L’assemblée générale de l’AVIF se tiendra

Au Pavillon des Dunes

le Samedi 11 mai 2013 à 10 heures

De nouvelles adhésions ou renouvellements d’adhésions pourront être faites sur place avant 10h00

Si le quorum n’est pas atteint, une assemblée extra ordinaire est convoquée le même jour à 10h30.

L’ordre du jour est le suivant :

  • Rapport moral

  • Rapport financier

  • Le point sur la procédure pénale

  • Le point sur le lieu de commémoration

  • Le renouvellement du tiers sortant

  • Le point sur les actions futures de l’AVIF

  • Les questions diverses

A l’issue de la séance, nous serons heureux de partager avec vous un apéritif buffet.

Vous pouvez télécharger la convocation complète en cliquant ici.

25 réponses à to “AVIF: Convocation AG 2013”

  • fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (Photo prise le 4 mars 2012)

  • Musette says:

    COMMENT FAIRE PIRE QUE PIRE QUAND ON EST DEJA MIS EN EXAMEN POUR FAITS GRAVES AU PENAL ET MANQUEMENTs AGGRAVES A LA LEGISLATION.
    Faire des travaux sur le port de sa commune
    Ne pas faire voter le conseil municipal et le mettre devant le fait accompli à postériori
    Ne pas procéder donc à un appel d’offre.
    Ne pas pouvoir faire un affichage pourtant obligatoire déclarant les travaux.
    Remblayer un terrain alors que c’est interdit.
    Prendre des matériaux appartenant à l’Etat venant des déconstructions (volés ?)
    Les prendre non triés ce qui est interdit.
    Les dits matériaux ayant forcément une résistance moindre aux assauts de la mer en cas d’innondation.
    Donc prévarication avérée, et soupçon d’arrangements avec l’entreprise. Laquelle ?
    Présenter le tout au Conseil Municipal qui votera à portériori sans broncher.
    Et quoi ?
    Rien…
    Elle est pas belle la vie ?

  • Musette says:

    Belle unanimité de l’association aux propositions du Bureau et de son Président. Moment chaleureux, fort, comme toujours, de retrouvailles faites d’amitié et d’émotions. On en revient remontés, avec plus de courage. Certains ont encore une douleur à fleur de peau, les larmes pleins les yeux. Nous le savons, le chemin sera long encore. 2014 sera une autre épreuve. Il faudra revivre beaucoup de choses très dures.On prévoit une aide psychologique, en effet indispensable.
    L’AVIF a beaucoup travaillé pour la collectivité et les adhérents ont donné quitus au Bureau pour porter à la connaissance des Fautais le travail accompli. Compte tenu de son travail et de sa représentation, on s’est étonné que P.Jouin n’ait pas trouvé opportun de la contacter au moment où il se lance à l’assaut de la mairie.
    J’ai appris incidemment que les travaux faits sur le port avaient été faits sans délibération du CM et que les conseillers avaient été mis devant le fait accompli, ce dont ils ont fait état publiquement. Qu’ont-ils alors fait ? RIEN. Comme d’habitude.
    Un long développement a été consacré au Mémorial pour les victimes, aux efforts incessants de l’association pour l’obtenir. Aux compromis auxquels elle a consenti lors de la dernière commémoration pour faire avancer ce dossier. Date ligne : Fin novembre 2013. Malgré l’engagement du Préfet sur ce dossier, pour ma part, je suis persuadée que rien ne se passera avant les prochaines élections. Mais, je veux bien me tromper.
    On se retrouvera au pique nique du 14 juillet. Tant mieux.

  • fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (photo prise le 11 mai 2013 AG de l’AVIF)

  • fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (photo prise le 13 mars 2010)

  • fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (photo prise le 27 novembre 2012)

  • fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (L’Aiguillon-sur-mer – Photo prise le 2 mai 2010)

  • Marie Christine says:

    A Musette

    Nous tenons parce que :
    ce n’est pas juste ce qui nous arrive
    qu’il y aura des protections et qu’en plus existe des protections moins chères et qu’on y croit encore.( comme à la Pergola)
    Que ce ne serait pas normal d’être les seuls expropriés
    A qui le tour après nous ?
    Nous aimons la nature et la respectons mieux que ceux qui inondent les champs avec des pesticides.

  • Musette says:

    @ Marie-Christine :
    Je me demande comment vous tenez tous avec cette menace sur vos biens…
    Du courage encore et encore.
    Amitiés.
    @ Faufauxtais : C’est incroyable ce que tu as été capable de voir et saisir avec ton appareil photo… C’est très souvent très touchant.

  • fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (L’Aiguillon-sur-mer, prière du vendéen – Photo prise le 4 mars 2013)

  • Marie Christine says:

    L’espoir fait vivre
    (article Ouest France du 6 Mai 2013)

  • Marie Christine says:

    L’espoir fait vivre

  • Marie Christine says:

    http://www.lematin.ma/journal/Parlement_Azami-interpele-sur-la-procedure-d-expropriation-pour-utilite-publique/181778.html

    Azami interpelé sur la procédure d’expropriation pour utilité publique
    « Tous les articles
    La procédure d’expropriation pour utilité publique se déroule sous le contrôle de la justice administrative. Les tribunaux sont seuls habilités à déterminer les montants des indemnités en cas d’expropriation.

    La procédure d’expropriation n’est entamée que par décision judiciaire et après l’annonce de l’utilité publique.
    L’expropriation pour utilité publique fait encore parler d’elle. La procédure, consistant à contraindre une tierce personne à céder ses droits sur un bien immobilier au profit de l’État ou d’un établissement public contre une indemnité, a fait récemment l’objet d’une question orale au sein du Parlement. En effet, cette question a été posée par le groupe parlementaire du Parti authenticité et modernité (PAM), qui demandait des éclaircissements sur la politique suivie par le gouvernement dans ce domaine et qui comporte, selon le groupe parlementaire, certains aspects d’injustice pour les propriétaires concernés.
    Pour répondre à la question, le ministre délégué auprès du ministre de l’Économie et des finances chargé du budget, Idriss Azami, a rappelé que la procédure d’expropriation pour utilité publique est applicable dans des cas déterminés par la loi et vise la construction des biens à utilité publique à l’image des administrations, des écoles, des hôpitaux ainsi que tout autre projet structurant comme les autoroutes, les aéroports ou autres.

    Processus supervisé par la justice
    Le ministre a par ailleurs assuré que la procédure n’est entamée que par décision judiciaire et après l’annonce de l’utilité publique. Ainsi, la procédure est placée sous la supervision de la justice afin d’en garantir la transparence et la conformité avec la loi. Les personnes concernées par la procédure ont la possibilité de faire un appel en ce qui concerne le montant de l’indemnité fixée par les juges en première instance. Dans ce cas, la partie expropriante supporte les charges de la procédure judiciaire en leur totalité, toujours selon M. Azami.
    Le ministre a affirmé dans sa réponse que la procédure d’expropriation a connu plusieurs améliorations depuis la mise en place des tribunaux administratifs en date du 10 septembre 1993, ces tribunaux sont les seuls habilités à statuer dans les affaires d’expropriation, ce qui a permis plus de rapidité dans le traitement des dossiers et la réduction des temps d’attente pour le versement des indemnisations.
    Concernant les procédures mises en place pour la protection de la propriété privée et pour éviter les abus en matière d’expropriation, M. Azami a assuré que tous les terrains expropriés par l’État ont été utilisés pour les objectifs qui étaient visés par l’expropriation. La loi sur l’expropriation prévoit d’ailleurs dans son article 40 que ces terrains ne doivent pas être vendus avant 5 ans après leur acquisition et que leur vente, passée cette période, doit l’être par appel d’offres.
    Toutefois, la loi permet à la partie expropriante d’utiliser les biens expropriés pour d’autres travaux que ceux prévus par la procédure initiale selon l’article 39 de la même loi, mais toujours sous la supervision de la justice administrative.

    Les abus de l’expropriation
    Selon le dernier rapport rendu public par l’Institution du médiateur pour le compte de l’année 2011, quelque 390 plaintes à caractère foncier ont été reçues pour l’organisme. La majorité de ces plaintes sont relatives à l’expropriation. Le médiateur a d’ailleurs émis des recommandations à ce sujet demandant ainsi d’exécuter les jugements rendus à l’encontre de l’administration, d’éviter toute tentation d’exercer des voies de fait sur le droit de propriété et de respecter scrupuleusement les règles de l’expropriation pour utilité publique. L’Institution avait aussi demandé au gouvernement de sensibiliser les responsables administratifs à la nécessité d’observer les dispositions légales en vigueur en cas de recours à la procédure d’expropriation, en s’assurant, au préalable, de la disponibilité des crédits budgétaires suffisants pour l’indemnisation des propriétaires.

    Publié le : 5 Mai 2013 – A.L., LE MATIN

  • Salut a tous

    l’Avif s’est battue également pour la reconnaissance et non l’oubli des familles aussi bien endeuillées que les autres et c’est pourquoi elle a dû par obligation afin que l’état reconnaisse l’endroit que nous avions pris de force pour un lieu de mémoire eh bien elle a dû marcher à côté ou du moins dans la même file pour qu’enfin le lieu de mémoire soit officialisé par le Préfet, MAIS AU FAIT LE SEUL QUI PEUT FAIRE AVANCER CE DOSSIER N EST CE PAS LE MAIRE QUE L ETAT A DESIGNE COMME MAITRE D OUVRAGE (me trompe je?) avant le mois de juin la sculpture ne doit elle pas etre installee Eclairez moi moi qui vous ai abandonné tout ce temps afin de sortir la tête moi même de l’eau????? Je serais présente à la réunion

    Je m’intérroge sur un fait la liste qui se présente aux élections? La tête de liste pense -t-elle faire des constructions dans l’avenir sur nos terres en réhaussant par exemple et dans ce cas les personnes forcées (car c’est bien le mot) à partir auraient elles droit de préférence à devenir propriétaire de ces terres. On ne sait jamais il faudrait poser la question à ce Monsieur Jouin?

  • Musette says:

    Moi, me décourager Brigitte ! Ah ! Non…Et surtout pas par toi !
    Je sais tout ce que l’AVIF a fait dans le silence pour les sinistrés et les fautais. Il n’y a que les fautais pour ne pas le savoir, avec le mis en examen qui ment comme il respire, capable de s’attribuer sans vergogne le travail des autres.

  • brigitte says:

    Musette, Soizic, je vous ai fait peur ? Non, je ne suis pas aussi pessimiste que cela…
    Mais je sens qu’il faudra encore bien du chemin pour que le travail fait par l’AVIF soit enfin reconnu à sa juste valeur par certains.
    L’équipe municipale actuelle nous a collé une étiquette d’association politique cherchant vengeance et voulant garder la commune figée dans le drame que nous avons vécu.

    A la veille de cette assemblée générale, il est bon de rappeler que nous nous sommes battus pour la redéfinition des « zones noires ». Nous sommes d’ailleurs les seuls à avoir attaqué cette absurdité au TA avec notre avocate Me Lepage. Nous nous sommes mobilisés lors des enquêtes publiques pour adoucir les règles du PPRI tout en respectant les normes de sécurité, pour sortir de la zone de solidarité les maisons non dangereuses. Nous nous sommes documentés à fond sur le problème des digues, avons rencontré des responsables à tous les niveaux et organisé des manifestations lorsque nous n’arrivions à faire entendre le bon sens.

    Les actions que l’AVIF a entrepris au pénal aux côtés des familles de victimes sont un passage indispensable au retour à la sérénité et à la sécurité.

    Alors oui, grâce à tout cela et à ceux avec qui j’ai travaillé sur ces sujets, je crois encore au bien commun désintéressé.

  • Soizic says:

    Brigitte,
    Un programme pour le bien commun pourrait faire consensus, sachant qu’il y a des intérêts particuliers divergents incompatibles.
    Tout réside ensuite dans la façon de le présenter et de l’expliquer aux habitants-électeurs, j’y inclus les résidents temporaires inscrits sur les listes électorales.

  • Musette says:

    Ah ! Bon… J’avais cru ! C’est pas sympa de casser mes rêves dès le matin, Brigitte.
    Alors que des intérêts particuliers alors ? Encore !…

  • fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (AG de l’AVIF – Photo prise le 10 avril 2010)

  • brigitte says:

    « Œuvrer pour le droit commun » ? Musette, tu rêves, on ne se fait pas élire avec un tel programme….

  • Musette says:

    Des trucs pas possibles du genre oeuvrer pour le bien commun ! On peut se demander où ils vont chercher tout ça…

  • Soizic says:

    Ils pourraient peut-être constituer une liste, eux aussi !!!

  • cestquoicebordel says:

    Et oui Lafautakidon les réprouvés de l’AVIF se réunissent, diantre, que vont ils encore inventer.

  • Lafautakidon says:

    N’en déplaise à certains, l’AVIF est vivante …

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

6 + 1 =

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
mai 2013
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci