Jeudi soir, plus de 600 personnes ont assisté à une réunion publique organisée par la municipalité sur le plan de prévention des risques inondation (PPRI). Plusieurs points font l’objet de contestation : le niveau de référence de 4,70 m, les relevés altimétriques… Le plan ignore également l’existence des digues, des travaux récemment effectués et ceux programmés. Le maire, René Marratier, considère que « dans l’ensemble, ce PPRI est souvent entaché d’erreurs manifestes d’appréciation, et même parfois d’illégalités ». Le préfet dispose de deux mois pour répondre.

9 réponses à to “La Faute-sur-Mer. Le plan de prévention des inondations contesté (Ouest France)”

  • brigitte says:

    Kiwi, ce n’est pas à moi, mais au maire ou aux services de la Préfecture de donner tous ces renseignements!
    l’information à la population, c’est du grand n’importe quoi à La Faute!!!

    Les travaux de sécurité seront financés à 40 % dans la limite de 10 % de la valeur du bien par le fonds Barnier.
    L’ANAH pourra intervenir pour les ménages en difficulté (contrairement à ce qu’à annoncé le Maire, ce ne sera pas automatique).
    Les assurances ne participeront pas directement ( elles alimentent déjà le fonds Barnier). Mais attention, dans 5 ans, à partir de la date d’approbation du PPRI, elles pourront refuser de vous couvrir en cas de nouvelle catastrophe.

    Mais redisons-le : pour les habitations dont le seuil est inférieur à 3,70 m, il est vital de posséder une zone refuge hors d’eau. Une telle précaution aurait sauvé la vie des la plupart des 29 disparus.

  • kiwi says:

    @Brigitte

    Vouloir ou pouvoir n’est pas pareil, les gens pour certains veulent faire les travaux et oublier, mais le peuvent ils? en ont ils les moyens, les assurances les financent ils? les travaux faits seront dans les normes de PPRI au cas ou il sera appliquer. (du reste qui se chargera de le faire appliquer dans la mesure ou le premier représentant de l’état est contre. Que les gens se battent pour être en bleu plutôt que rouge ou autre c’est normal ils défendent leur bien.

    Pouvez ici expliquer comment se fait et par qui se fait un PPRI et toutes les associations et administrations ayant participé pendant presque deux ans et demi bêtement(d’après le maire) Quel est le décisionnaire définitif qui le signe ce PPRI,
    comment va être financé et combien coûtera l’avocat contestant le PPRI.
    Le peuple fautais mérite t il un ténor du barreau parisien ou est il rejeté au rang de petit peuple en méritant un avocat moins représentatif ou connu.

    Brigitte les quelques six cent personnes doivent bien avoir accès à ce blog et méritent d’être dans la vérité et non dans le déni. Eclairent les brièvement afin qu’ils prennent leur responsabilité et n’écoutent que leur tripes et se protégent en connaissance de cause.

    Les digues sont le principal sujet sur lequel le maire devrait se battre pour protéger son peuple cela touche la non assistance à personnes en grand danger.

  • Fauxfautais99 says:

    S’il est réélu, personne ne voudra se mouiller avec ce type, l’état gardera ses terrains, le capitaine sera sauvé mais pas le bateau.

  • Dominique says:

    Six cents personnes … Il a commencé sa campagne électorale et ça ne lui coûte pas un rond !!!
    Comment les gens peuvent-ils être aussi crédules .
    Annoncer des aménagements mirobolants à des gens qui ont tellement peur que leurs biens ne valent plus rien, c’est s’assurer de leur vote . Les oiseaux de mauvais augures, qui s’étaient déjà manifesté avant Xynthia,ne peuvent pas réaliser . S’il n’est pas inéligible, il sera réélu !!!

  • Soizic29 says:

    Le maire se pose en chevalier blanc, sauveur des Fautais ! Il fallait oser, il l’a fait.
    Il se plaint même de projets entachés d’illégalité de la part de l’Etat !!!
    L’illégalité, c’est son domaine réservé. Il a trouvé un concurrent : l’Etat !

  • Musette says:

    Je te fais mes amitiés Kiwi. COntente de te lire à nouveau sur ce blog.
    @ Fauxfautais : Je crois que si l’Etat avait l’idée de revendre à la commune les terrains qu’il a rachetés, il faudra qu’il passe sur le corps de quelques uns !
    Mais franchement, il n’y a que le mis en examen qui essaie de faire croire qu’il travaille la main dans la main avec le Préfet et Secrétaire général. Nous savons que personne ne le supporte et qu’il est l’objet d’un profond mépris et d’une exaspération sans nom. Et comme tu dis si bien,ce n’est pas ses derniers crits produits pas son propre avocat (encore un mélange des genres !), qui va arranger l’image calamiteuse qui est la sienne!
    Enfin, Kiwi a raison de rappeler que le PPRI de La Faute est un paradisme pour tout le litoral.Le Préfet ne cédera pas. Mais que fera une fois de plus le TA ?
    Double tranchant tout de même. Car se pointer au procès avec une nouvelle contestation du PPRI au TA, fera très désordre et sera perçu comme un refus systématiques des consignes données par l’Etat…

  • brigitte says:

    Je vous rassure, ce recours gracieux n’a aucun effet suspensif : ceux qui veulent faire les travaux de mise en sécurité le peuvent.
    Par contre, faire miroiter aux gens que tout va s’arranger, que les digues sont solides et qu’ils peuvent continuer à construire n’importe comment est une attitude irresponsable.

    Albert Einstein a dit  » il n’existe que deux choses infinies : l’univers et la bêtise humaine… Mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue. »

  • Fauxfautais99 says:

    Mais oui Kiwi, rien de mieux qu’une saine colère pour te remonter le moral.
    Ce « journaliste » ne s’est pas foulé en se contentant de résumer ce qu’on lui donne. Il aurait pu au moins mettre en perspective cette contestation du PPRI avec l’avis de ceux qui attendent un PPRI depuis des années, rappeler le bilan humain et matériel et que ceux qui mènent cette contestation sont mis en examen pour mise en danger d’autrui.
    C’est donc sans le moindre remord qu’ils continuent dans la même lignée en faisant miroiter quelques plans de développement d’activités susceptibles de faire venir de nombreux touristes. Le problème c’est que ces plans sont réalisés sur des terrains acquis par l’état à grand frais et par solidarité. A supposer que la préfecture soit disposée à faire une fleur à cette municipalité, ce qui serait étonnant vu l’attitude du maire, je ne vois pas comment cette petite commune à moitié ruinée pourrait racheter ces terrains. Il ne me paraît pas non plus envisageable, en tant que victime et en tant que contribuable, que cela cédé gratuitement à ceux-là même que l’on juge pour leur irresponsabilité.

  • kiwi says:

    Salut a tous

    INCROYABLE IL N Y A EU AUCUN MORT A LA FAUTE!!!

    Cela ne va t il pas ralentir les travaux obligatoires que ceux qui ne sont pas en zone bleue seront obligés de faire quand même un jour pour leur survie.
    Ceux qui font appel de cette décision n’ont pas du courir un réel risque pour leur vie ce jour là comme nous qui avons vécu ce sinistre de plein fouet. Les assurances accepteront- elles d’aider les gens à faire leurs travaux.
    Qu’elle est l’incidence de cette démarche contre le PPRI

    N’y a t il pas de personnes qui sont encore dans des conditions intolérables d’habitation faute de ne pas pouvoir faire leurs travaux? Ces personnes ont aussi le droit d’avoir peur des tempêtes à venir et elles sont bloquées par connerie(mes excuses) Jamais la préfecture ne pliera. La faute sur mer est au premier plan de la france et c’est de là que se décidera les PPRI de la côte française.

    Fautais vous êtes encore en train de vous faire berner par ce petit bonhomme de rien qui ne vise que son intérêt. Plus on construit à la Faute, plus les revenus des premiers personnages fautais décisionnaires augmentent.

    Le moral étant au plus bas (plaise à mes détracteurs) depuis xynthia j’ai dû m’éclipser du blog pour ma survie, mais là la connerie n’a pas de limite

    Ce personnage est dangereux pour vous fautais.

    amitiés a tous.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

− 2 = 5

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
novembre 2012
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci