Sans titre-2Sans titre-1

13 réponses à to “Les « Pointus » sont toujours aussi déterminés et combatifs (Ouest France)”

  • Marie Christine says:

    Le procès des « oubliés » de Xynthia
    PAR PHILIPPE ECALLE

    AgrandirACTUALITÉ
    Les audiences d’expropriations des résidents de la pointe de L’Aiguillon ont commencé à La Roche-sur-Yon, en Vendée. Ceux qu’on appelle les « Pointus » veulent conserver leurs maisons, alors que l’État veut les exproprier depuis la tempête Xynthia.

    Pas de caméras. Pas de dispositif spécial, comme cela avait été le cas pour le procès Xynthia, en septembre 2014, aux Sables-d’Olonne, en Vendée. Pas de stars médiatiques du barreau parisien non plus. Ce procès-là se déroule dans l’anonymat le plus strict, loin du tohu-bohu médiatique du procès des Sables-d’Olonne.

    L’audience se tient à l’écart, au 1er étage du tribunal de La Roche-sur-Yon, dans une tout petite salle. On appelle ça une audience des expropriations. Pas de prévenus ici. Pas de coupables non plus d’ailleurs. Juste les victimes collatérales de la tempête Xynthia d’un côté, l’État de l’autre qui fait valoir ses arguments. On parle gros sous, mètres carrés, surface utile pondérée, surface cadastrale, unité foncière bâtie ou non bâtie. Un jargon à faire bailler d’ennui n’importe quel étudiant assidu, pour un échange qui ressemble à s’y méprendre à une négociation de marchands de tapis.

    Les propriétaires de la Pointe de L’Aiguillon s’opposent à l’État. (Photo : archives Ouest-France)
    « Mes clients veulent une réparation intégrale »

    Pourtant, c’est autre chose qui se joue, insiste l’avocat des familles regroupées au sein de l’Association amicale des résidents de la Pointe de L’Aiguillon (Aarpa). Après la tempête du 27 au 28 février 2010, l’État, si négligent et laxiste au cours des décennies précédentes, a décidé, sous l’impulsion de Nicolas Sarkozy, de frapper un grand coup et d’en finir avec ces maisons trop près du rivage, en les rachetant pour les raser.

    Depuis, les « Pointus » s’accrochent à leurs biens. « La finalité de notre présence ici, explique, Me Etienne Boittin, c’est de refuser l’expropriation. Mais si la procédure d’expropriation va à son terme, alors, mes clients veulent une réparation intégrale. »

    On sent que le jeune avocat a bûché ses dossiers. Il explique ce que signifie une réparation intégrale. Il a trouvé son bonheur dans la jurisprudence. Un arrêt de la Cour d’appel de Paris ici, un autre de Poitiers là. « La réparation intégrale, détaille-t-il, doit permettre d’acquérir un bien équivalent. » L’avocat nazairien enfonce le clou. « Un bien équivalent, c’est un bien qui ressemble à celui qu’ils avaient auparavant, un bien à 50 mètres e la mer, dans un environnement calme, tranquille, sauvage. »

    Des exemples, ce matin, il en a sous la main. La maison de Patricia et Jean-Noël Nambourtin par exemple. Ils habitent dans les Alpes-de-Haute-Provence, à Forcalquier. Ils ont fait 1 000 km pour être présents à l’audience. Leur maison de la Pointe, pied-à-terre de 48 m2 pour les vacances en famille, ils l’avaient trouvée un peu par hasard. « Cet endroit, c’est extrêmement spécial, sauvage, raconte Jean-Noël, on aime ou on n’aime pas. » Eux adorent.

    (Photo : archives Ouest-France)
    « 1 € symbolique ou 45 millions d’euros »

    Ils y venaient six fois par an. L’été dernier, ils y étaient encore. « Notre souhait le plus grand, c’est de garder notre maison. » « Ce qu’on ne veut surtout pas, c’est un endroit qui ressemble à une usine à touristes. » S’ils doivent partir, ils demandent 420 000 €, 120 000 € qui correspondent à la valeur de la maison, plus 300 000 €, à la valeur du terrain. Ils s’appuient sur des terrains qu’ils ont vus à la Tranche-sur-Mer.

    Les histoires comme la leur, il y en a une trentaine. Des propriétaires de toutes petites surfaces, de mignonnettes maisons, dans lesquelles ils ont fabriqué des souvenirs à la chaîne. La commissaire du gouvernement le sait. Elle a un rôle ingrat, celui de rappeler le cadre de la procédure. « L’État n’est pas là pour financer le rachat d’une maison », fait-elle remarquer. Dans la salle, elle s’attire quelques huées. Elle ne s’en offusque pas. « Je comprends que vous ne soyez pas d’accord, poursuit-elle, presque gênée. Mais la procédure est celle-ci. »

    Au-delà de cette bataille de marchands de tapis sur la valeur de ces biens, il y a le reste. Le plus important. Le poids des souvenirs. L’expropriation n’est pas anodine pour les « Pointus ». Elle fait mal. D’où la demande d’une indemnisation pour préjudice moral. « Le Conseil constitutionnel dit que la Constitution n’autorise pas cette indemnisation pour préjudice moral, mais elle ne l’interdit pas non plus, observe l’avocat. Cependant, la Cour européenne des droits de l’homme a admis le droit à indemnisation du préjudice moral d’une expropriation. » La balle est dans le camp de la juge vendéenne.

    L’avocat reconnaît une difficulté : évaluer ce préjudice moral. « Je pourrais demander 1 € symbolique ou 45 millions d’euros, comme un célèbre homme d’affaires. » Les juges ont plusieurs semaines pour réfléchir. Le jugement sera rendu le 21 janvier 2016.

  • bigornaute says:

    tv vendée « les pointus » 03 12 2014

    http://youtu.be/AVZq2cWtHzw

  • Fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    il y a déjà trois ans.

    (Photo prise le 20 août 2011)

  • Marie Christine says:

    Manifestation des Pointus Dimanche 17/08/2014

    Rendez-vous 10h45-11h sur le port de l’Aiguillon .

    Merci à tous ceux qui se joindront à nous en soutien.

  • Fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (Photo prise le 4 mars 2013)

  • Fauxfautais99 says:

    « Le littoral à la recherche d’un équilibre fragile »
    en fin d’article:
    « Dans la nuit du 27 au 28 février 2010, la tempête Xynthia a causé la mort de 29 personnes dans la commune littorale de La Faute-sur-Mer, en Vendée.

    La région des Pays de la Loire vient de débloquer 10,5 millions d’euros pour la construction du centre Litoralis, lieu de mémoire de la catastrophe Xynthia mais aussi d’information sur les risques littoraux.

    Le centre Litoralis devrait ouvrir ses portes en 2017 à L’Aiguillon-sur-Mer (Vendée). »
    http://www.la-croix.com/Actualite/France/Le-littoral-a-la-recherche-d-un-equilibre-fragile-2014-08-11-1190669

  • Fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (Photo prise le 4 octobre 2013)

  • Fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (Photo prise le 2 mai 2010)

  • Fauxfautais99 says:

    Je n’ai pas l’article complet mais à remarquer en arrière-plan une photo de La Faute-sur-Mer.

    « Un appareil de mesure de la houle a été installé entre l’île d’Yeu et Arcachon. »
    http://www.sudouest.fr/2014/08/08/une-houle-sur-mesure-1636427-1391.php

  • Fauxfautais99 says:

    Scan de l’article de Sciences et Avenir.

  • Fauxfautais99 says:

    « Il faut s’adapter et non résister à n’importe quel prix »

    « …en France en 2010 avec la tempête Xynthia, tout aussi meurtrière, où des digues ont rompu dans plusieurs localité, comme à La-Faute-sur-Mer. Même là où existent des ouvrages de défense, nous devons nous attendre à d’importants dommages… »

    Sciences et Avenir n° 810 – Août 2014 p. 11.
    http://www.kioskabo.fr/milibris/library/read/mid/dfa3ccf4-5c58-48af-bc33-10acf1760334

  • Fauxfautais99 says:

    POUR NE PAS OUBLIER…

    (Photo prise le 3 mai 2010)

  • Pierre G says:

    La « calmitude » soudaine sur ce blog fait du bien.
    Un commentaire unique sur la journée est exceptionnel.
    Pour revenir à l’actualité, bravo aux « pointus » qui ne désarment pas. L’acharnement rapportera ses fruits je l’espère.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
août 2014
L M M J V S D
« Juil   Sep »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci