Archive pour la catégorie ‘Images’

« 1 2 3 »

La date butoir pour accepter ou refuser les propositions de rachat par l’Etat des maisons de La Faute-sur-Mer et l’Aiguillon-sur-Mer, victimes de la tempête Xynthia en février, arrive à échéance jeudi, a confirmé la préfecture de la Vendée aujourd’hui.

L’ancien ministre de l’Ecologie Jean-Louis Borloo avait fixé cette date au 18 novembre « mais le préfet de Vendée pourra faire preuve de souplesse au cas par cas », a-t-on précisé à la préfecture.

Selon les derniers chiffres communiqués, sur 823 biens concernés par les propositions de rachat, 807 ont été visités par les experts pour une estimation. 799 ont fait l’objet d’une proposition chiffrée de rachat, 666 propriétaires ont accepté la proposition, 10 l’ont refusée et 123 ne se sont pas encore prononcés.
Dores et déjà 293 maisons ont été rachetées par l’Etat.

Théoriquement le fait de dépasser le délai pour se prononcer sur la proposition de rachat de l’Etat équivaut à un refus tacite mais les services de la préfecture étudieront chaque cas, « en fonction du dossier », pour rallonger ou non le délai.

Pour les propriétaires qui au final auront définitivement refusé l’offre de l’Etat, deux possibilités se présenteront. Si leur maison fait partie des 632 maisons définitivement intégrées dans les « zones d’expropriations » définies par l’Etat le 18 octobre, ils feront l’objet de la procédure légale d’expropriation et, à terme, d’expulsion.
Si leur maison est située dans les « zones de solidarité » d’avril dernier mais pas dans les « zones d’expropriation », au périmètre plus restreint, ils pourront rester chez eux à condition de procéder aux aménagements de sécurité rendus obligatoire par les Plan de prévention des risques d’inondation (PPRI) actuellement en phase de consultation.

La tempête Xynthia a fait 47 morts le 28 février dernier en France, dont 29 morts à La Faute-sur-Mer.

Vous pouvez le télécharger en cliquant ici (PDF)

Un mois après la tempête Xynthia, le président MPF du conseil général de Vendée Philippe de Villiers estime que les compagnies d’assurances doivent indemniser sans attendre les sinistrés, quitte à discuter ensuite avec l’Etat.

Question: Où en est-on des indemnisations?

Réponse: « Des indemnisations ont été versées à des agriculteurs et des ostréiculteurs par les assureurs. Pour le reste, je tire la sonnette d’alarme pour que l’Etat mette en demeure les compagnies d’assurances de venir au secours de leurs assurés. Ce que je suggère, c’est que les assurances paient et indemnisent les familles qui perdent leurs maisons et qu’elles se retournent ensuite vers l’Etat pour une concertation Etat/assureurs.

Dans cette tragédie, il paraît naturel que les assureurs et promoteurs participent à la solidarité nationale ».

Question: Vous évoquez souvent la « spéculation immobilière » sur les côtes de Vendée. Que peut-on faire?

Réponse: « Les Conseils généraux n’ont aucun pouvoir sur les permis de construire qui sont du ressort des mairies, lesquelles sont soumises à la pression des promoteurs. (…) Cependant, nous créons un établissement public foncier pour lutter contre cette spéculation. J’ai proposé à l’assemblée départementale d’acquérir dans l’année 3.000 hectares de cordon dunaire pour les mettre à l’abri de la spéculation immobilière. Ces 3.000 ha viendront s’ajouter aux 1.500 que nous avons acquis depuis 20 ans. Tout ce qu’on va pouvoir préempter, on va le faire ».

Question: Qu’en est-il du rôle de l’Etat en matière d’urbanisme?

Réponse: « Très souvent, on a tendance à dire que l’administration française est trop compliquée, trop tâtillonne, qu’elle est une entrave au développement. Là, nous sommes dans un cas où les services de l’Etat doivent être salués. Si _le maire de La Faute-sur-Mer avait écouté les préfets successifs, il aurait laissé la +cuvette+ (zone au coeur de l’inondation du 27 février, NDLR) à son état naturel ».

Le préfet actuel a courageusement remis en cause les permis de construire sur quelques communes comme La Faute-sur-Mer et l’Aiguillon (les deux communes vendéennes les plus touchées, NDLR). Il a remis en cause certains équipements qui pourraient susciter des problèmes d’inondation, comme par exemple le projet de port de Brétignolles-sur-Mer.

« Je fais une proposition simple: lorsqu’il y a un avis réservé de l’Etat en matière de permis de construire sur la bande littorale, le permis ne doit pas être délivré. Si on avait appliqué ce principe, on aurait sauvé des vies ».

Ne fonctionne pas avec le navigateur Chrome de google.

Le Parisien

La Faute-sur-Mer 15 jours après la tempête

Cliquez sur les images pour les agrandir

Suivi des inondations, surfaces inondées détectées sur une image SPOT 4 (10m) acquise le 2 mars 2010 et sur une image ENVISAT ASAR (12.5m) acquise le 4 mars 2010

Voir d’autres cartes

Qui correspond malheureusement grosso modo aux zones inondées lors de la tempête.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
mai 2022
L M M J V S D
« Oct    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci