Archive pour le 13 août 2013

Au lendemain de la tempête Xynthia, il est apparu que certaines communes n'avaient pas de Plan de prévention du risque.
Au lendemain de la tempête Xynthia, il est apparu que certaines communes n’avaient pas de Plan de prévention du risque.Crédits photo : BERTRAND GUAY/AFP

Trois ans après la tempête Xynthia, l’État dispose de trois outils principaux pour protéger les populations des conséquences de nouvelles intempéries.

Plans de prévention du risque (PPR). Au lendemain de la tempête Xynthia, 8500 PPR étaient en vigueur en France dont 85% concernaient le risque inondation. Mais il était apparu qu’un certain nombre de communes, notamment sur le littoral, n’avaient pas adopté ce document destiné à maîtriser l’urbanisme dans les zones dangereuses, en interdisant des constructions, ou en imposant des mesures de protection. Dans le cadre d’un plan d’action lancé sur six ans (2011-2016), 303 villes avaient été retenues comme prioritaires pour se doter de ce plan. Une liste qui englobe aussi 68 communes du littoral ayant déjà un PPR qui devaient le réviser pour durcir les règles. Depuis, 50 maires ont voté leur plan et 220 autres ont lancé les procédures.

Le plan digue. Sur les 8000 km de digues en France (1000 sur le littoral et 7000 fluviales), il avait été prévu de renforcer 1200 km sur la période 2011-2016. 270 millions d’euros ont été débloqués pour lancer plusieurs programmes, soit 297 km d’ouvrages dont 15 km ont été réalisés. La sécurisation ou la création de 74 autres km est en cours de réalisation ou débutera bientôt. Des réalisations insuffisantes selon les élus en raison de procédures trop complexes. En vue d’une simplification, un rapport commandé par le ministère de l’Écologie a été finalisé le mois dernier et sera communiqué à la rentrée. Par ailleurs, le débat est aujourd’hui lancé devant le Parlement sur la gestion de ces ouvrages par les collectivités locales. Au lendemain de Xynthia, il était apparu que 3000 km de digues n’avaient plus de propriétaires et n’étaient donc plus entretenues. Le texte sera examiné en deuxième lecture au Sénat à la rentrée.

Biens menacés acquis par l’État en Vendée et en Charente-Maritime. Au total, 1667 habitations ont été recensées en zone dangereuse: 826 en Charente-Maritime et 841 en Vendée. Dans le cadre de procédures lancées par voie amiable après la catastrophe, l’État a fait l’acquisition de 701 biens en Vendée pour un coût de 159,8 millions d’euros et de 461 logements en Charente-Maritime pour un coût de 155,57 millions d’euros. Pour les biens non acquis par voie amiable, des procédures d’expropriation ont été lancées. La Cour des comptes avait sévèrement épinglé ce programme d’acquisition, estimant notamment que le rachat d‘habitations avait été «précipité», entraînant des dépenses «inutiles».

Comme chaque année, nous vous proposons une rencontre sympathique autour d’un pique- nique au mois d’août. Retrouvons-nous,

 samedi 17 août 

 à partir de midi, à l’intersection de la route de la pointe d’Arçay et du chemin des Pensées.

2013 08 13 CM

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
août 2013
L M M J V S D
« Juil   Sep »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci

Fatal error: Uncaught exception 'wfWAFStorageFileException' with message 'Unable to verify temporary file contents for atomic writing.' in /home/lafautes/www/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/storage/file.php:52 Stack trace: #0 /home/lafautes/www/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/storage/file.php(659): wfWAFStorageFile::atomicFilePutContents('/home/lafautes/...', '<?php exit('Acc...') #1 [internal function]: wfWAFStorageFile->saveConfig('livewaf') #2 {main} thrown in /home/lafautes/www/wp-content/plugins/wordfence/vendor/wordfence/wf-waf/src/lib/storage/file.php on line 52