A La Faute-sur-Mer, 44 repères permettent désormais de visualiser les hauteurs d'eau atteintes lors de Xynthia. - A La Faute-sur-Mer, 44 repères permettent désormais de visualiser les hauteurs d'eau atteintes lors de Xynthia. - (Photo archives NR, Éric Pollet)

A La Faute-sur-Mer, 44 repères permettent désormais de visualiser les hauteurs d’eau atteintes lors de Xynthia. – (Photo archives NR, Éric Pollet)

Six ans après le drame de 2010, un point sera fait mercredi sur l’avancement des travaux destinés à empêcher une nouvelle catastrophe.

La Faute-sur-Mer. Pour un nombre non négligeable de Deux-Sévriens, plus de six ans après le drame, le nom de la commune vendéenne reste irrémédiablement associé au sinistre souvenir de Xynthia. Après le temps du choc et la douleur, puis celui du procès en novembre 2015, voici venu le temps des travaux.

Ce mercredi en Vendée, un point sera fait par le préfet, le président du Département, et celui du conseil régional Pays de la Loire, sur l’avancement des chantiers destinés à prévenir de futures inondations. Les PAPI (programmes d’action de prévention des inondations) pour reprendre le jargon administratif.

77,8 M€ pour des digues

L’ensemble du littoral de Vendée est désormais couvert par sept programmes du genre. Tout le monde s’est mis autour de la table, l’État, la Région Pays de la Loire, le Département de Vendée, pour un total de travaux de 77,8M€. De quoi financer 76 kilomètres de chantiers d’ici 2020, pour consolider, rehausser ou bâtir des digues.

Les mesures ne s’arrêtent pas là. Toutes les communes du littoral vendéen sont désormais dotées d’un plan communal de sauvegarde opérationnel, ce qui n’était pas le cas auparavant. Sept plans de prévention des risques littoraux ont été entérinés. Celui de La Faute-sur-Mer a été annulé en 2015 : l’association de défense des propriétaires fautais (ADPF) estimait qu’on allait trop loin en rendant inconstructibles des terrains qui n’avaient pas été touchés par les inondations de 2010, alors que dans le même temps, des zones submergées par Xynthia demeuraient constructibles. Un nouveau plan de prévention « sera prêt au printemps 2017 », indique la préfecture de Vendée.

Par ailleurs, des exercices de gestion de crise, avec un scénario de submersion marine, ont été simulés à Saint-Gilles-Croix-de-Vie à l’automne 2015 et au printemps 2016 sur la commune de Bouin. Autre mesure plus symbolique : ont été posés 44 repères permettant de visualiser les hauteurs d’eau pendant la tempête Xynthia. Pour garder en permanence la mémoire du risque.

2 réponses à to “Après Xynthia, 76 km de travaux anti-inondations (lanouvellerepublique.fr)”

  • BILDAN says:

    Le Marégraphe de l’Aiguillon commence a dire ses premiers mots ….
    Si si il y a des mesures pas toujours bien justes mais après un premier mois il y a de très nets progrès !!!

    http://refmar.shom.fr/fr/aiguillon-sur-mer

  • BILDAN says:

    Vive la Vendée et son préfet…
    77.8 M€ pour 76km de digues qui selon la même préfecture sont déclarée transparentes voir dangereuses !!!
    600 maisons déconstruites à La faute pour 120 M€ alors qu’il aurait suffit de dépenser 12 m€ pour refaire 10km de digues.
    Logique d’énervé du bocal…

    A propos du PAPI : une section est consacré à l’implantation d’un MAREGRAPHE.
    Il a été installé sur le pont à la frontière entre la faute et l’aiguillon .
    Les informations transmises par ce marégraphe sont collectées (on peut le supposer) par la DREAL Poitou Charente qui est maintenant regroupé dans la nouvelle région « Grand Aquitaine » pour laquelle le Marais Poitevin est une curiosité très éloignée des centres d’intérêts des Bordelais…
    Bref ce marégraphe ne nous fourni à nous riverain du Lay (fleuve Vendéen) aucune information ni pour les grandes marées, ni pour les crues du Lay… Mr Le Préfet comment un PCS de La Faute peut-il fonctionner sérieusement sans information objective sur le risque de crue et ou de submersion? Une webcam serait plus utile…
    Nous avons plus à craindre des risques politiques qui nous ruinent le moral et surtout le portefeuille.

    Comment peut fonctionner une communauté de commune dépendant de deux sous préfectures différentes? Deux députés sont à notre chevet!
    Même les intérêts commun de La Faute et L’Aiguillon sont coupés par le Lay.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

1 + 8 =

Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
août 2016
L M M J V S D
« Juil   Sep »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci