3 ans et demi pour la justice pour dire qui sera jugé suite à la tempête Xynthia. La catastrophe avait fait 29 morts dans notre région. René Marratier est renvoyé devant le tribunal correctionnel avec 4 autres personnes et deux entreprises locales.

Réné Marratier lors d'une audition au Palais de justice des Sables d'Olonne en 2011. © Frank Perry /AFP
© Frank Perry /AFP Réné Marratier lors d’une audition au Palais de justice des Sables d’Olonne en 2011.

Les ordonnances de renvoi

Les ordonnances de renvoi sont arrivées ce matin. Le juge d’instruction en charge de l’épais dossier « Xynthia » a finalement décidé de renvoyer 5 personnes physiques devant le tribunal.

René Marratier, maire de la faute devra répondre d’homicides involontaires et exposition d’autrui à un risque immédiat de mort ou de blessure.
Comme lui, deux de ses adjoints, et un promoteur immobilier  devront répondre à la justice de ces chefs d’inculpation.
Un fonctionnaire de l’ex-Direction départementale de l’équipement est poursuivi pour homicide involontaire.

Deux personnes morales sont également renvoyées devant le tribunal correctionnel, il s’agit de deux sociétés qui ont construit les maisons dans la cuvette  où ont été retrouvées la plupart des victimes.

Non lieu partiel

En outre, le juge d’instruction ne retient pas la prise illégale d’intérêt pour les prévenus et signe donc un non lieu partiel concernant cette partie du dossier.

Un Procès en 2014

Le procès très attendu par les parties civiles pourrait se tenir en Septembre 2014. Quatre des prévenus risquent des peines de prison pouvant aller jusqu’à 5 ans. Le fonctionnaire de la DDE encourt une peine de 3 ans.

Les entreprises poursuivies pour homicides involontaires risquent une amende de 375 000 euros.

"La cuvette mortifère " selon l'expression du préfet de l'époque. © Frank Perry / AFP
© Frank Perry / AFP « La cuvette mortifère  » selon l’expression du préfet de l’époque.
La cuvette de la mort

Dans la nuit du 27 au 28 février 2010, le quartier pavillonnaire des « voiliers » s’est transformé en piège mortel pour ses habitants. Dans cette « cuvette mortifère », selon l’expression du préfet de Vendée, 29 personnes sont mortes noyées. Le quartier regroupait 577 maisons.

18 réponses à to “Xynthia : le maire de la Faute-sur-mer renvoyé devant le tribunal correctionnel pour homicides involontaires (France 3)”

  • Kelio says:

    Quand je pense que je me prends 2 pouces rouges pour avoir simplement dit qu’il fallait aider les familles des victimes !!!

    Il n’y a vraiment pas que le procès qui est de nature à peser sur le moral des famille des victimes !!!

    C’est écoeurant…

  • Musette says:

    La vidéo de Youtube permet de découvrir l’avocat du mis en examen, toujours très cher, même si ce n’est plus Metzner. Antony Lévy, jeune homme de 32 ans, vient de commencer les énoncés pénibles de défausses qu’on n’a pas fini d’entendre. Certainement, un remarquable exercice de : »c’est pas moi, c’est l’autre, l’Etat, le Conseil Général, la DDE, et ultime argument les victimes qui ont acheté en zones inondables ». Préparez-vous, comme dit Kellio, mes amis, à entendre l’insupportable. Quand on connait le personnage, tous les coups seront permis…

  • Kelio says:

    @ Brigitte : j’ignorais que c’était le cas. C’est une très bonne idée !

  • brigitte says:

    Vous avez raison Kelio, l’épreuve sera difficile. L’AVIF a effectivement prévu de mettre en place cette cellule psychologique avec les demandes en Préfecture et aux autorités judiciaires.

    Le procès sera-t-il à public réservé ou bien ouvert à tous ? Il semble que le problème de locaux fera pencher la balance pour la première solution. Tout cela va se mettre en place alors que le principal intéressé sera en pleine campagne électorale.

  • Kelio says:

    Bonjour,

    Il convient d’être prudent : si les paroles qui seront prononcées au cours de ce procès par l’avocat des victimes et éventuellement par les magistrats et témoins auront sans nul doute un effet apaisant pour les familles des victimes, celles-ci devront malheureusement aussi faire face au déni des avocats des prévenus.

    La présomption d’innocence, dans un pays démocratique, va de pair avec le droit à la défense. Or celui-ci est parfois exercé de manière très violente : les avocats des prévenus sont payés pour tout faire pour éviter la prison à leurs clients : l’enjeu est donc énorme et tous les moyens et coups bas seront bons, y compris le recours à la mauvaise foi, au mensonge et enfin aux vices de procédure qui permettent de ne pas faire trancher une affaire…

    Les familles des victimes devront donc être fortes, très fortes pour supporter les effets de manches et les stratégies de défense dont nous savons par avance qu’elles seront nécessairement éhontées et insupportables à entendre.

    Ce procès risque de réactualiser l’horreur de cette nuit et la souffrance de ceux qui l’ont vécue et qui y ont survécu.

    Vivre un procès avec autant d’enjeux ne va pas de soi : mieux vaut s’y préparer et l’AVIF aura plus que jamais un rôle important à jouer auprès des familles des victimes en termes d’accompagnement.

    Pour ma part, la mise en place d’une cellule d’écoute et de soutien, le temps du procès, ne me semblerait pas une mauvaise idée, pour éviter, autant que faire se peut, de nouvelles catastrophes humaines.

  • Musette says:

    Merci fauxfautais pour ton inlassable présence en photos et en mots.
    C’est vrai que c’est un moment grave que cette annonce que nous attendions depuis longtemps. Personne ne se réjouit. Ce procès annoncé comme « hors norme » sera une épreuve pour les familles et les victimes. Le travail de deuil est difficile et long à mener pour les familles et il va falloir remobiliser les souvenirs et les émotions, la terreur et les chagrins. Il nous faudra être présents et solidaires.
    Nous ne changerons rien au fait que certains soutiennent le mis en examen contre les familles. On aura essayé en vain. Je le crains, pas même un procès ne changera cet état de choses. Trop d’intérêts et d’aveuglements.
    Quant à la déchirure dont souffre la commune, elle n’est pas récente et elle s’est accentuée depuis Xynthia. Les journalistes ne peuvent pas savoir que la commémoration commune fut l’objet d’un chantage odieux et fut douloureux pour les familles, qui refusèrent de serrer la main à celui que l’instruction a désigné comme possible responsable de leur malheur. Il ne leur a rien été épargné décidémnt.
    L’histoire de la banderole et du mémorial en dit très long sur cet état de choses.

  • brigitte says:

    Il est vrai que la présomption d’innocence prévaut mais n’oublions pas que ces personnes mises en examen et qui vont comparaître en correctionnelle pour « homicides involontaires » sont encore celles qui « veillent » sur notre sécurité !!!
    Une suspension de leurs fonctions tant que la justice n’a pas affiché sont verdict aurait été naturelle.

    Quelles sont les réactions ce matin à La Faute ? Et bien figurez-vous que certains en sont encore à penser que c’est un acharnement de la justice contre ce « pauvre Maire ». Pour eux, il a déjà été jugé (pour prise illégale d’intérêt) et cela devrait suffire !!!!
    J’espère que ceux qui pensent ainsi et s’apprêtent à revoter pour lui suivront attentivement le déroulement du procès : malheureusement, toutes ces victimes innocentes ne sont pas le fruit du hasard….

    Même si la justice reconnaît des fautes lourdes, j’ai bien peur qu’une partie de la population refuse encore d’ouvrir les yeux et ce sera une épreuve supplémentaire pour les familles endeuillées.

    Une nouvelle étape a été franchie mais il faudra encore bien du courage pour supporter ce qui est à venir.

  • souris says:

    A Kiwi : la présomption d’innocence prévaut sans doute !

  • souris says:

    Je suis très heureuse pour vous tous qui combattez depuis 3 ans !
    Très Cordialement!

  • raslebol says:

    @ fauxfautais merci pour votre ténacité et la qualité de vos photos

  • fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (Photo prise le 6 mars 2011)

    Nous y sommes enfin, un procès aura bien lieu. Cela fait presque dix mois que tous les jours je poste une photo pour ne pas oublier le désastre, nos combats pour la mémoire des victimes et que la justice fasse en sorte que cela ne recommence pas.
    Après cette étape décisive, je vais espacer davantage mes interventions. Le chemin est encore long.

  • BILDAN says:

    @ Lafautakidon pour être clair c’est clair.
    L’avantage des enrochements est qu’ils dissimulent les fissures en cours de formation.
    Sur la nouvelle digue des « Caves » les éboulements dues à l’érosion sont très nets coté marais…

  • Lafautakidon says:

    @ Bildan
    pour une digue en dur à la mer, enrochements face aux vagues pour les éclater.
    pour une digue fluviale en terre, enrochements côté terre pour éviter l’érosion et la formation d’une brèche en cas de surverse
    Clair ?

  • BILDAN says:

    Pourquoi attendre si longtemps pour juger des faits avérés depuis plus de 3 ans?
    Tout avait été dit et expliqué dans le moindre détail lors des enquêtes menées par les commissions parlementaires du sénat et de l’assemblée. Je suppose que la réponse est, qu’il faut attendre le résultat des élections municipales.

    J’ai une autre question un peu saugrenue somme toute; pourquoi les enrochements posés sur la digue de la Faute sont ils posés du coté des lotissements?
    Après avoir revu la digue de l’Aiguillon à coté des « Caves » où j’ai vu que les enrochement était coté mer, j’en ai déduit que les règles de construction des digues imposaient que les enrochements devaient être placés toujours du coté de la mer….

  • kiwi says:

    je ne me réjouis pas hélas, car nos amis endeuillés doivent eux avoir beaucoup de peine dans ces moments mais quand on pense que ce personnage après trois et demi nous nargue encore en ne laissant pas installer notre monument de mémoire c’en est trop et l’on ne peut qu’y penser. Très peu de commentaires pour ne pas dire aucun à croire que c’est la tristesse qui prime et le silence des amis le prouve bien. On ne peut se réjouir du malheur des autres, mais qu diable ce vil personage n’a pas été humble ces années.

    Mais au fait peut on être renvoyé devant le tribunal et continuer de gouverner la faute surtout trois inquiétés???

    La hauteur d’eau on s’&rrange bien pour la faire disparaître de l’ensemble du monument(comme cela dans trente d’autres couples comme le mien viendront s’installer…..

  • arnault gisele says:

    enfin après 3 longues années

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

18 − 9 =

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
août 2013
L M M J V S D
« Juil   Sep »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci