Trois ans après Xynthia, qui a ici coûté la vie à 29 personnes, René Marratier, le maire de La Faute-sur-Mer (Vendée), est renvoyé devant le tribunal. L’élu nous ramène sur les lieux du drame.

René Marratier
Paru dans leJDDRéné Marratier, en 2010. (Maxppp)

Il n’y a pas longtemps, il a reçu un cercueil assorti d’un petit mot : « Quand est-ce qu’on te fout dedans, espèce d’ordure? » Son avocat l’a prévenu : « Avec le procès, cela risque de reprendre… » René Marratier, le maire de La Faute-sur-Mer (Vendée), comparaîtra en septembre 2014, avec quatre autres personnes, pour « homicides involontaires et mise en danger de la vie d’autrui » lors de la tempête Xynthia. Au vu de nombreux manquements présumés, le juge d’instruction le renvoie en correctionnelle pour « avoir involontairement causé la mort » de 29 personnes, le 28 février 2010.

« Je sers de bouc émissaire », s’insurge l’élu. Ce jeudi, il nous reçoit en mairie, en compagnie de son conseil, Me Seban. Puis nous emmène sur les lieux du drame, la « cuvette de la mort ». L’endroit où, vers 3 heures du matin, des vagues meurtrières ont déferlé par-dessus la digue, piégeant les habitants endormis. Depuis, les maisons ont été rachetées par l’État puis rasées. Seuls des monticules de gravats témoignent de leur existence passée. Ainsi qu’une rue, bordée de lampadaires, qui disparaît au milieu des herbes. À la place, ce sont des champs, des fleurs sauvages et quelques arbustes.

« Je ne vois pas quelle erreur manifeste j’ai pu faire »

Au volant de sa Mercedes, René Marratier commente : « Là, vous aviez la résidence Claire Joie. Six personnes y sont mortes. Mais ce lotissement a été fait bien avant que je sois maire. » Même argument dans d’autres secteurs traversés. Le juge lui reproche pourtant d’avoir délivré des permis de construire qui « violaient les règles de sécurité ». L’élu de 61 ans se défend : « Les services de l’État, qui instruisaient les permis, ont donné des avis favorables. Je les ai suivis. C’était à eux de dire si la hauteur minimale ne respectait pas la cote de référence. »

À l’angle d’une rue, il arrête sa voiture. Ici aussi, des maisons ont été « déconstruites ». Une plaque noire rappelle les noms des victimes, leurs âges : de 2 ans et demi à 88 ans. Des travaux doivent démarrer en novembre pour y mettre une stèle, en faire un lieu de commémoration. Plus loin, près d’une passerelle, 29 mâts seront érigés. « J’y pense tous les matins en me levant, assure ce moustachu peu expansif. On est humain avant tout! » De là à admettre sa responsabilité, il y a un pas : « Je ne vois pas quelle erreur manifeste j’ai pu faire. C’était une catastrophe naturelle. »

Un golf à la place d’une des zones sinistrées?

À l’emplacement du secteur endeuillé, le maire rêve d’implanter un golf. « Cela ne risque pas de choquer ? », interroge Didier Seban. « C’est sympathique, un golf, verdoyant, arboré, réplique l’élu. Et on ne peut pas laisser les choses en l’état. » Car cela fait beaucoup de terrains en friche, 550 maisons rasées dans une commune d’environ 900 habitants (35.000 l’été). René Marratier déplie Top Infos, le bulletin municipal, pour montrer les aménagements proposés : « Sur 30 à 40 hectares de zones “déconstruites”, nous voulons faire une zone maraîchère, un boulodrome, une ferme pédagogique, voire un centre de thalasso pour chevaux… »

Puis l’élu nous emmène sur la fameuse digue est, dont la vulnérabilité était pointée bien avant Xynthia. « La commune n’est pas propriétaire de cette digue », martèle-t?il. « Nous avons tout de même engagé des travaux pour la rehausser, mais le chantier venait à peine de démarrer en février 2010… » Aujourd’hui, l’ouvrage s’élève à 5,10 m. La justice reproche à M. Marratier de ne pas avoir « organisé de dispositif particulier de surveillance de la digue » la nuit de la tempête. En dépit de l’alerte rouge de Météo France, l’élu n’a contacté ni le propriétaire ni la préfecture. Il n’a pas informé la population, a pris l’apéritif chez un ami et dîné au restaurant avant de rentrer chez lui vers minuit. « J’ai ouvert les vitres de ma voiture, tout était tranquille, plaide-t-il. A posteriori, c’était le calme avant la tempête. »

Trois ans après, quelques jolies bâtisses se dressent encore près de la digue. Des curieux observent, appareil photo en bandoulière. « C’est la troisième fois que nous venons, explique ce retraité lyonnais. Mais on se demande toujours pourquoi certaines habitations ont été épargnées. » En réalité, les zones « noires » ont été revues à la baisse. Certains propriétaires ont donc eu le choix : rester ou vendre.

L’élu refuse de vendre à l’Etat sa maison soumise à expropriation

Le plan de prévention du risque inondation (PPRI), lui, a fait des mécontents. « Les gens ont du mal à comprendre pourquoi, à quelques mètres de distance, avec la même hauteur d’eau, des habitants se retrouvent en zone rouge [inconstructibles], d’autres en zone bleue », critique René Marratier. Le plan est désormais affiché en mairie. Mais la justice reproche à l’édile d’avoir fait obstruction à sa mise en place (il n’était pas adopté au moment de Xynthia), d’avoir privilégié l’urbanisation et de ne pas avoir informé la population des risques de submersion. « PPRI, plan communal de sauvegarde, plan de secours… Comment voulez-vous qu’une petite ville puisse suivre? soupire Me Seban. D’ailleurs, c’est l’État qui devait élaborer le PPRI. Pourquoi ne lui reproche-t-on rien, à lui? »

La visite passe aussi par la maison du maire, soumise à expropriation. L’État a proposé 420.000 euros. L’élu a refusé. Sur le mur de son garage, il nous montre la trace laissée par l’inondation : « J’ai eu 60 cm d’eau. Mais l’État m’a mis un trait jaune à 1,50 m… » Et le « petit maire », comme il le répète, de citer La Fontaine : « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. »

Va-t-il se représenter aux municipales? Il ne se « prononce pas pour l’instant ». Mais n’a pas l’air prêt à abandonner, après cinq mandats : « Il faut être combatif, apporter la preuve que vous avez géré votre commune avec volonté patriotique. » En 2008, il a été élu avec plus de 60 % des voix. Après Xynthia, les électeurs jugeront… René Marratier risque cinq ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende.

Marie Quenet, envoyée spéciale à La Faute-sur-Mer (Vendée) – Le Journal du Dimanche

27 réponses à to “Tempête Xynthia : le maire de La Faute se défend mordicus (JDD)”

  • Lafautakidon says:

    il va leur falloir trouver des solutions …!

  • bigornaute says:

    dates procès xynthia

    http://youtu.be/CbTQbuti5PU

  • Maia says:

    En parlant de taxe, selon l’UNPI (union nationale de la propriété immobilière) la taxe foncière aurait augmenté à La Faute de plus de 35% entre 2007 et 2012.

    http://www.unpi.org/docunpi/otf2013/85.pdf

  • BILDAN says:

    Que la mer monte ou pas, il est important de s’en protéger. Tant qu’il y a des habitants derrière des digues, ces digues doivent être rendues aussi sur que possible, réchauffement climatique ou non, effet de serre ou non, la mer existe il faut vivre avec…

    http://www.lepoint.fr/invites-du-point/didier_raoult/les-predictions-climatiques-sont-absurdes-08-10-2013-1740365_445.php

  • Patrick says:

    Une nouvelle taxe destinée à la prévention des inondations créée par les sénateurs

    http://www.cbanque.com/actu/40449/une-nouvelle-taxe-destinee-a-la-prevention-des-inondations-creee-par-les-senateurs

  • Fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (Photo prise le 4 mars 2013 à l’Aiguillon)

  • Musette says:

    Heu .. L’encyclopédie universaliste est une encyclopédie de qualité, ce n’est pas un dictionnaire de citations et c’est dans toutes les bibliothèques d’universitaires, entre autres. Les articles sont faits par des experts. Les sujets très vastes et la réactualisation annuelle très pointue. En général, à côté du Littré. Pour les indices d’appartenance laissés par les uns et les autres, nous devons nous garder de conclure trop vite, semble t’il.

  • Lafautakidon says:

    A propos d’oreiller, sans vouloir déclencher une bagarre de polochons,
    je vous propose « le chevalier mordicus » partant à l’assaut accompagné de son fidèle serviteur

  • Dominique says:

    La Mouette Rieuse, on dit que les femmes sont futiles …Ce n’est pas sur les apparences qu’il faut juger quelqu’un : la montre c’est peut-être son cadeau de départ, le bracelet brésilien , un cadeau de sa petite fille, la flasque de whisky, un souvenir ou une collection quand a l’encyclopédie Universalis je suis sure que tu as dans ta bibliothèque des choses encore plus nulles: bandes dessinées, vieux magasines ou collections débiles …
    Est-ce que ce n’est pas très hypocrite de rouler en deux chevaux à La Faute quand on a une Mercedes dans son garage pour faire peuple … Encore une fois, je ne vois pas pourquoi les gens de gauche devrait être pauvre .
    Pour les initiés, on règlera ça sur l’oreiller !

  • kiwi says:

    c’esty pas beau ça quel exemple merveilleux ce gentil maire qui amène la journaliste sur le lieu même de la future sculpture commémorative qu’il nous a toujours refusée et qui devrait être déjà en place depuis septembre me semble t il sur ce lieu de mémoire de Xynthia entretenu fermement par les représentants de l’avif et non par la mairie qui aurait dû prendre en charge le nettoyage de ce lieu de souvenir depuis son inauguration par l’ancien préfet. Il me souvient même que ce grossier personnage s’est, à l’abri des curieux même mis à l’honneur devant télé vendée informant que c’était ce lieu qu’il avait lui même choisi depuis le départ comme lieu alors mê^me qu’il avait refusé tout contact avec l’avif sur ce sujet de lieu de mémoire depuis plus de trois ans.

    Est ce que je me trompe ou à une époque sur la télé ou les radios « il » avait dit qu’il avait eu 10 cm d’eau (j’ai ce souvenir en tête) mais le temps ne déforme t il pas tout et surtout la mémoire collective du malheur des autres? : (c’était il y a si longtemps pour beaucoup à la faute et c’est à peine si il s’est passé quelque chose!!! » des morts oui peut être mais c’est la fatalité!!! » non ce n’est pas la fatalité ce soir là j’ai failli mourir (de très pres je ne sais pas nager) et tout ça parce qu’un crétin n’a pas prévenu la population ou lancer ses sbires pour surveiller la populasse que nous étions à ses yeux et la faire protéger. J’ai failli mourir alors même que j’avais u autre domicile il suffisait de prévenir et non pas s’en aller de la commune.

    Au fait les pompiers étaient ils prévenus ce soir là ou était le capitaine il dirigeait ses troupes en alarme???? même lui il n’a pas eu d’eau route de la tranche!!!!!! l’eau non la route oui elle a subi de graves dégats……..

  • brigitte says:

    Amusante ton analyse, la Mouette Rieuse, mais je ne suis pas sûre que tes critères soient ceux d’une majorité de Fautais.
    Perso je pense que l’encyclopédie devrait être remplacée par le dictionnaire des citations ou l’intégrale des œuvres de Saint Exupery…. La flasque de whisky, c’est pas mal, mais une bonne tournée des bars fautais serait plus efficace.

  • la mouette rieuse says:

    Qui a la plus grosse? René ou Patrick? Je parle de la montre bien entendu.
    Après les colliers et les chaines en or façon routier du gars René, le Patrick se présente sur sa vidéo avec une énorme tocante au poignet, en premier plan, et un petit bracelet brésilien à l’autre bras (pour la fantaisie sans doute): PAS TERRIBLE.
    En arrière plan la collection complète de l’Encyclopedia Universalis pour faire savant: BIEN!
    La flasque de whisky sur l’étagère: PAS BIEN!
    Quand on prépare une campagne électorale il faut prendre quelques précautions, attention aux détails, on n’est jamais à l’abri d’une petite remarque agaçante. Par exemple Joseph Girard, savait se déplacer dans le village les jours de marché au volant de sa vieille deux chevaux. Il laissait la Mercédes au garage: BIEN!

  • brigitte says:

    Pierre, ne pas voter aux municipales reviendra à laisser élire M Marratier qui a toujours su mobiliser ses troupes. C’est votre droit mais il faut en être conscient.
    Quelle image pour La Faute de voir à sa tête un condamné pour prise illégale d’intérêt qui devra, de plus, rendre des comptes devant le tribunal correctionnel dès 2014 pour le décès de 29 personnes !!!
    Quant à son bilan pour le développement de la commune, il est catastrophique.

    L’ « opposition locale » a été terriblement malmenée pendant 20 ans et beaucoup (dont je fais partie) ont préféré s’investir pour soutenir les victimes de Xynthia et se battre pour la sécurité des Fautais. C’est bien plus motivant et humainement enrichissant mais nous avons été très vite diabolisés. Tant pis !
    D’autres « opposants » se sont retirés sur la pointe des pieds refusant de « surfer » sur le malheur des autres. C’est tout à leur honneur.
    Et puis certains sont partis, contraints et forcés suite au drame que nous avons vécu.

    L’historique politique fautais de M Jouin est peut-être maigre mais ne le qualifiez pas de risible. Avec 5 autres de ses colistiers il a tout simplement refusé de jouer les carpes devant un maire (toujours le même) qui étouffait toute discussion en conseil municipal. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase a été la mise en place de parkings payants (on voit le résultat tous les étés avec les parkings vides et les voitures garées n’importe où sur les trottoirs). Cela n’a rien d’obscur ! Cette démission a été une erreur politique mais avouez que c’est tout de même moins grave que ce que nous a fait vivre son « adversaire » !
    Oui, beaucoup de Fautais auront du mal à voter « à gauche » et à faire le choix de quelqu’un qui leur est « localement inconnu ». Malheureusement, le futur maire de La Faute ne sera pas élu sur un programme communal mais sur sa stratégie électorale. Cela ne veut pas dire qu’il faut rejeter en bloc l’idée d’aller voter.

  • Pierre G says:

    Frédéric, je suis ok avec vous a 100%.
    Marratier ne rime à rien, et cela fait plus de 20 ans que cela dure, mais les fautais « ils aiment ».
    Agaçant tout ceci, bien sur, mais il faut se rendre à l’évidence que l’opposition locale est maigre voir risible. L’historique politique et actions fautaises de Patrick Jouin furent pitoyables voir inexistantes, élu au conseil municipal, et démissionnaire pour des raisons obscures.
    Bref on est dans la mouize, Marratier non, Patrick Jouin non plus, moi je ne voterai pas aux municipales.

  • Frédéric says:

    J’en perds mon français … Désolé .

  • Frédéric says:

    Aurai pu vous aider.

    (j en lève les moufles ).

  • Frédéric says:

    Vous êtes pitoyable Mr le maire. Dans vos agissement comme dans vos discours.
    Mais votre de conduite vous amène, pas a pas vers votre perte.

    Un peu de compassion et reconnaissance vous aidé.

    à vomir … Tout simplement.

  • Fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (Photo prise le 14 mars 2010)

  • tristesse says:

    Droit dans ses bottes !!! Il est dans le déni le plus complet…. à ce point là, c’est grave !

  • Musette says:

    Je voudrais être cooooollll Raoul, si ce n’était les effets produits par ce discours sur les familles. J’ai des témoignages en ce sens, comme pour Jacquotte.
    Évidemment, qu’il n’a rien à opposer à un renvoi en correctionnel qui est plutôt béton, c’est le cas de le dire, et qui fait surement flipper les intéressés. D’autant que, contrairement à ce qui se passe aux Assises, il devra, ils devront, répondre seuls ; ce ne sont pas leurs avocats qui répondront aux questions. C’est donc à ces discours que les familles vont être confrontés.
    Il faut qu’elles s’y préparent. Il faut qu’on les aide. Je crois savoir que l’Avif s’y emploie.

  • jacquotte says:

    moi je suis tout simplement dégoutée par toutes ses explications et excuses bidon.
    je suis très perturbée par tous ces évenements et surtout par le manque de reconnaissance de responsabilité de RM.J’ai hâte d’être au procès .

  • Plaintecontr'X says:

    Musette et brigitte….Coooooool !
    Il se défend ? normal, mea culpa, c’est à « confesse ».
    Son avocat s’en prend à l’Etat ? normal, à qui voulez-vous qu’il s’en prenne.
    Me Seban a bien étudié l’ordonnance de renvoi signée par le juge d’instruction.
    Mais il répond à la presse, c’est la « polémique ».
    Il répondra au président du tribunal avec des « arguments ».
    Il va se présenter aux prochaines élections ? encore normal!
    Il est « présumé innocent », et, s’il est condamné, il fera ainsi partager cette « injustice » à ceux qui l’auront élu CQFD

  • brigitte says:

    Ah, Musette, je savais que tu apprécierais ce morceau de « bravoure » de notre mis en examen…
    Quel courage, quel don de soit : oser se représenter après toutes les misères qui sont tombées sur lui ! Que cela va être dur en 2014 année du procès ! Serait-il capable de gérer en même temps les affaires de la commune et les siennes ? A la lecture de cet article, on en doute….
    Se prend-t-il pour un puissant ou un misérable ?
    S’il est puissant il doit assumer ses erreurs, s’il est misérable il doit se retirer.
    Quant à maître Seban, il va falloir qu’il étudie un peu mieux son dossier : le PPRI a bien été élaboré par l’Etat mais « l’élu que nous sommes », « petit Maire », d’une petite ville depuis 4 mandats consécutifs n’a jamais rien voulu entendre et c’est cela qui lui sera certainement reproché. Il a agi « en toute connaissance de causes » en signant des permis de construire dans des zones inondables, comme le dit Me Lepage dans le reportage précédent.
    Ma pensée va aux familles de victimes et je leur souhaite beaucoup de courage pour endurer ce genre de discours

  • Musette says:

    Allez encore un petit effort, la victime, la vraie, la seule, c’est … lui ! Persécuté par les victimes et menacé par elles et leurs familles (Quelle enquête a validé cette affirmation ?), par l’Etat, dépassé par une réglementation qu’il a suivie constamment pourtant (ne riez pas !), obsédé par les 29 morts, ah! Bon.. C’est sans doute pour cela qu’il a fallu que 2 Préfets et 2 Sous Préfets s’investissent dans le projet du Mémorial, pour le contraindre à accepter l’édification d’un Mémorial digne de ce nom ( et qui ne coûtait rien à la commune), et qui n’est toujours pas, à bientôt 4 ans édifié..,
    Incroyable argument : la famille de Madame Claire Joie a péri cette nuit-là, mais ce n’est pas lui qui a construit ! C’est pourtant lui qui a signé le permis et son adjoint Maslin qui a construit la maison des xxxxxx dans laquelle sont morts 4 personnes, et laissé 2 traumatisés à vie, et dont les noms ont disparu pour partie sur le site de la Mairie …
    Et pour paraphraser l’auteur cité ;
    « Selon que vous êtes un honnête homme ou une canaille, vous reconnaitrez et assumerez vos actes, sans les attribuez aux autres.. »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
octobre 2013
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci