1 2 »

Près de deux mois après le procès de la tempête meurtrière Xynthia, en février 2010, les anciens élus de La Faute-sur-Mer (Vendée) menacés de lourdes peines vont refaire face vendredi aux quelque 120 parties civiles, à l’occasion d’un jugement très attendu.

Les familles des victimes sont venues en nombre pour ce premier jour du procès, toutes veulent savoir pourquoi tant de négligences ont pu s'accumuler et conduire au drame de la nuit du 28 février 2010 où 29 personnes ont trouvé la mort au cours de la tempête Xynthia © Patrick Lavau /Maxppp
© Patrick Lavau /Maxppp
Les familles des victimes sont venues en nombre pour ce premier jour du procès, toutes veulent savoir pourquoi tant de négligences ont pu s’accumuler et conduire au drame de la nuit du 28 février 2010 où 29 personnes ont trouvé la mort au cours de la tempête Xynthia
Le tribunal correctionnel des Sables d’Olonne doit dire si l’ancien maire de la station balnéaire, René Marratier, et son ex-adjointe à l’urbanisme, Françoise
Babin, contre lesquels des peines de prison ferme ont été requises, sont responsables de la mort par noyade de 29 personnes, lors du passage de Xynthia sur les côtes françaises.

Ce procès « exceptionnel », qui s’était étalé sur cinq semaines, dans un centre des congrès réquisitionné pour accueillir les parties civiles, les nombreux journalistes accrédités et le public, avait permis aux familles des victimes « d’avoir pu dire publiquement et ouvertement ce qu’on avait sur le coeur depuis quatre ans et demi », retrace Renaud Pinoit, président de l’Avif, l’association des victimes.

Les récits glaçants d’une cinquantaine de rescapés de la tempête s’étaient succédé pendant sept jours, tous racontant avec beaucoup d’émotion leur « nuit d’horreur », celle du 27 au 28 février 2010, lorsque l’eau avait pénétré dans leurs maisons, après la submersion de la digue censée les protéger.
« Au départ, personne ne voulait aller à la barre. Et finalement, on était content d’avoir pu exposer les faits, on s’est senti un peu soulagé », poursuit Renaud Pinoit.

Présente lors de la quasi-totalité du procès, notamment lors des interrogatoires des prévenus face à une salle comble, la tension était légèrement retombée dans les rangs des parties civiles après les réquisitions du ministère public.
En réclamant des peines sévères à l’encontre des deux anciens élus, respectivement quatre ans de prison dont trois ferme et trois ans de prison dont deux ferme pour
René Marratier et Françoise Babin, le procureur de la République Gilbert Lafaye avait pointé du doigt la « frénésie immobilière » et « l’urbanisation à outrance » qui s’étaient emparées de la commune sous le mandat de l’ancien maire (1989-2014).

La plupart des victimes de Xynthia avaient péri dans des lotissements construits en zone inondable et leurs maisons de plain-pied auraient dû comporter un étage, en raison du risque fort de submersion de la digue voisine.
Pour l’accusation, les anciens élus ont failli en n’informant pas la population des risques d’inondation, dont ils avaient parfaitement conscience, et en signant des permis de construire au mépris des règles d’urbanisme et de sécurité.

A la barre, René Marratier et Françoise Babin avaient plaidé l’impossibilité de prévoir une catastrophe aussi « exceptionnelle », lui se posant en « petit maire » à l’intelligence « limitée ».
Leurs avocats les avaient présentés comme les « boucs émissaires » choisis pour masquer« les erreurs grossières » des agents de la DDE (Direction départementale de l’équipement, ndlr), service décentralisé de l’Etat, qui n’ont jamais clairement expliqué les risques de submersion aux élus et dont l’absence sur le banc des prévenus, à l’exception de l’ex-directeur départemental adjoint, a été longuement soulignée.

A quelques jours du jugement, la défense de René Marratier redoute une condamnation « pour faire plaisir aux victimes ».
« Le tribunal a passé des heures à demander aux victimes leur ressenti, mais n’a posé aucune question » au sénateur (PS) Alain Anziani, rapporteur de la mission commune d’information du Sénat créée après Xynthia pour « éviter de nouveaux drames », qui avait été cité par la défense, relève l’un des avocats de René Marratier, Me Antonin Lévy.

« On a beau faire un procès comme ça, il y a encore quelques jours il y a eu trois morts dans l’Hérault, après des pluies diluviennes. On a voulu en faire un procès pour l’exemple et on en fait un procès pour rien car on n’a tiré aucune leçon de la catastrophe », estime-t-il.

Les quatre prévenus jugés pour « homicides involontaires » sont, outre René Marratier et François Babin, le fils de cette dernière, Philippe Babin, agent immobilier et président de l’association chargée de la surveillance de la digue submergée, et Alain Jacobsoone, à l’époque directeur départemental adjoint des Territoires et de la Mer (ex-DDE).

11 réponses à to “Procès Xynthia : le jugement sera rendu vendredi (AFP)”

  • Fauxfautais99 says:

    J’ai encore oublié le lien, mais vous commencez à connaître l’adresse:

    http://www.vendee-ecologie.org/

  • Fauxfautais99 says:

    Par Nicolas HELARY, président de l’association Vendée Ecologie et observateur de l’ensemble des débats du procès Xynthia.

    « Conclusion : L’horreur en pleine face : au-delà de la responsabilité pénale, la responsabilité morale des politiques. »

    « …Il serait d’ailleurs terrible que personne, élus locaux ou services de l’État, ne sorte pénalement ou civilement responsable de la catastrophe Xynthia. Cela signifierait qu’en France, quelle que soit la façon d’urbaniser, quel que soit le niveau de mise en danger des populations, personne ne serait à l’avenir responsable… A l’inverse, des condamnations enverront un message très clair à l’ensemble des décideurs publics.

    Quoi qu’il en soit, collectivement, socialement, politiquement, nous devons aux victimes de tirer les enseignements de cette tempête meurtrière. Et ne jamais oublier. »

  • Musette says:

    Pour être claire, mon post de 9h 26 répondait au texte mis en ligne par Patrick et répondait à certaines remarques de la défense de RM.

  • brigitte says:

    haltaufeu, je ne vois pas où est le conflit d’intérêt.
    Une publicité privée sur un site privé, cela ne me pose pas de problème…
    Mais vous faites peut-être partie des généreux donateurs qui aident à l’hébergement de ce site?
    En tous les cas je trouve touchant que certains, comme vous, s’approprient ce blog comme un outil d’utilité publique. Cela prouve le bien fondé de la démarche de Renaud et sa grande générosité.

  • haltaufeu says:

    Entièrement d’accord avec votre définition

  • Musette says:

    Un système mafieux est un système qui confisque le pouvoir en vue de satisfaire ses propres intérêts.
    Système clos investissant des institutions légales pour les retourner à leur avantage.
    Système capable de menacer quiconque s’y opposerait grâce à un réseau de gens soumis et fanatisés.
    Système qui considère toute opposition comme une incongruité à écraser.
    Système qui nécessite de fortes complicités à l’extérieur.
    Toute ressemblance avec ce dont on parle ne serait que pure coïncidence.

  • haltaufeu says:

    Bien noté l’auto-publicité sur ce site pour la société Glooton du patron de Mourrat immobilier et promotion…autrement dit ICOCC…conflit d’intérêt…

  • Patrick says:

    La tempête Xynthia et ses 29 morts: jugement vendredi dans le procès sur les responsabilités (AFP)

    http://www.afp.com/fr/info/la-tempete-xynthia-et-ses-29-morts-jugement-vendredi-dans-le-proces-sur-les-responsabilites

  • gisèle arnault says:

    comme tu dis musette pour faire plaisir pfff

  • Musette says:

    Un jugement pour « faire plaisir » aux parties civiles !!!! On croit rêver.
    Les paries civiles apprécieront. Ils ne sont pour rien dans ce procès. Il semble que ceux qui parlent à La Faute au nom des Fautais, n’aient toujours pas saisi ce qu’est la procédure qui a été suivie depuis 3 ans et demi. Il faut dire que les Qi volent bas pour certains…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

8 + 2 =

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
décembre 2014
L M M J V S D
« Nov   Jan »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci