« 1 ... 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 ... 140 »

pavillon orange

Xynthia 3 ans aprés
Cliquez ici pour voir la video »

Filmé et monté par Jean-Pierre.

Edit1: Vous pouvez voir une autre vidéo du même auteur sur la commémoration en suivant ce lien

Edit2: Vous pouvez voir une 3éme vidéo du même auteur sur la commémoration en suivant ce lien

001 002

Il y a trois ans dans la nuit du 27 au 28 février 2010 la nature a repris ses droits à l’Aiguillon et à la Faute-sur-Mer. L’eau a brisé les digues et des rues, des quartiers construits en dessous du niveau de la mer ont été inondés. Bilan 29 morts.

© Elodie Soulard
© Elodie Soulard

Un consensus pour un hommage très tendu 

C’est la première fois depuis la tempête Xynthia, que les associations et les élus se sont retrouvés ensemble à La Faute-sur-Mer, pour une cérémonie. Un geste hautement symbolique car les jours, les mois, les années qui ont suivi la catastrophe ont donné lieu à des querelles, des affrontements sur le pourquoi, le comment de cette catastrophe et surtout sur les indemnisations et les expropriations.
Les associations de sinistrés, élus et représentants de l’Etat se retrouvent  unis dans cette commémoration, à la Faute-sur-Mer. Une commémoration toujours pénible et émouvante pour les proches qui n’en finissent pas de revivre les heures terribles où leur environnement a été englouti par les eaux.

© Elodie Soulard
© Elodie Soulard

Pas de discours et un long moment de silence

Environ 400 personnes ont participé à cette cérémonie  malgré les tensions perceptibles sur place. La présence du maire de La Faute-sur-mer, René Marratier est vraisemblablement à l’origine de ces tensions. Il fait l’objet d’une information judiciaire pour « homicide involontaire », « mise en danger de la vie d’autrui », « abstention de combattre un sinistre » et « prise illégale d’intérêt ». Cinq personnes sont mises en examen dans ce dossier dont René Marratier, deux de ses adjoints, un promoteur immobilier local et un fonctionnaire de l’ancienne Direction départementale de l’Équipement.

La cérémonie a commencé à 11h00 avec un dépôt de gerbe devant une plaque commémorative installée sur un pont reliant La Faute et L’Aiguillon-sur-mer. Plusieurs tags avaient été inscrits sur ce pont avant la cérémonie  « Trois ans et toujours rien ». Signe que le mécontentement des habitants est encore vivace. Ici on voudrait un vrai lieu de mémoire pour les disparus trois ans après la tempête.
Aucun discours n’a été prononcé et les participants ont ensuite entamé ensemble, dans un silence pesant, une marche le long de la rive du Lay, séparant les deux communes. Ils se sont rendus jusqu’au site où devrait être érigé le futur mémorial en hommage aux victimes, non loin de la « cuvette mortifère » de La Faute-sur-mer où la plupart des victimes ont perdu la vie, piégées dans leurs maisons submergées.

Reportage d’Elodie Soulard et Claude Leloche

Toujours des contentieux 

Depuis 2010, à l’issue d’une longue procédure à l’amiable, l’État a racheté 688 maisons sur les deux communes en vue de les détruire. Il reste encore dix maisons à La Faute-sur-mer et 93 à l’Aiguillon-sur-mer dont les propriétaires ont refusé de céder leurs biens pourtant situés sur des zones définies par l’État comme étant à risques. Ces derniers cas sont entre les mains de la justice dans le cadre de procédures d’expropriation.

BEbry5DCEAAj5Mb

20130301_145414

LA FAUTE-SUR-MER (France / Vendée) – Élus, familles de victimes et autorités ont rendu hommage dimanche, pour la première fois ensemble, aux 29 personnes décédées lors de la tempête Xynthia dans la nuit du 27 au 28 février 2010 à La Faute-sur-Mer, a constaté une correspondante de l’AFP.

Environ 400 personnes ont participé à cette cérémonie qui, malgré les tensions perceptibles sur place, réunissait les autorités dont le préfet de la Vendée, Bernard Schmeltz, les associations de familles de victimes mais aussi les élus dont le maire de La Faute-sur-mer, René Marratier.

Les années précédentes les familles de victimes avaient toujours refusé de commémorer le souvenir de leurs proches avec les élus ou les autorités.

La cérémonie a commencé à 11h00 avec un dépôt de gerbe devant une plaque commémorative installée sur un pont reliant La Faute et L’Aiguillon-sur-mer. Plusieurs tags avaient été inscrits sur ce pont avant la cérémonie dont Trois ans et toujours rien, relevant l’exaspération de certains habitants de ne pas avoir de vrai lieu de mémoire pour les disparus trois ans après la tempête.

Aucun discours n’a été prononcé et les participants ont ensuite entamé ensemble, dans un silence pesant, une marche le long de la rive du Lay, séparant les deux communes.

Ils se sont rendus jusqu’au site où devrait être érigé le futur mémorial en hommage aux victimes, non loin de la cuvette mortifère de La Faute-sur-mer où la plupart des victimes ont perdu la vie, piégées dans leurs maisons submergées.

Depuis 2010, à l’issue d’une longue procédure à l’amiable, lÉtat a racheté 688 maisons sur les deux communes en vue de les détruire. Il reste encore dix maisons à La Faute-sur-mer et 93 à l’Aiguillon-sur-mer dont les propriétaires ont refusé de céder leurs biens pourtant situés sur des zones définies par lÉtat comme étant à risques.

Ces derniers cas sont entre les mains de la justice dans le cadre de procédures d’expropriation.

Une information judiciaire pour homicide involontaire, mise en danger de la vie d’autrui, abstention de combattre un sinistre et prise illégale d’intérêt, a été ouverte après la tempête: cinq personnes sont mises en examen dans ce dossier dont René Marratier, deux de ses adjoints, un promoteur immobilier local et un fonctionnaire de l’ancienne Direction départementale de lÉquipement.

Ce dimanche matin, en présence de 400 personnes, un hommage était rendu aux 29 personnes décédées lors du passage de la tempête Xynthia, à La Faute-sur-Mer (Vendée), dans la nuit du 28 février 2010.

C’est la première fois qu’élus, familles de victimes et autorités ont commémoré, ensemble, cette funeste tragédie.

Témoignent encore des tensions et des colères de certains habitants, ces messages écrits à la hâte sur le pont enjambant le Lay : « Trois ans et toujours rien ». Ou plus loin, inscrit sur le bitume : « Depuis Xynthia, plus de vie ».

Malgré cela, le cortège s’est rendu vers le lieu où devra être érigé le futur mémorial, à proximité de ce que l’on a appelé la « cuvette mortifère », où la plupart des victimes avaient trouvé la mort.

Si la commémoration a été digne, elle n’a pas effacé les rancœurs. Beaucoup ont stigmatisé la présence du maire de La Faute, René Marratier, mis en examen dans le cadre de cette triste affaire.

La date du procès n’est toujours pas connue. 125 plaintes ont été déposées, au titre des membres de l’association des victimes des inondations de La Faute.

Elus et sinistrés se retrouvent pour la première fois ce matin ensemble pour commémorer le drame de Xynthia, la tempête qui a frappé la Vendée il y a deux ans.

Une commémoration, ce matin, à la Faute-sur-mer en Vendée. Ce rassemblement est organisé en mémoire des 29 personnes tuées lors de la tempête Xynthia, dans la nuit du 27 au 28 février 2010.

Pour la première fois, les associations de sinistrés seront aux côtés des élus et des représentants de la préfecture.Jusqu’à présent, il n’y avait pas eu d’entente possible. Pour arriver à cette cérémonie commune, les tractations ont débuté en mai dernier. Il n’a pas été simple d’associer les victimes, les familles des disparus, et les élus dont certains sont poursuivis par la justice.

Une centaine de personnes et d’associations se sont portées parties
civiles dans cette enquête. Outre le maire de La Faute-sur-Mer, René
Marratier, deux de ses adjoints, un promoteur immobilier local et un
fonctionnaire de l’ancienne Direction départementale de l’Equipement ont
été mis en examen dans ce dossier.

2013 03 02

Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Vigilance

Détail Vendée

Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Sondage récent

Le changement de nom de la commune en "La Faute-sur-Mer la Presqu'île"

  • Je suis contre (84%, 213 Votes)
  • Je suis pour (12%, 31 Votes)
  • Je n'ai pas de position (4%, 10 Votes)

Total Votants: 254

Loading ... Loading ...
Historique
juillet 2014
L Ma Me J V S D
« juin    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci