1 2 »
  • Me Corinne Lepage s'apprête à se pourvoir en cassation au nom des 115 parties civiles qu'elle défend.
    Me Corinne Lepage s’apprête à se pourvoir en cassation au nom des 115 parties civiles qu’elle défend. | Franck Dubray

Ph. E.

Me Corinne Lepage s’apprête à se pourvoir en cassation, au nom des 115 parties civiles qu’elle défend. Pour eux, il y a bien faute personnelle de René Marratier.

Les 115 parties civiles défendues par Me Corinne Lepage ont décidé de se pouvoir en cassation. Elles ne digèrent pas que René Marratier, principal prévenu dans le procès Xynthia, ne soit pas condamné pour fautes personnelles.

La cour d’appel a jugé que ses fautes étaient détachables du service et, qu’en conséquence, il n’était pas coupable, sur ses deniers personnels, des lourds dommages et intérêts, estimés à près de 20 millions d’euros.

Observations transmises au parquet 

Me Yves-Noël Genty, qui défend les intérêts de 14 autres parties civiles, s’apprête à transmettre un certain nombre d’observations au parquet général, pour que celui-ci se pourvoit en cassation. Ses clients ne digèrent pas que l’ancien maire de La Faute-sur-Mer, aujourd’hui dans l’opposition municipale, puisse poursuivre son mandat et demeure éligible.

La cour d’appel a en effet condamné René Marratier à une peine d’interdiction définitive d’exercice de toute fonction publique. Une peine qui l’empêche de redevenir maire ou adjoint, mais qui lui permet, paradoxalement, de rester conseiller municipal.

René Marratier a été par ailleurs condamné à deux de prison avec sursis pour homicides involontaires et mise en danger de la vie d’autrui, la plus lourde peine jamais prononcée dans une affaire comparable.

2 réponses à to “Xynthia : des parties civiles se pourvoient en cassation (Ouest France)”

  • Bruno LEYS says:

    Bonjour La Faute !!!
    Et bientôt jumelage avec Levallois.

  • brigitte says:

    Bonjour La Faute !!!!
    Cette nouvelle association désire faire des animations dans notre charmant village, donc il n’y a sans doute pas de risque majeur et vital pour la population ou les touristes.
    Mais qui vient de se faire élire comme membre au conseil d’administration ?
    Réponse : Françoise Babin, Philippe Babin et… René Marratier (cf Ouest France d’aujourd’hui)
    Il y en a qui, à leur place, auraient tenté de se faire oublier mais après tout, ils ont bien le droit de vouloir mettre un peu de gaîté dans la commune…. Non ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

2 + 2 =

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
avril 2016
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci