont votre maman en danger de mort.Eux les endeuillés les pleurnichards……de quel droit deux ans après on entend encore parler d’eux (vous dîtes vous)faut tourner la page…
    Je déplore pour vous ce deuil, mais surtout plus que tout le monde vous devriez comprendre nous voulons savoir pourquoi nous avons failli mourir dans 1M70 d’eau, alors qu’ayant une autre maison à 50 km nous aurions pu rentrer chez nous.Mon époux a failli mourir d’hypothermie et a été gelé durant une semaine complète.
    Savez vous qu’il n’y a pas que nous les sinistrés qui avons souffert, notre famille tout entière a dû trouver un autre équilibre ,ma fille me cherchait durant deux heures ce jour là ne m’ayant pas trouvée sur des listes ou figuraient mon mari et mon fils, que pensez vous de la dépression discrète mais réelle qui peu à peu mine nos enfants .
    Mais comme vous semblez bien me connaître puisque vous annoncez même mon nom de famille sur ce blog ou moi seule peut s’annoncer comme telle, vous manquez donc vous aussi aux règles de déontologie de ce blog.
    Déontologie ensemble de règles et des devoirs qui régissent une profession. La conduite de ceux qui l’exercent, les rapports entre ceux ci et leur public
    Suis je hors sujet Monsieur Gallois? Au fait qu’elle est votre profession?
    Quel rôle avez vous avec cette municipalité?, je n’ai pas tout compris cette agressivité envers l’avif. Mais peut être était-ce une maladresse ou une coquille votre réaction à cette assemblée des associations fautaises.
    Il existe surement des fautes de syntaxes ou d’orthographe à mes posts mais vous semblez bien me connaître, à la faute je ne passais pour être un intellectuelle, mais une empêcheuse de tourner en rond, celle qui portait au tribunal administratif les erreurs d’une municipalité pour l’autorisation d’un lotissement ou hélas des gens y ont laissé leur vie. Oui vous me connaissez surement!! et vous me connaîtrez longtemps encore jusqu’à ce que la famille de nos morts et votre maman puisse avoir l’explication . POURQUOI

  • Musette says:

    Ce n’est pas l’Avif qui fait les enquêtes et garde ce petit monde en garde à vue, ni instruit, ni fait les procès.
    Ce sont les amis de sa seigneurie qui sont actuellement au pouvoir et c’est l’actuel président UMP qui a décidé des destructions des maisons construites par ses amis…

  • brigitte says:

    Tu as raison Zab de rétablir ici une vérité (encore !) que beaucoup semblent oublier !
    L’AVIF est une association de VICTIMES et c’est la seule sur une commune qui a connu un drame ayant mené au décès de 29 personnes !
    Que ses actions pour connaître la vérité gêne certains élus, n’en fait pas pour autant une association politique.
    Que trois des mises en examen visent le Maire et deux de ses adjoints n’est pas à mettre sur le dos des victimes ou de l’association : c’est une décision de justice.
    Pour rendre sa décision finale, la justice n’ira pas compter le nombre d’opinions favorables à tel ou tel. Elle jugera sur les faits en sa possession.
    De plus, cette rumeur, entendue à plusieurs reprises, selon laquelle l’AVIF n’aurait plus d’adhérents (eh oui…) émanent de personnes qui prennent leurs désirs pour des réalités.
    L’association vivra aussi longtemps qu’il y aura des personnes désireuses de connaître les circonstances ayant mené au drame et désireuses de faire vivre un devoir de mémoire indispensable à la sécurité des générations futures. Et je sais que nous sommes nombreux, au-delà de toute opinion politique, à œuvrer dans ce sens.

  • zab. says:

    je recommence toujours le chat qui monte sur l’ordinateur,
    Eric Gallois,
    je vous réponds au milieu de ce fouillis habituel… pour vous dire que je n’ai pas aimé cette histoire de sous marin, je pense qu’il serait bon de repartir à zéro pour vous et de revoir ce qu’est l’avif , relire les statuts et faire un petit tour sur les statuts de la fenvac ne vous ferait pas de mal aussi pour votre gouverne personnel.L’avif n’est pas une association de loisirs et la politique n’est pas son moteur, ce que nous voulons savoir c’est la vérité (et oui nous aussi), je pense que nous en avons assez payé le prix fort et pour cela, je n’ai pas besoin de citations tronquées.Je comprends qu’il puisse être difficile après une drame de se retrouver mais j’ai l’impression ce sont les petites histoires fautaises qui prédominent chez vous et le chant des sirènes, il est vrai que chacun retrouve comme il peut son moyen d’oublier.Sans rancune.

  • zab. says:

    Eric GALLOIS
    J

  • Soizic29 says:

    Je constate qu’il y a de nombreuses « caves » qui n’ont pas voulu jouer au sous-marin

  • Musette says:

    @Dominique et Monique : merci, je comprends mieux le ton passablement insinuant de ce monsieur et que je n’aime guère.
    Chacun, si j’ai bien compris, honore ses morts comme il l’entend, ou ne les honore pas.
    La complicité a toujours une raison et un prix.
    Du coup, Monique, j’aime être une cave, qui se tient à côté de la plaque…d’égoût, dégout !

  • monique94 says:

    Définition de cave : personne dont les valeurs ne sont pas celles du milieu, personne honnête, qui travaille légalement, client qui paye ….
    Tu vois Musette ce n’est pas une insulte
    M.Gallois, vous vouliez plutôt écrire : je ne parle pas aux c… ça les instruit.
    Certes Evelyne n’est pas très « diplomate » et ses doigts vont un peu vite sur le clavier, vous aviez un droit de réponse, ça ne justifie pas ce mépris envers se amis bloggeurs.
    PS: je n’ai pas non plus aimé le « NOMBREUX (en majuscules) membres de l’AVIF » ça sous entend quoi ? 200 personnes présentes ou représentées à la dernière AG. Toutes les assos « invitées » par MONSIEUR LE MAIRE sont plus nombreuses en adhérents ?

  • Dominique says:

    M. Galois a beaucoup a perdre en se mettant du coté de l’AVIF, il n’assisterait plus aux Conseil Municipaux à la grande table et il ne pourait plus boire le pot de l’amitié, les volets fermés, après…
    On a les amis qu’on peut !!!

  • Musette says:

    @ Eric Gallois :
    Et toc ! Eh! Bien .. J’ignore totalement qui vous êtes et ce que vous faites. Votre célébrité n’a pas atteint ma province…Me voilà rendue à l’état de cave ! Pour le cas, pas de ça chez moi ! Alors pour vous, on est à côté de la plaque ou juste dessus. Plaque …d’égoût ? Je ne sais quoi de votre premier post m’avait laissée dubitative, Brigitte vous a répondu. Dire que les adhérents de l’Avif pouvaient infiltrer une réunion à laquelle la municipalité ne l’avait pas invitée comme les autres associations, m’a assise et cette étrange idée vous a permis de ne pas vous prononcer sur la guerre qui est faite à l’Avif depuis sa création. Cet évitement constitue pour moi ce que vous appelez être à côté de la plaque, car elle est une attaque en règle contre des sinistrés en quête de réponse à ce qui leur est arrivé ou à ceux qu’ils aimaient. On ne revienfra pas ici sur les amalgames pervers entretenues par la municipalité concernant ces personnes qui ont eu le courage de demander des explications à la Justice. Mais là, on ne vous trouve pas.
    La cave vous salue bien.

  • Eric Gallois says:

    Dites donc ma… (non, à la réflexion, pas de possessif, je ne veux pas de ça chez moi) encore plus petite Deregnaucourt, le jour où :
    1°) vous serez un peu plus loin de la limite de l’incorrection,
    2°) vous saurez de quoi vous parlez,
    3°) vos commentaires seront en rapport avec le sujet,
    4°) et, cerise sur le gâteau, vous les écrirez sans fautes,
    alors là, on pourra parler de réchauffement climatique !

    Les propos sont tellement hors sujet par rapport à mon propre commentaire qu’ils ne méritent pas qu’on s’y attarde davantage. C’est tellement plus facile d’être à côté de la plaque que juste dessus.

    Merci à cestquoicebordel d’avoir apporté cette précision. Mais, était-ce vraiment indispensable? Ceux qui savent, savent. Quant aux autres, Audiard aurait pû dire : « Il ne faut pas affranchir les caves ».

  • raslebol says:

    en PJ l’extrait de FR3 midi consacré à l’exposition de peinture

    http://dl.free.fr/k56EknBca

  • cestquoiceborbel says:

    @Kiwi: pour info Eric Gallois a perdu sa maman pendant la tempête Xynthia

  • kiwi says:

    Chers amis

    Je vous avais cité il y a quelques jours l’interview du Prefet partant sur la radio télé vendée et il m’était venue à l’oreille qu’il mettait en valeur une association qu’il admirait face à xynthia et qu’il ne pouvait citer face à la vindicte on aurait pu penser que ce fût de l’avif dont il parlait. Mais peut être tout un chacun va t il se reconnaître dans ses paroles de Préfet. Et pourtant le Préfet aurait pu aussi être en colère s’il s’était senti attaqué par l’avif dans une plainte contre X

    L’expression ici  » Qui se sent morveux qu’il se mouche » conviendrait bien au maire de la Faute qui s’est trouvé un ennemi numéro 1 à abattre et il l’a dit haut et fort dans le passé face à l’avif qui ne l’a jamais attaqué directement .

  • kiwi says:

    dîtes donc mon petit Gallois vous seriez pas un peu orienté sur la commune?????
    Rappelez moi ici même quel est votre rôle das cette commune? Un commun des mortels comme nous l’étions ou autre. Et si vous aviez ou avez peut être perdu quelqu’un ce que je n’espère pas pour vous, (sinon je ne comprend plus rien à la gente humaine) ne seriez vous pas du côté de la justice.
    Fort heureusement il existe sur la commune des gens qui ont des C pour dire les choses et pour chercher la vérité En quoi cela peut il vous nuire, la vérité ne nuit pas aux justes.

    Qu’aurait fait Jaures das pareil cas au nôtre?
    Qu’aurait-il fait à la place du Maire d al faute sur mer?

  • sophie85 says:

    c’est vrai musette plutôt indigeste à ce prix là quand même!!!!!!!!plus rien n’est gratuit aujourd’hui quand même………..sauf notre amitié et notre soutien dans votre combat à vos côtés, promis je ne vous ferai rien payer MOI, sophie

  • kiwi says:

    c’est ti pas bo ça ,vla que l’maire a quitté saint Exupéry pour Jaurès, mais dites moi sait ti de quel côté il était Jaures

    surement du côté de la justice.

  • Musette says:

    Je suis d’accord avec vous : la non invitation par la mairie de l’Avif, en tant qu’association sur le territoire de la commune, est une faute politique, faute contre la démocratie et une attaque sur une partie de la société civile représentée par cette association. Rien que cela !

  • jacquotte says:

    merci Patrick pour cet extrait qui montre que tous les maires ne sont pas dans le déni.
    petite réponse pour Eric Galois: l’AVIF ne représente pas tous les habitants de la Faute, mais des victimes fautaises. Dans ces victimes beaucoup étaient dans la zone de solidarité et ont donc du quitter la commune.Celà ne remet pas en cause la légitimité de l’Avif qui n’a rien à voir avec la politique comme le font croire sa seigneurie et sa clique de supporters bien pensant.ils ont très bien compris qu’il veut mieux diviser (en calomniant tous ceux qui ne pensent pas comme eux) pour mieux règner!!Leur perfidie est sans limite, il est vrai qu’ils sont à bonne école.

  • monique94 says:

    Même si on n’en a rien à faire de ses bons voeux, je trouve choquant que l’AVIF en tant qu’association fautaise ne soit pas invitée, ça prouve une fois de plus le peu de considération de l’élu que nous sommes pour les victimes

  • Dominique says:

    Salauds de sinistrés qui mettent à mal les finances de la commune en faisant démolir des maisons dangereuses et qui en plus portent plainte et obligent « La Commune » à prendre l’avocat « le plus cher de Paris »pour défendre son Maire, vraiment il y a de l’abus !!!

  • brigitte says:

    Oups! Erreur de calcul : 426-17 = 409 donc 106 habitations en trop….

  • brigitte says:

    Bildan,
    Il est vrai que les chiffres exacts ne sont pas simples à trouver. D’ailleurs je ne sais pas d’où sort le « 603habitations » figurant dans le dossier enquête public.
    J’ai refait l’historique des « zones noires-de solidarité » et je n’obtiens jamais 603 !
    Après le rapport P et P, il était retenu 472 maisons auxquelles il faut enlever les (11+35) sorties après la négociation élus-ministère du mois d’octobre.
    Cela nous donne 426 habitations considérées comme dangereuses. Avec les 17 résistants, l’Etat n’aurait du racheter à ce jour que 419 habitations
    Or on nous dit que le chiffre est de 515 !!!
    96 maisons déconstruites sans réfléchir…à 200 000 € en moyenne, je vous laisse calculer le nombre de km de digues que cela représente……

  • brigitte says:

    Merci Eric de t’exprimer sur ce blog et en ton nom.

    On voit que la communication n’est pas une chose facile. Je crois qu’il y a méprise sur la phrase « on doit se contenter des morceaux choisis de Ouest France. »
    Il ne s’agissait nullement ici d’une critique de l’article. Tu as sans doute choisi les morceaux les plus « percutants » des divers discours car je n’ose pas imaginer que Sa Seigneurie ait pu dire des c…. plus grosses que celles citées ici!
    J’ai souvent critiqué les articles de OF pour leur teneur beaucoup trop « politiquement correcte », mais là il ne s’agissait nullement de cela.

    Il est bien évident que si nous l’avions voulu, certains de nos représentants auraient pu être à cette réunion. Mais sous couvert d’une autre étiquette, ce qui tu en conviendras, n’est pas la même chose.

    Quant à s’interroger sur l’audience réelle que possède l’AVIF dans la population, je te laisse te faire ta propre opinion car, à vrai dire, cela n’a pas beaucoup d’importance. Il ne s’agit pas d’une association politique comme beaucoup le prétende mais d’une association de victimes. Le principal c’est qu’elle ait une écoute auprès des instances étatiques et du public concerné (même extérieur à la commune).

  • BILDAN says:

    A propos de vérité!
    Vérité sur le nombre de maisons détruites.
    Qui sait combien de maisons seront déconstruites suite au rachat à l’amiable par l’état ?
    Régulièrement on nous cite le nombre de 600 maisons,mais à quoi correspond cette valeur (Est-ce ce qui résultait du premier tracé de la zone noire du 8 Avril 2010? ou bien est-ce l’ensemble des maisons concernées sur l’ensemble du département de la Vendée? (La Faute et L’Aiguillon))
    Sur le plan de la zone de solidarité j’en ai compté 385.
    Vérité sur les prix. Les documents d’enquête publique de La Faute indique un montant envisagé pour l’expropriation des maisons (17 maisons) de 5.6M€. Ceci confirme en tout cas que pour les 385 maisons rachetées par l’état la somme déjà versée est bien de l’ordre de 120M€, qu’il faut toujours mettre en balance avec le coût d’un renforcement correct des digues estimé à 11M€ dans les documents de l’enquête publique en cours.

  • Eric Gallois says:

    (en réponse à des commentaires sur ce sujet et figurant ailleurs, selon un fouillis bien habituel)

    « On doit se contenter des extraits choisis par Ouest-France. »
    Evidemment. A moins de procéder à l’enregistrement intégral de la séance (certains le font…) et de le publier in extenso. Mais ceci n’est pas possible, la place dans les pages locales du journal ne le permet pas. Donc il faut forcément faire des choix, et ceux-ci sont subjectifs par définition. Je rappelle quand même une évidence, qui n’en est peut-être pas une pour tout le monde : pour être « choisi », encore faut-il qu’un sujet ait été évoqué. Pour prendre un exemple qui tient à coeur certaines personnes, l’avocat de la commune et du maire, ainsi que son coût, n’ont pas été abordés dans cette réunion. Il ne peut donc pas faire partie des sujets « choisis ». C’est juste un exemple… Que certains le regrettent ou non, c’est ainsi.

    Concernant les associations, et la non invitation du président de l’AVIF, je ne m’inscris pas en faux contre cette affirmation, dont je n’ai pas la preuve mais que je crois plausible (je n’en commenterai donc ni la réalité, ni les éventuelles raisons). Mais je m’étonne tout de même d’une chose.
    J’ai constaté que les représentants d’associations étaient nombreux cette année, plus nombreux qu’à l’accoutumée. Sans être une « méga-toile », le tissu associatif est relativement développé à La Faute. Alors, comment se fait-il qu’avec les NOMBREUX membres de l’AVIF, appartenant à de multiples associations (statistiquement, c’est inévitable), l’AVIF n’ait pas trouvé le moyen d’avoir un « sous-marin » lui transmettant des informations fiables sur cette réunion, et qu’elle soit obligée de se contenter des sujets « choisis » d’Ouest France ??? Il y a de quoi s’interroger sur l’audience réelle que possède l’AVIF au sein de la population Fautaise, non ?

  • plaintecontr'X says:

    Il est quand même curieux de solliciter
    « toutes les collectivités territoriales supérieures »
    pour payer 200.000 euros à son avocat.
    Le Maire a choisi son avocat, les fautais ont choisi leur maire.
    Chacun doit assumer ses choix.
    Quand au « courage de dire la vérité »
    aucun souci, il n’y a ni courage ni vérité

  • cestquoiceborbel says:

    La citation exacte est « Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques… »

    N’est ce pas les propos de l’AVIF depuis le 1er jour ? Si certains se sentent visés, qu’ils blâment la justice qui les visent, en non une association qui cherche uniquement à connaitre pour ses adhérents vérité sur ce drame.

    Je n’ai à ce jour JAMAIS entendu l’AVIF citer la moindre personne sur les éventuelles responsabilités.

    Nous sommes dans un pays de droit et de justice, faisons confiance et évitons de polémiquer sur un sujet qui dépasse tout le monde.

    Ps: j’ai quand même souvenir d’une « gloire » de notre 1er magistrat qui lors d’une réunion publique fut applaudit par une vingtaines de personnes suite à des propos déplacés, hors sujet et limite de la politesse envers un membre de l’association, en ce qui concerne les applaudissements imbéciles et huées fanatiques cela se pose la.

  • jacquotte says:

    moi aussi j’adore la citation finale.il pensait sûrement à « sa vérité »!!!
    la vérité c’est ce que nous attendons depuis le 28 février 2010.

  • brigitte says:

    Merci Renaud de publier cet article avec la cerise sur le gâteau: la jolie citation finale…
    Vous remarquerez l’appel à l’aide du guide suprême vers les collectivités territoriales…
    « des dépenses importantes sont générées pour la mise en place des protections nécessaires pour la commune »…Tiens, il a pas osé rajouter « et pour la protection de l’élu que nous sommes »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

− 2 = 4

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
janvier 2012
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci