Cliquez ici pour voir le site dédié à l’AVIF

l’ AVIF (Association des Victimes des inondations de La Faute sur Mer et de ses environs) Association apolitique.

Afin d’être informé des réunions , démarches en cours…, abonnez vous à cette lettre d’information.

Les emails collectés ne seront pas communiqués.

Le 2 Mai

Cher amis,
l’AVIF tient à remercier Me Corinne LEPAGE et les 550 personnes présentes le 2 Mai au Pavillon des dunes à La Faute-sur-Mer pour son assemblée.

Cordialement

L’AVIF
AVIF 7 Bis rue du Docteur Pigeanne 85460 La Faute-sur-Mer – 06 87 01 94 11

Statuts de l’association (PDF)

Formulaire d’adhésion à L’AVIF

 

 

Adresse email : contact@lafautesurmer.net

Ordonnance du 29 avril 2010 du TA de Nantes

Le bureau de l’AVIF

voir  http://www.asso-avif.com/a-propos/

Les commissions constituées de l’AVIF

voir http://www.asso-avif.com/a-propos/


N’hésitez pas à laisser votre email ci dessous pour recevoir nos informations régulièrement.

[newsletter]

321 réponses à to “Informations aux sinistrés”

  • Brigitte Devilez says:

    Prévert,
    il n’y a pas eu de vidéo de cette réunion. L’AVIF travaille sur un résumé écrit qui sera « visé » par maitre Lepage avant publication.

    Thumb up 6

  • Jean-Pierre says:

    A prévert, il faut aller voir dans « Catégories » puis « Vidéos », et peut etre aller chercher dans « entées plus anciennes »…

    Thumb up 0

  • prévert says:

    a jean pierre
    qui avait fait un « resume » de la reunion avec me lepage en mai dernier !
    peut on avoir un pt aperçu de celle ci
    tout nous interresse !
    merci

    Thumb up 0

  • révoltée says:

    je suis pas sûre que l’on puiise écrire ce que l’on pense si on n’est pas d’accord avec les membres de l’opposition municipale?
    je tiens à préciser que je n’ai jamais bénéficié de faveur de la part de cette municipalité ni d’ailleurs de personne et que je ne vote pas à La Faute, étant résidente secondaire, mais ce la fait 52 ans que je viens à La Faute et que je vois l’évolution néfaste de certains propos et certaines positions.

    Thumb up 13

  • Brigitte Devilez says:

    Seb, je suis d’accord avec vous lorsque vous dites que l’AVIF ne doit pas être une tribune politique. Elle possède son site asso-avif.com

    Par contre ce blog de lafautesurme.net est là pour permettre à chacun de s’exprimer en toute liberté. Il n’y a aucune censure dans un sens comme dans l’autre.

    Thumb up 8

  • seb says:

    Je vous répond Brigitte et Soizic
    Je vous comprends et je vous ressemble peut-être.
    Ce que je désire tout simplement c’est que l’AVIF ne soit justement pas récupéré politiquement.
    Pour ma part c’est juste l’avis d’un Moutierrois qui est aussi un ancien de la Faute, qui a déjà perdu une ancêtre d’un pollution d’une sang suite à une grande peur dans une inondation en Bourgogne.
    Et bien lors de cynthia, des êtres chers, assez agées ont aussi eu trés peur, ce sont eux en fait les premières personnes qui ont appelé les secours.
    Par discretion je ne les nommerais pas ici mais elles ont eu la chance d’être dans une maison à étage, dans la chambre, m’a t’elle dit, elle a été réveillée par le lit qui bougeait (au 1er étage) elle s’est levée et approchée de la fenêtre…
    Là elle à vue la Vague au dessus du port qui arrivait de l’autre coté du plan d’eau (heuresement vidé) qui s’es rempli le temps d’un éclair.
    Elle a vu les « dechets » arriver dans le tsunami sur son domicile à 3 h oo du matin. Elle n’ai eu aucun sinistre heureusement à part les coupures.
    Pour ma part, j’avais passé la soirée à la piscine de La tranche à une soirée spécial « Soirée ZEN », par ailleurs très bien.
    Je suis rentré sur Moutiers vers 23h45/0h15, comme je suivais l’alerte orange sur les médias, en passant vers Indian Forest je constatais qu’il n’y avait aucune branche d’arbre à terre ni de traces de tempête mais cela c’était bien trop tot encore.
    Croyez moi, la peine, la peur, les enseignements, l’historique de notre affaire ne peuvent pas reposer que sur un élu.
    Au moment ou des réseaux sociaux existent, faites un groupe Facebook anti qui vous voudrez mais ne faites pas de l’AVIF une tribune de politique politicienne.
    Moi je ne dois rien à M. Marratier, j’exprime juste mes idées d’un usager du secteur.
    Si vous voulez savoir, ma soeur vient de rater une belle location, une case typique en front de mer en Calédonie, du coup elle conserve sa case en dur à Nouméa, juste avant que Vania ne menace la région, sa case aurait fait un fétu de paille… A qui la faute ?
    Heureusement le destin a voulu que, je ne fanfaronne pas mais sachez quand-même que Zelia (pour le coup un Cyclone) approche de la grande terre…
    Je vous laisse deviner la suite logique de l’enseignement… on la paye cher notre qualité de vie… c’est tout
    Cela dit je suis trés satisfait du travail de l’AVIF
    A un moment où dans notre société seule la réussite est individuelle, la misère, la difficultée etc etant plutôt relégué au collectif, on peut dire qu’avec l’AVIF, c’est pour une fois un collectif qui réussi, qui s’organise, qui trouve des solutions, qui grave dans l’histoire une expérience et qui se propose de partager son contenu. Voila les valeurs que j’apprécie ici
    Bien à vous

    Thumb up 10

  • Brigitte Devilez says:

    Sebastien,
    Vous êtes un des premiers à donner des arguments sur ce blog pour la défense du maire,les autres se contentant de pouces rouges qui ne veulent rien dire.
    Vous éclairez ainsi la lanterne de ceux qui ne comprennent pas qu’on puisse encore lui faire confiance.
    C’est vrai que sa méthode pour s’attirer les voix aux élections c’était sa « générosité » avec les associations, le fait ne pas augmenter les impôts depuis une dizaine d’années et sa capacité à accorder des petites faveurs à tous ceux qui venaient « gentiment » le solliciter.
    Mais il ne faut pas se leurrer, cette « bonne gestion » des finances publiques n’était possible que grâce à toutes les nouvelles constructions qui fleurissaient sur la commune au détriment de la sécurité.
    Aucune vision pour l’avenir économique de la commune hors ces constructions. Et pourtant, nous sommes sur une presqu’ile donc cela devait bien s’arrêter un jour!
    Quant à ses actions pour le commerce local, je ne les vois pas vraiment. Il a misé sur la quantité et pas sur la qualité des services.
    Là, il ne s’agit que de choix politiques : on peut donc avoir des idées divergentes.
    Mais quand on regarde la non prise en compte de l’alerte, la façon de gérer la crise dans les jours qui ont suivi la tempête, son incapacité à être présent auprès des victimes (même celles qui résidaient depuis de nombreuses années dans la commune),on ne peut qu’être persuadé qu’il n’est pas à sa place!
    C’est la justice qui déterminera les erreurs de chacun mais ce sont les Fautais qui choisiront aux prochaines élections à qui ils confieront leur sécurité et leur avenir.

    Thumb up 14

  • Soizic29 says:

    Bonjour Seb,
    Merci pour ce compte rendu. Je mettrai un bémol à vos commentaires :
    1) Même si les responsabilités sont partagées, le maire et son conseil municipal en ont une grande part pour les raisons déjà largement développées dans ce blog
    2) En ce qui concerne le commerce, tous les commerçants ne sont pas à plaindre. J’ai noté que certains restaurants et hôtels ont eu un afflux de clientèle dès les jours qui ont suivi la catastrophe, les premiers clients étant les propriétaires de maisons sinistrées, les personnes venant aux sépultures des victimes de Xynthia, les journalistes. L’ambiance dans les restaurants était très bizarre, pas du tout festive. A la Toussaint, ces restaurants étaient pris d’assaut.
    Leurs difficultés sont peut-être à venir.
    Il est vrai que dimanche dernier, la rue principale était vide et comme endormie, tout était fermé, à part 2 commerces.

    Thumb up 10

  • seb says:

    Bonjour à tous
    Ce post pour dire que j’étais de la réunion du 15/01/2011.

    Je voulais voir la différence entre les 1eres reunions et la réunion pratiquement 1 an après, est-ce que l’ensemble de l’AVIF était toujours mobilisé ?
    Ma constatation a été de voir que OUI, l’AVIF est toujours mobilisée, 250/300 personnes étaient bien là pour évoquer la suite de notre affaire.
    Je profite de cette tribune pour faire un petit résumé de ce qui en est ressorti
    1/ Les catastrophes naturelles, bien qu’augmentant en intensité et en fréquence de part le monde ne sont et ne doivent pas être une fatalité.
    2/ Les contrats d’assurance de tout un chacun prévoient (donc dans vos contrats) des garanties de protection juridiques qui peuvent couvrir des frais ponctuels comme se porter partie civil dans un affaire au Pénal.
    Un coût de 400,00€ par groupe de 4 personne (en fait par foyer) peut et doit être pris en charge par votre banque ou votre compagnie d’assurance.
    Pour cela il convient d’insister auprès de votre prestataire, quitte à le relancer par recommandé AR, bref c’est une assistance qui vous est due.
    Par ailleurs il a été mentionné par une intervenante que le dispositif d’aide juridictionnelle est disponible (dossier) en toutes Mairies pour le personnes qui n’auraient pas les ressources nécessaires.
    Ces 2 points sont trés importants car ils montrent que des institutions sont prévues et qu’il ne revient qu’à nous de les mobiliser.
    3/ Notre avocat Mme Lepage a de son coté mobilisé une quinzaine de ses confrères sur notre dossier qui en somme peut valoir de « Norme étalon » dans les prochains bilans et surtout de Protection en Amont des prochaines catastrophes climatiques.
    Ce n’est pas rien en effet car on voit bien le caractère redondant de ces tristes évênements.
    4/ Je note une formidable influence du collectif au moment où nous voyons que la peine profonde des personnes touchées, de près ou de loin et les conséquence d’un tel évênements sont insoupsonnées, même longtemps après.
    5/ Je ne voudrais pas oublié le monde associatif et commercial qui a reçu la seconde vague à savoir que le bilan touristique est touché pour longtemps, beaucoup de commerçant on mis la clé sous la porte et ne s’en relèveront pas.
    L’activité oestréicole et miticole du secteur a souffert de maladie des coquillages les rendant impropres, il faut se souvenir que plusieurs semaine après la tempête, le rivage locale a ressemblé à une immense déchetterie impressionnante.
    Les commerces saisonniers ont vu leurs résultats chuter dès l’avant saison et le cap n’a pas pus être redressé jusqu’à… on ne sais pas quand.
    La Faute et les stations balnéaires du secteur sont boudées suite à l’exposition médiatique et le mal est installé je l’espère pour pas trop longtemps…
    6/ Le monde associatif en a pris un coup. 100 repas sociaux/ jour distribués aux indigents rien que sur l’Aiguillon.
    Pour exemple mon club de sport « les Coqs Hardis » perd 70% de ses adhérents, les gens déménagent, ne reviennent pas, ne renouvellent pas leur inscription…

    Bref vous voyez bien que tout un bassin a été touché, qui a fauté ?, qui n’a pas prévue des évacuations, qui devait prendre les mesures ? l’enquête le determinera

    Je souhaiterai ici relativiser les pics dirigés vers le Maire de La Faute, il représente c’est certain l’autorité locale mais je pense qu’il faut chercher plus loin, ce serait trop facile de diriger nos griefs vers notre premier représentant qui a fait beaucoup jusqu’ici pour le sport, le commerce etc… c’est sur qu’il aurait fallu ré-hausser les digues mais les budgets ne sont jamais prioritaires tant qu’il n’y a pas eu de catastrophe… on le vois au quotidien c’est triste à dire mais vous pouvez mettre untel ou untelle à cette place, il n’aura jamais les mains libres pour trouver les financements nécessaires…

    Les autorités dans leur ensemble ont fait le nécessaire mais trop tard.
    L’espoir réside dans les acquis que nous apportent un tel évênement, la mobilisation des acteurs, le site internet, les adhérents, c’est nous qui devons faire de notre cas une jurisprudence pour l’avenir et pour nos enfants

    tout en souhaitant qu’il n’y ai plus jamais de drames climatiques, l’histoire nous le dira

    Bien à vous

    Thumb up 12

  • puce says:

    a bruno
    quelle agressivité !
    dans une telle catastrophe , le mieux est de se serrer les coudes et de s aider si on peut !

    Thumb up 23

  • révoltée says:

    à Alain Fontaine,
    Bonjour, à l’époque, le 10 juin, j’avais envoyé un message pour la recherche de 4 familles, non pas en l’air, mais parce que le notaire, a qui nous avions confié notre dossier, nous en avez parlé.
    Cette intervention m’avait valu des remarques de gens bien pensants de La Faute, qui m’ont fait comprendre que cela ne me regardé pas, dans des termes très désobligeants, alors depuis je me suis abstenue.
    Néanmoins, j’avais fait remarquer au notaire que je ne comprenais pas cette recherche puisque dans la liste de quatre noms figurait la famille Rossignol, qui je crois est très connue à La Faute et à l’Aiguillon (j’en suis même persuadée).

    Thumb up 18

  • bruno says:

    Hidden due to low comment rating. Click here to see.

    Thumb up 1

  • puce says:

    a alain FONTAINE
    peut etre que tu devrais passer ton message dans la rubrique  » a propos  » qui me semble plus lue que celle ci !

    Thumb up 7

  • prévert says:

    a ALAIN FONTAINE
    il faut peut etre par l intermediaire de ce site essayer de joindre a nouveau  » révoltee  » qui avait passé le message
    il ne faut pas abandonner !
    bon courage

    Thumb up 9

  • FONTAINE Alain says:

    Suite à mon commentaire de ce matin (excusez la faute de conjugaison):
    J’ai pris contact avec la chambre des notaires de Vendée puis avec l’Etude notariale de Luçon, et là l’on m’a dit qu’aucun dossier de recherche aux familles n’avait été ouvert.
    Que veut la personne qui a lancé cet avis de recherche le 10 juin ?

    Thumb up 8

  • FONTAINE Alain says:

    La dernière victime découverte à La Faute, a été la compagne de mon père pendant plus de 20 ans. J’ai essayé d’avoir des nouvelles par la mairie de votre commune, et je me suis fais gentiment « remettre à ma place ».
    Je me suis contenté de suivre la cérémonie d’adieux à la télévision.
    J’ai aussi demandé si je devais rester en contact avec la commune, car mon père et ma grand-mère repose à La Faute sur Mer. Là aussi on m’a précisé de ne pas m’en occuper.
    J’habite le sud de la France plus précisement le Var.
    Je comprends les messages où certains montrent leur inquiétude.

    Thumb up 26

  • Soizic29 says:

    Pour les assurances, Xynthia est un très bon alibi qui leur permet d’augmenter les tarifs tout en masquant leurs placements calamiteux.
    Une fois de plus, le contribuable est confronté au système de la finance et il est en 1ère ligne pour regonfler des finances défaillantes dues à la bourse.
    Nous sommes dans une société décadente.

    Thumb up 12

  • Jupille Alain says:

    Intéressant le JT de TF1 ce soir 14 décembre 2010.
    Les assurances vont augmenter à cause de la tempéte Xynthia et les crues du Var,mais à la fin du reportage on apprend que les assurances ont peut-etre mal placé l’argent des cotisations à la Bourse.Ca fait réfléchir de l’imcompétence des assureurs et c’est facile de monter les gens les uns contre les autres de l’ouest à l’est du nord au sud.Bon courage à vous tous .

    Thumb up 10

  • Gérard Vacassy says:

    Habitants, résidents, vacanciers à la Faute sur Mer, à l’Aiguillon et dans toutes les zones à risques d’inondations, il faut dire et répéter que les digues qui étaient censées vous protéger ont été construites par d’autres pour s’enrichir, souvent avec de l’argent public. Il faut dire aussi que la finalité d’une digue, aussi haute et large soit-elle construite, sera de s’effondrer un jour, que ce soit par submersion centennale ou plus, par sape, par érosion, par manque d’entretien ou de crédit. Oui, oui, d’entretien et de crédits, les négligences aussi ça arrive. Et je ne parle pas de la possible montée des eaux souvent évoquée. N’oublions jamais que tôt ou tard la nature reprend toujours ses droits.

    Thumb up 16

  • BILDAN says:

    Après visionnage de TV VENDEE du mardi 19 Octobre http://www.tvvendee.fr/video-TVV_le_journal_20101019_01.aspx
    On peut entendre notre bon préfet BROT qui nous dit que les personnes qui étaient dans la zone de solidarité du 8 Avril et qui n’y sont plus dans le document du 18 Octobre ont la possibilité de se faire reprendre leur maison par l’état mais ils doivent se décider avant le 18 Novembre.
    Passer ce délai ils tomberons dans la zone rouge du PPRI avec éventuellement des travaux à entreprendre pour être en conformité avec le PPRI.
    Ceci juste pour que l’information soit connue, je ne suis pas en zone de solidarité, ni avant ni après, et je comprends aussi très bien que certains veuillent rester dans leur maison.

    Thumb up 5

  • ex vacanciers says:

    a mue
    aTTENTION de ne pas acheter n importe ou !
    nous etions dans un camping direction la tranche a la faute sur mer sur la dte a la sortie de la faute…., avec d un cote la digue et de l autre la route nous separait de la dune : l eau est arrivee par la dune qui n a pas resisté: nous avons eu a cet endroit dans le camping 1,80 eau : nos mobilhomes ( beaucoup ) sont partis a la casse , certains ont ete epargnes ….au final ce camping n a pas fermé …..alors FAITES TRES ATTENTION c est arrivé et helas ce que je ne souhaite pas peut recommencer ….nous avons tout^perdu et bien que se soit que des mobilhomes nous avons ete confrontes a des tas de problemes et pas d aide pour nous !! que des mobilhomes nous a t on dit !par contre cet ete ils se sont rendu compte de la perte de cette clientele …nous y etions la plupart des retraites avec enfts et pts enfts et pendant 3 mois ……..

    Thumb up 12

  • MUE says:

    bonjour j’aimerais trouver quelqun qui pourrai me renseigner sur les risques voile je suis en pour parler d’achat de mobil hom mais on viens de me dire quil se trouve dans les dunes plus pres de la faute sur mer ce qui ma mis la puce a l’orreille et la personne au bout du fils hier soir ma ajouter quil renforcer les digues????JE VAIS ESSAYER DE SAVOIR LE NOM DU CAMPING car je vais pas foncer tete baisser dans quelque chose d’hazardeux peux etre veulent t’il vendre car il y a risque? SI QUELQUN PEUX ME RENSEIGNER SE SERAI BIEN MERCI REPONDER MOI SUR MA BOITE MAIL

    Thumb up 4

  • lafaute says:

    Vidéos de Brigitte protégées par un mot de passe ??? = public restreint ?

    Thumb up 16

  • cochard says:

    Manifestations
    Le collectif des habitants de la Pointe de l’Aiguillon vous informe qu’il organise son 3ème pique-nique :
    le 18/07/2010 à partir de 12h30
    67 chemin de la Baie, à la Pointe de l’Aiguillon
    (chemin de la grande jetée en face l’ancien camping)

    Un point sera fait sur l’évolution de la situation et les moyens d’actions envisagés pour défendre nos droits.
    Personne ne doit se sentir seul ou lésé !
    Tel est le mot d’ordre de cette réunion conviviale.

    Chacun apporte son panier

    Pour plus de renseignements, contacter MMe Marie-Christine BAFFOUX-KAYS
    ( mcmkays@free.fr ) ou Mme Marie-Pierre de LEPINAY ( mpdelepinay@yahoo.fr )

    Venez nombreux !

    Thumb up 9

  • cochard says:

    3eme PIQUE-NIQUE à La POINTE DE L’AIGUILLON LE 18/07/2010

    à partir de 12h30 …13h00, pour faire le point sur les moyens d’actions que nous pourrions envisager afin de défendre les intérêts de chacun au mieux:

    ( avec ou sans permis de construire, avec maison ,caravane etc…..et ceux qui veulent partir ou ceux qui veulent rester…)

    Personne ne doit se sentir oublié ou lèsé.

    Le lieu de départ de ce pique nique chez Marie- Christine, au chemin de la Baie, (en face l’ancien camping) et ensuite, si trop de monde, nous verrons pour un » transfert ».

    Ceux qui sont sur place , pourraient prévenir les personnes qui reviennent petit à petit et qui ne sont pas encore au courant de notre regroupement et de nos échanges.

    Thumb up 7

  • monique says:

    Ce soir sur France 2 dans Complément d’enquête : « Les naufragés de Xynthia »

    Thumb up 11

  • Brigitte Devilez says:

    Il n’y aura pas de commentaires possibles sur le site AVIF. je vais demander à Renaud d’arranger un peu ce lien « infos aux sinistrés car être obligé de faire défiler 4 ou 5 pages avant d’arriver à la bonne est un peu agaçant….

    Thumb up 8

  • lecointe didier says:

    Merci pour ce lien, j’ai pu ainsi découvrir avif.com en rentrant de déplacement professionnel, il est dans mes favoris désormais

    Thumb up 4

  • KIWI says:

    connaissez vous le nouveau site de l’avif:

    http://www.asso-avif.com/

    donnez ici vos commentaires car pas encore ouverts

    Thumb up 5

  • Lafaute says:

    Merci Pierre,

    Donc tout est bien qui fini bien….!
    à très bientôt sur ce blog ou dans notre cher village. J’y serai dimanche après-midi et lundi matin, rendez-vous avec les Domaines oblige…

    Thumb up 7

  • Pierre Zimmer says:

    Bonsoir Lafaute. Jamais je n’ai pensé que tu m’insultais en me vouvoyant, bien au contraire. Moi aussi j’ai appris quelque chose aujourd’hui, je sais maintenant que j’ai un ami quelque part, qui a le courage de ses opinions, qui respecte les idées de chacun sans pour autant forcément les partager parce qu’il a ses propres idées ce qui est parfaitement logique, mais cet ami m’a rappelé à juste titre que le blog dont nous parlons a pour vocation d’informer tous ceux qui le désir de l’évolution de la situation, des démarches en cours et de leurs résultats etc…
    Le blog de l’A.V.I.F. veut dire également solidarité, entraide, efficacité,partage
    Comme je l’ai déjà dit, suite à Xynthia la liste n’est pas exhaustive mais nous sommes volontaires pour relever ce défit. Je te présente mes sincères salutations Lafaute. A bientôt. Pierre.

    Thumb up 7

  • lafaute says:

    à Pierre Zimmer,

    J’ai au moins appris quelquechose aujourd’hui sur ce blog, je vais donc te tutoyer et ne prends pas le « vous » comme insulte. Ce n’était pas voulu mais simplement une marque de respect envers un inconnu !
    Pour le reste chacun pense ce qu’il veut…. mais pour sur blog apolitique, je pense qu’il n’est pas nécessaire d’exprimer ses idées ici…
    Sinon, peut-être aurons nous l’occasion de faire connaissance à l’occasion !
    Bien cordialement

    ps : ce n’est pas moi qui est désappouvé ta réponse !

    Thumb up 8

  • cochard says:

    Un petit rappel :

    SAMEDI 19/06/2010 à partir 12h30

    Invitation

    pour 1 pique nique sympa à

    LA POINTE DE L AIGUILLON sur MER

    pour faire connaissance, discuter, échanger des infos..

    Apportez votre panier, chaises etc…(Lieu: en face l’ancien camping des dunes )

    Venez nombreux, même s’il pleut.

    Thumb up 6

  • Pierre Zimmer says:

    A Lafaute. Bonjour Lafaute. Le vouvoiement sur le web est considéré comme une insulte, mais cela ne me dérange pas, tu peux continuer à me dire vous. J’ai suivi ton conseil et j’ai relu tes propos que d’après toi je n’aurais pas compris. Tu me dis que tu trouves que exagère un peu et que ces interventions sont toujours très critiques. Et bien c’est à elle qu’il faut le dire mais pas à moi, tu comprends ? tu reconnais la qualité de blogueuse de Brigitte Devilez mais tu lui reproche d’exprimer ses idées envers la municipalité
    sur ce blog, autrement dit il faut qu’elle se taise! Tu comprends ? Maintenant c’est mon tour. Par mon commentaire j’attise le mépris, ce qui t’offusque ! Le mépris envers qui ? Envers quoi ? Là je ne comprend pas. Sur ce blog nous avons la possibilité et la chance de pouvoir tous nous exprimer, j’admets qu’il y ai parfois des petits dérapages mais est-ce une raison pour polémiquer, je ne pense pas. Tu me dis aussi Lafaute que tu es adhérent de l’A.V.I.F. et que tu es également sinistré, sache que ton cas en rajoute sincèrement à ma peine. Tu dis
    venir à La Faute depuis vingt ans, aimer comme tu le décris si bien ce village mais ne pas être sûr de pouvoir y prendre ta retraite. Notre objectif est de faire en sorte que La Faute Sur Mer redevienne ce petit village que tu aimes depuis longtemps. Ne te décourage pas, tu n’es pas seul. Salut amical.

    Thumb up 6

  • révoltée says:

    bonjour à tous pour la dernière fois,je ne comprends pas votre acharnement car je ne voulais pas provoquer une telle polémique. Il vous suffit d’interroger la chambre des notaires pour savoir s’il elle recherche les familles ou héritiers.

    Thumb up 3

  • lafaute says:

    à Pierre Zimmer,

    Vous n’avez pas compris mes propos, relisez-les !
    Je trouve simplement que « révoltée » exagère un peu ! Ses interventions sont toujours très critiques. Dans le cas présent ce n’est pas un échange de point de vue afin de « synchroniser vos montres ».
    J’ai toujours trouvé que Mme DEVILEZ était « une blogueuse » de qualité sur ce blog et je l’ai déjà dit, même si sa virulance contre la municipalité est un peu trop marquée sur ce blog.
    Par votre commentaire vous attisez le mépris et pour le coup, oui je suis offusqué !
    Sachez Monsieur, que je suis adhérent à l’AVIF que je soutient à 100%, que je suis moi-même sinitré en zone « noire » et que je viens à La Faute depuis 20 ans,
    que j’aime ce village et que maleuheurement je risque de ne jamais y prendre ma retraite…!
    Diantre, modérez vos commentaires…

    Thumb up 9

  • Océan says:

    Merci à FwP, merci à Brigitte Devilez et merci à Pierre Zimmer,
    Bravo ! Tous vos messages sont justes et d’une grande lucidité !
    Continuez votre job bénévole, ces tout à votre honneur !
    Comme FWP, je connais à la Faute encore plusieurs bénévoles non sinistrés
    qui travaillent dans la solidarité que beaucoup ignorent et à qui on apporte aucune aide !
    Cordialement et Félicitations à tous les trois!

    Thumb up 10

  • FwP says:

    A Brigitte Devilez, bravo pour tout

    Je suis élu social depuis des années (dans des associations dont l’objet est moins « lourd » que l’AVIF) et de tout temps les adhérents (et parfois même les non adhérents) confondent association et service public.
    C’est normal, surtout dans des cas ou nous sommes meurtris.
    Bravo à ces bénévoles, qui sans eux ….
    Par ailleurs je suis aussi élu local dans une commune, et nous retrouvons souvent ce même don à la communauté (un conseiller de base n’est pas payé et donne beaucoup de son temps)
    Même si certaines communes ont des comportements parfois « étranges » encore bravo à tous les bénévoles de l’AVIF et les autres que la modestie ne permet pas de connaitre.

    Thumb up 17

  • Brigitte Devilez says:

    Merci à tous de vos interventions, « révoltée » porte bien son nom et il est temps de clore cette polémique stérile.
    A propos d’étoiles, Pierre, tu ne crois pas si bien dire : Sur le logo de l’AVIF ( celui qui est sur la lettre d’info)fait par Renaud le sigle est souligné par 29 étoiles et ce n’est pas un hasard.

    Thumb up 11

  • Pierre Zimmer says:

    A Révoltée. Ne prenez pas votre cas pour une généralité. Vous prétendez que tout le monde s’endort sur les évènements qui viennent de nous frapper, que Brigitte
    Devilez est d’habitude virulente, mais heureusement vous êtes là pour la faire réagir,etc… Mais pour qui vous prenez vous pour proclamer des mensonges à
    l’encontre d’une personne que vous ne connaissez même pas ? Vous êtes incapable de
    dire ce que Brigitte Devilez accomplie bénévolement au sein de l’A.V.I.F. en plus de son emploie, elle se démène un maximum pour trouver des solutions aux problèmes qui sont plus nombreux chaque jour, pour donner des renseignements à ceux qui en ont besoins, pour les orienter dans la bonne direction… Et j’en passe. Tout ceci n’est qu’un aperçu de ce que fait Brigitte Devilez, Savez-vous à qu’elle heure Brigitte se lève le matin ? Non ! Savez-vous à quelle heure elle se couche ? Non ! Et malgré toute l’aide qu’elle apporte aux sinistrés, il faut qu’elle essaie de maintenir une vie de famille, cela commence à faire beaucoup vous ne croyez pas ? De plus vous trouvez étonnant qu’elle puisse être fatiguée quand sa journée se termine. Bien sur Brigitte Devilez n’est pas l’A.V.I.F. à elle toute seule, chacun dans cette association fait son possible pour venir en aide aux sinistrés. Lafaute s’offusque que nous ayons des divergences d’opinions. Ce qu’il faut savoir Lafaute c’est que les propos que nous tenons entre nous, nous servent à synchroniser nos montres. L’A.V.I.F. est une association haut de gamme, apolitique et pacifique qui a été crée par des personnes généreuses dont plusieurs d’entre elles sont également sinistrées. Sur ce point, Révoltée et Lafaute, Brigitte Devilez est aussi très bien placée pour vous en parler! Lorsque que le ciel est dégagé, la nuit, regardez les étoiles et vous en apercevrez vingt neuf qui brillent bien plus que les autres. Ces magnifiques étoiles brilleront à jamais dans nos coeur, ce n’est pas ton avis Brigitte ?

    Thumb up 10

  • révoltée says:

    j’ai simplement voulu aider et non agresser; merci pour votre (in)compréhension

    Thumb up 5

  • Océan says:

    Je suis entièrement d’accord avec JL, LaFaute et Brigitte.
    Et puis le Notaire a d’autre moyens que l’AVIF et les bruits de couloirs pour trouver les héritiers de ces trois familles.
    Bon d’accord, l’AVIF est normalement là pour aider les sinistrés, mais en l’occurrence, il existe des spécialiste en généalogie qui sont capables de faire de très bon travail dans la discrétion et rapidement en la circonstance. Le Notaire doit certainement être au courant il n’y a rien de plus facile pour lui.
    Faudrait’il lui rappeler…! Si non il restera à L’AVIF la necéssité de créer une commission en Généalogie…
    Cordialement à tous et à toutes et comme nous dit Brigitte; « restez zen »!

    Thumb up 12

  • lafaute says:

    je ne connais pas non plus ni l’une ni l’autre, mais je pense que ce blog n’a pas été conçu pour régler ses comptes…que ce soit entre internautes ou vis à vis de la municipalité.
    Il a été créé pour informer et aider les sinitrés et pas pour des querelles de clochers !
    Merci de vous respecter les uns les autres. Nous avons tous besoin de sérénité
    Cordialement

    Thumb up 14

  • JL says:

    A Révoltée

    Je ne vous connais pas ni vous ni Brigitte, mais pourquoi cette aggressivité qui ne me semble ni juste ni justifiée ….

    Thumb up 12

  • Brigitte Devilez says:

    J’ai oublié de vous signaler que tout message urgent concernant l’AVIf doit être envoyé à l’adresse contact@lafautesurmer.net
    Quant à moi, j’ai l’honnêteté de converser sous mon vrai nom mais je ne me sens pas pour autant obligée de répondre à toutes vos demandes.

    Thumb up 14

  • révoltée says:

    Mme Brigitte Devilez
    Heureusement que je vous ai interpelé, cela vous fait réagir. Peu importe le nom du notaire, le principal c’est que les intéressés puisse être mis au courant.
    Si vous avez besoin de besoin de sommeil nous aussi. En ce momment il faut penser aux victimes directes et non indirectes (comme vous)

    Thumb up 5

  • Brigitte Devilez says:

    bonjour révoltée,
    Je suis toujours là et je m’apprêtais même à parler de votre message à notre web master mais quelque chose me gêne: vous ne donnez pas le nom du notaire et je pense que celui-ci est tout à fait capable de téléphoner à la mairie de La Faute pour demander les renseignements qui lui manquent! De toutes façon, nous ne les donnerons pas sur ce site!
    C’est sympa de donner des infos mais un peu de patience,votre message date du 15 juin 21h et nous sommes le 16 juin, 12h 30! nous avons notre travail,il nous reste aussi une vie de famille et nous avons besoin de sommeil de temps à autre. Bonne journée, on essaie de faire le maximum, restez zen….

    Thumb up 16

  • révoltée says:

    je trouve que tout le monde s’endort, même quand il s’agit d’intervenir pour les parents des disparus.
    Mme Brigitte Devilez, si virulente par moment, ne semble plus être présente ?

    Thumb up 6

  • révoltée says:

    à Escabourg et 03
    Il me semble même que la fille de M. Rossignol est adhérente de l’AVIF, mais n’étant pas sur place il serait bien que les personnes résidant à la Faute et qui interviennent assez souvent sur ce blog essayent de faire le nécessaire auprès de M. Pinoit

    Thumb up 4

  • escabourg says:

    Oui comme le dit 03; les familles Rossignol sont très connus à la Faute et à L’Aiguillon depuis de très nombreuses années.
    Pour la Famille Arnaud est- ce la famille de l’ancien garde champêtre?

    Thumb up 3

  • 03 says:

    a revoltée
    il y a quelques années les familles rossignol etaient tres connues en tant que pecheurs a l aiguillon : celles ci ont connues des dc parmi elles mais il reste des personnes qui peuvent peut etre apporter des precisions !

    Thumb up 4

  • révoltée says:

    j’ai rencontré aujourd’hui un notaire de Luçon qui m’a dit que la chambre des notaires de Vendée recherchait les héritiers ou parents de plusieurs disparus : M. Roger Arnault – M. Bernard Rossignol et Mme Suzanne Colonna. Ne connaissant pas personnellement ces familles peut-être que ce message leur parviendra par l’intermédiaire de qqu’un lisant ce blog.

    Thumb up 6

  • Océan says:

    ZONE NOIRE: Message aux sinistrés.

    Pour ceux qui sont en zone basse ( dite noire) il existe une expérience à Châtelaillon Plage qui a permis de gagner environ 40% sur les estimations de l’état, pour une situation un peut différente et qui date de 15 ans. Elle peut servir d’expérience pour les sinistrés de notre région. Cette affaire est passée devant le juge des expropriations et a permis à ce propriétaire de récupérer beaucoup d’argent que l’état voulait lui prendre.

    Soyez vigilants:

    Ces agents de l’état vont vous sortir des prix de vente d’avant la tempête, des prix réels qui viennent des services fiscaux, mais sélectionnés dans le sens qui les intéressent, à la baisse, et en plus si possible pendant la crise de l’immobilier fin 2008 mi 2009, pour prouver que le prix des maisons était très bas du fait de la crise et pour payer le moins possible… Mais les véritables bases de prix devraient se situer avant la crise …!

    Leur boulot et peut-être même leur avancement de carrière est fait de ça, ils sont payé par l’état pour gagner de l’argent pour l’état, malgré les belles paroles qu’on peut entendre à la TV.

    A vous de jouer, et bon courage !

    Thumb up 6

  • cochard says:

    A Guetguet

    Bonsoir, oui les évaluations commencent à venir pour les residents de La Pointe.
    Vous pouvez aller voir dans « HOMe » et aller dans  » AVIF: INFORMATIONS POUR LES HABITANTS DE LA POINTE DE L’AIGUILLON »
    Voir à la date du : 27 mai 2010

    Puis aller dans les « commentaires ».

    Pour ma part les nouvelles ne sont pas bonnes.

    Thumb up 6

  • guetguet says:

    avez vous eu des estimations du domaine concernant la pointe de l’aiguillon ?
    si oui en etes vous satisfait?
    avez vous fait une demande près de la préfecture pour demander l’expertise pour enlevement ded la maison en zone noire.
    car nous on est completement dans le flou car si on reste et que nos voisins sont rasés, comment pouvoir yn rester sans y penser …. ce ne sera plus des vacances s’il ne reste que 2 ou 3 maisons !!!!!

    Thumb up 4

  • olivier85 says:

    Salut à tous
    Un petit message d’optimisme, revenez nous voir au marchés le jeudi et dimanche à la faute, le mardi et vendredi à l’aiguillon et le samedi et mardi à la tranche
    Nous avons toujours des produits de qualité à vous proposer et le petit + que vous aimez tant… le rayon de soleil de la côte de lumière

    ps visitez mon site :
    http://www.tapisland.fr

    Thumb up 0

  • lafaute says:

    De bonnes nouvelles pour commencer la journée
    http://fr.news.yahoo.com/76/20100603/tfr-xynthia-le-gouvernement-ne-rasera-au-dbac7e9.html

    affaire à suivre…

    Thumb up 5

  • lafaute says:

    Merci Escabourg pour cette précision
    bonne journée

    Thumb up 1

  • escabourg says:

    A La Faute,
    En « cliquant » directement sur « la presse » à droite, j’arrive à « Google actualités » je descends (avec la molette ça va plus vite) et je tombe sur « Google actualités Xynthia » où sont réunis les derniers articles sortis.
    Vous pouvez allez directement sans passer par le blog en tapant « plus » « actualités » et cliquer pour avoir à chaque fois des infos « Xynthia » en descendant après les infos internationales , nationales…
    Bonne fin de soirée!

    Thumb up 3

  • lafaute says:

    à Admin

    Nous ne pouvons toujours pas ouvrir les liens de la rubrique « presse »
    Merci de faire le nécessaire

    Thumb up 2

  • ODR says:

    A Kiwi
    Nous sommes tres touchés par votre enthousiasme pour le projet que nous proposons ( notre message du 17 mai). Malheureusement, cette solution technique et architecturale que nous pensons parfaitement réalisable, ne pourra l’être sans l’accord des pouvoirs publics.
    Il faudrait que l’état accepte le principe de transformer les « zones noires » en véritables zones de solidarité, c’est à dire en transformant vos villages en cités « lacustres » avec des maisons sur pilotis.Vous vous proposez pour un test, mais il serait trop dangereux pour vous de risquer vos indemnités et de vous retrouver avec votre maison sur pilotis sur un terrain décrété inconstructible. De plus notre projet, que nous continuons à étudier en attente d’une réponse des pouvoirs publics, nécessitera l’intervention d’une entreprise du Québec ( Ent Henneault-Gosselin) avec qui nous sommes en contact, mais qui pourra difficilement intervenir sur une seule maison.( à moins que ce test ne soit demandé par les pouvoirs publics) Nous continuons à essayer de faire connaître cette solution par voie de presse, nous avons contacté vos journaux locaux qui doivent nous rappeler … J’essaye également de faire connaitre notre proposition au plus grand nombre d’entre vous, notamment pour avoir vos avis…. mais j’ai quelques difficulté à y parvenir … je viens de découvrir que ce site comporte 2 blogs … quitte à paraitre un peu  » lourd » je vais essayer de communiquer également sur l’autre. Merci pour votre message, et bon courage pour la suite.

    Thumb up 4

  • kiwi says:

    A ODR
    ENFIN QUELQU UN QUI ME COMPREND j’ai avec moi à peu près 350 pétitions ou je disais il existe d’autres solutions pour la faute sur mer (dalles flottantes pilotis etc création de villes nouvelles.Je suis à fond avec vous sur ce projet et suis prête à tester si pour le gouvernement il vous faut un cobaye. On n’a pas cherché les solutions on nous a écrasé de solitude, de sectarisme, d’etatisme alors que M.Sarkosy parlait lui m^me de grand pari et de construction sur des zones inondables. Je suis prête si vous avez des relations à aller défendre ce projet avec vous auprès des plus grands. Je ne suis hélas pas écoutée sur place car prétendue rèveuse. Alors allon y mettez les journaux dessus. Montons un projet avec les fonds de l’état qui veut me racheter ma maison
    Je suis prête Allons y

    Thumb up 5

  • lafaute says:

    à ODR,

    Merci pour votre initiative et votre proposition.
    Vous pouvez directement contacter la commission de l’AVIF en charge de ce dossier
    à l’adresse mail ; contact@lafautesurmer.net ou contacter la personne responsable dont vous trouverez le nom en haut de cette page.
    Bien cordialement

    Thumb up 3

  • ODR says:

    Bonjour,

    Nous sommes un cabinet d’Architecture et de Maîtrise d’œuvre d’Agen dans le Lot et Garonne : O.D.R (Office de Rénovation).

    Tout d’abord, comme tout le monde, nous avons été profondément peinés par le désastre qui touchait beaucoup d’entre vous et par tous les disparus qui ont endeuillés vos familles et à qui nous présentons toutes nos condoléances.
    Par la suite nous avons été choqués par les décisions hâtives des pouvoirs publics qui ont créé ces zones « noires », devenues « de solidarité … » sans aucun discernement et sans réflexion logique.
    Trois mois avant votre drame, notre président faisait un discours en faveur « des constructions dans les zones inondables de notre pays, à condition d’adapter ces constructions pour qu’elles ne représentent pas un risque pour leurs habitants », et bien, il est également possible de rendre la plupart de vos habitations sécurisées par rapport aux inondations.

    La technique existe, elle n’est pas nouvelle, nous n’avons rien inventé, mais il nous a paru évident qu’elle pouvait parfaitement s’adapter à vos villages.
    Vous avez sans doute vu ces reportages sur les « déménageurs de l’extrême » qui transportent une maison d’un lieu à un autre sur de gros camions. Sur le même principe, au Quebec, beaucoup de maisons sont fondées sur de la pyrite (sulfure de fer) qui gonfle avec l’humidité, et des entreprises spécialisées les soulèvent le temps de refaire les fondations et les reposent sur place.
    Vos maisons pour la plupart, sont fondées sur du sable, avec des fondations peu profondes, elles sont souvent en rez-de-chaussée ou R+1, et il est donc techniquement possible de les remonter d’un niveau pour les reposer sur des pilotis en béton. Cela peut paraître utopique, mais pour ces entreprises spécialisées que nous avons consultées cela est tout à fait possible.
    Evidemment, ceci ne pourrait se faire qu’à travers un projet global d’architecture pour que la qualité de l’environnement soit respectée, mais nous pensons que le coté « lacustre » qui en découlerait pourrait donner beaucoup de « charme » à vos nouveaux villages.

    Les avantages nous paraissent nombreux et évidents :
    Le premier, et le plus important, étant de vous permettre de rester dans vos maison, avec vos murs, vos habitudes et vos « racines » pour certains.
    La vie économique de vos villages serait sauvegardée, les infrastructures existantes réparées et ré-utilisées, les propriétaires de terrain ne perdraient pas leur capital, puisque les constructions redeviendraient possible (sur pilotis), enfin, l’Etat et les assurances feraient des économies.
    Une première étude rapide fait apparaître que de tels travaux coûteraient moitié moins cher que les indemnités prévues.

    Pensant que cette idée était fiable, nous en avons fait part le 18 Avril à notre député- maire Jean DIONIS DU SEJOUR, qui lui-même ingénieur de formation de l’Ecole Centrale, à trouvé important de faire part de ce projet au préfet de Charente Maritime, Monsieur MASSE, au Ministre Dominique BUSSEREAU et au Président du conseil général de la Vendée, Philippe DE VILLIERS, pour leur proposer d’approfondir la proposition d’ODR.

    Un article dans notre journal local « Le petit bleu » (groupe « La dépêche ») fait état de cette initiative, vous pourrez le consulter dès demain sur le site du journal : http://www.petitbleu.fr

    Nous voudrions vous assurer que nous serions prêts à vous aider dans cette démarche, si elle avait votre agrément.
    Nous souhaiterions bien sûr connaître votre opinion à ce sujet et restons à votre écoute par le biais de ce blog.

    Dominique MARRAUD
    Gérant de l’Office de Rénovation

    Thumb up 11

  • bethonjr says:

    Bonjour à tous,
    Concernant les propriétaire de terrains nus en zone noire, je souhaitais apporter quelques informations après avoir consulter un avocat en droit public, afin d’éviter trop de polémiques sur le blog et entretenir dans ces circonstances des incertitudes.
    Il est avancé que, dans le cadre de la loi Barnier, les biens exposé à un « risque prévisible de mouvements de terrain ou d’affaissements de terrain dus à une cavité souterraine ou à une marnière, d’avalanches, de crues torrentielles ou à montée rapide menaçant gravement des vies humaines ainsi que les mesures nécessaires pour en limiter l’accès et en empêcher toute occupation » peuvent être indemnisés par voie d’acquisition amiable (article L.561-3- 1° C. env.), soit par voie d’expropriation (article L.561-1 C. Env.).
    L’acquisition amiable n’est admise que pour les biens couverts par un contrat d’assurance multirisques habitation prévue à l’article L.125-1 du code des assurances précité.
    En revanche, l’indemnisation par la voie d’une procédure d’expropriation (financé par le fonds Barnier) est possible pour tous les biens exposés à un risque naturel majeur, même ceux non assurés, dans les conditions prévues aux articles R.561-2 et suivants C. Env lesquels renvoient aux dispositions du Code de l’expropriation.
    La procédure d’expropriation présente l’inconvénient par rapport aux acquisitions amiables précitées d’être plus longue compte tenu de la nécessité de mener une enquête publique préalable et que les indemnités peuvent, à défaut d’accord amiable, être fixés par le juge de l’expropriation.
    Dès lors que nous ne bénéficions pas d’une assurance habitation, nous relèverons donc que de la procédure d’expropriation, ce qui ne signifie pas que nous ne bénéficierons pas du fonds Barnier mais que les modalités d’indemnisation de ce fonds sont différentes selon les hypothèses susvisées.
    A ce titre, il serait opportun de nous adresser au Préfet pour connaitre les délais envisagées pour mettre en œuvre la procédure d’expropriation.
    L’association pourrait elle saisir le Préfet par le biais de Maître Lepage pour connaitre ses intentions?
    J’ai essayer à plusieurs reprises de contacter son cabinet mais je me suis vu refuser toutes possibilités d’informations de ses services. Ils devaient me rappeler. J’attends encore. Je l’ai fait à la demande de la cellule de crise.
    Il serait opportun de faire une démarche collective dans ce sens. J’attends vos réponses avant d’entamer toutes démarches.
    Bien cordialement.

    Thumb up 3

  • kiwi says:

    a tpus

    L’une de mes voisines du même lotissement que les nicolaizeau vient d’avoir son estimation 10000euros de moins que l’estimation du notaire elle était déçue

    Thumb up 1

  • escabourg says:

    Merci pour la réactivité du secrétariat, avec les noms des responsables de commissions.
    Il suffisait de le demander.
    Bien à tous.

    Thumb up 8

  • LANGE Yannick says:

    Information :
    L’instructiuon ministérielle du 21 avril 2005 publiée au J.O des impôts (B.O.I. 7M-1-05) prévoit ainsi sous certaines conditions que la délivrance de certains documents administratifs en remplacement de ceux détruits ou perdus lors des intempéries et celle des primata de certificat d’immatriculation des véhicules acquis en remplacement de ceux détruits au cours du même sinistre ne donnent pas lieu à la perception d’aucun droit ou taxe.

    Thumb up 6

  • Oui il faut aider les sinistrés dans leur chair , dans leur bien ,et recommencer une vie doit être terrible
    Bon courage

    Thumb up 5

  • Fred says:

    Mr paris je vous lis et je me demande , si vous seriez pas juriste par hasard ,voir avocat ? cordialement
    Fred

    Thumb up 3

  • kiwi says:

    INFORMATIONS AUX SINISTRES

    Demain samedi à 15 H GRAND RASSEMBLEMENT au pavillon des dunes (casino) avec les représentants de l’association des Victimes d’AZF qui viennent nous soutenir et nous remettre un chèque à l’association afin de nous aider pour l’avenir. Nous aurons une réunion du CA avec eux en petit comité afin qu’il fassent part au conseil d’administration de leurs déboires et de leurs avancées. L’expérience nous aidera à aller plus vite et mieux pour vous.

    Dimanche ils veulent rencontrer des familles qui sont dans la peine d’avoir perdu des proches et pour ceux qui le veulent ce sera au bar « La terrasse » (lieu neutre) a 10h ils y tiennent car ils ont voulu faire la route pour vous soutenir
    moralement ce n’est pas uniquement un geste symbolique, mais c’est moralement qu’ils tiennent à être à vos côtés. Ils repartiront après vous avoir rencontrés.

    Nous avons besoin de votre soutien à tous dans cette marche du souvenir

    Thumb up 11

  • BAIRRAS says:

    Dommage que nous n’avions pas le festival de « cannettes »*

    Bairras

    Thumb up 2

  • paris says:

    En anglais on parle de  » wishfull thinkings » …. en français de voeux pieux … mais je préfère la formule anglaise … l avenir dira qui a raison … mais cela prendra du temps … d ailleurs je ne tente rien … et la définition mentionnée d un bien immobilier n est pas une réponse pertinente au regard de mon commentaire : il convient de différencier ce que l Etat doit faire ce qu il voudra bien faire … car rien en droit n oblige l Etat à acquérir de façon amiable les biens en zone sinistrée … sauf à arriver à prouver l erreur manifeste de sa part …et je ne pense pas qu il faille chercher de ce coté … ( cf jugement du tribunal administratif déjà cité ou ses tentatives d imposer un PPRI)… Mais bien sûr je peux me tromper…

    Thumb up 2

  • paris says:

    en anglais on parle de  » wishfull thinkings » …. en français de voeux pieux … mais je préfère la formule anglaise … l avenir dira qui a raison … mais cela prendra du temps … d ailleurs je ne tente rien … et la définition mentionnée d un bien immobilier n est pa

    Thumb up 1

  • leg says:

    L’état sera libre effectivement de définir une zone d’expropriation mais pas de faire une distinction entre bien construit et bien non construit à l’interieur de cette zone. En droit immobilier, un bien est dit immobilier qu’il soit construit ou non. Et d’ailleurs, il est moins coûteux pour l’état de ne dédommager qu’un terrain plutot que de dédommager une maison plus un terrain, non compter les frais ultérieurs de démolition. Cela étant dit, et sauf à avoir un certain goût pour la polémique, je ne comprends pas bien votre attitude consistant à tenter de limiter le préjudice des propriétaires de terrains nus, dont certains se sont fortement endettés pour les acquérir. Il me semble que devant une telle catastrophe, l’unité est meilleure alliée que la division.

    Thumb up 11

  • paris says:

    Il me semble que nous sommes à La Faute dans un cas différent de celui évoqué par ailleurs , : il s agit pour l’instant d une acquisition amiable faite par l’Etat de façon unilatérale , libre à celui qui la reçoit de l accepter ou non , et libre à celui qui la fait , l’Etat en l’occurence , de la faire également. Ce n est qu’ensuite , les règles de constructibilité ayant changé de façon concomittante , que l’Etat décidera éventuellement de lancer une procédure d expropriation . Là encore , il aura la possibilité de choisir les biens qu’il décidera d’exproprier .Rien à mon sens ne l’empêchera de décider d’exproprier seulement les terrains construits, là où les propriétaires ne peuvent plus jouir de leur bien . S il décide de ne pas exproprier les terrains non construits , il me semble que rien , dans le droit actuel , ne pourrait permettre à leurs propriétaires , qui pourront continuer à jouir de leurs biens, leurs terrains non construits , de demander une expropriation à un prix de terrain constructible , puisqu’ils ne le seront plus . Je pense que le principe de l’égalité de tout citoyen devant les charges , principe républicain qu’il convient bien sûr de respecter , ne peut , semble-t-il , être invoqué dans le cas présent , car il n y a dans l’analyse faite ci-dessus en fait aucune « charge » en cause . Par contre un principe de droit est qu’il faut appliquer la loi de façon identique pour des citoyens placés dans la même situation , or la situation d’un propriétaire de maison et d’un propriétaire de terrain non construit n’est à l’évidence pas identique .Toutefois cette analyse peut être bien sûr soumise à contradiction avec des arguments pertinents.

    Thumb up 5

  • monique says:

    à Paris
    A être aussi négatif sans avoir tous les éléments, vous ne faites que rajouter à l’anxiété de certains sinistrés

    Thumb up 9

  • leg says:

    A paris,
    La jurisprudence sur l’absence d’indemnisation du fait d’un terrain devenu inconstructible dont vous faites état a été rendue, me semble-t’il, dans le cadre de changement de règles d’urbanisme. La, nous sommes dans le cadre de la loi barnier et de l’expropriation et cette jurisprudence ne s’applique pas. Il serait, du reste, contraire au principe d’égalité du citoyen devant les charges publiques, qu’un propriétaire, quel qu’il soit, soit défavorisé par rapport à un autre, sous pretexte que son bien immobilier soit construit ou pas.

    Thumb up 8

  • escabourg says:

    l’indemnisation est un fait exceptionnel et non habituel alors pourquoi les terrains ne seraient plus considérés au prix du constructible avant tempête?
    Quand bien même, un terrain peut rester habitable même non constructible!
    Et d’ailleurs les maisons sont pour beaucoup habitables, les réparations incombent financièrement aux assurances.
    La perte de constructibilité n’a pas cours dans ce dossier pour les indemnités proposées.
    Vous faites bien Paris de poser les questions et de donner votre avis et façon de voir les choses, c’est toujours surprenant!!Peut-être ne connaissez vous pas bien la Faute et ce qui arrive?
    On mélange tout là?
    Cordialement.

    Thumb up 7

  • paris says:

    Je pense que , dans le cas de la Faute sur mer , on est dans une situation dérogatoire du fait de la volonté et du bon vouloir de l’Etat : indemnisation de la valeur des biens construits sur leur valeurs marchandes pré-tempête et non post-tempête . Dans le cas d une maison , on a avant la tempête une maison habitable , après la tempête elle ne l’est plus ; dans le cas d un terrain avant la tempête , on a un terrain et après le même terrain , certes devenu non-constructible , mais c est tout de même le même terrain : là est toute la différence . Je m’interroge sur les conséquences pour l’Etat de déroger à cette règle qui ,il me semble, a cours en France que nul ne peut recevoir une indemnisation sur une perte de constructibilité . Par ailleurs, il faudrait peut-être pouvoir remonter sur la chaine de responsabilité et pouvoir faire annuler la vente de ces terrains précédemment agricoles avec retour aux acheteurs de bonne foi des sommes d argent perçus par les propriétaires de terrain qui ont vendu des terrains au prix du terrain à bâtir alors qu’ils étaient inondables et potentiellement mortifères . Pour cela , en droit français il existe une notion juridique , le dol , mais je doute que dans le cas d espèce cela soit possible de l’invoquer par les acheteurs de ces terrains…. mais les tribunaux sont là pour éventuellement en juger différemment … Etant en France jusqu’à preuve du contraire dans un état de droit , je doute que les juges puissent juger autrement qu’en droit , même si l’équité et la morale n y trouvent pas nécessairement leurs comptes …

    Thumb up 3

  • monique says:

    Pas de panique. Ce n’est pas un problème de constructible ou non. Les terrains nus qui se trouvent en « zone de solidarité » devront être rachetés par l’état valeur 2008-2009 comme les maisons.

    Thumb up 4

  • Claude 77 says:

    Je pense que Paris répond à bethonjr au sujet du problème des terrains et il me semble que d’après lui et ce n’est pas la première fois ,que tout est perdu vu que la perte de constructibilité d’un terrain devenant non constructible ne donne pas lieu à indemnisation par l’Etat.Je ne sais pas si cette personne est concernée, mais il me semble qu’il ne comprend pas bien la situation??
    Si la maison qui touche mon terrain est indemnisée valeur maison plus terrain pourquoi mon terrain ne serait pas indemnisé?? Si cette même maison en zone noire en ce moment est « sauvée » moyennant aménagements, mon terrain devrait rester constructible sous réserve de respecter les mêmes exigeances de construction. Je pense que tout cela est de la pure logique, mais avec l’administration..soyons vigilants ,je pense que l’AVIF et tous les adhérents, seront solidaires pour TOUS les cas concernant les sinistrés

    Thumb up 6

  • escabourg says:

    Pour lafaute,
    Nous faisons bien ce que nous pouvons…et des fois pour rien… 🙁
    Bon, le principal c’est que la traduction apparaisse!
    A bientôt!

    Thumb up 2

  • paris says:

    Au risque de me répéter , la jurisprudence en France était jusqu’à présent , il me semble , que nul ne pouvait être indemnisé pour la perte de constructibilité d’un terrain devenant non constructible . La Faute sur mer dérogera t il à cette règle ?? au risque de créer une jurisprudence bien coûteuse pour les deniers d un pays déjà bien endetté … J’imagine que l’Administration aura de la peine pour répondre à cette question …

    Thumb up 2

  • lafaute says:

    à escabourg

    Concernant la pétition en anglais, Etant loin de la Faute, je participe comme je peux pour aider l’AVIF. Malheureusement ce n’est pas ma version qui a été retenue.
    Tant pis pour mon traducteur qui voulait apporter sa contribution à l’association 🙁

    Thumb up 2

  • escabourg says:

    Merci lafaute pour la traduction de la pétition en anglais transmise au bureau et qui apparaît maintenant sur le site.
    Vous pouvez vous apercevoir que beaucoup d’encre coule en anglais et en allemand à propos de la tempête Xynthia en consultant les « actualités » sur « google « : »Xynthia » prendre tout en bas à partir des pages 50.
    Cordialement à vous.

    Thumb up 5

  • lafaute says:

    à escabourg

    Comme promis, j’ai transmis hier matin à l’administrateur, la traduction de la pétition en anglais.

    Thumb up 4

  • escabourg says:

    a Bethonjr:
    pour contacter directement les membres de l’AVIF par mail voici l’adresse:
    « contact@lafautesurmer.net »
    Je pense que personne ne veut oublier personne mais peut être que certaines choses se résolvent à la suite les unes des autres ou/et en découlent.
    Mais il faut bien sûr évoquer tut de suite vos problèmes rapidement : tout marche aussi ensemble!
    Cordialement;

    Thumb up 6

  • bethonjr says:

    Bonjour à tous,
    Adhérent de l’AVIF, je souhaitais contacter les membres de l’association pour leur faire part de mes interrogations. Ne connaissant pas leur adresse mai, je laisse mon message sur le blog en espérant avoir une réponse de leur part.
    Actuellement les propriétaires de résidences principales ou secondaires désireux de se faire indemniser par l’État sur les fonds Barnier peuvent le faire. C’est la priorité du moment et je le comprend tout à fait. Néanmoins nous sommes quelques uns, avec des terrains non construits, sinistrés dans une moindre mesure mais en attente de solution.
    Dans la zone noire, nos terrains n’ont plus de valeurs. Ayant contacté la cellule de crise, il m’a été répondu que la priorité était l’indemnisation des résidences principales et secondaires. La situation des terrains n’a pas été évoqué pour l’instant et le chargé des affaires du domaine m’a demandé de me rapprocher de la Préfecture. J’attends toujours leur réponse.
    Par conséquent, il me semble que la question des terrains nus risque de ne pas être résoudre de la même façon que celle des biens immobiliers. N’oublions pas que la valeur immobilière trouve dans une certaine mesure sa plus value dans le patrimoine foncier.
    Certains se sont endettés pour acquérir un terrain pour construire un avenir à La Faute sur mer à l’arrivée de leur retraite.
    Je serais ravi que l’association ne les oublie pas même si cela reste beaucoup moins dramatique que les autres situation.
    Néanmoins si cette question n’est pas évoquée aujourd’hui j’ai un grand pressentiment que nous serons alors les oubliés de ce dossier lorsque toutes les situations immobilières seront réglés.
    Merci de votre attention et de vos réponses.

    Thumb up 13

  • Jean-Pierre says:

    Vidéos de la manifestation des sinistrés de Xynthia en Vendée
    Rencontre d’une délégation et de Mr DEVILLIERS au conseil Général de la Vendée à La Roche sur Yon le 7 mai 2010

    Vidéo en deux parties…

    La première vidéo, images d’ambiance, et interview de synthèse pour TF1.

    http://www.youtube.com/watch?v=SCLlVMjW1bY

    La deuxième vidéo, le compte rendu de l’entrevue aux manifestants, par la délégation.

    http://www.youtube.com/watch?v=wKZybS_GL6c

    Bon visionnage, Jean-Pierre.

    Thumb up 2

  • lafaute says:

    je fais traduire la pétition en anglais. Je l’aurai très probablement mardi au plus tard !

    Thumb up 1

  • révoltée says:

    bonjour à tous,
    Hier j’ai lu dans la page « informations » que M. Retailleau faisait référence au rapport du BRMG, je viens de le trouver sur Google « Tempête Xynthia : compte-rendu de mission préliminaire »
    http://www.lafautesurmer.net/2010-04-08-Rapport-BRGM.pdf

    Thumb up 0

  • escabourg says:

    La pétition a été traduite en allemand…faites passer le message!
    Beaucoup de vacanciers parlent allemand et aiment notre région…
    ET aussi ceux qui parlent anglais…qui se met à la traduction?

    Thumb up 4

  • mounayer says:

    Bonjour
    Presidente d’une association de sinistrés des inondations dans la commune de l’Arbresle (ou il n’y a heureusement eu que des dégâts matériels), je ne peux que vous apporter mon soutien dans votre combat qui va être long et difficile. Nous avons nous-même engagés depuis 9 mois une procédure au tribunal administratif contre l’Etat… c’est long, parfois on doute, mais nous n’avons pas de regrets. Je vous souhaite du courage et de la patience….mais je crois que vos enjeux sont tels que le « pourrissement » ne viendra jamais altérer votre volonté.

    Thumb up 10

  • Jacques Ghémard says:

    Si des vagues arrivant sur une plage, ça devient une catastrophe, ou va-t-on ?

    Ca c’est du cinéma, hein. Un effet de perspective.

    [img]http://www.france-info.com/IMG/jpg/vgtxtok.jpg[/img]

    Thumb up 7

  • lecointe didier says:

    Il y’quelques temps sur le site, trois semaines peut etre plus, en réagissant,au sujet des zones,et de le tem$ête et des phénoménes de la météo, j »avais indiqué au sujet de risques au titre de catastrophe qui pourrait venir dans le sud; je ne pensais pas qu’un phénoméne s’y produirai si vite
    Alors OK la Faute et l’Aiguillon ne doivent servir de bouc émissaire.Nous pas Cannes ni Nice/
    Alors bravo AVIF je souhaite y adhérer pour y apporter mon soutien, mais cela je l »ai déja exprilé

    Thumb up 6

  • paris says:

    Arrêt intéressant de la Cour Européenne des Droits de des Droits de l’Homme du 29/03/2010 Dep… contre France et Bro…-Trib… contre France . » En ordonnant la démolition de maisons édifiées sur le domaine public maritime , les autorités françaises n’ont pas violé la convention. » « Non-violations de l’article 1 du protocole 1 (protection de la propriété) »  » Après que le tribunal administratif de Rennes et la cour administrative de Nantes s’étaient prononcés en faveur de l’administration , les deux affaires furent définitivement tranchées le 6 mars 2002 par un arrêt du Conseil d Etat qui considéra que les biens litigieux faisaient effectivement partie du domaine maritime , que les requérants ne pouvaient donc se prévaloir d’aucun droit réel sur ces biens et que par conséquent l’obligation de remise en état sans indemnisation préalable ne constituait pas une mesure prohibée par l’article 1 du Protocole n°1 de la Convention européenne des droits de l’homme » . » La Cour réitère que c est au premier chef aux autorités nationales qu’il appartient de décider quels types de mesures à prendre pour protéger le littoral.La cour ajoute enfin que l’absence d indemnisation ne saurait passer pour une mesure disproportionnée à la réglementation de l’usage des biens des requérants, opérée dans un but d intérêt général.La Cour conclut par 13 voix contre 4 à la non-violation de l article 1 du Protocole n°1″ Communiqué du greffier de la Cour Européenne des Droits de l’Homme .(disponible sur son site) nota : les maisons étaient très anciennes et avaient été construites sur le domaine public maritime

    Thumb up 3

  • Jean-Pierre says:

    Pour illustrer le propos de Jacques Ghémard…

    http://www.dailymotion.com/video/xcfukm_zones-inondables-quand-sarkozy-voul_news

    Thumb up 6

  • leg says:

    Merci beaucoup pour ces vidéos. C’est très instructif.

    Thumb up 6

  • lafaute says:

    Merci Jean-Pierre pour ce travail
    C’est important pour tous ceux qui n’ont pu participer à cette assemblée.

    Thumb up 8

  • Fred says:

    merci beaucoup pour vos réponses,
    depuis j’ai trouvé sur internet une info,ce qui nous arrive correspondrait a une « expropriation  » au quel cas les maisons et terrains situés en zone noire n’auraient pas d’impot sur la plus value si réinvestissement dans l’immobilier de l’indemnisation (dans un delai d’un an) voir au prorata de la somme réinvestie…a verifier
    ps /mme Devilez ne vous mettez pas dans un état pareil cela ne sert a rien ,je pense que personne parmi nous ne souhaitait partir …et il me semble que tout le monde a le droit de poser ses questions vous comme moi…sans rancune Portez vous bien sincèrement

    Thumb up 5

  • Jean-Pierre says:

    Je viens de finir de rendre « lisible » la vidéo que j’ai réalisé de la réunion du 2 mai 2010.
    J’ai scindé cette vidéo (très longue ; 1h42) en Sept extraits que j’ai essayé de rendre les plus Courts, Clairs, Concis…
    Voici donc ces sept liens « Youtube » de la réunion de l’ AVIF en présence de Madame C. LEPAGE…. Bon visionnage… !!!

    Jean-Pierre.

    Sinistrés de Xynthia, Réunion AVIF, C.LEPAGE.( Extrait N°1):
    RESUME, Présentation de la situation par Madame C. LEPAGE.
    http://www.youtube.com/watch?v=MCZqGjYkmH4

    Sinistrés de Xynthia, Réunion AVIF, C.LEPAGE.( Extrait N°2):
    Réponses aux questions des adhérents.
    http://www.youtube.com/watch?v=udDtCsXKDAs

    Sinistrés de Xynthia, Réunion AVIF, C.LEPAGE.( Extrait N°3):
    Réponses aux questions des adhérents.
    http://www.youtube.com/watch?v=3iK5h-F_SDE

    Sinistrés de Xynthia, Réunion AVIF, C.LEPAGE.( Extrait N°4):
    Réponses aux questions des adhérents.
    http://www.youtube.com/watch?v=ff2gELSESWA

    Sinistrés de Xynthia, Réunion AVIF, C.LEPAGE.( Extrait N°5):
    Réponses aux questions des adhérents.
    http://www.youtube.com/watch?v=ctQR67amtRE

    Sinistrés de Xynthia, Réunion AVIF, C.LEPAGE.( Extrait N°6):
    Réponses aux questions des adhérents.
    http://www.youtube.com/watch?v=Rj6IAn46l6k

    Sinistrés de Xynthia, Réunion AVIF, C.LEPAGE.( Extrait N°7):
    Réponses aux questions des adhérents, et les derniers conseils avant la fin de la réunion. http://www.youtube.com/watch?v=U84Y5Iziynw

    Thumb up 8

  • Jacques Ghémard says:

    « il faut rendre RENDRE CONSTRUCTIBLE LES ZONES INONDABLES pour des bâtiments ADAPTES A L’ENVIRONNEMENT ET AU RISQUE »

    Donc ceux de la Faute et de l’Aiguillon l’étaient-ils ? Probablement pas. Peuvent-ils être adaptés ? Peut être. Peut-on y construire des bâtiments adaptés ? Oui, mais à quel prix ? Peut-on équiper ces logements pour assurer la sécurité des personnes ? J’en suis persuadé et pour pas très cher probablement.

    Thumb up 4

  • leg says:

    En reponse à Bethon JR
    Nous sommes dans la même situation que vous : propriétaire d’un terrain que nous venions d’acheter et qui se trouve aujourd’hui en pleine zone noire.
    Néanmoins, nous avons pris puis eu un rdv avec la cellule indemnisation qui nous a répondu que la situation des terrains sera vue debut 2011. En attendant, nous remboursons un crédit pour rien…. bon courage à tous.

    Thumb up 4

  • touzet says:

    à la Faute,
    ne vous inquiété pas, le FESTIVAL ouvrant dans une semaine, tout sera en ordre (terrasses sur la plage,transat,sable, tapis rouge….) et en plus ils seront dédommagés (grassement) surement plus vite que nous les sinistrés de Vendée

    Thumb up 6

  • lafaute says:

    à TOUZET
    je réagissait comme vous hier soir !
    lafaute dit :
    4 mai 2010 à 20 h 06 min
    Demain peut-être vous…. c’est pas demain c’est aujourd’hui .
    On va raser la Croisette et la Promenade des anglais ! ! ! c’est dangereux aussi la cote d’azur !
    Des vagues de 4 à 5 m de haut
    L’alerte jaune n’avait pas prévu des vagues de cette force !
    Que fait Méteo france !
    Toute la côte en zone noire, vite !

    16 2

    Thumb up 11

  • touzet says:

    Une vague de 10 mètres…. à CANNES la Croisette va-t-elle être classée en « zones noires »?

    Thumb up 13

  • Jean-Pierre says:

    Voici trois autres liens « Youtube » de la réunion de l’ AVIF en présence de Madame C. LEPAGE.

    -1er lien : RESUME, Présentation de la situation par Madame C. LEPAGE.
    http://www.youtube.com/watch?v=MCZqGjYkmH4

    -2ème et 3ème liens : Réponses aux questions des adhérents.
    http://www.youtube.com/watch?v=udDtCsXKDAs

    http://www.youtube.com/watch?v=3iK5h-F_SDE

    -A suivre dans la journée, d’autres condensés de la réunion….
    JP

    Thumb up 1

  • olivier85 says:

    je préconise la moderation, nous sommes consultés par grand nombre d’internautes et la courtoisie est de mise.
    continuons, nous sommes en bonne voie et pensons aux coq hardis de la faute qui perdent beaucoup d’adhérents, le roller qui reste en stand by alors qu’il nous faut conserver ces evenementiels pour la station et pour relancer l’elan et aussi à nos commerçants si sympathiques.
    Courage les amis et bonne saison estivale à tous

    Thumb up 1

  • paris says:

    il me semble que jusqu à présent la jurisprudence en France devant les tribunaux concernant les terrains était la suivante : un propriétaire d un terrain précédemment constructible qui ne l est plus n était pas indemnisé de sa perte de constructibilité

    Thumb up 3

  • les éditions sao maï says:

    Bonjour,

    M. Sarkozy veut aujourd’hui détruire des maisons dont il encourageait naguère la construction. Je ne sais pas si vous aviez eu connaissance de ce fameux discours tout à fait officiel de 2009 : la presse se garde bien d’en parler. Mais si cela venait à se savoir, je vous garantis que ce serait la fin des zones dites  » noires  » ! À faire circuler MASSIVEMENT :

    «Le problème c’est la réglementation. Pour libérer l’offre il faut déréglementer, élever les coefficients d’occupation des sols et rétablir la continuité du bâti dans les zones denses, permettre à chaque propriétaire d’une maison individuelle de s’agrandir, d’ajouter une pièce ou un étage, il faut rendre RENDRE CONSTRUCTIBLE LES ZONES INONDABLES pour des bâtiments adaptés à l’environnement et au risque, utiliser les interstices, les délaissés d’infrastructures… Il faut changer nos procédures, notre façon d’appliquer le droit, sortir du respect passif d’une réglementation de plus en plus pesante, non pour laisser le champ libre au marché mais pour que la ville vive, respire, évolue, se développe en respectant des règles fortes, compréhensibles, efficaces, écologiques. J’ai demandé que soit conduite une réflexion approfondie sur ce changement de philosophie de notre droit de l’urbanisme.»

    Nicolas Sarkozy – 29 mai 2009

    Thumb up 11

  • Bethon. JR says:

    Bonjour à tous et aux membres du bureaux de l’AVIF,
    Bravo pour votre implication et l’organisation de l’AG de dimanche dernier. L’organisation n’était pas aisée vu le nombre de participants mais vous avez su faire face et laisser la parole lorsqu’il le fallait.
    Nous avons fait l’aller retour dans la journée mais la distance et nos occupations professionnelles ne nous permettent pas de nous impliquer dans l’association: c’est un peu frustrant.
    Nous sommes propriétaire d’un terrain nu de maison. Le terrain se situe rue des 3 mats à La Faute sur mer. A cet instant nous sommes plus orientés à céder à l’amiable à l’Etat notre terrain. Nous sommes en pleine zone « noire ».
    Ayant appeler la cellule de crise de La Faute, il m’a été répondu que la négociation à l’amiable des terrains n’était pas d’actualité. Les priorités que je comprend sont données aux résidence principales et ensuite aux résidences secondaires. Néanmoins je souhaiterai que l’association se saisisse de cette question, n’étant certainement pas le seul dans cette situation afin que ces situations ne soient pas oubliées dans d’éventuelles négociations à l’amiable pour les propriétaires qui le souhaitent.
    Merci pour vos réponses si certains ont davantage d’informations.
    JRB

    Thumb up 8

  • NICOLAS Olivier says:

    Bravo,
    à tous ceux qui ont lancé l’idée de l’AVIF.
    A ce moment nous n’étions pas en France et n’y sommes arrivés que le 25 mars.
    Depuis nous assistons aux différentes réunions qui nous sont ouvertes.
    Bravo, à nouveau, pour la conduite de la réunion constitutive de samedi der-
    nier : cet exercice n’est jamais facile à réussir sans heurt ( il est vrai que
    le « chimiste de service » possède des dons pour les Relations Humaines – et non
    pas les RESSOURCES H.).

    pasteur

    Thumb up 5

  • lafaute says:

    Merci à B DEVILEZ pour votre implication.
    Venant de Paris spécialement(aller-retour) pour l’assemblée de dimanche, je n’ai pu rester jusqu’à la fin pour faire votre connaissance…dommage !

    Thumb up 5

  • Brigitte Devilez says:

    Oui, La faute bien que non sinistrée et non directement concernée par la zone noire, je suis adhérente à l’assocition l’AVIF, j’étais présente hier et je me suis inscrite à deux commissions.

    Thumb up 12

  • lafaute says:

    pour MA,
    je ne comprends pas pourquoi vous me citez !
    Je trouve aussi que B DEVILEZ a de bons arguments et il est dommage que sa connaissance de la Faute ne soit mise à la disposition de l’AVIF par sa participation aux commissions créées hier.
    Mme DEVILEZ veut nous aider, veut aider son village, est-elle adhérent à l’association ?

    Thumb up 3

  • paris says:

    La situation de villes comme Paris , soumis à des risques d inondation d origine fluviale , et les villes côtières , soumises à un péril de submersion marine , est complètement différente : En 1910 , crue pratiquement la plus forte sur cinq siècles subie par Paris et pratiquement aucun mort pour plus de 2 Millions d habitants , avec La Faute sur mer en 2010 , 29 morts pour moins d un millier d habitants pendant l hiver . De surcroit , le risque d inondation fluviale se traduit , au nord de la Loire par des crues extrêmement lentes , laissant généralement la possibilité d une évacuation avec préavis raisonnable , contrairement au risque de submersion marine où la conjonction d une tempête , avec dépression et d une forte marée , conduit à la catastrophe provoquée par Xynthia. La France n est pas les Pays-bas et nous disposons de réserves foncières considérables qui doivent permettre d éviter une urbanisation effrénée en bordure de la mer dans les zones que tout un chacun savait risquée car en dessous du niveau de la pleine mer par fort coefficient de marée.Par contre , le Sud de la Loire est parfois confronté à des inondations aussi catastrophiques : camping du Grand Bornand en Haute Savoie , lotissement de Vaison-la-Romaine le long de l Ouvèze , où là aussi des constructions récentes avaient été faites au mépris de la mémoire de nos anciens , beaucoup plus conscients du risque d inondation qu actuellement , et qui avaient su éviter de construire dans le lit majeur de la rivière . D autres exemples existent : catastrophe de Montroc près du Mont blanc où les habitants d origine locale avaient tous fuit leurs chalets , et où seuls les touristes qui n avaient pas quitté leur villégiature au milieu de la neige ont péris dans l avalanche , ce qui a engendré une condamnation du responsable par le Tribunal de GI de Bonneville( lire les attendus du jugement) , condamnation à ma connaissance amnistiée par la suite .En somme , la culture du risque devrait être mieux transmise aux nouvelles générations , car comme le disait si bien Jean de La Fontaine  » Aide toi et le Ciel t aidera ».Ceci étant dit , il conviendra bien evidemment dans l avenir que nos élus évitent de donner des permis de construire dans des zones submersibles par 3 m d eau et que l Administration puisse être entendue et confortée par les juges du Tribunal Administratif lorsqu elle souhaitera annuler des permis imprudemment accordés , même si les communes concernées ( et le commerce et l industrie du batiment qui en bénéficient au premier chef) voient leur développement rendu plus raisonnable.

    Thumb up 6

  • paris says:

    la situation de villes comme Paris , soumis à des risques d inondation d origine fluviale , et les villes côtières , soumises à un péril de submersion marine , est parfaitement différente : En 1910 , crue la plus forte subie par Paris , pra

    Thumb up 2

  • MA says:

    a « revoltée » et « la faute »
    je trouve que Brigitte Devilez nous apporte des informations du terrain très intéressantes et pertinentes.
    je pense que nous avons tous interet à échanger le plus possible sans agressivité en étant solidaire afin d’améliorer nos chances à tous d’obtenir ce que nous souhaitons

    Thumb up 9

  • révoltée says:

    à brigitte devilez
    vous répondez toujours selon ses convictions qui sont à côté de la plaque. On peut se demander pourquioi vous habité à La Faute

    Thumb up 2

  • philippe says:

    Une ville du nord de la France « Wormhout » se mobilise pour les sinistrés d’Haïti et de Vendée. L’association Le Zenith de Wormhout organise un concert de soutien le 5 Juin à 19h30. Les dons seront reversés au secours catholique.
    La solidarité exite encore dans ce monde individualiste.

    Thumb up 13

  • prevert says:

    lafaute
    vous dites que la situation est differente ! la plupart d entre nous avons acheté des mobilhomes , de veritables petites maisons pour y passer de bonnes vacances ou bien meme pour nos retraites : certes ce n est pas des residences , cependant il y a perte morale et financiere quoique vous en pensiez !ils ont ete detruits a vitesse grand v et sans respect de rien ! vous pensez peut etre que nous aussi allons prendre un nouveau mobilhome et se poser n importe ou ? vous vous trompez !
    ah bon tous les terrains sont en zone noire ? ?? vous en etes sure ? je pense que nous aussi nous ne pourrons nous reinstaller au meme endroit ou alors il faudrait vraiment etre inconscient !!et puis vous semblez oublier que cette population de mobilhome ( environ 2000) a contribué a faire bien vivre toute la population fautaise !

    Thumb up 9

  • lafaute says:

    Pour Fred (suite)
    voici ce que j’ai trouvé pour l’instant. J’attends plus de précisions !

    Janvier 2009

    Plus-values immobilières : le champ d’application
    (Le Particulier n° 1033h, article résumé)

    La plus-value immobilière est exonérée d’impôt dans les cas suivants :
    – vente de la résidence principale ;
    – vente d’un bien valant 15 000 euros au plus ;
    – vente d’un bien à un organisme de logement social ;
    – exonération accordée aux retraités et invalides titulaires d’une carte d’invalidité de deuxième ou troisième catégorie ;
    – expropriation pour cause d’utilité publique ;
    – remembrement de propriété ;
    – vente d’un bien immobilier détenu depuis 15 ans.

    Un encadré est consacré à l’exonération spécifique réservée aux Européens (ressortissants de la Communauté européenne ou d’un Etat ayant conclu avec la France une convention fiscale qui résident à l’étranger et cèdent pour la première fois une habitation en France).

    Thumb up 5

  • lafaute says:

    à Fred,

    J’ai déjà soulevé le problème ici, je fais effectuer des recherches par un fiscalite mais je n’ai pas encore de réponse.
    Je pense que Mme Brigitte Devilez ne se sent pas concernée, elle m’a déjà fait ce genre de réponse tout aussi désagréable !
    Si c’est imposable, il faudra pourtant bien payé l’impot sur la plus value ce qui diminuera la somme à réinvestir !

    Thumb up 4

  • Brigitte Devilez says:

    S’il y a une plus value, vous pourrez peut-être vous estinmer heureuse….

    Thumb up 7

  • Fred says:

    une question de la part d’une sinistrée qui accepte de partir

    lorsque nos maisons et terrains vont etre estimés et rachetés par le domaine quid si plus value pour les constructions récentes de l’imposition sur les plus values???????
    résidence secondaire agée de moins de 15 ans …..
    merci de votre réponse
    cordialement

    Thumb up 3

  • lafaute says:

    à PREVERT,
    Ne vous sentez pas « largué » C’est à vous aussi de faire vivre le dialogue entre sinistrés de mobilhome ! Je pense par ailleurs que la situation est différente. Vous êtes propriétaire d’un bien posé sur un terrain qui ne vous appartient pas. Vous allez peut-être pouvoir, si les assurances vous indemnisent et ça je ne connais pas votre contrat, vous réinstaller rapidement dans un autre terrain de camping de la Faute hors zone noire (il y sont tous !). Par contre pour une maison située en zone noire on ne pourra jamais la bouger ! Elle sera détruite (pour l’instant) et nous ne pourrons pas nous réinstaller dans le village !
    Quoi qu’il en soit, il faut que nous soyons tous solidaire, ne serait-ce que pour la survie de La Faute sur Mer.

    Thumb up 3

  • lecointe didier says:

    A tous les sinistrés des mobil homes courage à vous, nous aussi qui avons commencé par le camping en tente, puis apres la caravnne, on nous a proposé d’acheter mobilhome, on a réfelechit et preferé d’acheter un ptit truc modeste via agenge bien sur, via un crédit bien sur, et puis nos amis qui on pris mobil home viennent nous voir dans ptit truc, mais tous pas osé faire prit modeste « résidence » en dur via agencE. ALOS VOUS QUI AIMEZ LE COIN, au meme titre que NOUS, qui choix différent. JE suis convainque de l’ avenir vous ne serez jamais exclu et bientot chez nous. oui tous dans le meme panier nous sommes

    Thumb up 2

  • prevert says:

    pourquoi dans tous ces blogs , les sinistres de mobilhome sont ils oublies?
    nous aussi sommes nombreux.. on nous a tout simplement  » largués  » et rapidement !

    alors pas un mot pour cette population de mobilhome !! nous aussi etions heureux de passer nos vacances a la faute et de retrouver les amis !!!

    Thumb up 12

  • thonnerieux henri says:

    • Henri T dit :
    28 avril 2010 à 9 h 35 min
    Revenons a l’article de notre préfet
    la condamnation de l’amnésie des sinistrés par ce préfet pour valider ses choix se retournera contre lui. la naïveté volontaire dont il fait preuve est honteuse. Mettre à chacune de ses interventions l’argumentaire de nos 29 voisins décédés pour valider son projet devient indécent. Sa compassion semble beaucoup moins visible pour les centaines de victimes (souvent trop jeunes) de nos routes vendéennes (recensées les plus meurtrières de France).les infrastructures routières indispensables pour diminuer cette hécatombe semble encore en projet.les sinistrés de la route n’ont pas droits à la même compation.les zones mortifère ne sont pas toutes là ou on veut les nommer Mr Devillier.
    Le respect de nos morts du 28 février nous incombe au moins autant qu’a lui et je pense que l’hommage à leur rendre tient aussi à pouvoir continuer à vivre là ou ils l’avaient choisi, sans en avoir les risques, on sait tous que cela est possible: question de moyen!!!.Cette compassion tronqué de nos responsables pour nos morts ne sert que leur manipulation, ne soyons pas dupe.
    Pour en revenir à notre soi-disant amnésie souvent cité. Nous avons tous en nous le souvenir de ce 28 fév. mais nous réclamons simplement du respect pour nos morts, un respect constructif et non destructeur. Le même qui fait avancer nos civilisations. Le même qui a permis que de belles villes comme Bordeau, Paris, Lyon, Marseille etc..Toutes construites a l’origine en zones noires, les tempêtes, inondations et différents sauts d’humeur de notre planète qui ont tués tant de gens dans ces villes avant qu’elles ne deviennent paisibles grâce à l’intelligence humaine qui a permis de les sécuriser.cet argumentaire peut s’appliquer à nos moyens de déplacement: voiture, bateau, avion..que l’ont a progressivement sécurisés .Le respect pour les précurseurs est de persévérer et d’améliorer.
    Offrez nous le respect et le progrès, pas la compassion et la récession….
    5 0

    Thumb up 12

  • lionel says:

    Je suis toujours surpris de constater avec quelle efficacité notre administration contraint tel citoyen pour la couleur de ses volets, tel autre pour la hauteur de sa clôture… et l’incurie de ces mêmes fonctionnaires zêlés, quand il s’agit de garantir le minimum d’ordre et de jouissance de son bien au citoyen qui pourtant a dû se plier aux lourdes contraintes administratives pour obtenir son permis de construire, qui a règlé les droits de mutations, et paye sagement sa taxes foncières, son assinissement et tous les impots qui, cumulés atteignent des niveaux astronomiques et permettent de penser que l’on vit dans un Etat prévoyant et bienveillant à la différence des pays que l’on se plait à qualifier de sous-développés.
    Je compatis donc à votre rancoeur et désespoir, vous qui n’avez rien à brûler, personne à séquestrer, pas de cochons ou de fumier à déverser à la préfecture, pas de trains à immobiliser, bref rien pour nuire, qu’un innofensif blog auquel je joins mon modeste soutien.

    Thumb up 22

  • DUBOIS says:

    Bonjour,
    Pourquoi ne voit-on que les 100 dernières signatures de la pétition, du coup, je ne vois pas si la mienne et celles de ma famille ont été enregistrées …
    Serait-il possible de visualiser TOUTES les signatures.
    Merci.

    Courage à tous en tout cas, de tout coeur avec vous tous, battez-vous.
    CD

    Thumb up 12

  • admin says:

    Oui désolé, sur les pages, c’est à dire celles qui sont accessibles par le menu du haut, les commentaires « bug » légèrement.

    Thumb up 2

  • olivier85 says:

    bjr
    de mon coté, je suis obligé de faire
    « entrée plus recentes » plusieurs fois pour atterir au news fraiches dans cette rubrique
    mais ca va sinon, c’est juste un coup à prendre

    cordialement

    Thumb up 0

  • Jean-Pierre says:

    Je viens de retrouver mon message posté ce matin dans cette rubrique… ça fait plaisir, rien ne se perd…

    Thumb up 0

  • Jean-Pierre says:

    Vidéo de la manifestation du 25 avril 2010 à La Faute sur Mer et L’ Aiguillon sur Mer…

    Scindée en trois thèmes… au choix.

    1/ Résumé de la manif… des arguments…!!!
    2/ Une vue sur le nombre des participants… comptez -vous…!!!
    3/ L’intervention des maires….. no comment…!!!

    http://www.youtube.com/watch?v=_7pXjT8L2YI

    http://www.youtube.com/watch?v=gzSx95si9xI

    http://www.youtube.com/watch?v=YK4IRZiKkSU

    Un lien avec la manif des Charentais Maritimes au pont de l’Ile de Ré le 24 avril 2010..

    http://www.youtube.com/watch?v=zfozDl4fIng

    Bon visionnage… @+ JP

    Thumb up 1

  • Jean-Pierre says:

    Rendez-vous à 15h00… au pont… A Dimanche.

    Thumb up 1

  • Mallouna says:

    A quelle heure SVP le RV de dimanche?

    Thumb up 0

  • evelyne says:

    pourquoi mes messages ne sont ils jamais publiés sur les rendez vous du dimanche habilles de noir et sur le fait de grande croix noirs sur nos maisons et dans notre jardin en grands sacs plastiques afin de faire faire une photo d’en haut pour cet été quand les secondaires seront tous là

    Thumb up 2

  • Jean-Pierre says:

    Je vous joints un lien du journal d’A2 de 13 heures d’aujourd’hui…
    J’etais présent au moment du tournage, et je vous ferai suivre mes prises de vues de l’Interview complète, et entendre la motivation de Jean-Claude… le temps de faire le montage…

    http://info.francetelevisions.fr/video-info/index-fr.php?id-video=cafe_HD_13h_20100423_23042010141605_F2

    Thumb up 0

  • meric says:

    Charon voit sa zone noire modifier ,qui peut faire modifier celle de la Faute et de l’Aiguillon ? et surtout Quand ? on a l’impression d’être terriblement seul et désarmé…

    Thumb up 7

  • watrigant says:

    Pour mes compatriotes sinistrés
    Que de courage avez-vous !
    Je m’étonne que l’on parle souvent des risques d’innondation de Paris. Ne devrait-on pas prendre la sage mesure de raser tous les immeubles construits sur ces zones ? Ne devrait-on pas interdire le métro qui risque d’être innondé entrainant des centaines de milliers de noyés potentiels ?
    Deux zones, deux mesures ?

    Thumb up 6

  • Jean-Pierre says:

    Dimanche prochain, rendez vous sur le pont de L’Aiguillon et La Faute sur mer…
    Je vous joints ce lien sur YouTube, « A DIFFUSER SANS MODERATION » si vous le souhaitez dans la page « Vidéo » du blog….

    @+ JPM

    http://www.youtube.com/watch?v=IDQd7ZY_dsc

    Thumb up 2

  • Jacques Ghémard says:

    Aucune zones jaunes ne sont définies officiellement pour la Vendée. Si c’était le cas, on les trouverait sur le site de la préfecture

    http://www.vendee.pref.gouv.fr/

    Et pas de zone orages puisque les zones oranges sont des zones que l’on hésite à mettre en noire, et en Vendée, aucune hésitations …

    Et vous voyez, ça par exemple c’est pas en noir et pas encore en jaune. Est ce que ça le sera ?

    [img]http://jgh.7rdp.info/pages/telechar/modules/1235mod.jpg[/img]
    La Petite Prée à Sainte Radegonde des noyers

    (A Sainte Radegonde, depuis 1986, je compte au moins 6 noyés dont 3 enfants, dans les canaux, un étang et un puits, et quelques rescapés de justesse. Faut-il nous mettre en zone noire et raser nos maisons ?)

    Thumb up 5

  • michel says:

    Il semble que la mairie de La Faute ne soit pas informée de la carte des zones jaune ou orange. Je souhaiterais savoir si ce zonage (secondaire il est vrai) est visible quelque part et ce qu’il signifie en pratique et quelle procédure est prévue . merci

    Thumb up 7

  • Jacques Ghémard says:

    Rediffusion de 7 à voir avec Corinne Lepage

    http://programmes.france3.fr/7-a-voir/

    Thumb up 1

  • JL says:

    A Olivier85

    Je ne demande que cela ! Mais encore faut-il que notre maison de vacances ne soit pas rasée … Je ne pense pas pouvoir revenir à la Faute dans le cas contraire…

    Thumb up 1

  • lafaute says:

    Xynthia : une communication qui passe mal
    LEMONDE.FR | 19.04.10 | 14h12 Le gouvernement a-t-il commis des erreurs dans sa manière de communiquer sur les « zones noires », déclarées inhabitables après la tempête Xynthia ? Dominique Busserau a fini, du bout des lèvres, par évoquer, lundi 19 avril, quelques couacs au micro de France Inter. Il est le seul, pour le moment. Pourtant, le raté est indiscutable, à revoir les images que nous avons sélectionnée
    Après les 53 morts du premier week-end de mars, Nicolas Sarkozy avait dit et répété que ces « zones noires » devaient être détruites et rendues inhabitables, quel que soit l’avis de leurs habitants. Une fermeté qui contrastait avec des propos tenus un an plus tôt dans un autre contexte, celui du Grand Paris. Lors d’un discours, le chef de l’Etat avait au contraire préconisé de « rendre constructible les zones inondables » lorsque c’était possible sans risque.

    DES « ZONES NOIRES » AUX « ZONES DE SOLIDARITÉ »

    Jean-Louis Borloo, ministre de l’environnement, Benoîst Apparu, secrétaire d’Etat au logement, avaient relayé la parole présidentielle en insistant sur la nécessité de faire le bien des riverains, même malgré eux. Mais ces derniers ont été scandalisés par le manque de consultation et surtout du flou entourant la mise en place des « zones noires ». Amplifiées par les élus locaux, notamment par Ségolène Royal, ces critiques ont fini par éclipser totalement la volonté initiale de protéger les habitants mise en avant par le gouvernement.

    D’où un changement de pied complet, le 16 avril dernier : fini les « zones noires », place aux « zones de solidarité ». Fini le danger immédiat, également : dans les nouveaux « éléments de langage » du gouvernement, ces zones sont définies pour permettre aux propriétaires de maisons sinistrées de les revendre plus cher. Et s’ils veulent rester, ils pourront demander une contre-expertise pour déterminer le danger indépendemment de l’Etat. Mais ce dernier les assignera tout de même devant la justice pour les exproprier.

    Samuel Laurent

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/04/19/xynthia-une-communication-qui-passe-mal_1337353_823448.html#ens_id=1311986&xtor=AL-32280151

    Thumb up 2

  • olivier85 says:

    est-il possible d’avoir ici des infos sur l’union des commerçants de la faute et l’aiguillon ?
    Nous aussi les commerçants non sédentaires et forains nous sommes sinistrés, certain ont beaucoup perdu et la marchandise n’est pas assurée dans beaucoup de cas…
    pensez à nous un peu car nous sommes tous touchés et solidaires depuis le début

    Comment ?

    En venant tout simplement nous voir les jours de marché.

    merci d’avance

    bien à vous

    Thumb up 3

  • lafaute says:

    à meric

    J’ai déjà, il y a quelques jours, formulé le même discours. Il y en a assez d’être pris pour des idiots !

    Thumb up 0

  • bahier says:

    Bonjour,

    Mes parents, personnes agées ont été plus que choqué, traumatisé par la réponse de notre cher Président de la République à la tempète, Il veut faire détruire une maison qui se situe peut-être en zone noire mais qui n’ a eu aucune goutte d’eau!!!!
    Cette maison est située en bordure du Lay mais, à cet endroit le niveau du terrain est surélevé. Il en ai de même pour nos proches voisins.
    Je précise que lors de la construction de cette maison, il y a 28 ans elle était situé en zone NON INONDABLE !!!
    Alors pourquoi la détruire!!
    Ils veulent rester.
    D’autre part, au lieu de donner une indemnisation de départ à des gens qui veulent rester dans leur maison il serait souhaitable d’indemniser mieux les gens qui ont eu leur maison détruite, ou qui veulent partir de leur plein gré.

    Je pause la question, la France est-il un pays de LIBERTE ET DE DROIT DE L’ HOMME comme notre chère constitution nous le dit!!
    Monsieur le Président de la République vous nous prouver le contraire.

    Thumb up 4

  • lafaute says:

    Ch DURAND MOULIN,

    SVP NE CRITIQUEZ PAS L’AVIF !
    Je suis moi aussi adhérent et j’ai communiqué mon adresse email lors de m’inscription à l’association. J’ai reçu hier matin les dernières infos. je suis par ailleurs inscrit à la newletter. Faites comme moi !

    Thumb up 3

  • PHILIPPE says:

    A Ch DURAND MOULIN

    Idem pour moi….

    Thumb up 1

  • Ch DURAND MOULIN says:

    Tiens mon ancien message vient de reaparaitre!!!

    Thumb up 1

  • Ch DURAND MOULIN says:

    J AI LA NETTE IMPPRESSION QUE VOUS FAITE UN SERIEUX BLOCAGE PAR RAPPORT A L AIGUILLON.JE REGRETTE VRAIMENT DE VOUS AVOIR REGLE MA COTISATION,CAR VOUS NE NOUS FOURNISSEZ AUCUNES INFOS PRATIQUES.CENSUREREZ VOUS MON MESSAGE COMME CELUI DU 13 AVRIL?

    Thumb up 2

  • trois valets says:

    j ai entendu un message sur canal plus a l emission les terriens.je voulais dire que j etais avec vous de tous coeur et surtout ne vous laissez pas faire.
    bon courage a vous

    Thumb up 3

  • révoltée says:

    M. de Villiers espère récupérer nos terrain, pour rien, et ouvrir un « Puy du Fou bis » où il pourra construire sur pilotis sa nouvelle attraction « les iles de Clovis »
    Encore bravo à ce monsieur

    Thumb up 8

  • monique says:

    à voir ce soir

    Dimanche 18 avril de 22h50 à 23h55 sur France 3
    Magazine d’actualité
    7 à voir
    Présentateur : Samuel Etienne …
    Invités : Corinne Lepage (député européen), Benoist Apparu (secrétaire d’Etat chargé du Logement et de l’Urbanisme) …

    Thumb up 6

  • Brigitte Devilez says:

    Monsieur Pertek,
    Se battre contre le PPRI, le maire de La Faute nous a déjà fait le coup! Et vous voyez ce qui est arrivé. Toujours plus de constructions dans des zones dangereuses, pas de plan communal de sauvegarde donc pas d’alerte et 29 morts. Ce n’est pas le fait qu’il y ait des zones noires, rouges, oranges ou jaunes qui est choquant, c’est la délimitation qui en a été faite cette fois ci dans l’urgence et sans explication.

    Thumb up 8

  • PERTEK Jacques says:

    Vaison-la-Romaine et Vendée
    Chacun se souvient de Vaison-la-Romaine (Vaucluse). Un PPRI y a été adopté par la préfecture. Il vient d’être suspendu par le Tribunal administratif de Nîmes (ordonnance du 15 mars 2010). En effet, la loi de 1995 (dite loi Barnier) a été modifiée, et le gouvernement n’en tient aucun compte. Pour les particuliers ou les communes que je représentais, j’ai obtenu la suspension – en attendant l’annulation de ce PPRI. Dans d’autres communes du Vaucluse, des PPRI du même genre ont déjà été annulés.
    En effet, dans la loi applicable, il n’y a pas de « zones rouges ». Alors, les fameuses « zones noires »…
    Ce ne sont pas seulement les mesures éventuelles d’expropriation qu’il est possible de contester. Ce sont aussi les actes administratifs (dès leur adoption), qui créenr un zonage.
    Jacques Pertek
    Avocat au barreau de Carpentras
    0964480322

    Thumb up 5

  • PHILIPPE says:

    CI DESSOUS L’EDIFIANT PEDIGREE DE VOTRE PREFET: Japon,Gaston FLOSSE,Mirande,Eure, Finistère, Hauts de Seine,Présidence de la République,Mayotte, Deux Sévres,Guadeloupe, Saint Barthelemy, Saint Martin,Eure et Loire, enfin Vendée

    VOUS L’ADOPTEZ ?
    OU VOUS LE FAITES PIQUER?

    Décidez vous vite cet instable a la bougeotte. Il est votre préfet depuis déja 2 mois! le 15 février 2010…

    Jean-Jacques Brot (Jean-Jacques Christian Raymond Brot), né le 27 janvier 1956 à Paris IXe, est un haut-fonctionnaire français, actuellement préfet

    Après des études secondaires aux lycées Buffon et Louis-le-Grand à Paris, Jean-Jacques Brot est ensuite diplômé d’HEC et de l’Institut d’études politiques de Paris.

    Ancien élève de l’École nationale d’administration (promotion Solidarité), conseiller des affaires étrangères, il intègre le corps préfectoral, dans lequel il est titularisé en 2004[1]. Il est aussi capitaine de corvette de réserve.

    Son épouse, née Agnès Patier, est la petite fille de l’ancien ministre Edmond Michelet.

    Secrétaire des Affaires étrangères, secrétaire d’ambassade au Japon (1983)
    Affecté à la sous-direction du désarmement au ministère des Affaires Étrangères (août 1986)
    Conseiller technique pour les affaires diplomatiques au cabinet de Gaston Flosse, secrétaire d’État chargé des problèmes du Pacifique Sud auprès du ministre des départements et territoires d’outre-mer (février 1987)
    Administrateur civil au ministère des Affaires étrangères (juin 1988)
    Détaché sous-préfet de 1ère classe, sous-préfet de Mirande (21/11/1988)
    Secrétaire général de la préfecture de l’Eure (20/10/1990)
    Secrétaire général de la préfecture du Finistère (01/03/1993)
    Sous-préfet hors classe (01/01/1994)
    Secrétaire général de la préfecture des Hauts-de-Seine (06/11/1995)
    Sous-préfet hors cadre, conseiller technique à la présidence de la République (14/06/1999)
    Préfet de Mayotte (29/07/2002)
    Titularisé préfet (20/01/2004)
    Préfet des Deux-Sèvres (17/01/2005)
    Préfet de la région Guadeloupe, préfet de la Guadeloupe (12/06/2006); en outre représentant de l’État dans la collectivité de Saint-Barthélemy et représentant de l’État dans la collectivité de Saint-Martin (30/07/2007)
    Préfet d’Eure-et-Loir (11/10/2007)
    Préfet de la Vendée (15/02/2010)
    Décorations
    Chevalier de la Légion d’honneur
    Officier de l’Ordre national du Mérite
    Officier des Palmes Académiques
    Officier du Mérite agricole
    Médaille d’Or de la Jeunesse et des Sports
    Médaille de Bronze de la Défense National

    Thumb up 4

  • prevert says:

    c est a ne rien comprendre ! le camping du grand r a baigné dans 1,80 d eau , la dune toute proche s est effondrée …. et on parle deja de rouvrir , et le plus rapidement possible : «  » tant pis «  » pour ceux qui seront la si une nouvelle grande marée arrive ! c est effrayant !!!!mais a quoi pense t on ? ? ah bien sur …le pognon ,coute que coute …
    tres amicalement a tous ceux qui ont perdus des leurs et courage a tous !

    Thumb up 4

  • Bonjour,

    Je viens d’envoyer cet email a Mme Segolene Royal. Vous pouvez me contacter a l’email communique

    Cordialement,

    Nicolas Houlie

    Bonjour,
    Docteur de l’Institut de Physique du Globe de Paris, je suis chercheur en Geophysique a l’Universite de Leeds (UK). Grace à une étude préliminaire, je viens de démontrer qu’il est possible de décrire la déformation de la cote dans la zone de l’Aiguillon-sur-mer- La Tranche sur mer, durant les années précédant la tempête Xinthia.

    Une étude plus approfondie permettrait de quantifier le niveau des modification des digues nécessaires afin de sécuriser les zones noires/dangereuses définies par le gouvernement. Nous pouvons imaginer que si ces travaux étaient correctement réalisés il ne serait peut être pas nécéssaire de détruire l’habitat existant.

    Vous pouvez consulter a loisir mon CV a cette adresse: http://homepages.see.leeds.ac.uk/~earnh/houlie_cv_leeds.pdf
    Je me tiens à votre disposition pour toute question complémentaire.

    Cordialement,

    Nicolas Houlié

    Thumb up 4

  • Brigitte Devilez says:

    4OO ou 500 personnes à la Manif hier. Les élus (L’Aiguillon, La Faute, La Tranche, Saint Michel) étaient présents. Ils ont été reçus ainsi que des représentants des sinistrés par le préfet.Je ne sais pas encore quel a été la teneur de ces entretiens mais ce serait bien que quelqu’un nous le dise sur ce site. D’après l’article de Ouest France sur internet, le prefet a été très ferme sur ses positions.
    Il y avait du monde mais on peut regretter le manque d’organisation de cette manif « improvisée »: on voit que les sinistrés ne sont pas des habitués! Il aurait sans doute fallu se montrer un peu plus dans la ville et non se cantonner à la préfecture et il aurait été bien de se rendre au siège de M De Villers. Mais bon, j’ai bien peur qu’il faille recommencer avant que les autorités ne comprennent et là, les manifestants pourraient bien être plus virulents!

    Thumb up 2

  • lafaute says:

    à Brigitte Devilez,

    Merci pour vos informations et continuez à nous en fournir dès que vous en avez.
    C’est important pour nous qui ne sommes pas sur place. Nous n’avons que la presse « généraliste » !
    bonne journée et bonne manif !

    Thumb up 2

  • révoltée says:

    j’ai fait une erreur, je voulais dire « non sinistrées »

    Thumb up 0

  • révoltée says:

    Bravo messieurs les sénateurs, quel courage d’avoir visité des maisons sinistrées, mais voila ce n’est pas ce que l’on attend de vous

    Thumb up 1

  • Brigitte Devilez says:

    Les rencontre d’hier sur place étaient avec la mission des sénateurs: M .Retailleau (MPF)et M Merceron (centre). Ils ne sont officiellement là que pour écouter et ils l’ont fait en allant visiter des maisons non sinistrées à L’Aiguillon. Rien dans la presse locale sur la position des maires à cette occasion. Par contre, M de Villiers persiste et signe, quant à M Auxiette, il s’exprime enfin dans un petit entrefilet pour dénoncer la méthode « d’une rare maladresse »du gouvernement.

    Thumb up 0

  • lafaute says:

    ALORS qui sont les élus dont on parle dans la presse ?

    Merci pour vos informations, vous êtes une alliée précieuse pour nous qui sommes loin !

    Thumb up 3

  • Brigitte Devilez says:

    Lafaute,
    On manifeste cet après midi devant la préfecture à 15 heures.avec ou sans le maire ( de toutes façon il n’a aucune crédibilité face aux autorités) Il n’était pas à la préfecture hier mais à une réunion au Pavillon des Dunes.Je vais aller acheter le journal pour ne savoir un peu plus.

    Thumb up 6

  • lafaute says:

    à Brigitte Devilez,

    je suis entièrement d’accord avec vous.

    Vous qui êtes sur place, le Maire a-t-il participé à la réunion d’hier à la préfecture ? Qu’en est-il à ce jour ?
    Il faut qu’il communique bon sang ! ! ! ! !
    On fait quoi maintenant ?

    Thumb up 0

  • Brigitte Devilez says:

    à lafaute,
    Bien sûr, votre solution serait la plus juste mais doit-on être naïfs? L’Etat fait un cadeau à ceux qui veulent s’en aller. Ils ont, je pense, le droit de ne pas réitéter les mêmes propositions dans un an ou plus!
    Ce gouvernement souffle le chaud et le froid pour éviter la révolte, pour que l’opinion publique soit convaincue que les Fautais sont des inconscients qu’il est inutile de soutenir. Qui s’intéressera aux quelques récalcitrants dans quelques années? Il ne faut pas lâcher, il faut que l’opinion publique sache que ce tracer ignore certaines maisons très inondées et en condamne qui n’ont pas été atteintes. Pourquoi ne pas avoir mis toute la Faute en zone noire ?

    Thumb up 5

  • lafaute says:

    à Brigitte Devilez

    On-t-il de droit ! C’est 2 poids, 2 mesures ! On ne préserve pas l’égalité entre les sinistrés.
    1) Pour ceux qui souhaitent partir et être indemnisés, qu’ils le soient si les conditions sont favorables pour eux (étendre la zone pour ceux qui veulent partir et qui ne sont pas en zone noire à ce jour)
    2) Après, revoir le zonage et le rendre cohérent. Ensuite ceux qui veulent et peuvent rester, restent et effectuent les travaux de remise en état.
    Pour ceux qui doivent partir car ce nouveau zonage leur interdit de rester, on les indemnise comme les premiers. Pour les récalcitrants, c’est ensuite du cas par cas. Je pense que c’est la bonne solution !

    Thumb up 5

  • atelim says:

    tout ce cinema sur le devenir des zones est une rigolade :
    – soit ils acceptent a l’amiable et ils s’en sortent bien financièrement pour des constructions souvent illégales en zone inondable.
    – soit ils cherchent la procédure qui va durer 2 a 3 années avec impossibilités de faire une quelconque modification sur la construction et soit ils gagnent et la maison sera de toute façon invendable et ne vaudra rien comme le terrain, soit ils perdent et la somme prévue initialement n’est pas garantie diminuée des frais de justice et d’expertises

    Thumb up 1

  • révoltée says:

    après les 29 morts, les malheureux, par noyade,et maintenant aves ces décisions absurdes combien vont faire des dépressions

    Thumb up 1

  • révoltée says:

    il y en a marre je trouve que nous sommes trop passifs car ils sont en train de nous rouler dans la farine

    Thumb up 2

  • Brigitte Devilez says:

    « La deuxième procédure d’expropriation » comme l’appelle Chantal Jouanno dans l’article de Ouest France cité par Lafaute risque d’être beaucoup moins favorable au niveau financier pour les expropriés. Cela arrangerait sans doute l’Etat qui ne dispose pas des sommes nécessaires pour les indemnisations. Et si ce sont les tribunaux qui tranchent suite à une « déclaration d’utilité publique » cela peut prendre des années. Impensable pour ceux qui ont eu des dégâts dans leur maison et qui doivent y faire des travaux… Cas de conscience insupportable pour les personnes concernées qui ne se sont pas encore remises du choc !
    Je rappelle qu’il y a une manifestation devant la préfecture ce vendredi 16 à 15 heures pour protester contre le zonage.

    Thumb up 2

  • lafaute says:

    M. de villiers avait demandé dès le lendemain de la catastrophe de raser la zone inondée !
    On va essayer de lui faire de la pub pour sa nouvelle attraction au puy du fou !

    Thumb up 6

  • Brigitte Devilez says:

    Le Maire de La Faute a perdu toute crédibilité, M De Villiers accepte les zones noires ( Ouest France de ce matin) et Monsieur Auxiette reste muet…..Heureusement qu’ils s’activent en Charente Maritime sinon, on croirait que tout le monde est content….

    Thumb up 1

  • Dabe says:

    Bonjour, et courage à tous.
    Je suis moi même victime d’un désengagement, sanitaire celui là, aussi je ne peux que vous adresser mes encouragements.
    Je vous livre une suggestion à exploiter vous-même.

    Supposons que ce sympatique pays que j’ai fréquenté soit envahi, non pas par la mer, mais par des autonomistes.
    Supposons encore que parmi les victimes se trouve un ami du Président. Cet ami, pour ne pas tomber dans un délit de diffamation, on va lui donner des initiales : »CC ».
    Vous seriez délivrés rapidement par un régiment de gendarmes. Votre problème, c’est que vous n’avez pas de « CC ».
    Actuellement, dans beaucoup de domaines, on vous censure lorsque vous dérangez.
    Je vous adresse donc mes encouragements à vous exprimer, sachez que des auditeurs anonymes vous soutiennent. Courage DM.

    Thumb up 2

  • PHILIPPE says:

    …Comme si les 53 malheureuses victimes, vos parents, amis, voisins, nos compatriotes avaient skié hors piste et provoqué l’avalanche Xynthia.

    …..Comme si donc l’Etat rasait les stations de ski, les télphériques…

    ……Comme si l’Etat s’apprêtait à présenter la facture aux ayants droit, aux amis, aux voisins, aux compatriotes de ces skieurs imprudents et irresponsables.

    ….Comme si l’Etat vous supprimait l’indispensable remonte-pente qu’il vous faudra OBLIGATOIREMENT « emprunter ».

    …..Comme si les « Zones de solidarité » n’étaient en fait que de nouvelles « Zones Urbaines Sensibles »…..

    Mots pour Maux.

    Furieux !!!!!

    Thumb up 3

  • vennettilli marc says:

    pas d’inquiétude, nous serons tous traités de la même façon,indemnisations dans 3 ou 4 ans au mieux et impots sur la vente de notre bien à l’état, va bien falloir qu’il récupère les sommes dépensées pour démolir, et compenser le manque à gagner sur les impots locaux non perçus. »Les caisses sont vides » refrain repris ad……um.Bandes de privilégiés,  » j’ten foutrais moi des maisons de vacances au soleil,et à la mer.et si vous écoutez bien les commentaires télé et lisez bien les articles des passeurs de plat et serveurs de soupe( journalistes y parait)vous sentirez bien que le ton change : » comment en ces temps de crise, ils vont être indemnisés, et ils sont pas contents en plus!!

    Thumb up 0

  • vennettilli marc says:

    pouvoir de nuisance, après tout pourquoi pas? pour ceux qui le peuvent bien sûr :
    – messieurs, ma propriété est désignée « inhabitable » par la Mairie, et sera démolie car en zone noire selon la préfecture,
    Aussi je vous demande expressement de suspendre immédiatement mon abonnement électrique (eau potable) dès réception de ma lettre, je vous informe que je ne réglerais aucune somme – consommation – abonnement à partir de ce jour.
    – vous prendrez contact avec le nouveau propriétaire ( état) pour tous engagement futur.

    Thumb up 1

  • Podolzer says:

    Bonjour,

    L’histoire de la zone noire et la vitesse à laquelle l’état veut exproprier les gens montrent qu’il veut tout faire pour cacher ses responsabilités dans cette tragédie ( on sait que la digue est mal en point et les services de l’état ne font rien comme d’habitude ).

    Je suis sûr qu’on peut l’attaquer déjà sur ce point.
    Il faut contre attaquer et chercher les responsables afin de ne pas se laisser faire par des personnes irresponsables et hypocrites.

    Pour les personnes qui veulent rester dans leur maison, une autre solution est de mettre les maison sur pilotis = soulever l’ensemble de la maison et installer les pilotis à la hauteur de sécurité. C’est déjà fait et moins cher que de reconstruire ailleurs.

    Thumb up 1

  • PHILIPPE says:

    FAUTAIS, pas FAUTIFS !

    Voici ma suggestion à « PEROLS » pour l’atelier calicots de vendredi prochain.

    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt sur votre site l’historique de la FAUTE et surtout les 4 versions de l’origine du nom de votre commune…La FAUTE originelle en quelque sorte. Merci, je me suis cultivé!!! Tout va si vite.

    En 20 siècles votre hameau est devenu COLLECTIVITE TERRITORIALE (et non locale) depuis la révision constitutionnelle du 28 mars 2003 !!! Ne l’oubliez surtout pas!

    Il serait opportun d’offrir la saga de la FAUTE à l’armada de bureaucrates serviles et irresponsables (corrompus?)qui prétend aujourd’hui décider de votre sort.

    A la « tempête dans un verre d’eau »,vous inspirant d’un autre volet de notre acutalité Elyséenne, vous pourriez opposer, façon La FONTAINE ou MARIVAUX:
    « Le petit clapotis,les FAUTAIS,Xynthia,ou l’indigeste sandwich. »

    Attention cependant de ne pas voir livrer la FAUTE aux matons.

    Toujours aussi furieux! Merci pour cette insomnie citoyenne

    Bien à vous

    Thumb up 1

  • PEROLS says:

    PREPARATION DE LA MANIFESTATION DEVANT LA PREFECTURE DU VENDREDI 16 AVRIL 15 HEURES.
    1- Un atelier de confection des calicots sera implanté, vendredi à 10 heures, place de la mairie de LA FAUTE.Venez avec vos messages à proposer.
    2- Un regroupement des participants à la manifestation serait souhaitable, au même endroit, à 13 H 30, pour optimiser le remplissage des véhicules, et un départ vers LA ROCHE.
    3- Il serait souhaitable qu’un communiqué de presse soit préparé et rédigé auparavant pour remettre aux médias présents à la manifestation.

    Thumb up 2

  • lieurain says:

    bonjour
    encore une fois l’etat verrouille toutes les decisions sans ce rendre conte de la
    realitée du terrain,sans concertation avec les sinstrés , chez nous à st jouin bruneval on veut nous mettre un port methanier à 1000m du village , à 5km d’etretat la encore l’etat decide , faite des accosiations pour fairebouger les choses . refaire les digues (non entretenues par l’etat) coutera moins cher que de faire tomber des maisons bon courage à tous .

    Thumb up 1

  • lecointe didier says:

    Les actualités du jour avez vous lu ou entendue, le premier Ministre en reviendra pas sur le traçé des zones noires mais les requalfiznt de « zone de solidarité » comme qi un changement de vocobulaire allais apaisé Aiguillonnais et Fautais sur les zones, ça va pas du tout,
    Alors que les sinistré< de l'ile de l'oréron ont obligé je ne sais quel officiel à se sauver avec sa bagnole dernier cri, sous protection, en affirmant les zones n'importe quoi.
    Alors nous aussi à l'Aiguillon et la Faute, même espoir que sur les iles des plus riches

    Thumb up 4

  • ETELBERT says:

    Bonjour

    Je porte à la fois un soutien aux personnes de l’association, et un message de réconfort aux personnes concernées par le sinistre. Nous assistons à une protestation qui prend une ampleur nationale compte tenu de l’arbitraire qui a présidé à la définition des « zones ».
    En effet de toute la France et aussi de l’Outre mer,considérent que le fait du « Prince » n’est pas une manière de diriger un pays. La décision unilatérale reculera,et il faut continuer la pression sous toutes ses formes, et notamment en direction des élus.
    Des élections auront lieu dans un délai proche, et il faut faire entendre les voix de ceux qui ne cessent de souffrir dans le pays.

    La forme de pétition à l’échelle nationale pourrait être une forme d’action, car entre temps les assurances se réfugient derrière les déclarations des membres du Gouvernement pour refuser le versement des indemnités indispensables à la réparation des maisons.

    Si la situation perdure ce sera bientôt un paysage de ruines à la Faute comme ailleurs.En recherchant à pourrir la situation ces mêmes qui sont propriétaires des villas à l’Ile de Ré où ailleurs, tentent en vain de décourager les habitants.

    L’Etat c’est l’ensemble de la population qui vote pour ses reprentants, et non le contraire. Alors votons nous nos propres zones « bleus, vertes, roses, et que sais-je encore.

    Gardez espoir la France entière vous soutient

    Antony

    Thumb up 2

  • Brigitte Devilez says:

    Il y a une manifestation contre le zonage vendredi à 15 heures devant la préfecture de La Roche sur Yon. Les affiches ne sont pas signées,donc je pense qu’il ne s’agit pas de l’AVIF. Les commerçants ayant apposé ces affiches ne savent pas qui en est à l’origine, la mairie non plus. On se borne à me dire partout, c’est pas grave, il faut y aller…
    Renseignement pris à la préfecture, il n’est pas besoin de responsable pour organiser une manif (ça, je l’ignorais). Donc faites passer l’info et si vous en savez plus sur les organisateurs, dites le moi, je suis du genre curieux.

    Thumb up 1

  • Batt says:

    Petite erreur glissée dans mon commentaire, l’Élysée n’a pas été inondée en 1635 mais en décembre 1740.

    Thumb up 2

  • JL says:

    Tout à fait d’accord, Batt. Si l’on devait détruire toutes les habitations à risque en France, on ne compterait plus en milliers !

    Je reviens sur mon message d’hier. Quelqu’un peut il nous renseigner sur ce qui a été dit à la réunion de samedi concernant les modalités de recours, délais, mode d’action etc… ? Cela nous aiderait bien, car nous n’avons pu être présents.
    Merci d’avance !

    Thumb up 3

  • Batt says:

    Courage à tous les sinistrés et maintenant aux expulsés !!!

    Je comprends qu’un gouvernement se penche ardemment sur la sécurité de ses administrés. Les décisions prises à la va vite ne sont toujours pas les mieux réfléchies. Je propose au gouvernement de mettre en place dans un premier temps des mesures correctives c’est à dire, refaire, consolider réhausser ou créer des dispositifs de protection « si nos ingénieurs en sont incapables, qu’on fasse appel aux hollandais qui ont un réel savoir faire en la matière »
    Et puis que chacun prenne sa responsabilité lorsqu’on délivre des permis de construire à la va vite et parfois poussés par la cupidité des responsables.
    Acceptons aussi que dans notre existence il y ait des coups du sort. Paris a été inondé en 1910 et nul n’a rasé aucun immeuble.
    Qu’est ce que je vois? que le Palais de l’Elysée a été inondé en 1635? Pourquoi on ne l’a pas détruit?, ca nous aurait épargné son actuel locataire
    voir (http://www.culture.gouv.fr/culture/arcnat/paris/fr/ville_nat_seine.htm)

    Résistons

    Thumb up 3

  • révoltée says:

    à l’AVIF,
    je voudrais savoir ce qu’il faut faire au cax où notre assurance nous propose le remboursement des frais nécessaires pour la remise en état de notre maison ?

    Thumb up 0

  • PHILIPPE says:

    La déclaration du Premier Ministre a double sens:

    1/ Mettre au pas un gouvernement et une majorité dispersés par les régionales.

    2/ Délocaliser les très (trop?) nombreuses associations spontanément crées vers une justice asservie par la réforme de la carte judiciaire.

    Contrairement à de nombreux partenaires européens la France n’offre pas à ses citoyens la Class Action.
    Elle privilégie la stratègie de l’isolement et du pourrissement.

    Solution d’infortune: Aller sur le site de la Présidence de la République, y laisser un mail évoquant chaque cas particulier.
    L’expéditeur aura un accusé réception qu’il pourra copier/coller et transmettre à l’association à laquelle il aura adhéré.

    C’est ainsi que j’ai procédé avant de vous adressé ce message.

    Ci dessous donc le copier/coller de l’AR de la Présidence.

    Merci de votre message,
    Celui-ci a bien été envoyé à la Présidence de la République.

    Présidence de la République,
    Le 13 avril 2010

    Thumb up 0

  • JL says:

    Même question que Lafaute. Et nous sommes à 700 km… N’avons pu assister à la réunion (et absents plusieurs jours depuis). Comment pouvons nous avoir des infos précises sur ce qui a été dit au niveau des recours ? Le compte-rendu ne va pas dans les détails ! A part l’adhésion, quelles démarches faut il entreprendre ?

    Thumb up 2

  • lafaute says:

    URGENT pour Admin,

    Je viens de voir le reportage au JT de 20 h sur TF1.
    Il est question d’une pétition adressée au chef de l’Etat.
    Comment fait-on pour signer cette pétition lorsque l’on réside à 500 kms de la Faute?
    Peut-on prévoir un formulaire à vous retourner par mail.
    Aura-t-il une valeur juridique ?
    D’avance merci
    Bien cordialement

    Thumb up 4

  • meric says:

    nous sommes une famille de 16 personnes adultes plus aucun d’entre nous n’ira voter
    pour ce que nous sommes écoutés par les politiques .J’aimerais que beaucoup nous rejoigne dans cette démarche

    Thumb up 4

  • meric says:

    souhaite donner pouvoir pour voter à l’assemblée générale de l’association .Merci de me répondre sur net

    Thumb up 0

  • lafaute says:

    pour admin :

    Le menu informations aux sinistrés est le seul qui « rame ». Avez-vous remarqué le temps de réponse ?
    J’espère qu’il n’est envasé dans le lay 🙂 ?

    Thumb up 1

  • admin says:

    Le regroupement est en cours. (Les statuts de l’Avif sont prévus pour)

    Thumb up 0

  • Ch DURAND MOULIN says:

    Bonjour à tous,
    Il semblerait que Fautais et Aguillonnais fassent bande à part !!!
    Je vous ai conciencieusement envoyé mon chèque de cotisation et je n’ai toujours pas d’infos à ce jour ni de réponses à mes messages sur votre portable!!!
    Ma maison est située à l’Aiguillon et j’ai eu la chance d’etre « envahie » par 3 cm d’eau (mais quand meme en zone noire). Je vis en Gironde et je comptais venir en vacances et en bataille lundi prochain mais je viens d’apprendre que eau et EDF sont coupés (pas facile avec 3 enfants). Nous avons aussi besoin d’infos pratiques pour tenter de gérer et/ou de supporter la situation au quotidien.Merci et bon courage à tous.

    Thumb up 1

  • vennettilli marc says:

    pour information, et par curiosité, lisez le rapport du BRGM, non, habiter sur les côtes n’est pas impossible à condition de faire bien les choses, une digue n’est pas seulement faite de vase et de sable, et que les gendarmes interviennent quand un débile essaye son 4×4 tout neuf ou sa moto tout terrain sur les dunes, ou que le maire interdise rigoureuseument les installations des cirques ou autre « du voyage » qui tassent les terrains des domaines maritimes, après on vient pleurer.( la faute, la tranche ou même l’aiguillon sur des terrains aluvionnaires non stabilisés) tous les étés, oui mais ça fait rentrer des taxes et de la thune pour les commerces.où sera batit le prochain lotissement?sur les plages…..

    Thumb up 1

  • lafaute says:

    à bercat44
    Je trouve aussi très curieux de n’avoir aucune réaction des députés et conseillers généraux. Ils sont toujours là sur les marchés lors des élections pour aller à la pêche aux voies, mais là aucun soutien, pas un mot, pas une action !
    De toute manière, c’est décidé, si ma maison est rasée, je ne vote plus… à aucune élection, ça suffit de nous prendre pour des abrutis

    Thumb up 4

  • bercat44 says:

    A la faute et révoltée
    Noua avons vu à la télé un ancien journaliste de Vendée Matin :celui-ci s’était présenté aux élections municipales. Bien qu’il ait obtenu la majorité des votes,il a été évincé du conseil au bénéfice,entre autre d’une élue du camp de DE VILLIERS. Idée à creuser pour connaitre tous les dessous de sombres affaires et savoir pourquoi des accords de permis de construire sur des zones inondables…

    Thumb up 4

  • révoltée says:

    à Bercat 44
    J’ai envoyé un message mais il semble que j’ai fait un doublon

    Thumb up 0

  • révoltée says:

    à Bercat44
    Qui est le responsable de ces décisions : M. de Villiers il veut promouvoir le tourisme tout en restant bouche bée sur la situation des sinistrés dont il est pourtant responsable de part sa fonction

    Thumb up 4

  • Bethon. JR says:

    Je partage la réflexion de Allilaire concernant le rachat ou l’expropriation des terrains non construits à ce jour. Comment vont ils être évaluer par les services de l’Etat. Me concernant, j’ai essuyé un refus de permis de construire du Préfet le 2 avril dernier. Je suis le dernier propriétaire à avoir tout fait pour obtenir un permis de construire avec l’appui de la municipalité. Je leur en suis très reconnaissant malgré la tragédie. En effet les responsabilités sont à partager avec l’ensemble des parties: administration, municipalité et propriétaires qui font pression pour obtenir un permis de construire.
    Je suis intéressé pour adhérer à l’association. Je serai présent à l’AG du 2 mai prochain. Mon éloignement géographique ainsi que mon travail ne me permettent pas de m’engager dans le bureau.
    A bientôt.

    Thumb up 0

  • lafaute says:

    à bercat44

    MAGOUILLES POLITIQUES , je ne sais pas, mais tourisme et rentrée d’argent pour la région certainement !

    Thumb up 2

  • bercat44 says:

    à la faute
    ce qui revient à dire que l’on protège des magouilles « politiques » au détriment des particuliers!!!

    Thumb up 5

  • lafaute says:

    à bercat44

    Regardez bien les zones… hormis le campig municipal de la Faute, aucun autre camping ou aucune résidence de vacances, n’est concerné pas la zone noire, même celui du grand R pourtant inondé !

    Thumb up 4

  • meric says:

    l’état n’a pas les moyens de payer nos maisons à leur juste prix , on peut donc considérer que l’état va nous voler ….

    Thumb up 7

  • bercat44 says:

    Ex-propriétaire de la brasserie du plan d’eau de l’aiguillon/mer,j’ai consulté un avocat nantais AVANT XYNTHIA,car j’ai subi un abus de confiance au motif que j’avais acheté des murs qui n’existent pas/concession de la DDE à la mairie de l’aiguillon… Depuis la catastrophe,je sais que mon établissement est « classé en « bleu foncé »,ce qui correspond,je crois à la zone noire.Je trouve trés surprenant qu’il ne fait pas partie des constructions à « déplacer ».Peut-etre y-a-t-il des interets majeurs pour le tourisme qui désiré profiter de la baignade???Je vais adhérer à l’AVIF.Continuez le combat.

    Thumb up 2

  • PHILIPPE says:

    Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts.
    [ Isaac Newton ]

    Dernier alinea de l’Art. 72 de NOTRE Constitution:

    « Dans les collectivités territoriales de la République, le représentant de l’Etat, REPRESENTANT DE CHACUN DES MEMBRES DU GOUVERNEMENT, a la charge des intérêts nationaux, du contrôle administratif et du respect des lois. »

    En attente du versement de 9 mois d’arrièrés de RSA, je vous adresse ce jour avec grande fierté mon bulletin d’adhésion accompagné d’un billet de 10€.

    Puisse ma modeste contribution vous aider à combattre ce grand concours de lâchetés!

    Bien à vous

    Thumb up 12

  • E.Natacha says:

    Bonjour,
    Je présente à tous les sinistrés et les victimes des décisions arbitraires des représentants du gouvernement tous mes voeux de bon courage et je les exhorte à tenir bon.
    Je me sens d’autant plus concernée qu’en Martinique, ma famille et moi avons été victimes en 2009 d’une inondation importante (1.60m) et notre vie a clairement été mise en danger. Depuis 2005 nous en appelons aux représentants de la Municipalité et de l’Etat pour trouver une solution nous permettant de sauver nos vies. 1.60m étant un record à ce jour. Nous nous sommes réclamés de la loi Barnier et il nous a été répondu, qu’elle n’existait pas (la Sous Préfecture) et que personne ne dispose des fonds nécessaires à notre expropriation. Quelle ne fut pas notre surprise de constater les mesures annoncées concernant les victimes de Xynthia (et mêmes ceux qui n’ont pas été touchés !!)
    Municipalité et Sous Préfecture nous invitent à réintégrer notre maison ou éventuellement à la vendre ! (comme si nous pouvions imaginer mettre d’autres personnes dans l’angoisse que nous vivons à chaque annonce de mauvais temps).
    C’est une lutte de longue haleine et nous sommes de tout coeur avec ceux qui espèrent cette expropriation et ceux qui, non concernés la refusent.
    Amicalement,
    Natacha E.

    Thumb up 9

  • lafaute says:

    pour lecointe didier

    En tant qu’adhérant, je vous suggère d’imprimer le document et d’adresser votre cotisation à l’AVIF par courrier(ou de déposer le tout directement à la Faute lors de votre passage)
    Merci de nous rejoindre
    Cordialement

    Thumb up 2

  • lecointe didier says:

    A monsieur le Président de AVIF,

    Je souhaite adhérer à votre association,
    j’ai bien cliqué sur votre lien birderau adhésion, mais à priori(sauf erreur de ma part) il n’est pas possible de l’utiliser en ligne
    Pouvez vous me guider
    Sinon de toute façon je viens à la faute la semaine prochaine

    Très cordialement

    Thumb up 1

  • lecointe didier says:

    Tout à fait d’accord avec Mallouna, quant on voit le traçe c’est sur demain dans peu de temps Marina sur la zone car tout le monde aura oublié alors oui normal tous on va se battre la faute n’est plus à vendre
    Rappellez-vous il y a 25 ans un peu prés les borel et maison Mammey avait tenté d’acheter la pointe d’arçay pour y faire un progrmme, nos parents ont su y faire échec, alors nous on baisse pas les bras.
    Depuis n’oublions la zone que l’on veut détruire fait partie du parc naturel du marais poitevin, alors ils oublient nos biquoques sont à nous et si nous voulons y finir nos jours cela ne regarde que nous.

    Thumb up 1

  • MARTEAU says:

    Bonsoir,

    Je suis sinistré à La Pointe de l’Aiguillon et je viens de pendre connaisance de votre association. Je dois me rendre demain 13 avril 2010 à l’Aiguillon sur mer et à l’occasion je déposerai au siège de l’association un bulletin d’adhésion en tant que menbre actif ou adhérent. D’autre j’ai pratiqué l’expertise comptable pendant 35 ans et je reste à votre disposition en cas de besoin, et si vous le souhaitez, pour apporter ma modeste contribution concernant tous les problèmes liés à la comptabilité ou la trésorerie.
    Je vous apporte tout mon soutien afin de permettre à tous les sinistrés d’être reconnus en tant que citoyen et non pas comme un simple numéro sur une plaque que l’on applique sur un mur.
    Bon courage
    Cordialement

    Thumb up 4

  • Mallouna says:

    De grace ne laisons pas détruire nos maisons, n’abandonnons pas nos terrains. Je n’ai pas envie de voir dans une dizaine d’années (peut-être moins) à la place de nos jolies maisonnettes des marinas pieds dans l’eau pour bobos friqués, car ce que nous allons abandonner ne sera pas perdu pour tout le monde. Mobilisons nous, battons nous. Nos ancêtres se sont battus pour conquérir cette terre qui est maintenant la nôtre.

    Thumb up 8

  • evelyne deregnaucourt says:

    Il parait qu’il y a une manifestation devant la prefecture vendredi apres midi qui? organise Comment? où? à qu’elle heure? le pourquoi serait mal venu.Des commerçants viennent d acheter leur commerce, des professions liberales, medicales,….., gens de la mer, et bien d autres vivent de nos achats Mobilisez vous. l’union fait la force. Je respect ceux qui veulent partir, mais pour beaucoup leur vie est là 80 foyers ne sont pas encore relogés si c’est comme cela qu’on s’occupe des gens??? qu’en sera t il lorsqu’il va falloir sortir le porte-monnaie de l’état. l’argent de l’état c’est vous et moi, personnes non concernées directement mais qui lisez ces lignes sachez que beaucoup de nous ne veulent pas d ‘argent pour abattre alors que nos assurances nous proposent de l’argent pour rester et réparer sans que vous ne versiez quoi que ce soit (gros vide juridique?) Encouragez nous faites nous part de vos soutiens moraux demain ce sera peout-être vous qui serez de chez vous. NOus reconstruirons mais différemment en toute sécurité car nous ne sommes pas masochistes.

    Thumb up 7

  • PHILIPPE says:

    Annuaire Citoyen: Le courrier électronique est une preuve juridique (article 1316 du Code Civil)
    L’AVIF peut donc tout à fait légalement s’adresser SIMULTANEMENT par ce biais au Préfet de Vendée (prefecture@vendee.gouv.fr) au Conseil Général de Vendée -Direction de l’environnement et de l’aménagement (direction.dea@vendee.fr ) pour obtenir tout document lui permettant d’engager un référé suspension devant le Tribunal Administratif compétent.
    Ci-après mes adresses dans les départements des Yvelines et de la Marne : greffe.ta-chalons-en-champagne@juradm.fr,greffe.ta-versailles@juradm.fr, tgi-reims@justice.fr COUR APPEL REIMS(ca-reims@justice.fr ) …..Bien à vous.

    Thumb up 3

  • Solange Beaume says:

    De tout coeur avec vous ! Ne vous laissez pas démolir vos maisons et vos magnifiques villages qui sont un morceau de votre chair !
    Veulent-ils, sous prétexte de protection de la population, raser les maisons pour, comme après le tsunami, ouvrir la voie à la construction d’hôtels de luxe avec stations balnéaires ? La construction de vraies digues devraient avoir commencée et ceci dès le lendemain de la catastrophe ! Mais où est passé l’argent généré par toutes ces constructions ? Courage à tous et notamment aux familles endeuillées, mais ceci, je crois que vous l’êtes tous ! Cordialement S.BEAUME

    Thumb up 5

  • vennettilli marc says:

    bien sûr on savait, comme on sait qu’un jour un météore va tomber sur Paris, et que nous avons tous le risque d’avoir un accident de voiture, d’avion ou cardiaque, ce que nous ne savions pas c’est la profondeur de la bétise humaine, concours ouvert entre les journalistes et les politiques, faites vos jeux!!les baveux tiennent la corde, mais les menteurs les talonnent de très près avec Bussereau en tête.

    Thumb up 2

  • JULIE says:

    Stef,je suis allée poser la quesion à la mairie : les zones jaunes ne seront définie que dans les jours qui viennent.Quant aux contraintes qui leur sont liées, elles dépendent des risques dans chaque région. Il faut attendre un peu.
    Odol, il y a 40 ans, les méthodes de prévision des zones inondables n’étaient pas les mêmes qu’aujourd’hui et dans quelques années elles se seront encore affinées (grâce à Xynthia malheureusement). Vous n’êtes pas responsable de votre choix d’une zone dangereuse. Pour les lotissements de la rue des Voiliers ce n’est pas la même chose, tous les anciens (ou presque) se sont inquiétés quand ils se sont construits sur cette zone où l’eau affleurait à chaque marée haute. On ne pensait pas à la catastrophe mais plutôt à la salubrité des maisons et à une « petite inondation ». Le fait de remblayer était tout aussi inquiétant : où l’eau présente à l’époque s’écoulerait-elle? Certains ont prévenu, on s’est moqué d’eux, les services de la préfecture ont prévenu (un peu tard sans doute), le maire et les élus ont fait le forcing. Oui, il y a des responsabilités énormes de leur part!
    Oui, il faut faire quelque chose pour (ré)négocier la zone noire mais ne mêlons pas la municipalité à cette négociation: les services de l’Etat ne céderont plus jamais à M Marratier ni à madame Babin. l’AVIF me semble la mieux placée pour le faire.

    Thumb up 6

  • PHILIPPE says:

    Humour noir en Zone Noire ?
    La FIFA vient de débloquer 2,5 millions d’€ pour la remise en état du stade de Port au Prince en Haïti.
    L’opération d’expulsion des 6000 sinistrés qui s’y étaient réfugiés vient de commencer….avec la bénédiction du Préfet, donc de l’Etat bien entendu.
    Si vous voyez Michel PLATINI se balader en zone noire…je vous aurais prévenu.
    Bien à vous

    Thumb up 1

  • stef says:

    Quelqu’un aurait des infos sur les zones jaunes ?
    Pour l’instant on en parle peu.
    Merci

    Thumb up 3

  • Odol says:

    Avalanches, glissements de terrain,Tsunami, Tempêtes…99,Xinthia…la liste des accidents climatiques ou géologiques est bien longue . Les coupables…? Pourquoi ajouter la haine au désespoir?
    Depuis que l’on nous parle d’élévation probable du niveau des mers, je regardais avec une certaine inquiétude la carte de la pointe d’Arçay affichée sur notre mur et commençais à penser que le danger n’était peut-être pas limité aux seules lointaines Maldives…Loin de moi cependant l’idée que le mal viendrait du Lay, mais plutôt que la mer dans un avenir relativement lointain pourrait effacer cette pointe…et de continuer à penser que nous aurions dû mieux observer la géographie des lieux lors de notre acquisition voici 41 ans… nous sommes aussi responsables de nos choix. Situés en plein coeur de la « sinistre cuvette » nous n’en étions pas les premiers habitants; cette remarque veut nuancer les critiques contre les municipalités des 20 dernières années lues ici ou là. A mon humble avis il n’y avait pas plus de risques pour les derniers lotissements de la rue des voiliers que pour les maisons construites en face une cinquantaine d’années plus tôt, les évènements l’ont prouvé!
    La Faute était si belle samedi soir dernier sous le soleil, les maisons blanches de la pointe d’Arçay étaient de véritables sourires…Pour nous au soir d’une vie c’est un bien grand déchirement de confier au néant les souvenirs de 40 années de moments heureux et je comprends tout à fait la détresse de tous ceux qui démarraient l’aventure. Le zonage semble réellement aberrant et totalement arbitraire ; alors ensemble essayons de sauver ce qui peut l’être en travaillant avec des géologues ,des spécialistes des sols, des cours d’eau, des digues…et pourquoi pas nos élus,pour connaître la réelle dangerosité et protéger le site; mais n’usons pas nos forces en vaines querelles ou recherches de responsabilités

    Thumb up 8

  • olivier85 says:

    Je recherche des informations sur l’Union des commercçants qui s’est réunie le 01/04/2010.
    En fait j’y ai assisté et j’ai signé la lettre de demande de prise en compte de notre grande précarité adressée à la présidence de la république.
    Les thèmes abordés : Journée roller en incertitude, marchés sinistrés, commerçants précarisés.
    Cependant je vois qu’il n’en n’est pas fait état ici alors que nous avons cause liée.
    Les têtes pensantes de l’union des commerçants fautais et aiguillonais ne serait elles pas connectées à lafautesurmer.net ? ce serait vraiment dommage.
    D’autant que l’union des commerçants préconise d’agir par elle de façon à avoir plus de poids.
    Ce serait bien que les membres du bureau communiquent un peu par le Blog lafautesurmer.net, ne serait que creer un lien avec.
    Autant utiliser ce vecteur d’info gratuit, déjà en marche, spécifique et efficace

    bien à vous

    Thumb up 0

  • un habitant désabusé... says:

    A ce jour, on entend beaucoup parler les recours contre le classement de certaines maisons en zone « d’extrême danger »…
    Mais je voudrais bien savoir ce qu’il advient des recours contre ceux qui ont laissé faire cette tragédie, à commencer par les élus locaux de la Faute qui font n’importe quoi en matière d’urbanisme depuis 20 ans !!!

    Thumb up 6

  • jean saurat says:

    N’oubliez pas dans vos actions ceux dont on ne parle pas: les inondés qui ne seront pas indemnisés!!

    LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE PREFET DE VENDEE
    Monsieur le Préfet,
    J’ai assisté ce jour aux deux réunions que vous avez organisé à L’Aiguillon sur Mer et à La Faute sur Mer. Tout votre discours a été orienté vers les familles expropriées et je conçois tout à fait l’urgence de votre propos.
    Cependant, je me permets de vous rappeler la détresse d’autres personnes touchées par la tempête Xynthia. Il s’agit des foyers sinistrés hors des zones « noires ».
    Beaucoup des personnes concernées, qui vivent toute l’année dans ces deux communes, ont pour la plupart des ressources limitées et se trouvent confrontées à de réelles difficultés pécuniaires :
    – Elles ne peuvent habiter dans leur logement sinistré ou insalubre ;
    – Elles bénéficient actuellement d’une location temporaire pour une durée limitée (6 mois pour la plupart), pour celles qui ont eu la chance de trouver une location disponible durant la saison estivale ;
    – Les travaux à entreprendre dans leurs logements, étant donnée la grande quantité de chantiers à réaliser, va prendre entre 1 an ou 2 (information obtenue auprès de plusieurs artisans locaux) ;
    – Ces personnes ont très peu de ressources pour la plupart, de petits revenus ou des pensions de réversion.
    Je m’interroge sur leur proche futur :
    – Que va-t-il se passer après les six mois « gratuits », sachant qu’un loyer à payer pendant la période couvrant la fin de la location gratuite et la rentrée dans leur logement leur sera un très gros sacrifice ;
    – Beaucoup des personnes de mon entourage, et j’imagine des personnes d’autres lieux touchés par la tempête, ne souhaitent pas retourner dans leur maison, car les risques sont et seront toujours là, et le traumatisme vécu est insupportable à revivre ;
    – Elles n’ont pas les moyens de refaire construire leur logement avec des nouvelles normes de sécurité, du type de celles que vous avez mentionné durant les réunions d’aujourd’hui ;
    – Les assurances ne voulant rembourser que la remise en état du local, ces personnes seront obligées de retourner chez elles ;
    – Enfin, les assureurs pourront peut-être refuser de les assurer ou pourront augmenter exagérément leurs primes d’assurance, ou mettre des restrictions aux polices du fait de la « non-conformité » des bâtiments aux nouvelles règles de construction.
    Monsieur le Préfet, est-il possible d’aider, comme l’état le fait pour les autres sinistrés « déplacés », ces personnes souvent en état de faiblesse psychologiques et bien souvent incapables de se défendre seules ?
    Est-il possible que l’état aide ces sinistrés à reconstruire ou à améliorer leur logement avec des normes compatibles avec un état de risque d’inondation ?
    Est-il possible de leur donner les moyens de rester sur place dans les conditions « humaines » de vie, après un tel traumatisme.
    Je ne doute pas que vous serez sensible à ces détresses et que votre action pour nos communes le sera aussi pour ces personnes. Elles sont souvent affaiblies. Ne les laissez pas sur le coté.
    Dans l’attente d’une réponse de votre part, je vous présente, Monsieur le Préfet, mes salutations les plus respectueuses.
    Jean Saurat

    Thumb up 10

  • PHILIPPE says:

    Bonjour,

    Je vous transmets ce matin sur votre site contact@lafautesurmer.net la documentation en ma possession concernant le Conseil Supérieur de l’Administration Territoriale de l’Etat (CSATE),rattaché au Ministère de l’Intérieur.

    TOUTES les mesures prises (permis de construire, entretien des modes de protection des zones inondables,délimitation des zones noires….) relèvent par délégation de la responsabilité de l’Etat.

    Plutôt que d’engager une vaine action contre vos élus locaux, je vous suggère de demander au Président de la République de saisir le CSATE.

    Comme vous pourrez le constater, c’est lui, alors ministre de l’Intérieur qui l’a créé. Vous avez l’attention des médias, profitez-en.

    Je me tiens à votre disposition.

    Je suis furieux !!!

    Bien à vous

    William PHILIPPE

    Thumb up 7

  • npf says:

    jocelyne ,
    la vendee est une tres jolie region
    l aiguillon et la faute 2 ptes villes charmentes et agreables ou il fait bon vivre et passer ses vacances ! quel dommage de devoir démolir tant de maisons et cela sans distinctions pour certains ! je suis de tout coeur avec eux ! je vais en vacances a la faute depuis plus de 30 ans ! que de bons souvenirs ! nous sommes nous aussi sinistres d un camping le gd r ! nous avons du évacuer tres rapidement !!!!! nous sommes aussi tres peinés !!!

    Thumb up 6

  • TRICAUD Jocelyne says:

    A quand une pétition nationale pour éviter les destructions de maisons et trouver d’autres solutions. J’habite paris, je ne connais pas bien la région ….Mais je suis là. jocelyne

    Thumb up 4

  • lecointe didier says:

    N’hesitez à demander aides à toutes fondations via les élus, dossier à déposer sur le site csf.fr rubrique fondation

    Thumb up 2

  • lecointe didier says:

    De quel droit on zone n’importe comment sans réfléchir sans expertise sans prendre le temps de donner du temps au temps quelle urgence les filles de xhyntia sont elles prévues à cinq jours un mois un an un siecle
    Un minimum de sérieux et de respects pour les personnes qui aiment la ou elles sont nées, ou la ou elles viennent se reposer et retrouver une authentique nature, la ou beaucoup ont fait l’amour et construit tout une vie pourqoui ne pas prendre le temps de la concertation
    C’est peut ete aussi à celles et ceux à qui vous avez rendu hommage à la cathédrale de LUCON qui vous le demande de la ou ils sont maintenant.

    qUANT AU RESPONSABLE MAIS QUI EST RESPONSABLE d’un évenement climatique exceptionnel a qoui ça sert de se pencher sur le passé alors que c’est l’avenir qu’il faut gérer et détruire n’importe comment n’est pas la solution

    Oui L’aiguillon et la Faute ne sont pa devenues des terres inhospitalières

    Thumb up 8

  • ANDRE Sophie says:

    J’ai une petite société de garde d’animaux à Avrillé (49240) et je viens aussi régulièrement en aide aux animaux blessés ou abandonnés. Je propose d’être famille d’accueil pour des animaux touchés par la tempête d’une façon ou d’une autre. Je peux héberger des animaux temporairement le temps que les maîtres s’en sortent avec les formalités administratives et les relogements.
    Sophie André
    Bêt’ A Dom’ Avrillé

    Thumb up 6

  • goldberg says:

    pourquoi les sirènes n’ont ils pas sonnés,ils semblent que les marins avaient notes un phénomène anormal.a quoi sert toute la technologie.on a critique la Thaïlande qui n’avait pas tenu compte de l’avis de tsunami mais on est guère mieux.

    Thumb up 7

  • JULIE says:

    à npf,
    Le camping du grand R n’est pas classé zone noire. La seule zone concernée est celle donnée par les média : un grand rectangle dans la pointe d’Arçay. Pour les zones jaunes,il faudra attendre la semaine prochaine.

    Thumb up 4

  • lecointe says:

    Les aiguillonnais et fautais unique ne pas se laisser faire, nous tous aimons que nous y soyons né, la ou nous avons ailez la ou nous aimons au fait ah oui nous sommzs sous le 40 ème parrallelle du globe im est devnu dangereus ? on rase tout
    demain anita, marina, jeanina; albertz, oui les cyclones de tous les mois sur notre golfe du perthuis.
    Mzssieurs du sérieux de la réflexion un peu d’Amour et de respect pour ceux sont les preliers amoureux et respecte la natue revzvza sye terre etes vous seq extra terrestres sans vos fauteuils de cuir pour tacer à la va ite des traits géométriques zn une route à droite oui je garde à gauche basta on détruit.
    bravo la géométrie ùssieurs les diploméz
    Mais Homme a dedans
    A tous on se pose on réfléchit et on soutiens les traumztidés, les meutris que l’on n »a pas écouté ou voulu entendre
    Tous mon amour à l’aiguillon eey la faute et tous sauvons l’avenir

    Thumb up 6

  • npf says:

    qui pourra nous dire si le camping du grand r est dans une zone classée noire ? aura t il l autorisation de rouvrir alors que nous avons  » baigné  » dans 1m80 d eau et que nos mobilhomes partent a la casse !!!

    Thumb up 2

  • lecointe says:

    La carte de la zone noire à la faute ou les habitations vont être rasées est beaucoup trop simplistes, Les zones concernées auraient pû être déssinées beaucoup plus finement en prenant le temps de réaliser des micro topographies
    En qoui la route de la pointe d’Arçay servirait-elle de frontière A droite on garde à Gauche on casse.
    Y avait il urgence de publier une telle carte ? Pourqoui n’a t-on pas pris plus le temps de la concertation ?

    Thumb up 8

  • DUMAINE says:

    Bonjour,

    Ma santé ne le permettant pas je ne vais pas assister à la réunion
    de ce jour et de samedi avec votre association.
    Merci de continuer à nous tenir informés.

    Thumb up 3

  • vennettilli marc says:

    bonjour, comme vous, j’attend les nouvelles pour savoir si notre maison de vacances va être démolie.
    mais ne vous en faites pas, les terrains ne resteront pas vides longtemps, les autorisations de construire ayant été limitées à Ré, les pipoles vont se rabattre sur la côte et m’étonnerai que les copains des aristos qui gouvernent n’obtiennent pas de permis !!
    – » un terrain à vil prix ma chère, parait qu’il serait innondable!!, OUI, un bon ami à nous a débloqué la situation, bonjour à votre époux ».

    Thumb up 3

  • augustin says:

    A ce jour 6 avril je me bats avec mon assurance, la Mutuelle de Poitiers, pour qu’un expert vienne constater les dégâts. Je n’ai reçu aucun courrier. Au téléphone on me répond que ces messieurs sont très occupé, ce que je conçois fort bien, mais on ne me fixe aucune date. Mieux on ajoute que je ne serai prévenu au mieux que trois à quatre jours avant, or je suis à 170km de la Faute. Il s’agit d’être à disposition. Je m’inquiète sommes-nous beaucoup pour lesquels un expert n’est pas encore passé?
    Mon père ancien artisan maçon plus de 85 ans et qui a construit cette maison en grande partie pendant « ses vacances » sort de quinze jour d’hôpital pour moi il n’y a aucun doute que Xynthia y est pour quelque chose.

    NB : un forum où chacun pourrait poser ses questions ou donner des éléments de réponse serait certainement intéressant.

    Thumb up 0

  • liliane says:

    Bonsoir,j’ai entendu ce soir la décision des destructions des maisons sur la Faute et l’Aiguillon.
    C’est dramatique!Quelles lourdes conséquences,morale, physique,financière.Je pense beaucoup à vous tous.
    Nous avons perdu, notre Maman et notre Soeur dans ces innondations à la Faute et je me demande, pourquoi il n’y a pas eu de procédures d’évacuations des « zones sensibles ». Cette élévation anormale de la mer était prévue! Qui a sous estimé la gravité de la situation? N’appelle t-on cela « non assistance à personne en danger ».Je ne vois pas beaucoup de commentaires sur cette réflexion…Pourtant 29 victimes, à la Faute! Ce bilan bien trop lourd, n’aurait il pas pu être évité!!!

    Thumb up 3

  • bercat44 says:

    A wattecamps: la caisse d’épargne octroie aux sinistrés 10000euros à taux zéro…

    Thumb up 0

  • Frédérique says:

    désolée de ne pouvoir assister a la réunion de samedi, une sinistrée

    ps/courage a vous tous et toutes et un grand merci aux pompiers et à la protection civile

    Thumb up 0

  • goldberg says:

    que de monde a la faute ce weekend de pâques il régnait une curiosité malsaine.l’assurance de mes parents décèdes lors de la tempête a refuse de nettoyer leur maison ils attendent la décision du préfet.elle espère sa démolition.tout une vie de travail c’est très triste.
    on aurait peut être pu évacuer les gens vu les conditions météo annonces.
    le lay n’était il pas trop envase?
    pleins de questions m’empêchent de dormir depuis le décès
    subit de mes parents

    Thumb up 5

  • renoux says:

    Désolés de ne pouvoir être à la réunion. Quand cette angoisse se terminera-t-elle?
    Bon courage à tous.

    Thumb up 0

  • chasseur86 says:

    nous sommes de tout coeur avec les habitants de la faute et de l’aiguillon( nous avons ma fille qui est sinistrée )et surtout un grand merci aux pompiers de l’aiguillon qui des le debut ,sans materiel ou si peu,on pus porter assistance je pense qu’on peut leur dire un grand MERCI et BRAVO ainsi qu’a leurs collegues de charente maritime et de toute la france

    Thumb up 2

  • admin says:

    Pour les Aiguillonnais, vous pouvez contacter Mr Binard au 06 67 49 06 24 ou Mlle Marchais au 06 18 51 53 54.

    Thumb up 2

  • caratis says:

    désolé de ne pouvoir assisté à la réunion ce samedi.
    cordialement
    un sinistré

    Thumb up 0

  • guibert says:

    Etant celundi de pâques à LA FAUTE SUR MER , je suis sinistré aussi , que de curieux….. il aurait peut-être été bon de faire payer un droit de « voir » pour rentrer à l’ aiguillon ou à la faute POUR les sinistrés.

    Thumb up 4

  • vennettilli marc says:

    bravoBussereau, lui il a trouvé la solution pour éviter les polémiques, imaginez les réactions des gens si un propriétaire mal indemnisé avais le front de se plaindre alors que tout le département paie un impot pour eux,
    – » salauds de profiteurs » prenez ce qu’on vous donne et taisez-vous!! ça c’est de la politique de haut vol, m’étonnerait pas qu’il soit remarqué dans les instances ce stratège de haute volée Bussereau Escroc.ceux qui ont voté pour ce gars doivent se sentir co…..us !! va y’avoir encore une GUERRE en VENDEE. pour boter les fesses de ces nouveaux messieurs !! le vicomte en premier qui a rallié Versailles hé la Vendée, s’rait temps de devenir Républicain avec qques siècles de retard,même not’ curé y veut s’marier maintenant!! help!!

    Thumb up 4

  • Bonjour à tous,
    Je ne vous ai pas laissé mon e-mail pour des conseils gratuits: maitre.macera@ymail.com
    Je peux également fournir des photocopies gratuites de plusieurs parties de mon ouvrage: « La responsabilité administrative dans le contentieux de l’urbanisme » (Ed. L’Harmattan, Paris, 2006).
    Bon courage et à bientôt

    Maître Bernard-Frank Macera

    Thumb up 4

  • Bonjour à tous,
    Je conseille à tous les sinistrés de ne pas renoncer, quoi qu’il arrive au sujet des indemnités, aux actions de responsabilité administrative. J’ai écris à ce sujet un ouvrage qui date de 2006: « La responsabilité administrative dans le contentieux de l’urbanisme » (Ed. L’Harmattan, Paris).
    Je me tiens à votre disposition pour des conseils gratuits par e-mail.
    Bon courage à tous

    Maître Bernard-Frank Macera
    [img]undefined[/img]

    Thumb up 4

  • Louineau says:

    Je ne pourrai assister à la réunion du samedi 10 avril, veuillez m’en excuser
    Cordialement
    Elisabeth Louineau

    Thumb up 0

  • COLAS - LESCOP says:

    D’après les propos de Sarkozy, les zones où il y a eu des décès ne pourront être reconstruites. Le lotissement Clair joie où nous avons une maison construite en 1975-76 devrait faire partie des opérations de démolitions. Nous y avons fait construire un auvent en 1987 sans aucun problème pour l’obtention du PC.
    Pour ce qui est de l’Avif, pourriez nous faire parvenir les statuts ainsi qu’un bulletin d’adhésion.

    D’avance merci.

    Thumb up 1

  • touzet says:

    Je viens tout d’abord, rendre un hommage sincère à tous les disparus et sinistrés de la Faute et de L’Aiguillon
    Étant dans notre résidence secondaire le 28 février sur la commune de Grues, dans le lotissement « les rives du Lay »,nous avons eu 1 mètre d’eau dans notre maison, quand sera-t-il pour les résidents de « rives du Lay »?

    Thumb up 0

  • Hocquard says:

    Je suis surpris con ne parle que des Lotissements des Doris et des voiliers et con ne parle pas du Lotissement Claire-joie car il y a eu trois mètres d’eau du sol et deux mètres trente dans les Logements ;et nous sommes d’une Grande tristesse des deux décès de nos locataires qui était dans la maison depuis vint cinq années , se lotissement à eu six décès ?

    Thumb up 3

  • Lili says:

    Regardez « Groland Magzine » sur Canal + la réalité dépasse la fiction!!!
    La parodie permet d’appuyer là où ça fait mal !!!

    Thumb up 4

  • goldberg says:

    mes parents ont construit en 1976 rue des vignes ,agrandi en 2005.jamais cela n’a été signalé zone inondable.ils avaient déposé un permis de construire pour un auvent en novembre 2009,la réponse vient de revenir zone inondable.trop tard ils sont décédés tout les deux.

    Thumb up 6

  • allilaire says:

    question terrains,
    lorsque les zones seront déclarées innondables et inconstructibles par qui et comment seront rachetés nos terrains? ils ont été aquis au prix de terrain constructible a l’époque….; cordialement
    FA

    Thumb up 8

  • lafaute says:

    Comme le dit si justement COCHARD, un deuxième coup de massu.
    Et le préjudice moral, spychologique qui va le prendre en charge ?

    Thumb up 3

  • cochard says:

    Oui je me suis abonnée à la lettre d′information.

    Moi aussi je vous souhaite à tous du courage pour la suite.
    Attendons à présent le verdicte qui devrait très prochainement nous tomber sur la tête comme un second coup de massue.

    Thumb up 4

  • lafaute says:

    En fait si on lit bien… la DDE savait depuis quelques années qu’il y avait un risque !
    A-t-on prévenu la population ?
    A-t-on fait quelque chose pour prévenir ce risque ?
    Que neni ! ! !

    Thumb up 10

  • letestu says:

    bonjour a tous

    je suis personnellement prorietaire d une maison situee a l aiguillon sur mer et je ne sais si une telle initiative existe je suis de tout coeur avec vous et je vous souhaite beaucoup de courage et de perseverence pour vos actions futures

    Thumb up 0

  • révoltée says:

    réponse à Cochard »
    il n’y a pas de raison, à mon sens, que vous ne puissiez pas adhérer à l’Association, bienvenue si vous le faites

    Thumb up 1

  • lafaute says:

    Aux fondateurs de l’AVIF

    Merci de vous lancer dans cette aventure pour aider tous les sinistrés.
    C’est vraiement sympa.
    Concrètement, une association doit se doter d’un budget.
    Pour adhérer nous devons vous verser une adhésion.
    Quand serez-vous en mesure de nous adresser le bulletin d’adhésion ?
    Prévoyez-vous d’effectuer toutes ces démarches le jour de la réunion du 10 avril ?
    Merci encore
    Bien cordialement

    Thumb up 4

  • cochard says:

    Bonjour,

    Je suis sinistrée à La Pointe de L’Aiguillon, 2 M d’eau ou plus à l’interrieur Un véritable désastre.
    Est-il possible de faire parti de votre association, ou est-elle réservée aux sinistrés de La Faute ?
    Pourriez-vous me dire si la date de la réunion est maintenue, si oui à quelle heure et ou ?
    Merci de votre réponse.

    Thumb up 2

  • vennettilli marc says:

    bonjour à tous,
    maintenant ma source d’info. prioritaire c’est ce site,
    -ras le bol des annonces bidons et senssas. des journeaux, politiques ou administrations locales qui débloquent à fond
    – bien sur nous savions et avons construit quand même car nous sommes des dangereux spéculateurs et sommes même à l’origine des ennuis de N. HULOT, mais par chance , Y.A.Bertrand va réaliser un film, » Les PICTONS vus du CIEL » ça sera un raz de marée médiatique, avec de Villier et ses lunettes de star en vedette américaine et madame Carla en guest.
    bravo pour l’association, tenez bon.

    Thumb up 12

  • admin says:

    Nous ne pourrons pas retransmettre via webcam la réunion, (pas d’internet sur le lieu de réunion et difficultés techniques à mettre en œuvre ce type de liaison) mais nous publierons le compte rendu sur ce site.

    Thumb up 1

  • BOUTEILLER says:

    Bonsoir, je pense que la réunion du 10 interessera beaucoup de personnes, hélas tout le monde n’habite pas la Faute alors, serait il possible de retransmettre la réunion par webcam afin de suivre les débats?
    Je suis sinistré aussi, j’habite la région Parisienne et ne peux me déplacer
    Bravo pour votre site
    Mr Bouteiller

    Thumb up 2

  • révoltée says:

    que les médias (presse écrite ou orale) arrête de raconter n’importe quoi, avant de divulguer quoique ce soit il faut vérifier, cela nous fait beaucoup de tort à nous les sinistrés

    Thumb up 12

  • lafaute says:

    Pour MA

    Vous avez raison, sans remonter à 20 ans…
    J’ai acheté en 1998 proche de la rue des voiliers et vous pensez bien que j’ai dès le début de cette polémique, ressortit mon acte d’acquisition du terrain. AUCUNE INFORMATION sur les zones inondables, rien sur les risques !
    Alors les polémistes, les journalistes et autres médisants, arrêtez de dire que les propriétaires ont fait construire en connaissance de cause et qu’ils sont aussi responsable.

    Thumb up 24

  • bercat44 says:

    d’accord avec olivier85.J’ajouterai également les véhicules,souvent en excellent état,qui sont allés à la ferraille….

    Thumb up 3

  • olivier85 says:

    Bonjour
    Désolé d’aborder le sinistre sur ce thème mais :
    Qu’en est il des materiaux des maisons sinistrées ?…

    Qui vends cela, qui le récupère, qui l’a récupéré ?
    C’est vrai que passé à l’eau de mer les produits peuvent être un peu souillés mais il y a un marché possible pour ces produits d’occasion récentes par exemple les toitures; tuiles, les charpentes, les gouttieres, les velux… qui n’on pas été touchées par le sinistre.
    ou qui ont pu être partiellement épargnés

    Serait-il possible d’avoir une bourse aux objets ou bourse aux matériaux d’occasions en ligne (sur la faute.net par exemple)
    De façon à ce que ce ne soit pas Que les gens du BTP qui en profite de même qu’il est toujours bon de recycler tout en apportant un + financier aux victimes

    merci

    Thumb up 10

  • MA says:

    A Atelim,

    Merci de ne pas rajouter à la polémique actuelle; il y a des personnes qui souffrent et ce n’est vraiment pas la peine de les agresser en plus. Peut etre certains propriétaires ont ils construit tout en sachant que le risque était important. Ce n’est pas à mon avis la majorité . En tous cas c’est sur que ce n’est pas le cas pour tous ceux qui ont construit il y a plus de 20 ans.

    Thumb up 19

  • atelim says:

    Hidden due to low comment rating. Click here to see.

    Thumb up 5

  • ROBERT says:

    Nous n’entendons parler que de l’indemnisation des maisons sinistrées,mais personne ne parle des terrains! Qu’en sera-t-il des terrains en zone rouge et de leurs indemnisations…?

    Thumb up 9

  • hachet says:

    nous les sinistres de la faute sinistres par l’eau ou par les decisions du nouveau zonage.nous avons tous besoins d’informations .

    Thumb up 8

  • PANETIER says:

    Bonjour,
    Ayant une habitation sur la pointe de l’Aiguillon sur Mer, nous sommes aussi en quête d’informations et essayons de nous rapprocher de gens, qui, comme nous sont dans l’incertitude des décisions en cours.
    Nous souhaitons courage à vous tous, frappés dans votre quotidien, et éspérons que les décideurs ne vous, ne nous privent pas de la possibilité de choisir .
    Cordialement
    Robert Panetier

    Thumb up 13

  • bercat44 says:

    Le commentaire de HA est interessant.Il est très utile pour les personnes à revenus faibles ou moyens.Ne sombrons pas,cependant dans le « trop « assistanat. Nous devons etre indemnises correctement. Courage.Battons-nous;

    Thumb up 2

  • charrasse hernandez says:

    il y a marre d avoir tout les jours dans les journaux des soit disent des aide
    pour les sinistres moi depuis le 28 fevrier 2010 rien aucune aide et en clair
    demerder vous tout seul c’est grave j habitais au village des doris et ci aujourd hui je suis toujour vivant je le doit qua moi et moi seul

    Thumb up 4

  • FwP says:

    Normal que les aides reviennent en priorité au personnes habitant à l’année

    Par contre en ce qui concerne les expropriations il sera norma que tout le monde soit traité de la même façon

    Thumb up 9

  • révoltée says:

    je ne comprends pas pourquoi mon message envoyé aux environs de 10h a été effacé

    Thumb up 10

  • lafaute says:

    à wattecamps
    à Mallouna

    Je pense effectivement que la priorité pour les aides revient aux personnes en résidence principale… c’est normal non !

    Thumb up 2

  • lafaute says:

    Merci à J. LEMMET enfin de bons propos !

    Thumb up 2

  • HA says:

    A toute fins utiles

    Tempête Charente-Maritime Vendée : La Fondation de France propose des aides financières aux personnes vulnérables

    Fondation de France – 30/03/2010 17:30:00

    A la suite de la tempête Xynthia, survenue dans la nuit du 27 au 28 février dernier, des milliers de personnes ont perdu leur logement et 540 exploitations agricoles ont été inondées en Vendée et en Charente-Maritime.

    Grâce à la générosité de ses donateurs, la Fondation de France a collecté à ce jour 1 455 000 euros. Afin de permettre au plus grand nombre de retrouver une vie normale, elle propose des aides financières.

    A qui s’adresse l’aide de la Fondation de France ?
    – aux familles les plus fragiles, en situation de vulnérabilité ou en grande détresse
    – aux petits exploitants agricoles (maraîchage, horticulture, élevage…) ou conchylicoles,
    afin de permettre la poursuite de leur activité
    – aux associations : pour mettre en oeuvre des projets d’aides collectives et pour la relance de leurs activités.

    Comment demander une aide ?

    Pour bénéficier d’une aide financière, les personnes en difficulté peuvent déposer une simple demande écrite (modèles disponibles sur le site http://www.fondationdefrance.org), à envoyer :
    – par mail à : urgences@fdf.org
    – par voie postale : Fondation de France, Xynthia, 40 avenue Hoche, 75008 Paris

    Pour toute demande d’information, urgences@fdf.org ou, à défaut, contactez Marie Laloum au : 01.44.21.87.23.

    Après examen des demandes, la Fondation de France pourra financer :
    – l’achat d’outils ou de matériels nécessaires pour retrouver la possibilité de travailler ;
    – les réparations de bâtiments ou le remplacement de matériels endommagés ;
    – des projets présentés par des associations.

    Le Comité « Solidarité Xynthia » constitué par la Fondation de France comprend des spécialistes bénévoles choisis pour leur connaissance spécifique de l’emploi, de l’environnement et de l’agronomie. Il se réunira régulièrement et décidera de l’attribution des aides. L’opération prendra fin à l’épuisement des fonds disponibles, qui sera annoncé sur le site internet de la Fondation de France.

    Thumb up 4

  • wattecamps says:

    Bonour
    Reponse à Mallouna

    Oui, il semble que cela soit resté trés confidentiel et que tous (y compris les résident à l’année) n’y ont pas eu droit.

    Cette réponse négative nous à été donnée par une personne de la mairie sur notre bal vocale » vous n’avez pas droit à la subvention car vous étes résident secondaire ».
    Bonne journée

    Thumb up 2

  • julie says:

    Mallouna, allez vous renseigner à la mairie. J’ai entendu dire que le département et la région avaient donné des aides de première urgence en argent liquide pour les sinistrés. N’hésitez pas si vous y avez droit, il y a peu de chance qu’on vienne vous le proposer chez vous.

    Thumb up 4

  • Mallouna says:

    Bonsoir,
    Sinistrée de l’Aiguillon sur mer, aiguillonnaise qui a tout perdu: mobilier, linge et maison avec un arrêté de péril(dans le bourg!)je n’ai pas entendu parler de subvention. Idem pour les aides matériel électroménager, uniquement distribuées à ceux qui peuvent réintégrer leur maison….

    Thumb up 6

  • LEMMET says:

    Tout d’abord merci aux trois courageux qui ont pris l’initiative de créer l’AVIF…Propriétaires dans le lotissement Claire-Joie depuis 1975 nous avons vécu de bons moments à la faute sur Mer..nous n’allons pas les renier malgré la perte de 6 amis très chers.
    Un notaire s’est permis d’affirmer que les résidents connaissaient les risques encourus. C’est évidemment faux !! Aucune personne élue ou administrive (et aucun notaire !!) n’a jamais émis le moindre doute sur la valeur des ouvrages sécurisants destinés à retenir les marées.

    Inutile donc d’accabler les élus pour avoir céder à leur envie de voir augmenter la population fautaise afin de faire de la Faute une station balnéaire digne de ce nom et de profiter commercialement de cette renommée . Autre chose est le peu d’importance qu’ils auraient donné aux alertes qui ont été diffusées et qui auraient permisles évacuer les habitants dans les délais nécessaires.
    Si les renseignements donnés se révèlent exacts concernant la montée des eaux le port de l’Aiguillon était noyé à une heure du matin… à ce moment là il était encore temps, semble-t-il, de déclencher une alerte importante sur toute l’étendue de la commune pour effectuer cette évacuation.
    Comme tous les sinistrés nous attendons de connaître les décisions qui vont être prises : reconstructions ou non…c’est sur l’évaluation des biens qu’il nous faudra être vigilants. Merci encore . J.Lemmet

    Thumb up 18

  • julie says:

    Le Ben, de qui parlez-vous quand vous dites qu' »il » veut récupérer un endroit stratégique…? Il n’y a pas de grands investisseurs à La Faute : juste de grands propriétaires terriens issus du coin et qui ont voulu jouer à l’apprenti sorcier. Moi, je veux rêver qu’à l’approche des grands changements climatiques qu’on nous anonce, les gens deviendront un peu plus raisonnables….
    Quant à « taper » sur le préfet plus que sur le Maire, là je ne comprends pas : l’un était en place depuis 15 jours et n’avait peut-être pas tous les éléments du dossier, l’autre était en place depuis 1989 avait eu connaissance de la « crue » de 1940 (même s’il ne l’avait pas vécue) et avait été mis en garde à plusieurs reprises. Laissons à la justice le soin de répondre à toutes ces questions.

    Thumb up 15

  • poulun says:

    Réponse à P. de Moncuit
    Aux Pays bas, depuis bien des générations, ce ne sont pas des maisons insubmersibles que l’on construit comme vous le préconisez mais des villes entières avec des réseaux adaptés, des digues monumentales ( contre un tsunami !!! je doute de leur efficacité cependant, mais les pays bas eux n’ont pas le choix, vous si ).
    Aux pays bas, Monsieur, le gouvernement donne des primes aux habitants qui souhaitent quitter le pays, la montée des eaux de notre planète, les changements climatiques et la densité de population est telle que ce pays est acculé au point de proposer à leur citoyens de quitter le pays.
    Si vous souhaitez que soit validez votre projet, il faudrait que ce soit une refonte complète de tous les réseaux fluides, eaux de rejets et égouts, électrécité …
    Quid des écoles ( énormes batiments, les pompiers … ).
    Une solution cependant, avec une pointe d’ironie si vous me le permettez, dans les grandes villes des solutions existes … les péniches habitables.
    Salutations à tous

    Thumb up 0

  • LeBen says:

    A P. de Moncuit:
    Ne vous inquietez pas, aujourh’hui il parle de démolition pour récuperer un endroit stratégique (port de plaisance, plage, foret) pour les grands investisseurs mais qui est aux mains des petits gens; mais plus tard ne soyez pas etonné de voir surgir une urbanisation à grand coup de million d’euros, et qui sera justifiée par quelque mots de ces gens qui ont hate de voir la démolition … ce n’est pas un GAG, ne revons pas, cet endroit ne deviendra pas une foret.

    Thumb up 13

  • wattecamps says:

    Bonjour,

    Nous sommes sinistrés de l’Aiguillon/Mer en tant que résidents secondaires, nous avons apris un peu par hasard, qu’une subvention de la région était versé aux sinistrés, lequels?
    Bien qu’ayant tout perdu (matériel), il semble que nous n’y ayons pas droit.
    Nous comprenons que s’agissant d’une résidence secondaire, la priorité ne soit pas la même que pour des résidents à l’année.
    mais cela ne change rien au fait que la maison n’est plus utilisable et que la boue et la vaze devait être la même que dans les maison des résidents à l’année.
    Cette réponse nous a été faite par téléphone et nous serions prenneur de plus d’info. Merci

    Thumb up 26

  • bhar says:

    Plus que de savoir s’il faut détruire ou non, ou de savoir qui sont les responsables des autorisations de construction. J’aimerai en savoir plus vis-à-vis des plans d’évacuation, pourquoi n’y en a-t-il pas eu ? Alors qu’à minuit le samedi 27/02 le Lay était déjà sur le point de déborder, qu’à 1 heure il avait déjà inondé le port de l’Aiguillon et que c’est seulement à 3 heure que les maisons ont été inondées. Des communes situées sur l’île de Ré ont été évacuées à temps. Pourquoi cela n’a-t-il pas fonctionné chez nous ? et à cette question qui sont les responsables ?? Le matériel c’est une chose, mais les vies humaines perdues, ça me révolte plus ! surtout lorsque l’on sait ça …
    Merci de me reprendre si ces infos temporelles étaient erronées.

    Thumb up 34

  • Schouwey Jacques says:

    Je suis outrée par la désinvolture de la Préfecture qui ne répond même pas à nos appels. Il(s de dérobe(nt)derrière une boîte vocale. Quel courage !!!!!

    Thumb up 17

  • P. de Moncuit says:

    Suite à la tempête xynthia des informations circulent en disant que tout allait être démoli. »ON NE VOUS A PAS TOUT DIT »Non ca n’est pas un gag.Mais j’ai déposé en 2004 un modéle de maison non inondable qui en cas de crue montait avec les eaux,alors pourquoi tout démolir!Il faut garder et se servir de la dalle en béton et dessus adapter ce procédé,avec une nouvelle maison,qui vous sera payé par votre assurance.AVANTAGE:les sinistrés ne seront pas obligé de quitter le pays.Il est donc possible de retrouver la même surface habitable.D’autant que les assurances ne vont jamais rembourser votre terrain.
    Les réseaux existent,pourquoi tout détruire ,alors qu’une solution existe,mais que l’administration n’a jamaiss voulu entériner alors que les Hollandais la pratique déja.J’ai déja adressé 2 courriers au Président du conseil général de Villiers.Je n’ai pas reçu de réponse,sans doute à cause de élections Régionales…!

    Thumb up 37

  • admin says:

    Elle est en train d’être mise en place… vous aurez des infos sur ce site rapidement

    Thumb up 1

  • bercat44 says:

    Pourriez-vous me faire savoir s’il existe une association comme la votre à l’aiguillon/mer,ou est-ce la meme?Merci.

    Thumb up 9

  • bercat44 says:

    Demeurant à nantes,je me rends encore très souvent à l’aiguillon/mer.Apres les découragements,après les deuils,de ceux qui ont tout perdu,mon impression est négative vis-à-vis des responsables.J’espère me tromper….

    Thumb up 6

  • toraud says:

    De tout coeur avec vous.Ancien patron de la brasserie du plan d’eau de l’aiguillon/mer,je me tiens à votre disposition pour défendre les sinistrés,sans aucune animosité.Etant en redressement judiciaire,ma situation n’est pas des plus confortables…Aussi,ai-je consulté un avocat,spécialiste des droits immobiliers.

    Thumb up 4

  • lafaute says:

    pour vennettilli marc

    Vous avez raison !
    Mais lorsque je suis venu effectuer le grand « nettoyage » chez moi, à aucun moment la gendarmerie installée dans la Faute, ne m’a demandé où j’allais ! Il y avait pourtant des barages !
    Nous avions pourtant un laisser-passer de la Mairie… A quoi servait-il ? Dommage…

    Thumb up 6

  • lange says:

    Co-fondateur de l’association AVIF, je voulais préciser que notre but n’est pas seulement de trouver des boucs émissaires, mais de rechercher la vérité. Si ensuite il s’avère qu’il y a eu manquements de la part de certaines personnes, la justice suivra son cours. je voulais par ce petit mot rassurer certains sinistrés qui pensent que le bur de l’association pourrait avoir comme objectif  » de viser entre autre M. MARRATIER.
    Les statuts de l’association devraient être sur le blog en fin de semaine.
    En attendant, j’adresse mes sincères condoléances aux familles endeuillées dont je n’ai pas eu les noms, et je vous souhaite à tous beaucoup de courage.
    nous sommes là pour vous aider
    Amicalement

    Thumb up 19

  • poulun says:

    Adressé à Mr Vennettili
    – j’ai vécu cette situation en 1982, j’ai même vu des collègues de travail qui ne savaient pas que je faisais partie des personnes inondées et que j’ai surpris à prendre des photos de tous les habitants du quartier qui s’affairaient devant leurs maisons avec 1..60 d’eau.
    – Vous savez Mr, les journalistes qui viennent prendre des photos dans vos quartiers et qui tout penauds vous soutirent des informations, sont bien plus pires que ces photographes amateurs, car ces gens là vont vendre votre misère dans les revues à « grand spectacle » que vous trouverez dans les kiosques même dans quelques mois voir années.
    – et les constructeurs et artisans de tout poils qui prospectent pour vous tirez de votre misère et soutiré le maximum de fric sont encore pire que vs photographes amateurs.
    – vos carapaces vont s’endurcir comme la mienne et comme moi vous allez passer de sales moments, ne comptez que sur vous même, battez vous jusqu’au bout et soyez convaincu en toute circonstance de votre bon droit.
    Dans 3 mois ce sera l’été, le soleil, les vacances, on ne parlera plus de vos situations, préparez vous dès maintenant à affronter cette solitude.
    Un seul remède, faîtes corps auprès d’une association de sinistrés.
    Courage et volonté.

    Thumb up 11

  • vennettilli marc says:

    Question, a-t-on le droit de tirer sur les spectateurs qui viennent à la FAute voir le spectacle, et vont même jusqu’à vous prendre en photos pendant que vous sortez votre vie sur le trottoir?? C’est vrai que c’est moins cher qu’à DISNEY ou au futuroscope. MORT AUX CONS !!

    Thumb up 21

  • admin says:

    Le préfet de Vendée doit avoir sous peu un réunion à Matignon à Paris. Je pense qu’au plus tard mercredi, nous aurons la carte des zones « noires » que nous publierons bien sur ce blog.

    Thumb up 4

  • NICOLAS Olivier says:

    Connaissez-vous les limites exactes de la dite « Cuvette »

    Thumb up 11

  • jauzelon says:

    Sinistrés 1.60 m d’eau chemin des fleurs sauvages, rue parallèle à la rue des Voiliers…
    Pouvez-vous nous dire si nous faisons partie de cette fameuse « cuvette »….
    Nous attendons avec impatience et angoisse ce qu’il va en advenir de notre maison…

    Thumb up 17

  • delannoy says:

    Un coin de paradis, une petite maison à proximité du Port, après avoir vécu 1999,cette année la mer nous a rejoint. Certains de mes voisins, je ne pourrais plus les saluer, d’autres n’envisagent pas leur retour, pourtant natif de ce petit bout de terre! A ce jour tous dans l’attente de décisions concernant notre lot, je vous adresse beaucoup de courage.

    Thumb up 24

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion

Merci de répondre à la question *


Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Loading

Vigilance

Détail Vendée

Agrandir et historique
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Sondage récent

Trouvez vous judicieux l'implantation d'un golf à la Faute sur Mer dans la cuvette ?

  • Non (53%, 117 Votes)
  • Oui (45%, 98 Votes)
  • Pas d'avis (2%, 4 Votes)

Votants: 219

Loading ... Loading ...
Historique
juin 2017
L M M J V S D
« Mai    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci