Depuis le passage de la tempête Xynthia en 2010, l’État a décidé de renforcer sa politique de prévention en mettant notamment en place des Plan de Prévention du Risque Inondation Littoral. Son objectif : limiter le développement urbain dans les zones les plus à risque et inciter les territoires déjà bâti a mettre en place des projets de prévention des risques liés aux submersions marines, aux inondations par ruissellement ou crues soudaines et aux ruptures de digues. Illustration à la Faute-Sur-Mer, la commune la plus touchée par les subrmersions marines liées à la tempête Xynthia.

 

Entretenir, conforter, rehausser

L’amélioration des digues porte sur un linéaire à entretenir, conforter, rehausser, créer. À La Faute, deux ouvrages sont soumis à confortement en vue d’assurer la protection du territoire. « C’est un dossier long, très réglementé, avec une obligation d’études importantes et coûteuses », explique Jean-François Étienne, directeur des services techniques à la mairie.

Tout d’abord, la digue Est, côté Lay. Sur ce linéaire de 5 km, « on intervient par tronçon. Une partie est terminée. Les travaux sont échelonnés sur plusieurs années ». Ils sont financés par l’État (40 %), la Région (15 %), le Département (15 %) et l’Europe (10 %). 20 % restent à la charge de la commune.

Côté mer, la digue Ouest, allant du pavillon des Dunes au Platin, devra elle aussi subir des travaux. « Le chantier démarrera en septembre. Nous sommes en phase de validation d’études réglementaires, à la préfecture. Tous les dossiers sont déposés. La réponse est attendue pour le mois d’avril. »

 

Urbanisme limité, système d’alerte

L’État veille à ce que la sécurité ne repose pas uniquement sur la fiabilité des digues. Il s’agit aussi d’adapter le bâti, limiter l’urbanisme, et donc les risques, avec le Plan de prévention des risques d’inondation (PPRI). Mais aussi d’améliorer les systèmes de surveillance, de vigilance et d’alerte. À La Faute, le plan communal de sauvegarde est actif depuis 2011. Ce dispositif a été déclenché une fois en 2012, une fois en 2013 et quatre fois depuis le début de l’année. « Une suite d’actions est prévue au sein du commandement opérationnel, en fonction du niveau de vigilance. »

 

Des exercices d’alerte

La base, « c’est que les agents se mettent en veille avec un téléphone portable au niveau vigilance jaune ». Quand elle passe à l’orange avec risque de vague submersion, « on fait une astreinte et le poste de commandement est déclenché. Ainsi qu’une permanence en mairie à marée haute, quelle que soit l’heure. Les abonnés pages blanches de France Télécom ou les personnes qui nous ont donné leur numéro sont appelés pour les inciter à la prudence et à surveiller la météo ».

Une fois par an, des exercices sont effectués, notamment avec les élèves de l’école. « On déclenche l’alerte avec l’ensemble du matériel, entre structures gonflables, tentes ou groupes électrogènes. On évacue l’établissement. » L’exercice pourrait être étendu à un camping, en avant ou arrière-saison. Un moyen de tester le temps d’intervention, les manques, les problèmes et faire face à l’imprévu.

À La Faute, les autorités commence à travailler sur la résilience, sur la prise de conscience de la population qu’elle se trouve sur un territoire à risque et cela commence à porter ses fruits.

Source : Ouest-France

9 réponses à to “4 ans après Xynthia, la Faute-Sur-Mer devient une commune pilote de la nouvelle politique de prévention des risques d’inondation littoral (CatNat)”

  • KIWI says:

    @Brigitte

    Eh oui si cela a été difficile!(C’est rien de le dire!!) d’obtenir un repère de crue de 2010 car le maire n’en voulait pas au mémorial et ce n’est pas sans mal que nous à l’aviF n’avons, jamais cédé auprès des pouvoirs publics pour avoir cet édifice (qui est très discret du reste et mal compris par beaucoup des personnes qui assistaient à l’inauguration de la stèle (preuve de 2M80 dans certaines maisons mortifères de Xynthia , car la marque en trait correspond à la hauteur sur le lieu ou se trouve la stèle ce qui n’est pas la réalité de la cuvette ou notre vie a basculé. Il faut absolument marquer sur le côte de l’édifice « hauteur maximum en 2010 » du reste j’en prend pour témoin Patrick Jouin qui n’a lui même pas compris que l’on minimise tellement la hauteur sur cet édifice et a bien dit, devant témoins que si il est élu cela sera rectifié et écrit immédiatement. Espérons qu’il reconnaîtra à travers ce geste pour ma première fois sur la Faute sur mer les sinistrés et l’avif qui s’est battue pour ce lieu de mémoire et d’apaisement.
    Il faut bien le dire apaisement il y a à présent que l’avenir est aux porte de la faute par son renouvellement d’une équipe constructive avec Renaud Pinoit qui si tout un chacun de vous peuple fautais de droite comme de gauche auriez été comme nous saccagée dans leur bien, leur corps et leur âme, à l’avif droite et gauche sont arrivés à travailler pour le bien des sinistrés.

    Oui Xynthia est passée, oui il vous faut vous aussi ceux qui restent réagir et relancer la ville mais pas avec n’importe qui, droite et gauche doivent se mobiliser mais à condition qu’on laisse les gens s’exprimer ce qui depuis des lustres n’a pas été le cas à la faute. Il vous faut des contre pouvoirs pour a cancer et éviter les grosses têtes. Je ne suis pas de gauche, mais l’équipe Jouin et Pinoit devrait bien faire avancer la faute.
    Allez il y a bien sur la liste de Jouin une personne que vous préfèreriez remplacer par Pinoit vous verrez il vous représentera réellement et vous informera des doutes qu’il a (si il y en avait mais ce ne sera pas car ce blog retrouverait les 10000 fréquentations jours du passé
    Après tout peut être existera t il pour vous???? Exprimer??? Ou peut être aurons nous eu gain de cause et saurons nous pourquoi ce soir là personne n’a été prévenu alors que partout dans le 17 toutes les mairies étaient en veille submersion…..

  • jacquotte says:

    soit, mais à La Faute il y a plus de retraités que d’enfants……

  • Paraleuse says:

    Un exercice a été réalisé avec les enfants de l’école vers mai-juin 2013.
    Ils ont été évacué et ont visité les infrastructures mises en place, cela a duré une après midi!

  • Plaintecontr'X says:

    La Faute sur Mer commune pilote, c’est du pur fautage de gueule !
    « C’est un dossier long, très réglementé, avec une obligation d’études importantes et coûteuses », explique Jean-François Étienne, directeur des services techniques à la mairie. »
    Les études étaient financées après la tempête de 1999 !
    Les subventions disponibles n’ont pas été utilisées !
    « Une fois par an, des exercices sont effectués »
    On est au bord de l’escroquerie !
    AUCUN exercice, AUCUNE réunion d’information à destination de la population !
    « À La Faute, le plan communal de sauvegarde est actif depuis 2011 »
    Il est obligatoire depuis le 13 août 2004 !
    Le maire, le directeur des services techniques, ils sont:
    INCOMPETENTS, AMNESIQUES, ou MENTEURS ?
    Comme le dit une humoriste célèbre « on nous dit pas tout ! »

  • Fauxfaitais99 says:

    Ah, j’oubliais. Sur les sites à définir, vous avez oublié le golf. Il vaut mieux s’y prendre à l’avance vu le temps que cela met à mettre en oeuvre.

  • Fauxfaitais99 says:

    Sur ce blog, cela fait plusieurs fois que l’on évoque cette obligation non respectée. Le dernier débat remonte a exactement un an. Quelle efficacité pour lister une demi douzaine de propositions! à finaliser d’ici… peut-être le procès qui approche et il va falloir mettre un peu plus d’enthousiasme pour être crédible.

    http://www.lafautesurmer.net/2013/03/06/le-label-pavillon-orange-decerne-a-la-commune-ouest-france/#comments

  • Yves says:

    C’est parce qu’ils sont obligatoires qu’il a été demandé aux collectivités de faire des propositions d’implantation dans le cadre du PAPI (Programme d’action pour la prévention des inondations) porté par le syndicat mixte du bassin du Lay.

    Ce qui est prévu pour La Faute (outre cette liste, il y a une série de fiches descriptives, site par site) :

  • brigitte says:

    Depuis Xynthia la vigilance est de mise mais pour combien de temps?
    Je rappelle que les repères de crue sont OBLIGATOIRES depuis la loi Bachelot de juillet 2003.
    Combien y en a-t-il sur la commune? Un seul au mémorial installé au début de ce mois.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

− 3 = 2

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
mars 2014
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci