Archive pour mars 2012

1 2 3 »

La tempête Xynthia qui a dévasté une partie de l’Europe il y a un peu de plus de deux ans est dans toutes les mémoires. Pour ne pas oublier, les écrivains s’inspirent de cette catastrophe. C’est cette tragédie que restitue, dans un roman bouleversant, Yves Viollier, attaché à sa Vendée, et auteurs de best-sellers. Yves Viollier.

La mer était si calme © Robert Laffont

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

La mer était si calme d’Yves Viollier est publié chez Robert Laffont. Il participera ce week-end avec plus de 250 écrivains au printemps du Livre de Montaigu, en partenariat avec France Info (232 p., 18€) – Note : ****

Résumé : Quand la mer se déchaîne et ravage tout sur son passage…
À travers la vie de quatre familles, Yves Viollier écrit le roman de la catastrophe qui a frappé la France en 2010 : la tempête Xynthia.
Au soir du 27 février 2010, les habitants de la Faute-sur-Mer se sont endormis paisiblement sans s’inquiéter de la tempête annoncée.
C’est à 3 heures du matin que les digues ont lâché et que la mer est montée. Lentement, inexorablement, elle a noyé les plages, les routes, les jardins et, sans jamais modifier son allure, elle a enlacé les maisons, piégé les résidents et tenté de les engloutir.
À travers l’histoire de quatre familles, Yves Viollier raconte ces heures atroces que ces hommes, ces femmes et ces enfants ont dû affronter en tentant de toutes leurs forces de survivre.
Il y a les Clemenceau, Guillaume et Alexandra, et leur toute petite fille Amandine, les Murail, un vieux couple installés là depuis toujours, Julie, la jeune célibataire et son chat, et enfin les Montauran, grands-parents de Jérémie et de Claire que leurs parents leur ont confiés pour les vacances scolaires.
Torturés par l’angoisse, la culpabilité, le désespoir, s’accrochant au moindre espoir, montant sur les chaises, les tables, les meubles, poussés inexorablement vers le plafond et le toit, tous tenteront d’échapper à cet élément si familier devenu en quelques heures un ennemi mortel. Tous ne seront pas sauvés.
À travers le destin de ces quelques personnages, c’est toute la dimension tragique de cette catastrophe qu’Yves Viollier a su rendre. Il nous dit l’horreur de cette nuit mais aussi la dignité, le courage et la solidarité dont ont fait preuve toute une population, tout un pays, toute une région.

Ce samedi 24 mars à 18h30, un messe sera célébrée à l’intention

des 29 victimes de la tempête Xynthia à La Faute sur Mer

en l’église des Carmes, au Puy en Velay, par le Père Paul Chamaly,

curé de la paroisse. Merci de vous unir d’intention

Vous pouvez télécharger la lettre info N°8 de l’AVIF en cliquant sur le lien suivant

lettre-info8  Format PDF

Ainsi que la convocation à l’assemblée générale du 7 Avril 2012

convocation AG Format PDF

Des représentants de l’AVIF ont été reçus le 22 février 2012 par Monsieur Bernard Schmeltz, Préfet de Vendée.

Nous lui avons fait part de nos inquiétudes sur les travaux  à entreprendre d’urgence sur les ouvrages de protection.

A La Faute sur Mer, le propriétaire de la digue EST est maintenant à la commune. Le Préfet a insisté sur le fait que c’est la municipalité qui est juridiquement responsable de cet ouvrage et que c’est  donc elle qui est en charge du choix des urgences à traiter. La Préfecture ne peut intervenir qu’en cas de manquement grave mettant en cause la sécurité.

D’autre part, un arrêté de novembre 2011 fait obligation de publier des rapports de surveillance des ouvrages et la Préfecture restera attentive au respect de ces textes.

En ce qui concerne la protection à La Belle Henriette, l’Etat étant propriétaire d’une portion de l’ouvrage, des études sont en cours. La construction d’une digue de second plan au niveau du Platin sera certainement privilégiée car le cordon dunaire reste fragile et sujet à modifications. Ce projet doit s’inscrire dans le PAPI du Syndicat Mixte du Bassin du Lay qui n’est pas encore finalisé.

Les services de l’Etat étudient actuellement la possibilité de reprendre le tracé de l’ancienne digue au niveau de l’ex-camping municipal.

En ce qui concerne le PPRI, le Préfet est conscient de l’urgence de son approbation. Les remarques de la commission d’enquête doivent toutefois  être prises en compte sans que cela puisse aboutir à une nouvelle concertation qui retarderait l’approbation du document.

Le rapport des commissaires enquêteurs au sujet de la DUP d’expropriation devrait être connu rapidement et la décision prise courant avril. Monsieur le Préfet a beaucoup insisté sur le fait que la Vendée était soumise aux mêmes règles que la Charente Maritime. Il a rappelé qu’en novembre 2010, de nombreuses habitations étaient sorties de la zone de solidarité à La Faute et à l’Aiguillon à la suite du rapport de Messieurs Pitié et Puesch. En Charente Maritime, c’est le même processus qui a permis de réduire le nombre de déconstructions avec  un décalage dans le temps.

Pour les terrains nus situés en zone de solidarité et non rachetés par l’Etat, rien n’est prévu pour le moment. Ils ne peuvent entrer dans le cadre de la « loi Barnier » mais il n’est pas impossible qu’il soient rachetés à l’amiable dans le cadre d’un projet global sur la zone.

Il reste à régler le problème des voieries dans ce secteur.

Nous avons eu l’assurance que l’Etat veillera à ce que ces terrains ne restent pas en friche et qu’un aménagement soit mis en place afin qu’ils ne soient pas occupés illégalement. Certains projets sont envisagés par les collectivités et seront étudiés par les services de l’Etat.

Pour ceux qui n’étaient pas là.
Lire la suite de cette entrée »

Les familles sinistrées de Xynthia reçues au tribunal

 

Lire la suite de cette entrée »

À l'écart dans leur écrin au coeur de la campagne yonnaise, Françoise et Daniel Beauget attendent des réponses.

À l’écart dans leur écrin au coeur de la campagne yonnaise, Françoise et Daniel Beauget attendent des réponses.
Vendredi, le juge d’instruction informait les familles des victimes de l’avancement de l’enquête. Pour Daniel Beauget, l’étape est essentielle pour tenter de comprendre… sans forcément juger.
« À chaque fois c’est pareil. Quand ce passé ressurgit, on dort mal. » Françoise et Daniel Beauget regrettent de devoir à nouveau se souvenir. Pourtant, le couple voulait être présent, vendredi, au tribunal des Sables-d’Olonne, avec une cinquantaine d’autres familles ayant perdu un proche lors du passage de Xynthia

Ils sont une centaine, depuis deux ans, à s’être portés partie civile pour obtenir des réponses.« On voulait savoir où en est l’enquête. Pour y voir plus clair. Pour arriver à faire le tri. »Daniel se dit globalement satisfait de la rencontre avec le juge Yannick Le Goater, le procureur Thierry Dran et l’avocat de l’Association des victimes des inondations de La Faute (Avif). Il s’en contente. « Visiblement, ça progresse. » Lèvres pincées, il n’en dira pas plus. Pour préserver le secret de l’instruction… Une consigne est passée.

Le 28 février 2010, cet habitant de Landeronde perdait son père et sa mère, propriétaires d’un pavillon situé au niveau le plus bas de la rue des Voiliers, à La Faute-sur-Mer. Le coeur de la « cuvette de la mort » où la plupart des 29 victimes ont perdu la vie.

Daniel en veut d’abord à cette maudite digue qui a laissé passer la vague, « mais surtout qui a retenu l’eau, noyant un quartier coincé entre le Lay et l’océan, prenant mes parents à revers. Et ces images qui restent Comme cette marque du niveau d’eau, à 10 cm du plafond dans leur chambre. »

« Savoir si cela aurait pu être évité »

S’il a besoin de la justice pour faire son deuil, Daniel ne s’accroche pas forcément à un éventuel procès. D’ailleurs, il s’en fiche. Depuis deux ans, il s’efforce même d’oublier. « Même s’il devait avoir lieu, le procès ne m’apporterait rien du tout. Mettre des gens en prison ne fera pas revenir mes proches. » En revanche, il éprouve un besoin avide de s’informer sur l’enquête. Pour comprendre.

« Je veux juste savoir si tout cela aurait pu être évité. Pourquoi et comment ça s’est passé. Sans forcément désigner des coupables. » Pour lui, le danger a été occulté pendant des années. Difficile de pointer ce qui n’a pas été fait. « Le plus choquant ça a été l’immobilisme, le manque de prise de décision. » 

Cinq mises en examen ont été prononcées, dont celle du maire (Ouest-France du 10 mars). « Il y a clairement deux clans qui s’affrontent à La Faute. L’atmosphère y est irrespirable »,rapporte le couple. Alors, après avoir vidé la maison et depuis sa destruction, ils n’y vont presque plus. Juste pour se recueillir sur la tombe de leurs parents. 

Le couple évoque néanmoins « une accumulation de détails » qui les met dans le camp de ceux qui ont de la colère. Comme cette demande, restée sans réponse de la mairie, pour obtenir un carré de terre afin d’ériger une petite stèle en mémoire des victimes. « Un lieu commun de recueillement, c’est le minimum. »

Pour les familles, plus question de se contenter d’une simple banderole posée à terre, comme lors de la commémoration du 4 mars dernier. « Parfois, on se sent oublié. Heureusement, l’Avif fait un travail remarquable. Ce sont des gens bien, qui nous soutiennent à la moindre baisse de régime. »

D’ailleurs, Daniel était récemment victime d’un infarctus. « Quand on relâche un peu, les soucis de santé ressortent Comme un dommage collatéral. »

 

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

97 − 89 =

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
mars 2012
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci