Archive pour la catégorie ‘Informations’

« 1 ... 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 ... 153 »
Plan de gestion de déchets générés par la déconstruction de maisons d’habitation.

À la demande de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer de Vendée (DDTM 85), l’unité Environnement-Risques naturels du Département Laboratoire et CECP d’Angers (DLRCA) de la Direction territoriale Ouest du Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) a été chargé de réaliser un plan de gestion de déchets générés par la déconstruction de maisons d’habitations acquises par l’État suite au passage de la tempête Xynthia survenue le 28 février 2010.

Il s’agit plus précisément des déchets générés par la déconstruction de 820 habitations en Vendée, situées dans les quatre périmètres de solidarité que l’État a institué sur les communes de La Faute-sur-Mer (600 habitations) et l’Aiguillon-sur-Mer (220 habitations).

Le marché passé pour la déconstruction précisait les modalités à suivre, soit un démantèlement préalable en vue de l’isolement de tous les matériaux réputés non inertes au titre de la nomenclature des déchets, pour évacuation vers des centres de traitement dédiés.

Le plan de gestion élaboré par le DLRCA concerne les déchets restants, actuellement stockés avec autorisation (valable jusqu’en février 2015) sur 2 plates-formes :

  • l’une est située sur la commune de La Faute-sur-Mer pour environ 90 000 tonnes,
  • la seconde sur la commune de l’Aiguillon-sur-Mer pour environ 15 000 tonnes.

La réalisation de cette étude a nécessité l’intervention d’autres groupes du DLRCA :

  • les matériaux ont été caractérisés par le Groupe Matériaux et Chaussées,
  • et les possibles usages de ces matériaux ont été définis par le groupe Géotechnique .

Les résultats des essais ont permis de classer les matériaux comme inertes, pour des usages possibles en terrassements, remblais et couches de forme.

Les différentes filières de gestion des déchets identifiées ont été ensuite comparées en fonction de leur coût, leur capacité de stockage et leur localisation.

Le plan de gestion propose ainsi deux approches successives :

  • dans un premier temps, mettre à disposition les matériaux pour un usage local selon la qualification définie lors des essais.
  • dans un second temps, en fonction du stock restant, éliminer les déchets en filières de recyclage, prioritairement celles possédant des plate-formes à proximité des stocks.

Conformément aux orientations fixées par la Directive Cadre sur les déchets 2008/98/CE, le réemploi puis la valorisation des matériaux ont été priorisés et la mise en décharge évitée.


Pour en savoir plus :

Télécharger le rapport « Déchets post-xynthia »

Le littoral Atlantique est en alerte aux inondations ce week-end avec un cocktail explosif de forte houle, de coup de vent et de sols gorgés d’eau. Faut-il s’attendre à un nouveau Xynthia, la tempête meurtrière qui a ravagé nos côtes il y a presque quatre ans ? Le point avec Pierre Huat, prévisionniste pour Météo Consult.

Crédits photo: La Chaîne Météo

Une dépression très creuse, venue du sud de l’Islande et se dirigeant vers l’Ecosse, engendre ce week-end de puissantes vagues, de 10 à 15 mètres, sur l’ouest de la Manche et l’ensemble de la facade atlantique. Ajoutons à cela de hauts coefficients de marées, un régime dépressionnaire qui nourrit une surcôte et des vents de 100 à 110 km/h, et voici le risque submersions marines qui vire au orange. Or ce phénomène est justement celui qui provoqua les dramatiques inondations lors de la tempête Xynthia.

« En février 2010, la dépression était née dans l’Atlantique subtropical avant de se creuser en remontant vers les côtes portugaises et de se muer en tempête rapide, intense et profonde », rappelle Pierre Huat. Le phénomène était caractéristique des « cyclogenèses explosives ». L’oeil de la dépression avait alors touché terre au niveau des Pays de Loire, dans la nuit du 27 au 28 février à 2 heures du matin, avec des vents de 120 à 160 km/h.  » Conjugués à une marée haute de fort coefficient, ces vents orientés au sud-ouest ont engendré une très forte houle de 8 mètres qui a frappé de plein fouet une zone littorale située au niveau de la mer, les polders des Charentes et de Vendée, poursuit Pierre Huat. L’onde de tempête avait entraîné la rupture des digues et provoqué de graves inondations. » Certaines communes littorales ont été submergées et dévastées par la marée de tempête tandis que les eaux inondaient de vastes surfaces à l’intérieur des terres, sans pouvoir refluer vers la mer. « Or la forte dépression de ce week-end n’arrive pas du tout dans le même contexte. » D’abord par sa localisation et par le fait que son oeil se situe au niveau de l’Ecosse, ensuite parce que que la situation ne sera pas tempétueuse, comme lors de Xynthia, avec des vents qui atteignent au maximum les 110 km/h ce samedi sur nos côtes. L’effet d’aspiration des basses pressions ne se fera pas ressentir comme en 2010. Mais les vagues de ce week-end sont très dangereuses en raison de la longueur du train de houle, créé par la forte dépression Nadja sur les îles britanniques. « Associées à des coefficients de marée plus importants que lors de Xynthia (114 sur 120 ce samedi), les risques de surcote seront au maximum malgré une situation bien différente de celle de 2010″, assure Pierre Huat.

Enfin, la semaine prochaine sera aussi à surveiller puisque le flux d’ouest dépressionnaire se confirme avec un risque non négligeable de coups de vent successifs voire de tempête pour le week-end suivant. Dans ce cadre, combiné à de fortes pluies de nouveau et avec des coefficients encore élevés (bien qu’en baisse), le risque d’épisode de submersions marines sera encore d’actualité.

Vous pouvez télécharger la lettre info N°10 de l’AVIF en cliquant sur le lien suivant

Lettre info N°10 (PDF)

Sont abordés dans cette lettre info les sujets suivants:

  • Le lieu de mémoire
  • Le dossier judiciaire
  • Les ouvrages de protection
  • Commémoration-Inauguration

2014 01 29 marratier

image

Extrait du journal de 13h du 24 janvier 2014

Quatre ans après le passage de la tempête Xynthia, les sinistrés de La Faute-sur-Mer, en Vendée, ont quitté « la cuvette de la mort ». Après le drame, l’Etat avait décidé de raser toutes les maisons construites en zone inondable.

Lire la suite de cette entrée »

Cinq millions de Français vivent en zone inondable dans 16 000 communes. Reportage en Vendée et en Charente-Maritime quatre ans après la tempête Xynthia.

Lire la suite de cette entrée »

2014 01 20 Xynthia 2

2014 01 18 mémorial

P1020136 - Copie

Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Loading

Vigilance

Détail Vendée

Agrandir et historique
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Sondage récent

Le changement de nom de la commune en "La Faute-sur-Mer la Presqu'île"

  • Je suis contre (84%, 213 Votes)
  • Je suis pour (12%, 31 Votes)
  • Je n'ai pas de position (4%, 10 Votes)

Total Votants: 254

Loading ... Loading ...
Historique
novembre 2014
L Ma Me J V S D
« oct    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci