Les plans de prévention des risques inondation (PPRI) des communes vendéennes de La Faute et de L’Aiguillon, submergées par la tempête Xynthia le 28 février 2010, ont été validés par le préfet de Vendée et présentés jeudi à la Roche-sur-Yon.

Deux arrêtés préfectoraux, datant du 18 juillet, ont approuvé les PPRI, des documents qui délimitent notamment les zones qui ne seront plus constructibles et où les maisons seront soumises à des aménagements de sécurité obligatoires, selon la préfecture.

Les PPRI de ces communes, prescrits en 2001, « seront opposables aux tiers » dans un délai d’un mois, a indiqué la préfecture, en précisant que « les propriétaires des biens existants les plus vulnérables devront réaliser des travaux de mise en sécurité dans un délai maximal de 5 ans ».

Une première version de ces PPRI avait été soumise à concertation entre le 17 septembre 2010 et le 17 janvier 2011, mais avait soulevé de nombreuses critiques, la population et certains élus la jugeant trop stricte.

Dans les PPRI adoptés en juillet, plusieurs évolutions ont été apportées.

« L’Etat a fait évoluer sa doctrine sur l’impact du réchauffement climatique : nous étions partis sur une hypothèse de rehaussement du niveau de l’eau de 1 mètre (…) cette vision a été ramenée de 1 m à 60 centimètres » à l’horizon 2100, a indiqué le préfet de Vendée, Bernard Schmeltz, lors d’une conférence de presse à La Roche-Sur-Yon.

Autres évolutions: les PPRI font également une distinction entre des zones de submersion lente et des zones de submersion rapide et prennent désormais en compte le niveau du seuil des habitations, et non plus le niveau des terrains.

Maurice Milcent, le maire de l’Aiguillon-sur-Mer, a affirmé à une correspondante de l’AFP être « satisfait à 50% », déplorant notamment que des habitations n’ayant pas été inondées lors de la tempête Xynthia ne soient pas passées en zone bleue (constructibles). Il a indiqué son intention de déposer un recours devant le tribunal administratif.

La tempête Xynthia du 28 février 2010 avait causé la mort de 47 personnes, principalement sur la façade atlantique, dont 29 à La Faute-sur-Mer.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

7 + 3 =

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
août 2012
L M M J V S D
« Juil   Sep »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci