1 2 »

En intégralité

10 réponses à to “Video du conseil municipal de La faute sur Mer du 24/10/2012”

  • Musette says:

    Morceaux choisis pour la ville de Wasquehal :
    le maire, G. Vignoble (On ne rit pas bêtement …)et sa compagne mis en garde à vue ce jeudi ! La cour régionale des comptes s’est encore mêlée de ce qui la regarde. Pourquoi la dame, parce que c’est elle qui était Directeur général des services et qu’elle lui donnait l’argent qu’il demandait. Beaucoup en liquide pour ses frais.Un lien étroit, quasi incestueux, dans une mairie, ça ne peut que mal se terminer… Hein ?

  • Musette says:

    Merci Chasseur 86 !
    Où l’on voit que les mêmes personnages utilisent les mêmes arguments.
    Commr si d’ailleurs, les juges, les avocats et les citoyens n’étaient pas capables de faire la différence entre quelqu’un qui a commis une faute de bonne foi, et qui est pétri de culpabilité, et celui qui transgresse systématiquement la loi et n’en éprouve aucune ! Déni, mauvaise foi et infantilisme sont le lot de ces gens, qui par ailleurs, on le voit ici, sont capables de créer des fan clubs comme aucun de nous ne pourrait le faire. Ce qui le rend d’autant plus soupçonnable. On voit sur la vidéo, dans les jours qui suivent la condamnation de leur maire, l’ambiance de déni, de fausse décontraction, de ce conseil municipal, au bord de l’implosion et aux antipodes de ce que devrait être cette réunion?

  • brigitte says:

    Montamisé, Wasquehal….La Faute sur mer se sent moins seule.

    Je suis allée voir le site dont parlait Musette:
    http://associationcitoyennetewasquehal.hautetfort.com/archive/2012/10/25/la-justice-suit-son-cours.html

    Une plainte a été déposée par une conseillère municipale de Wasquehal et il semble que l’affaire ne va pas s’arrêter à la condamnation de l’agent de la trésorerie….

  • chasseur86 says:

    La cour d’appel de Poitiers s’est penchée hier sur le dossier de Christian Martineau, le maire de Montamisé. Il avait fait appel de la condamnation à 12.000 € d’amende et à trois ans d’inéligibilité que lui avait signifié le tribunal de grande instance, en juin dernier, pour prise illégale d’intérêt en récidive.

    On prend donc les mêmes et on recommence. Car la justice commence à bien connaître les parcelles AX93 et AX95, propriété des parents de Christian Martineau. Le fils était déjà maire quand il avait participé à la modification du plan d’occupation des sols de la commune pour les rendre constructibles. Ce qui lui avait valu une condamnation par le TGI en 2007, confirmée en 2007 par la cour d’appel.

    «  S’il faut une thèse de droit pour être maire…  »

    Cette fois, la justice lui reproche d’avoir participé en 2008
    et 2009 aux réunions de la commission communale d’urbanisme où était évoquée la demande de permis d’aménager déposée par la société Batimmo, pour construire des logements sur les parcelles de ses parents.
    L’avocat général n’a pas de doute sur la culpabilité du maire « même s’il est bien considéré par ses administrés (NDLR. : l’élu avait de nombreux soutiens dans la salle), Monsieur le maire ne respecte pas la loi ». D’autant que sa précédente condamnation devrait lui avoir servi de leçon, ajoutera le magistrat qui demande la confirmation de la condamnation, « surtout la privation du droit d’éligibilité ».
    Des doutes, Me Hervé Pielberg, l’avocat du maire, en nourrit beaucoup. « Je ne vois pas où se niche son intérêt, direct ou indirect, dans cette affaire, a-t-il indiqué en plaidant la relaxe. A aucun moment il n’a œuvré pour favoriser le dossier d’urbanisme. Au contraire, il n’a fait que respecter la loi. » Pour l’avocat, ce dossier est surtout la démonstration « de l’incohérence qui subsiste entre droit public et droit privé en matière d’urbanisme ». A tel point, selon lui, « qu’il faudra bientôt une thèse en droit pour être maire », ce qui éloignerait pas mal de candidats à l’élection. Christian Martineau, lui, sera fixé sur la sienne le 6 décembre.

    Philippe Bonnet

  • Soizic29 says:

    Cela signe une « fin de règne »

  • tristesse says:

    Lamentables, ces monologues « marmonnés » et qu’on a du mal à comprendre ! On dirait qu’on est pressés d’en finir et de sortir de cette salle ! Les textes devraient être lus de façon audible par tout l’auditoire, il n’y a ni points, ni virgules, à peine s’il lui est possible de respirer !!!!

  • Musette says:

    Comment dire ?… Rien rien de rien. Une caisse vide. Du charabia. Et on énonce une nouvelle transgression de la loi comme si c’était rien ! Y a plus qu’à régulariser après coup. Et puis une dame qui dit : » C’est très complexe, très très très complexe… Hé ! bé oui ma poule, c’est peut être un peu complexe pour toi. Et même c’est ce qu’ON lui a dit ».Qui lui a dit ? La voisine ? Conversations de bistrot, ambiance trop cool après que le chef se soit fait condamner pour prise illégale d’intérêts.. Mais comme tout le monde en a profité, on s’en fout !.. On expédie les affaires courantes et on va boire un coup.
    Une caricature dont ils sont seuls (auto)satisfaits…

  • jacquotte says:

    Toujours aussi fastidieux.il marmonne de plus en plus, pour mieux enfumer tous le monde je suppose.Il marmonne particulièrement pour la parcelle AK81 et le PPRI.Il s’était donc approprié un terrain illégalement pour son rond point.il n’est pas à une entorse aux lois près.
    Toujours pas un mot pour la stèle du souvenir

  • brigitte says:

    Mais j’y pense, les deux absents n’ont peut-être même pas pris la peine de nommer leur mandataire tellement ils n’en n’ont rien à faire….

  • brigitte says:

    Je remarque que les deux absents ont donné leur voix aux deux personnes « les plus importantes » du conseil : à M Marratier et à Mme Babin ….deux mis en examen.
    Donc, ils sont toujours bien soudés autour du chef !

    Pour la parcelle AK81, il ne s’agit que d’un morceau sur lequel le rond point a déjà empiété. Une régularisation en quelque sorte !

    Quant « aux jeux d’écriture » demandés par le percepteur, ils vont jusqu’à l’inscription d’une somme de 0,09 euros dans la section investissement. Ce qui fait bien rire le Maire ! Vous l’interprétez comme vous voulez…

    Pour la convention d’adhésion pour l’environnement numérique dans l’académie de Nantes, c’est seulement à la fin d’une longue discussion avec interrogations qu’il s’aperçoit, que la commune avait postulé ! Bien au courant de ses dossiers le chef !

    Ce qu’on ne voit pas à la vidéo ? C’est une salle surchauffée dans laquelle on ouvre la fenêtre sans toucher aux radiateurs. Pas grave… la commune a les moyens !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

25 + = 26

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
octobre 2012
L M M J V S D
« Sep   Nov »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci