JUSTICE – Les parties civiles se relaient à la barre pour raconter la nuit du drame à La Faute-sur-mer…

Emotion et «colère». Quatre jours après l’ouverture du procès Xynthia aux Sables d’Olonne (Vendée), le tribunal a débuté les douloureuses auditions des parties civiles. Tour à tour, pendant au moins une semaine, une soixantaine de personnes vont se relayer à la barre pour faire le récit du drame qui s’est joué dans la nuit du 28 février 2010 à la Faute-sur-mer, faisant 29 morts.

«L’eau est entrée très rapidement. C’était abominable, les meubles, les affaires, tout était foutu», se remémore André Rossignol, réveillé en pleine nuit. «J’entendais cogner. J’ai réalisé que c’était le réfrigérateur qui était en train de flotter et tapait sur les murs», se souvient Michel Le Roy, qui s’est réfugié à l’étage avec son épouse.

Gérard Fourgereau, lui, a fui la maison en pleine nuit avec sa famille pour ne pas rester piégé: «On était ballottés par les flots. J’ai vu une caravane passer, comme dans un film catastrophe. Je suis resté plus de deux heures dans l’eau. J’étais congelé. Les pompiers sont venus à 6h30. A un quart d’heure près, j’y passais.» «Il faisait froid, on se tapait les membres pour éviter l’hypothermie, raconte aussi Gérard Ferchaud, qui a eu le temps de grimper sur son bateau avec son épouse. On entendait des cris dans la nuit puis, au bout d’un moment, plus un bruit, un silence de mort.» «Notre voisine, on savait qu’elle était grabataire, mais on ne pouvait rien faire pour elle», regrette Roselyne Rossignol, qui se «réveille toutes les nuits» depuis ce jour.

«Aucun élu n’est venu nous voir»

Les victimes se sont également montrées sévères envers la municipalité de La Faute et son maire à l’époque, René Marratier. Concernant l’absence de soutien les jours qui ont suivi le drame notamment. «On n’avait plus de maison et la mairie ne nous disait rien. C’est à l’Aiguillon [commune voisine également sinistrée] qu’on a pu avoir des renseignements, qu’on nous a proposé une aide psychologique», raconte Bernadette Le Roy. «Aucun élu n’est venu nous voir, même quand on mangeait à la cantine avec les autres sinistrés», s’indigne Gérard Ferchaud. «René Marratier, je le connais, on se tutoie, confie André Rossignol. J’aurais aimé qu’il passe me voir, ou quelqu’un de la commune. C’est pourtant pas grand-chose de mettre des bottes!»

«Si nous avions été informés, nous serions partis»

L’absence d’information sur les risques d’inondation dans ce secteur en cuvette, coincé entre l’océan et le Lay, a aussi été dénoncée à la barre. «On n’avait jamais entendu parler des risques, assure Gérard Ferchaud. J’ai appris plus tard qu’il y avait en mairie des plaquettes sur le sujet, mais elles n’ont jamais été distribuées.» «J’avais acheté dans un lotissement communal. Toute ma famille vivait là. Je ne pensais pas qu’on pouvait être en danger », explique Evelyne Deregnaucourt. «On n’avait pas peur. Mais si nous avions été informés, nous serions partis», est convaincue Bernadette Le Roy. Beaucoup confient tout de même avoir été «étonnés» par les constructions les plus récentes érigées dans «des prés où les vaches avaient de l’eau jusqu’au ventre».

Ce vendredi, l’émotion devrait encore monter d’un cran avec l’audition de Ahmed Bounaceur, qui a perdu sa mère, son épouse et deux de ses enfants au cours de l’inondation à La Faute-sur-mer.

Frédéric Brenon

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
septembre 2014
L M M J V S D
« Août   Oct »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci