« 1 ... 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 ... 191 »

AP_PPRL_La_Faute-sur-Mer (PDF)

A partir de ce vendredi jusqu’à dimanche, les coefficients de marée vont atteindre leur plus haut niveau (119 samedi). Une « marée du siècle » qui va être observée de près par les habitants de la Vendée, cinq ans après Xynthia.

Digues de la Faute-sur-Mer et de l’Aiguillon  © Radio France – Mélodie Pépin

Ici à la Faute-sur-Mer ou à l’Aiguillon, on est habitué aux grandes marées. Comme le signale Jean sur le marché de l’Aiguillon « on en a vu d’autres ! ». Dans toutes les têtes : la tempête Xynthia qui a fait 35 morts en Vendée en 2010. La conséquence du vent avec de forts coefficients de marée. Jacqueline s’en souvient bien, elle a eu de l’eau chez elle jusqu’à 70 centimètres. « J’étais avec mes petits enfants… je sais que je ne prendrai pas mes petits enfants à la maison ce week-end », prévient-elle prudente. « Certains s’arrangent pour ne pas être là les week-ends de gros coefficients ou quand une tempête est annoncée », ajoute François Asnil, porte parole de l’association des victimes des innondations de la Faute-sur-Mer (AVIF).

Mémorial en hommage aux victimes de Xynthia à la Faute-sur-Mer  © Radio France-Mélodie Pépin

« Faut pas avoir peur dès qu’il y a une grande marée »

La crainte pour certains encore bien présente, mais pour beaucoup pas question de paniquer, »c’est vrai qu’on en a eu une plus dévastatrice que les autres, mais faut pas avoir peur dès qu’il y a une grande marée » conclut Marilyne, vendéenne depuis 45 ans. « Ça devrait bien se passer »ajoute Jean qui sera aux premières loges pour surveiller son bateau. Des habitants sereins car les paramètres ce week-end ne sont pas les mêmes. On atteindra 119 de coefficient de marée samedi à 17h34, mais pas de houle en perspective, ce qui devrait annoncer un spectacle paisible et sans risque.

« Y’en a qui appréhendent.. » – Reportage sur le marché de l’Aiguillon avant la marée du siècle.

La sécurité avant tout

Depuis Xynthia, beaucoup de travaux ont été entrepris dans la commune de la Faute-sur-Mer pour assurer la sécurité des habitants. C’est ce que rappelle le maire Patrick Jouin :  » il faut que la population de la Faute sache que la question de la hauteur des digues, de la protection est assurée ». La digue du port a été relevée d’un mètre, celle du Platin n’est pas encore terminée mais« atteint la hauteur suffisante «  garantit le maire (5m70). Les travaux de la digue du Platin sur la lagune de la Belle-Henriette ont coûté 1 million 500 000 euros.

HAUT : La digue du Platin n’est pas terminée mais à la hauteur « suffisante » / BAS : La lagune sera recouverte par la mer à marée haute  © Radio France

Un réseau de 50 personnes en veille

La mairie aussi se mobilise ce week-end avec une permanence assurée par le maire ou un adjoint. Un dispositif technique est aussi planifié « s’il y a un risque de surcote, on a un agent communal qui va vérifier les vannes anti-retours » explique le maire. Un nouveau dispositif avec cinquante personnes pour veiller sur les plus populations les plus vulnérables sera aussi en partie opérationnel ce week-end « en cas d’alerte », précise le maire. Lors de la catastrophe Xynthia, beaucoup de personnes âgées et dépendantes ont perdu la vie.

« On se rend compte que le meilleur système de gestion de crise ne permet pas toujours de bien cerner une situation de fragilité d’une personne âgée ou dépendante. On va organiser un réseau d’environ cinquante personnes qui vont suivre dans leur quartier les personnes qui plus que d’autres ont besoin d’être soutenues, détaille Patrick Jouin, si on a une gestion de crise, on saura appuyer sur le bon bouton pour que les cinquante personnes fassent  un travail de mise en réseau pour s’assurer que les personnes les plus vulnérables ont compris les messages et les ont intégrés ». Mais pas question de paniquer, ou de créer de l’angoisse pour le maire qui insiste bien sur le fait que « le système sera posssible en situation de crise, on ne l’organise pas sinon parce qu’on rajoute du stress là où on a plutôt besoin d’apaisement à la faute sur mer ».

« La question de la protection est assurée » – Patrick Jouin, maire de la Faute-sur-Mer

« Certains ont pris l’habitude de venir faire un tour sur la digue 3/4 heures avant la marée pour voir à quelle hauteur elle est » – François Asnil (AVIF)

La plupart des habitants de la Faute-sur-Mer abordent cette marée du siècle de façon sereine mais prudente. François Asnil, le porte-parole de l’AVIF rappelle qu’ il y a eu un important « travail de sensibilisation » sur les risques. « Ceux qui ont pu ont fait un étage de sécurité ». Et surtout, il observe un nouveau reflex de la population depuis Xynthia : « certains ont pris l’habitude de venir faire un tour sur la digue 3/4 heures avant la marée pour voir à quelle hauteur elle est », à commencer par lui. Bref, « tout le monde fera attention ». Une fois redescendue, il n’y aura plus qu’à profiter de la pêche à pied.

François Asnil, porte-parole de l’AVIF, présente la digue et le paysage qui sera recouvert par la marée :

Tout le paysage sera recouvert par la marée jusuq’à la digue rehaussée. Derrière, près de 600 maison ont été rasées après Xynthia.

2015 03 19 marée

ORDRE DU JOUR :

 

– I – FINANCES : Commune, Port, Lotissement communal

– Vote des Comptes Administratifs et des Comptes de Gestion 2014

– Affectation des résultats de l’année 2014,

– Vote des Budgets Primitifs 2015,

– Vote des taux des 3 taxes directes locales 2015,

– Vote des Tarifs de la Taxe de Séjour,

– Vote de certaines subventions aux associations et organismes divers pour 2015.

– II – Personnel Municipal

– Adoption de l’entretien individuel pour 2014

– Régime Indemnitaire à compter du 1er avril 2015

– Mise en place d’astreintes – modalités d’indemnisations

– Emplois saisonniers

– III – Délégations de Maîtrise d’Ouvrage pour les travaux d’aménagement.

– Délégation de Maîtrise d’Ouvrage de la Région Pays de la Loire pour les aménagements touristiques du Parc et de la zone de solidarité.

– Délégation de Maîtrise d’Ouvrage à la Société Publique Locale de Vendée pour l’aménagement de l’espace portuaire.

– Questions diverses.

Patrick Jouin, maire de la Faute-sur-Mer, a présenté lundi les mesures mises en place à l’approche des grandes marées.


La Faute-sur-Mer : la commune se prépare à la marée du siècle

La Faute-sur-Mer : la commune se prépare à la marée du siècle
Patrick Jouin, accompagné de ses adjoints, avait convié la presse ce lundi 16 mars après-midi afin de présenter les travaux réalisés sur la digue du Plantin, en prévisionnotamment de la marée du siècle.

La marée du siècle est une marée au coefficient exceptionnel qui se produit une fois tous les 18 ans environ. Elle aura lieu le samedi 21 mars avec uncoefficient de 119 à 17h34. Les élus et la population se préparent à cet évènement hors normes qui nécessitent la mise en place de mesures de prévention.

À La Faute-sur-Mer, l’objet de toutes les attentions se situe aux abords de la lagune de La Belle Henriette. Ici vient d’être construite une digue, longue de 580 mètres,  qui a été totalement « rénovée » depuis octobre 2014. Notamment pour faire face justement à ces grandes marées etprotéger les habitations des submersions marines.

Les habitants Fautais bénéficient d’une nouvelle protection qui répond notamment aux critères environnementaux.


L’action des élus Fautais présentée en 3 points

Patrick Jouin et Laurent Huger

Patrick Jouin et Laurent Huger
Pour assurer, la protection des biens et de ses habitants, les mesures prises par la municipalité s’articule autour de 3 points essentiels selon Patrick Jouin et son 1er adjoint, en charge de l’urbanisme, Laurent Huger :

  • les travaux de consolidation des digues et du cordon dunaire
  • la permanence des élus et agents municipaux qui veillent tout au long de l’année à la sécurité
  • le réseau de bienveillance (mesure permettant, grâce au réseau de voisinage, d’accompagner les personnes les plus sensibles en cas d’alerte)


Le maire de la commune a également tenu à mettre en avant le projet de piste cyclable qui est programmé. Celui-ci peut valoriser ces protections et garantir une qualité touristique.


La Faute-sur-Mer : la commune se prépare à la marée du siècle

L’aménagement de ces protections a un coût

La maitrise d’ouvrage est assurée par la commune Fautaise. Cette dernière a prévu un budget de 1,4 million d’euros réparti comme suit :

  • 40 % prises en charge par l’État
  • 15 % par le département de la Vendée
  • 15 % par le région Pays de la Loire
  • 30 % par le commune de La Faute-sur-Mer, soit environ 500 000 € financé par un emprunt
Crédits photos : Brice Piveteau

Crédits photos : Brice Piveteau

 

Une nouvelle campagne de déconstruction se prépare

Les victimes de la tempête Xynthia se sont retrouvées piégées dans des maisons de plain-pied totalement inondées. (Crédit photo : PQR/Ouest-France)

Les victimes de la tempête Xynthia se sont retrouvées piégées dans des maisons de plain-pied totalement inondées. (Crédit photo : PQR/Ouest-France)

Suite à la décision rendue par le Tribunal administratif de Nantes en date du 22 décembre dernier rejetant les pourvois formés contre la déclaration d’utilité publique, le préfet de la Vendée a décidé de poursuivre la procédure d’expropriation en cours sur les zones déclarées d’utilité publique sur les communes de la la Faute-sur-Mer et l’Aiguillon sur Mer.

A ce jour, l’État a indemnisé 62 propriétés sur les 103 concernées par la procédure.

D’ici la fin du mois de mars 2015, une nouvelle campagne de déconstruction des biens va être entamée sur ces propriétés. Dans le même temps, la procédure permettant d’aboutir à l’indemnisation de l’ensemble des propriétés concernées va se poursuivre jusqu’à son terme.

Le préfet vient d’annoncer la poursuite de la procédure concernant les zones déclarées d’utilité publique pour les expropriations sur les communes de La Faute-sur-Mer et L’Aiguillon-sur-Mer.


Xynthia : La Faute sur Mer avant la tempête - crédit photo : @Texier_Alexis

Xynthia : La Faute sur Mer avant la tempête – crédit photo : @Texier_Alexis

Suite à la décision rendue par le tribunal administratif de Nantes le 22 décembre dernier rejetant les pourvois formés contre la déclaration d’utilité publique, le préfet de la Vendée a décidé de poursuivre la procédure d’expropriation en cours sur les zones déclarées d’utilité publique sur les communes de la Faute-sur-Mer etl’Aiguillon-sur-Mer. Les contestations faisaient suite auxarrêtés préfectoraux du 25 janvier 2013.

À ce jour, l’État a indemnisé 62 propriétés sur les 103 concernées par la procédure.

D’ici à la fin du mois de mars 2015, une nouvelle campagne de déconstruction des biens va être entamée sur ces propriétés. Dans le même temps, la procédure permettant d’aboutir à l’indemnisation de l’ensemble des propriétés concernées va se poursuivre jusqu’à son terme.

La Faute sous le niveau de la mer

Le 28 février 2010, une dépression atlantique surnommée Xynthia s’abat sur l’Europe et se transforme en véritable tempête provoquant des inondations spectaculaires sur le littoral vendéen. Elles entraineront la mort de 47 personnes, dont 29 sur la seule commune de La Faute-sur-Mer. Toutes les victimes sont mortes noyées prises au piège dans leurs maisons envahies par la montée des eaux.
Comment cette langue de terre gagnée sur les flots a-t-elle pu générer un tel drame humain ? Pourquoi a-t-on tant construit dans ces zones inondables ? Comment la pression immobilière a-t-elle pu pousser les élus locaux à tant d’aveuglement ? Ce sont les questions qui se posent lors du procès retentissant qui suivra la catastrophe. Toujours est-il que Xynthia aura été le point de départ d’une prise de conscience sur la prévention des risques : de nombreuses mesures seront prises tant au niveau des contrôles de légalité et de l’occupation des sols qu’à celui de l’observation des risques et de l’application des plans d’urgence.

Avec :

Bruno RETAILLEAU, Sénateur – Président du Conseil Général de Vendée (2010 – 2015)

Jean-Benoit ALBERTINI, Préfet de Vendée depuis 2013

Corinne LEPAGE, Avocate des victimes de La Faute-sur-Mer

Colonel Michel MONTALETANG, Directeur des sapeurs-pompiers de Vendée

Chantal & Thierry BERLEMONT, Anciens habitants de La Faute-sur-Mer

Elisabeth TABARY, Ancienne habitante de La Faute-sur-Mer

Florence RICHARD, Service gestion durable de la mer et du littoral – DDTM Vendée

Renaud PINOIT, Président de l’Avif – Association des victimes de La Faute-sur-Mer

Cliquez sur les images pour une lecture plus aisée2015 03 04 01

2015 03 04 02

Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Loading

Vigilance

Détail Vendée

Agrandir et historique
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Sondage récent

Trouvez vous judicieux l'implantation d'un golf à la Faute sur Mer dans la cuvette ?

  • Non (53%, 117 Votes)
  • Oui (45%, 98 Votes)
  • Pas d'avis (2%, 4 Votes)

Votants: 219

Loading ... Loading ...
Historique
février 2017
L M M J V S D
« Jan    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci