Archive pour la catégorie ‘Informations’

« 1 ... 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 ... 131 »

Extraits concernant La Faute sur Mer:

La commune de La Faute-sur-Mer a été la commune de France de loin la plus touchée par la tempête Xynthia du 28 février 2010.

Pour un total de dépenses d’investissement engendrées par la tempête de 892 k€ HT,

la commune a reçu, en 2010-2011, 685 k€ de subventions publiques

et doit encore percevoir 258 k€ de subventions d’investissement.

La déclaration des dommages non assurés, effectuée en mai 2010, faisait état d’un montant de 980 k€, dont 400 k€ pour la voirie et 500 k€ pour la restauration des plages et espaces littoraux.

Il n’a cependant pas été possible d’obtenir le détail de ces travaux.

Le premier poste des dépenses d’investissement concerne la réfection avec rehausse de la digue Est sur le Lay, que la mer avait franchie.

Ces travaux, confiés à l’Association syndicale de la Vallée du Lay (ASVL), représentent la totalité des travaux de digues effectués par la commune suite au sinistre.

Ils n’ont pas fait l’objet d’une réquisition du préfet et l’ASVL, au demeurant compétente statutairement pour cet ouvrage, indique ne pas avoir conclu de convention avec la commune à cet effet.

A la différence de celui de la section d’investissement, l’équilibre de la section de fonctionnement de la commune de La Faute n’a pas été sensiblement remis en cause par Xynthia.

Le total des dons perçus en 2010 (699 k€) finance une part significative des dépenses de fonctionnement dues à la tempête (809 k€ sur 2010 et 2011).

Les aides aux victimes atteignent un montant total de 339 k€

A La Faute-sur-Mer, les versements individuels varient de 300 € à 4 000 €.

Le coût net final public pour la commune s’élève à 316 945 €.

En défalquant le remboursement des assurances, le reste à charge final (146 945 €) reste modeste eu égard à l’ampleur des dégâts.

Pour télécharger le rapport complet cliquez sur le lien suivant

ROD12-217C+Xynthia+SMMP

Je suis Camille de Boisgelin, journaliste pour l’émission de Karine Lemarchand, diffusé sur M6 le samedi après-midi.
Je travaille actuellement sur le thème de l’aquaphobie. Dans ce cadre, je suis donc à la recherche d’un témoignage de quelqu’un ou d’une famille devenue phobique de l’eau à la suite du drame de la Faute sur Mer. L’idée est de faire un reportage résolument positif en proposant des solutions concrètes aux phobiques au sein du reportage, pour vaincre leur phobie. La participation à ce sujet peut peut-être en aider certains.

Je me tiens à votre disposition si vous avez des questions.

Voici mes coordonnées.

Camille de Boisgelin
Journaliste M6
01 53 17 99 06
camillejournaliste98@gmail.com

La tempête de marée Xynthia, dans la nuit du 28 février 2010, fait 29 victimes à la Faute-sur-Mer. L’Etat décide de détruire plusieurs centaines de maisons. L’auteur concernée par l’inondation et le projet de démolition de sa maison, participe à la vie intense du village au cours des mois qui suivent. Sa « caisse à outils » de sociologue c’est avant tout l’observation et l’écoute. Elle propose un ouvrage riche de témoignages et de réflexions qui nous entraînent tour à tour dans les méandres d’une mémoire oubliée, dans les conditions de vie chamboulées d’un village appelé en partie à disparaître, dans la beauté singulière d’un paysage aux cieux infinis se mêlant aux horizons marins, et qui nous révèlent peu à peu la complexité du littoral et de son évolution.

 

Acheter ce livre

Pour en savoir plus

Afin de faire passer un géomètre chez vous suite aux PPRI locaux, veuillez télécharger et imprimer la fiche ci dessous et suivez les instructions qui sont dessus.

Fiche géomètre (PDF)

Nous  vous rappelons que seuls les adhérents de l’AVIF peuvent bénéficier de cette possibilité.

Nous vous remercions d’avance.

Chers amis,

Les PPRI de La Faute et de l’Aiguillon ont été approuvés par le Préfet et les textes publiés le 2 août 2012.

Vous pouvez en prendre connaissance sur notre site internet asso-avif.com (ci-dessous) ou vous rendre en mairie pour les consulter.

Lors de la concertation du projet de PPRI, l’AVIF a toujours eu pour priorité la défense de ses adhérents face à des propositions qui lui semblaient inadaptées et cela dans le respect de la sécurité des personnes et des biens.

Les représentants de l’AVIF ont donc travaillé avec attention sur ces documents.

Il en ressort que notre Association a obtenu satisfaction sur de nombreux points :

  • élévation du niveau de la mer ramenée à 0,60 cm d’ici 2100,

  • prise en compte du niveau de seuil habitable et non plus du niveau de terrain,

  • possibilité de reconstruction sauf dans le cas où le sinistre est lié aux inondations,

  • contraintes allégées dans le cas de difficultés techniques pour l’étage ou la zone refuge. La surface du refuge et la cote plancher ont été ramenées à un niveau raisonnable

  • possibilité d’une extension liée à la mise en sécurité,

  • mise en place, par la Préfecture, d’une cellule technique pour conseiller les particuliers.

1 Le zonage

Il est déterminé en fonction de la cote naturelle du terrain, de la distance aux ouvrages de protection, de la dynamique de submersion (zone R2 à l’Aiguillon) et de l’appartenance au centre ancien (zone B2 à La Faute sur mer).

Vous trouverez les détails pages 24 et 25 de la notice de présentation.

Toute contestation de ce zonage devra se faire à titre personnel au Tribunal Administratif, l’AVIF n’intervenant que pour un conseil ou la mise en relation avec un géomètre (voir plus loin alinéa 2).

2 Travaux et mesures prescrits sur les biens existants

Les travaux de réduction de vulnérabilité étant limités à 10 % de la valeur actuelle du bien, la priorisation des travaux revient au propriétaire (page 10 du règlement).

ATTENTION :

Le niveau de prescription qui est appliqué à chaque bien existant prend en compte la cote du premier niveau et ne dépend pas de la zone dans laquelle ce bien est situé (page 29 du règlement).

Pour connaître les mesures adaptées à votre cas il est donc indispensable de connaître cette cote de premier plancher.

En septembre 2010 nous vous avions proposé un tarif groupé préférentiel auprès du cabinet de géomètre SCP Siaudeau-Bourgouin.

Nous proposons à nouveau ce service à nos adhérents.

Pour la somme de 83,72 € TTC ( 70 € HT), les relevés seront effectués en deux ou trois points de l’habitation (seuil habitable, niveau deuxième plancher, faitage ….). Pour certaines mesures il faudra permettre l’accès à l’intérieur de l’habitation.

Vous pouvez nous joindre par internet à l’adresse contact@lafautesurmer.net ou par téléphone au 06 87 01 94 11

Il est également important de retenir les points suivants :

  • les prescriptions auxquelles vous êtes soumis sont à réaliser obligatoirement dans les cinq ans. Un manquement peut être puni de sanctions pénales et peut entrainer la résiliation de votre assurance

  • si la construction des zones ou niveaux refuge ne respecte pas les critères du PPRI, vous serez responsable au même titre que l’entrepreneur ayant effectué les travaux et que l’organisme vous ayant délivré à tort l’autorisation de travaux.

Il est donc indispensable de rester vigilant sur ces critères et sur l’entreprise choisie.

  • Certaines mesures ont été assouplies pour les zones refuges. Une sous-pente correctement aménagée peut suffire, d’où la nécessité d’un relevé de géomètre expert (pages 23 et 24 du règlement).

3 La position de l’AVIF face au PPRI

En avril 2010, notre Association a été la seule à attaquer l’Etat au Tribunal Administratif sur la définition des zones noires.

Aujourd’hui, la contestation du PPRI ne nous semble pas opportune face à l’urgence de garantir la sécurité des personnes.

Le rôle de l’AVIF n’est pas de contester globalement ce document lié à la prévention des risques.

Nous vous aiderons dans la compréhension des prescriptions attachées à votre bien et dans les démarches à accomplir. Dans ce sens, la première étape est, redisons-le, de connaître la cote de votre premier niveau d’habitation.

Nous agirons également pour que la cellule technique promise par la Préfecture soit mise en place rapidement et efficacement.

Parallèlement, tout au long des mois à venir nous continuerons notre lutte pour que les travaux sur les ouvrages de protection soient rapidement menés à bien car c’est une priorité pour la sécurité de tous.

N’oublions pas que, tant que les digues sont considérées comme transparentes, aucune révision du PPRI ne pourra être envisagée.

Cordialement,

Le Président Renaud Pinoit

Annexes :

Dossier_Presse_PPRI_La_Faute-sur-Mer L_Aiguillon-sur-Mer

Notice_de_presentation La Faute sur Mer

Notice_presentation_Annexe1 La Faute sur Mer

Notice_presentation_Annexe2 La Faute sur Mer

Alea_Planche1 La Faute sur Mer

Alea_Planche2 La Faute sur Mer

Zonage_reglementaire_Planche1 La Faute sur Mer

Zonage_reglementaire_Planche2 La Faute sur Mer

Reglement La Faute sur Mer

PS: N’oubliez pas de préparer vos paniers et parasols pour la rencontre pique nique de demain à partir de midi

Derrière la digue, près de la Pointe de L’AIguillon-sur-Mer. Plus de deux ans après Xynthia, les habitants qui possèdent de petites résidences secondaires se battent contre les expropriations.

Quelques jours après avoir rencontré le préfet, Bernard Schmeltz, qui leur a réaffirmé son intention d’aller au bout de la procédure d’expropriation dans un souci de sécurité, les habitants de la Pointe de L’Aiguillon-sur-Mer ont réagi pour manifester leur opposition et leur incompréhension.

 

En début d’après-midi, derrière la digue, une quarantaine d’entre eux avait érigé un barrage filtrant très pacifique pour informer les automobilistes de leur situation.

 

En février 2010, Xynthia avait frappé à cet endroit, ne faisant toutefois aucun mort.

 

Depuis, de nombreuses maisons rachetées par l’État ont été rasées. Ils sont encore quelques dizaines à refuser la destruction, prêts à aller jusqu’au tribunal administratif pour obtenir gain de cause. En milieu d’après-midi, le barrage a été levé.

Actuellement à l’Aiguillon sur Mer (La Pointe)

Plus de deux ans après le passage de la tempête Xynthia, le préfet de Vendée vient de rendre public un plan de prévention des risques. Il est affiché dans les mairies de l’Aiguillon et de La Faute-sur-Mer, deux villes particulièrement touchées par la catastrophe. Mais il suscite des réactions assez vives.

Lire la suite de cette entrée »

Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Vigilance

Détail Vendée

Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Sondage récent

Le changement de nom de la commune en "La Faute-sur-Mer la Presqu'île"

  • Je suis contre (84%, 213 Votes)
  • Je suis pour (12%, 31 Votes)
  • Je n'ai pas de position (4%, 10 Votes)

Total Votants: 254

Loading ... Loading ...
Historique
août 2014
L Ma Me J V S D
« juil    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci