1 2 »

L’ancien maire de La Faute devra trouver les mots pour évoquer l’avant-Xynthia, mais aussi l’après, quand il n’a pas su exprimer sa compassion aux victimes.

René Marratier a préféré ne pas s’exprimer avant le procès. Se terrer dans le silence. Comme s’il se méfiait de lui-même. Car celui qui a la manie de ponctuer ses phrases d’un « hein » traînant, cherchant l’approbation, a commis quelques belles bourdes dans le passé.

L’une des premières, c’était lors de la présentation des zones noires. Obnubilé par l’impact économique de Xynthia, il en avait oublié les victimes. L’effet avait été terrible.

« J’ai alors cru qu’il fallait que je me consacre à la reconstruction de La Faute-sur-Mer […] J’ai sûrement eu tort », a-t-il dit dans un début de mea culpa, à la barre, le 30 septembre.

Il y eut ensuite l’affaire de la stèle, ce monument voulu par les victimes qu’il a donné l’impression de ne pas vouloir. Puis l’absence de minute de silence lors du premier conseil municipal d’après tempête. Et enfin, ces gestes ou ces mots que certaines victimes ont tant attendus.

Des « bourdes » à répétition, qui ont renvoyé l’image d’un homme dépourvu de sentiments. Une étiquette qu’il réfute.

« Interrogez-le sur les plans d’inondation, il est intarissable »

« Je ne me suis pas reconnu dans l’homme décrit, a-t-il dit à la barre, ce 30 septembre, après les témoignages des parties civiles. Je ne pense pas être cet homme-là. Je n’ai peut-être pas eu les mots qu’il fallait, et je m’en excuse. »

Aveux tardifs et de circonstance de la part d’un homme acculé ? Ou déclaration sincère et spontanée d’un homme qui cherche à montrer son vrai visage. « Je suis un être humain quand même », a-t-il même précisé au président qui l’interrogeait au premier jour du procès. « On ne peut pas m’accuser : j’ai des enfants et des petits-enfants. »

Déroutant et imprévisible René Marratier. « Ce n’est pas un grand causant, c’est vrai, confirme l’un de ses avocats, Antonin Lévy, il est plutôt du genre taiseux. »

S’il parle volontiers de sa commune, l’ex-maire a le plus grand mal à parler de lui, au point, d’ailleurs, de souvent se cacher derrière un « on » impersonnel et agaçant.

« Interrogez-le sur les plans de prévention et d’inondation, les plans de secours, il est intarissable, il vous en parlera des heures, poursuit son avocat. Mais si vous lui demandez comment ça va, il se contente de répéter « bien, bien, bien ».

À La Faute, depuis le drame, il n’a quasiment rien changé à ses habitudes. Il est aujourd’hui à la retraite, après avoir cédé son entreprise de transports.

« Il a 62 ans, il a commencé à travailler à l’âge de 14 ans, il en a bien le droit », témoigne une vieille connaissance. « Il fait un peu de vélo, va au foot à Luçon », ajoute son ami.

On le voit aussi parfois à la Beaujoire. Il était récemment dans les tribunes, invité, pour assister à Nantes-Monaco. « Il voit ses amis », ajoute un Fautais qui conserve des relations avec lui.

Mais de la tempête ou du procès, il n’est jamais question. « On a bien d’autres choses à évoquer, insiste un de ses proches. J’ai pas envie de lui en parler. C’est pas la peine de ressasser tout ça. »

« Je veux bien vous demander pardon »

L’autre grand changement dans sa vie, c’est la mairie. Il a dû céder le fauteuil de maire à Patrick Jouin, après quatre mandats consécutifs. « Il a digéré cette déception », assure un de ses amis footeux.

Il se console en pensant au nombre de voix qu’il a recueilli. Neuf voix d’écart seulement le séparait de Samuel Veillard, le pompier héros de Xynthia, décoré de la Légion d’honneur, invité à la table de Nicolas Sarkozy !

Une réponse à ses détracteurs, mais aussi le symbole terrible d’une commune déchirée depuis la tempête, qu’il n’a jamais voulu quitter, malgré les insultes, voire les menaces de mort.

« Il s’y sent bien et en sécurité », souligne son avocat. Tellement bien que certains l’imaginent bien tenter de reprendre son sceptre municipal dans six ans.

D’autant qu’il reste intimement convaincu qu’il n’est pour rien dans la catastrophe Xynthia. Simple posture pour tenir le choc psychologiquement ? Ou vraie conviction qu’il est tout à fait étranger à ce drame ?

Difficile de savoir, tant le personnage est insaisissable. Peu bavard, René Marratier est aussi parfois brouillon dans son expression.

Dernier exemple en date ? C’était le jour de sa demande de pardon, à l’évidence sincère. Il a pris le temps. A pesé ses mots. Avant de conclure par cette phrase curieuse : « Je veux bien vous demander pardon ». Tout est dans le « bien ».

Une réponse à to “Procès Xynthia. René Marratier face à ces juges aujourd’hui (Ouest France)”

  • alexis devilez says:

    Ce qui m’écoeure le plus, c’est qu’une bonne partie des Fautais serait (semble) effectivement près à revoter une nième fois pour un homme qui se dit lui-même intellectuellement déficient.

    Il faut savoir : soit il est sot et incapable d’assumer ses responsabilités, soit c’est un menteur et un manipulateur. Dans tous les cas, il n’est pas digne de confiance.

    PS: naïvement, à qui a-t-il céder son entreprise déjà ?
    http://www.societe.com/societe/transports-marratier-310644695.html

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

7 + = 17

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
octobre 2014
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci