Le littoral Atlantique est en alerte aux inondations ce week-end avec un cocktail explosif de forte houle, de coup de vent et de sols gorgés d’eau. Faut-il s’attendre à un nouveau Xynthia, la tempête meurtrière qui a ravagé nos côtes il y a presque quatre ans ? Le point avec Pierre Huat, prévisionniste pour Météo Consult.

Crédits photo: La Chaîne Météo

Une dépression très creuse, venue du sud de l’Islande et se dirigeant vers l’Ecosse, engendre ce week-end de puissantes vagues, de 10 à 15 mètres, sur l’ouest de la Manche et l’ensemble de la facade atlantique. Ajoutons à cela de hauts coefficients de marées, un régime dépressionnaire qui nourrit une surcôte et des vents de 100 à 110 km/h, et voici le risque submersions marines qui vire au orange. Or ce phénomène est justement celui qui provoqua les dramatiques inondations lors de la tempête Xynthia.

« En février 2010, la dépression était née dans l’Atlantique subtropical avant de se creuser en remontant vers les côtes portugaises et de se muer en tempête rapide, intense et profonde », rappelle Pierre Huat. Le phénomène était caractéristique des « cyclogenèses explosives ». L’oeil de la dépression avait alors touché terre au niveau des Pays de Loire, dans la nuit du 27 au 28 février à 2 heures du matin, avec des vents de 120 à 160 km/h.  » Conjugués à une marée haute de fort coefficient, ces vents orientés au sud-ouest ont engendré une très forte houle de 8 mètres qui a frappé de plein fouet une zone littorale située au niveau de la mer, les polders des Charentes et de Vendée, poursuit Pierre Huat. L’onde de tempête avait entraîné la rupture des digues et provoqué de graves inondations. » Certaines communes littorales ont été submergées et dévastées par la marée de tempête tandis que les eaux inondaient de vastes surfaces à l’intérieur des terres, sans pouvoir refluer vers la mer. « Or la forte dépression de ce week-end n’arrive pas du tout dans le même contexte. » D’abord par sa localisation et par le fait que son oeil se situe au niveau de l’Ecosse, ensuite parce que que la situation ne sera pas tempétueuse, comme lors de Xynthia, avec des vents qui atteignent au maximum les 110 km/h ce samedi sur nos côtes. L’effet d’aspiration des basses pressions ne se fera pas ressentir comme en 2010. Mais les vagues de ce week-end sont très dangereuses en raison de la longueur du train de houle, créé par la forte dépression Nadja sur les îles britanniques. « Associées à des coefficients de marée plus importants que lors de Xynthia (114 sur 120 ce samedi), les risques de surcote seront au maximum malgré une situation bien différente de celle de 2010 », assure Pierre Huat.

Enfin, la semaine prochaine sera aussi à surveiller puisque le flux d’ouest dépressionnaire se confirme avec un risque non négligeable de coups de vent successifs voire de tempête pour le week-end suivant. Dans ce cadre, combiné à de fortes pluies de nouveau et avec des coefficients encore élevés (bien qu’en baisse), le risque d’épisode de submersions marines sera encore d’actualité.

10 réponses à to “Figaro-Nautisme L’ombre de Xynthia flotte sur nos côtes (Le Figaro)”

  • Jean Luc says:

    la photo était trop lourde

  • Jean Luc says:

    photos prises cette après midi 04/05/14,chenal creusé par la mer a travers la dune (ce qu’il en reste )

  • Fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (Photo prise le 7 avril 2010)

  • Patrick says:

    Intempéries à La Faute. La crue du Lay n’a inondé qu’un champ de luzerne

    http://www.ouest-france.fr/intemperies-la-faute-la-crue-du-lay-na-inonde-quun-champ-de-luzerne-1901116

  • BISTIEL Denis says:

    Comme beaucoup d autres je suis retourne voir aujourd hui les dégâts sur la dune de La Belle Henriette : la mer est passée de façon plus importante encore q hier matin de chaque cote du monticule de sable de l ex chemin (voir photos jointes) De plus le ensemble de la dune a encore recule d au moins deux mètres .

  • Dominique says:

    Quand je dis que tout va bien,je veux juste dire qu’il n’y a pas de dégats pour les habitants, au moins pour l’instant .
    Bien sur la mer est passée, encore ce soir mais comme il n’y avait pas de vent, c’est juste la brèche qui s’agrandit . Attendons demain matin et espérons que des mesures seront prises avant qu’il ne soit trop tard!

  • BISTIEL Denis says:

    Désolé de contredire Dominique, mais la mer est passée lors de la, marée de ce matin ; j’en reviens et j ai fait des photos .J’ai aussi rencontre des personnels de La Rochelle , je pense de lUPLC ? qui sont venus mettre en place des capteurs pour mesurer la houle et les entrées justement où la mer est passée cette nuit .
    En fait la dune a quasiment disparu à cet endroit en face du Platin, seul subsiste un monticule au passage de l ancien chemin.
    Au vue de la montée de l’eau dans la lagune derrière, je pense que seules les vagues les plus importantes ont versées par dessus . Selon les étudiants vus sur place : cette nuit ce n’est pas le vent mais le coefficient de la marée et surtout la houle qui risque d être plus forte . Mais on a de la marge La Belle Henriette amortira…..

  • Dominique says:

    Cematin, tout va bien, plus de vent et la mer n’est pas passée au Platin, attendons la marée de ce soir pour nous réjouir .

  • souris says:

    Sy Gilles croix de vie a déclenché le plan communal de sauvegarde en prévisions des grandes marées!
    Chacun appréciera…
    http://www.ouest-france.fr/vigilance-orange-saint-gilles-active-le-plan-communal-de-sauvegarde-1895707

  • Elfes says:

    Bonsoir à tous
    Les nouvelles ne sont pas bonnes 🙁
    Et rien de sérieux n’a été fait à La Faute, en quatre ans, à part raser des maisons, et commencer à renforcer des digues de second rang !
    Les « bricolages » au niveau de la Belle Henriette ne tiennent pas, et la digue de front de mer (premier rang) est toujours fendue d’ouvertures (accès plages).
    Quand on compare avec ce qui s’est fait sur l’île de Ré, dès l’année qui a suivi Xynthia, il a y vraiment de quoi se révolter !
    De qui se moque-t’on !?
    29 victimes des inconséquences des pouvoirs publics (désolé : mairie en premier lieu) n’auraient eu pour conséquence que de faire raser des quartiers entiers !?
    Rien d’autre ?
    Rien d’autre n’a été entrepris en tout cas à La Faute !
    Quand les fautais se réveilleront-ils !?
    Faut-il que les éléments se déchaînent à nouveau ? Combien de victimes ou de dégâts faut-il encore ?
    J’aime La Faute et je veux qu’elle subsiste, et qu’elle existe !
    Pour cela il nous faut des protections, et VITE !!!
    Bien cordialement, un vendéen de souche, en colère 🙁

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
janvier 2014
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci