APRÈS XYNTHIA Selon le conseiller général, président de la mission Littoral, aucune digue ne sera construite avant 2015. Il veut démissionner

Lionel Quillet veut abandonner la mission Littoral.

Lionel Quillet veut abandonner la mission Littoral. (Photo archives xavier léoty)

En moins d’un mois, l’optimisme (relatif) du conseiller général Lionel Quillet, le monsieur digues en Charente-Maritime, s’est transformé en pessimisme définitif. À tel point qu’il dit avoir proposé à Dominique Bussereau sa démission de la présidence de la mission Littoral chargée à l’échelon départemental de la mise en œuvre du plan digues. Rappelons que le Conseil général est maître d’ouvrage pour nombre de chantiers (excepté La Rochelle et Châtelaillon-Yves). Lionel Quillet ajoute : « Lundi, en session du Conseil général, je vais proposer que l’on arrête tout ».

« Pas de réponses »Le 16 mai dernier, le même Lionel Quillet annonçait qu’en principe, en 2014, cinq ou six programmes de protection contre les risques de submersion se concrétiseraient. Hier, en ouverture de la réunion de la Communauté de communes de l’île de Ré, il a dit et répété que rien ne serait construit en 2014. Qu’il faudra attendre 2015 et encore… Les seuls ouvrages devant être réalisés sont ceux prévus en 2013 : Boutillon à l’île de Ré, deuxième tranche de la digue ouest de Charron, (à partir de juin 2013) et à Port-des-Barques.

« Et tout cela ne figure pas dans le plan digue, ce sont des coups partis », insiste Lionel Quillet. Quelles informations a-t-il reçu pour expliquer ce changement d’attitude et ce défaitisme affiché ? Il répond que c’est justement l’absence de réponses à ses questions qui justifie sa réaction. « Si, mettons en septembre, au plus tard, nous n’avons pas de réponses, il sera impossible de faire quoi que ce soit en 2014. Or Xynthia, c’était en 2010 ! », précise-t-il.

Le PPRL de la colèreCe qui, surtout, a motivé sa colère, c’est le PPRL (Plan de prévention des risques littoraux) dont les premières cartes ont été présentées par la préfète, aux élus de l’île de Ré, en début de semaine.

« Avec ce PPRL, dans le canton nord aucun aménagement ne sera possible même dans les centres bourgs. Aux familles qui possèdent des maisons depuis 400 ans, on devra dire, n’y touchez plus, pas de travaux, même pas un étage car de toute façon, vous serez submergés ! », explique-t-il.

Tous les maires rétais sont mécontents. Même ceux du canton sud comme Patrice Raffarin ou Léon Gendre (La Flotte) que l’on sait pourtant peu enclin à soutenir Lionel Quillet. Les élus ont jusqu’au 15 juillet pour faire part de leurs observations.

Pour l’établissement des PPRL, sont pris en considération le réchauffement climatique, les ouvrages de protection déjà édifiés mais aussi leurs éventuelles défaillances. Quant aux ouvrages à venir, il faut qu’à la fin de la procédure PPRL, leur réalisation soit au moins lancée.

« L’État est dans une position de repli stratégique. Il avance très vite sur les PPRL. C’est tout. Et dans leur élaboration, rien de ce que nous avons fait n’est considéré. À l’île de Ré, on a déjà construit pour 14 millions d’euros. L’État prend en compte le risque maximum et considèrent que toutes les digues peuvent céder à la fois. C’est la théorie de l’apocalypse. Donc à quoi bon… »

« Je n’oserai plus aller à Charron leur dire qu’il n’y aura rien en 2014, ni à Boyardville, etc. J’ai fait tout ce que j’ai pu mais là, je ne peux plus assumer. »

39 réponses à to “Lionel Quillet ne veut plus s’occuper des digues (Sud Ouest)”

  • Musette says:

    L’AVIF et les Artistes pour Xynthia EXISTENT… Waouuuu !
    3 ans de boulot tout de même, hein ?
    Brigitte : pas de perfection exigée des candidats, mais des points cruciaux à valider.
    L’Avif fera son rôle d’aiguillon car elle est particulièrement bien placée pour parler de sécurité.Elle y a quelques spécialistes parmi ses adhérents et c’est contenu dans l’objet même de l’asso.

  • brigitte says:

    Je vois que « chat échaudé craint l’eau froide » !
    Doit-on croire aux promesses électorales ? Il y a un tri à faire, c’est évident.
    Mais il faudra tout de même faire un choix au moment du vote et ne pas aller voter parce qu’on n’est pas entièrement convaincu me semble très dangereux pour l’avenir de la commune.
    N’oublions pas que dans notre petit village on peut voter même pour quelqu’un qui ne se présente pas. Actuellement, ce serait faire la part belle au maire sortant mais les choses peuvent évoluer.
    Musette, je te rejoins quand tu t’inquiète de ce que M Jouin s’appuie sur M Claveau ou Madame Tarrery en ce qui concerne les digues et les problèmes d’urbanisme : c’est inquiétant pour ceux qui connaissent le dossier.
    Il faut absolument que l’AVIF obtienne l’assurance que ces questions ne seront pas reléguées au second plan derrière les attraits économiques. En fin d’après midi, ce sont les responsables d’associations qui s’exprimeront face à l’équipe qui brigue la mairie et ne doutons pas que Renaud mette en avant ce problème qui requiert à lui seul une réunion de concertation.
    Oui, vous avez bien lu : pour une fois quelqu’un reconnaît l’AVIF et l’association Artistes pour Xynthia comme des associations fautaises ! C’est laborieux mais mieux vaut tard que jamais !

  • fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (Réunion du préfet – Photo prise le 8 avril 2010)

  • Madeleine says:

    Tout cela donne fichtrement envie de voter !!!!!

  • Musette says:

    @ Brigitte:
    Est-ce que cet effort démocratique permettra d’établir un programme électoral dont les promesses seront conformes aux besoins exprimés, et en quoi cela engage t’il le candidat pour la suite ? La technique utilisée est très tendance actuellement. Elle a été utilisée par le Conseil Général après Xynthia pour récolter les suggestions de la population.
    Je crois me souvenir que P.Jouin a dit n’avoir pas lu le PPRI… Aïe ! Lacune peu rassurante. C’est quand même le moins que l’on puisse faire quand on brigue le poste de maire à La Faute sur mer, après Xynthia ! S.Claveau n’y connait rien aux digues et n’a toujours pas potassé le dossier qu’il aurait en charge… Deux lacunes importantes.

  • brigitte says:

    Une grande première à La Faute : l’équipe « d’ensemble pour la presqu’ile » a invité les Fautais à des groupes de réflexions sur les problèmes Fautais ! Pas de grands discours mais la parole donnée à tous ceux qui étaient présents.
    Un heure et demi sur chaque thème, c’est peu pour aller au fond des idées, mais c’est un pas important.
    « Petit » bémol : je n’ai pas entendu parler du problème des digues ou de la sécurité. Peut-être en a-t-il été question aux réunions auxquelles je n’ai pas assisté ?
    Les Fautais sont-ils conscients qu’on ne peut parler de l’avenir que si notre commune est correctement protégée contre un nouveau phénomène de type Xynthia ?

  • fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (Photo prise le 6 mars 2011)

  • Marie Christine says:

    Seule l’union fait la force, pour bien se défendre, il faut de la solidarité et ça manque trop, donc ça profite aux autres, diviser pour mieux régner, ce n’est pas nouveau et pourtant ça fonctionne encore.

    On est bêtes n’est ce pas ??????
    l’homme est trop individualiste, menteur et arriviste

    Bon j’arrête ma déception.

  • Jean luc says:

    à mes 2 pouces rouges ( qui vont surement être plus après ça )
    Je n’ai rien dit qui pourrait déplaire ? ….. ha c’est la photo !!! ben oui mais ce n’est qu’une image de la réalité ( mon appareil il n’a aucune opinion ,en plus il est japonais )
    Ah … c’est donc tout simplement la réalité qui vous dérange,alors continuez a fermer les yeux ,et vos pouces vous pouvez vous …. Non j’allai dire des gros mots

  • Dominique says:

    J’ai des amis tahitiens et je suis catastrophée par leur aveuglement mais la bas aussi c’es le copinage qui compte et ce que l’on peut en tirer ….
    le soleil ne change rien a l’affaire ou plutôt aux affaires!!!

  • Plaintecontr'X says:

    Roi Soleil, et bien justement, on en manque de soleil,
    pour le Roi, voyez la photo

  • Jean luc says:

    pour ne pas oublier (je copie fauxfautais )

  • fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (Déconstruction au village des Doris – Photo prise le 30 novembre 2011)

  • Musette says:

    A propos de Roi Soleil, vu hier celui de la Polynésie française, Gaston Flosse, condamné à plusieurs reprises par la justice pour ses conceptions perverties de ses fonctions et filmé en train d’accorder toutes ses largesses et indulgences à son peuple, crétinisé jusqu’à la moelle, et ayant perdu grâce à sa seigneurie, tout sens du bien commun. Édifiant ..,

  • Musette says:

    Bel effort, Bildan ! Mais me faire écouter le Roi soleil, c’est à peu près comme me mettre un samedi soir en saison à l’entrée de la grande plage quand la saison « culturelle » fautaise bat son plein !…
    Mais, je salue l’effort et l’humour dans le choix du personnage.
    C’est tout quelqu’un.

  • BILDAN says:

    @Musette
    Petite devinette pour se remonter le moral en attendant le Soleil
    Qui est sensé dire ceci ? :
    __________________

    Qui voudrait être à ma place
    Qui saurait comment faire face
    A ce rôle qui me fait peur

    Je vous laisse juge et complice
    Vous en laisse le bénéfice
    Pour jouer en coulisse

    A chacun sa place
    A chacun son impasse

    Pas la peine
    De me chercher
    Non pas la peine
    De me proposer
    A vos rêves m’attacher
    Je suis fait pour rien faire
    Mais surtout pour bien le faire

    Pas envie
    De me lever
    Non je n’ai pas envie
    De m’encombrer
    Ni d’avis à donner
    Je suis fait pour la fête
    Pas pour la prise de tête, non

    Ha, ha , ha, à qui LA FAUTE
    La vie est trop sérieuse pour m’y ennuyer
    Ha, ha , ha, à qui LA FAUTE
    Non, non, c’est pas de ma Faute, non
    Pas de quoi
    Se relever
    Non pas de quoi
    En rajouter
    Ni de quoi
    S’en vanter
    Je suis fait pour la fête
    Pas pour la prise de tête

    Ha, ha, ha, à qui la faute
    La vie est trop sérieuse pour m’y ennuyer
    Ha, ha, ha, à qui la faute
    C’est pas de ma faute
    Ha, ha, ha, à qui la faute
    Les envies trop nombreuses pour y résister
    Ha, ha, ha, à qui la faute
    Non, non, c’est pas de ma faute, non

    Je suis comme je suis
    Je suis comme je vis
    Je fais tout ce que je veux
    Je vis comme je suis
    Tout ce qu’on me dit
    Ne me rend pas, ne me rend pas heureux

    Ha, ha, ha, à qui la faute
    La vie est trop sérieuse pour m’y ennuyer
    Ha, ha, ha, à qui la faute
    Non ce n’est pas de ma faute
    Ha, ha, ha, à qui la faute

    ___________________

    Réponse : http://www.youtube.com/watch?v=n74ifmsBOUc

  • Marie Christine says:

    A LA POINTE DE L AIGUILLON

    > Annie SOULET (avec ses amis peintres) vous invite à son exposition de peinture à la Pointe de l’Aiguillon les 29 et 30 JUIN au 111 chemin de la baie, pour vous mettre un peu de couleur dans le coeur.

    J’espère que le temps sera de la partie sinon l’expo n’aura pas lieu…et les travaux de la digue ne sont pas terminés non plus, mais les voitures passent un peu quand même.

    RESTONS (comme d’habitude) optimiste, et n’hésitez pas à venir partager un moment sympathique avec nous.

    Amitiés à tous

  • Musette says:

    Bon, BILDAN, ben ça c’est fait…
    Ça va arranger notre moral !..

  • fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (Photo prise le 13 mars 2010)

  • BILDAN says:

    Les spécialistes s’occupent des digues.

    Un colloque important concernant les digues s’est tenu à Aix en Provence le WE dernier.
    http://digues2013.irstea.fr/

    Un document de plus de 700 pages a été édité à cette occasion, dont voici le sommaire : http://digues2013.irstea.fr/wp-content/uploads/2013/06/Digues2013-Sommaire-des-Actes.pdf

    Un article semble nous concerner: en page 91
    * définition des système de protection contre les submersions et analyse de leur fonctionnement: méthodologie issue du retour d’expérience Xynthia.

    Je ne retiendrais de ce site que cette définition des digues

    Ouvrages hydrauliques concernés. Les digues de protection sont des ouvrages à grand linéaire, ce qui conduit à certaines spécificités par rapport aux barrages :

    – contraintes fortes concernant les emprises et les matériaux, fondation parfois de moins bonne qualité que le corps de digue lui-même ;
    – dispositif d’auscultation absent ou très réduit, impossibilité d’analyser le comportement de l’ouvrage au premier remplissage, peu de suivi et d’analyse périodique ;
    – hétérogénéité à plusieurs échelles et nombreux ouvrages enterrés ou traversant ;
    – recours à des méthodes à grand rendement pour leur reconnaissance et leur surveillance ;
    – nécessité de méthodes pour optimiser leur maintenance et leur réparation, dans un contexte de ressources limitées ;
    – difficulté à identifier la localisation d’éventuelles ruptures et à évaluer leurs conséquences

    Je ne peux pas résister à donner ma définition des spécialistes en opposition avec les généralistes:
    Le spécialiste c’est celui qui connait tout sur rien.
    Le généraliste est celui qui ne connait rien sur tout.
    Bonne nuit

  • fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (Photo prise le 21 avril 2011)

  • Elfes says:

    @ Bildan
    C’est tellement ça, c’en est désespérant !
    Que peut-on faire, nous, citoyens lambda !?
    Parce qu’il faut vraiment trouver quoi faire face à cette réalité…
    Bien cordialement

  • Musette says:

    Mama mia, Cher Bildan, ton post me fout le bourdon…
    Trop réaliste, trop vrai, trop désespérant !
    Mais, hélas, tu as surement raison.

  • BILDAN says:

    CULTURE DU RISQUE
    Ça sonne comme un feuilleton américain avec Jennifer et Jonathan.

    Mais comme les feuilletons on aime et on oublie aussi vite.

    Difficile après plus de 50 ans sans gros soucis d’admettre qu’il faut prévoir un peu de dépense pour éviter ou limiter les gros coups de tabac.

    En attendant l’état (et surtout ses préfets) fait maintenant de la surenchère. Jusqu’à 2010 les plans de prévention étaient rédigés en tenant compte de faits avérés. En regardant dans le rétroviseur. Mais jusque là il mettait en place des protections (Aménagement de la Seine et de la Loire…)
    Maintenant il regarde dans la boule de cristal en prédisant l’avenir. Et il affirme que les protections sont inutiles , transparence des digues et opacité des règles d’entretien.
    Réchauffement climatique qu’ils disent. En ce printemps humide tous aimerait bien un peu de chaleur;
    Mais , il n’y a pas de MAI, le réchauffement ce n’est pas aussi simple. Par contre culpabiliser le lampiste ça marche toujours, depuis la nuit des temps. (déjà le péché originel… souvenez vous!! l’amour du risque avec Adam et Ève le coup de la pomme)

    Les moines de Maillezais auraient du rester dans leurs marais infestés de moustiques. Pourquoi avoir voulu faire des digues? Il aura fallu plus de 1000 ans au propriétaire des lieux pour réagir… C’est vrai qu’il a l’éternité devant lui.

    Mais quels sont les économies réalisées depuis plus de 50 ans en négligeant les protections contre les risques naturels. Malheureusement pour nous aucune catastrophe notable n’est venue nous réveiller jusqu’à 2010. Maintenant les responsables des économies trouvent que la protection des populations est vraiment hors de prix. Le déplacement des populations en danger: même l’idée est hors budget! Donc la solution habituelle, qui est mise en œuvre est le pourrissement. Laisse pourrir… Encore un coup des trois petits singes: aveugle, sourd et muet.

  • Soizic says:

    Il n’y a pas que le changement climatique, mais aussi l’imperméabilisation des sols par le bétonnage : nombreuses constructions, routes, autoroutes, ronds points etc. qui ne permettent plus aux sols d’absorber l’eau. Celle-ci s’écoule à toute vitesse vers les points les plus bas…et il y a engorgement, ça déborde.

  • Musette says:

    Vu aujourd’hui et ces derniers jours des inondations catastrophiques dans plusieurs régions françaises et aussi chez nos voisins allemands. Certaines sont inédites par leur violence et les hauteurs atteintes.
    C’est juste pour mettre en perspective l’annonce développée ci-dessus et la réalité des dangers qui s’abattent sur nos concitoyens du fait des changements climatiques, fussent-ils ponctuels ou structurels.

  • fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (Photo de D.B. prise le 4 mars 2010)

  • Musette says:

    Mais tu sais qu’elle est sacrément bonne Fauxfautais ton idée ! Il faut souffler ça à Marie-Christine, pour qu’elle fasse remonter l’idée.

  • fauxfautais99 says:

    @Musette et Brigitte
    Merci pour vos commentaires. Je ne tiens pas à attenter à la vie privée des personnes sur ce blog. Cependant, en regardant attentivement, l’auteur de ce manifeste a indiqué courageusement ses coordonnées en haut du document.
    Si cette personne nous lit, ou si quelqu’un la connait pour lui en parler, je trouverai intéressant qu’elle développe ses idées avec nous. Face à l’incurie des politiques dont s’indigne M. Lionel Quillet, des actions citoyennes de ce type sont peut-être à envisager. Si les habitants qui résistent à La Pointe parviennent à assurer leur propre sécurité, je pense que certaines de leurs maisons, qui ne sont certes pas des villas de luxe, devraient être classées pour être conservées au patrimoine et à l’histoire de cette zone.

  • brigitte says:

    Fauxfautais, j’espère que tu envisage de grouper tes photos dans un livre qui serait un magnifique témoignage de ce que nous avons vécu. Je sais, il faudrait faire un tri et c’est difficile! merci, en tous les cas de nous faire partager ces moments forts.

    En ce qui concerne les ouvrages de protection, c’est un réel problème en Vendée et en Charente. Ne démissionnez pas M Quillet,c’est trop rare de voir des élus prendre leurs responsabilités envers les populations! Si vous avez besoin de soutien, n’hésitez pas à organiser des manifestations populaires : j’en connais beaucoup qui vous rejoindront.

  • Musette says:

    @fauxfautais :
    Mais où as-tu trouvé ce document ? Un petit chef d’oeuvre en son genre… Une jolie écriture appliquée, impecable, avec des données techniques imparables. Encore une trouvaille formidable, mélange de vérité et de poésie, avec ce dessin central comme une frise….

  • G.Nicole says:

    Quand il n’y a plus de sous dans les caisses de l’Etat et que les euros des évadés fiscaux dorment au soleil, il est est malheureusement urgent d’attendre des jours meilleurs … Ce doit être ce que se disent les responsables en croisant les doigts pour qu’il n’y ait pas de Xynthia dans les années qui viennent …
    Mais quand, on est face à la réalité, je comprends que ça bout dans les crânes !

  • monique94 says:

    18/06
    Le Président de la Mission Littoral du Conseil général de Charente-Maritime répondra dans le Midi Pile de France 3 Poitou-Charentes aux questions de Patricia Perin

    http://poitou-charentes.france3.fr/2013/06/18/apres-xynthia-le-ras-le-bol-de-lionel-quillet-272297.html

  • fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (Le 26/03/2010 Pour la sécurité des gens, il faut choisir: détruire, ou construire un complément de digue… – Photo prise à l’Aiguillon-sur-mer le 24 février 2013)

  • Elfes says:

    Bonsoir à tous
    On croit rêver…
    Si un jour quelqu’un relate tout ceci dans un livre, cela sera classé dans « fiction locale » tellement cela parait incroyable !
    Musette, tu évoquais « l’imaginaire », et bien ici, la réalité le supplante !
    En tout cas, voici un homme pour lequel le terme « conviction » a encore du sens, et qui parait attaché à ce que les choses aient du sens.
    Ça fait aussi du bien de voir qu’il y encore des gens de cette trempe (malgré le contenu de mauvaises nouvelles).
    Quid des candidats à la Mairie ?
    Bien cordialement

  • Musette says:

    Hé ! Bé … Nous v’la bien !
    Plus qu’on avance, plus qu’on r’cule, comme on dit ché mé …
    Y a plus qu’à prier, si on sait. Sinon, ben tant pis…

  • fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (Chaîne humaine sur la digue – Photo prise le 12 août 2010)

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
juin 2013
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci