« 1 ... 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 ... 162 »

La Faute sur Mer

Nombre % inscrits
Inscrits 891
Abstentions 178 19.98
Votants 713 80.02
Blancs 19 2.66
Exprimés 694 97.34
Candidats Voix % exprimés
Nicolas Sarkozy

UMP

269 38.76
François Hollande

Parti socialiste

159 22.91
Marine Le Pen

Front national

119 17.15
François Bayrou

MoDem

60 8.65
Jean-Luc Mélenchon

Front de Gauche

46 6.63
Nicolas Dupont-Aignan

Debout la République

19 2.74
Eva Joly

Europe Écologie – Les Verts

17 2.45
Nathalie Arthaud

Lutte ouvrière

3 0.43
Philippe Poutou

Nouveau parti anticapitaliste

1 0.14
Jacques Cheminade

Solidarité et Progrès

1 0.14

L’Aiguillon sur Mer

Nombre % inscrits
Inscrits 1 999
Abstentions 335 16.76
Votants 1 664 83.24
Blancs 39 2.34
Exprimés 1 625 97.66
Candidats Voix % exprimés
Nicolas Sarkozy

UMP

582 35.82
François Hollande

Parti socialiste

383 23.57
Marine Le Pen

Front national

345 21.23
François Bayrou

MoDem

122 7.51
Jean-Luc Mélenchon

Front de Gauche

103 6.34
Nicolas Dupont-Aignan

Debout la République

43 2.65
Philippe Poutou

Nouveau parti anticapitaliste

23 1.42
Eva Joly

Europe Écologie – Les Verts

16 0.98
Nathalie Arthaud

Lutte ouvrière

7 0.43
Jacques Cheminade

Solidarité et Progrès

1 0.06

Vidéo du conseil en intégralité

Cliquez ici pour voir la video »

Premiers travaux sur les digues après la tempête Xynthia

Premiers travaux sur les digues après la tempête Xynthia

L’association « l’Avenir ensemble » de l’Aiguillon-sur-Mer interpelle les candidats à la Présidence de la République

Les habitants de l’Aiguillon-sur-Mer, deux ans après les ravages de la tempête Xynthia, ne voient toujours pas commencer les travaux de confortement des digues qu’on leur avait promis. Ils ont écrit à chaque candidat à l’élection présidentielle pour lui faire part de leurs inquiétudes.

Quelques réponses sont revenues. Les candidats Arthaud, Hollande, Sarkozy, Dupont-Aignan, et même de Villepin depuis retiré de la compétition, ont fait des réponses plus ou moins impliquées ou circonstanciées. L’association l’Avenir ensemble les publie sur son blog.

Nathalie Arthaud la candidate de Lutte Ouvrière, fustige l’attitude négligente de l’Etat, soulignant qu’il est plus facile de dégager des moyens considérables pour venir en aide aux banquiers que des moyens modestes pour aider les simples citoyens. Et d’ajouter, que « sa petite organisation ne dispose pas d’une influence particulière sur les pouvoirs publics » mais assure les habitants de l’Aiguillon de son soutien.

Nicolas Dupont-Aignan, débordé par sa campagne, regrette de n’avoir pas répondu plus vite. Et indique que, en tant que maire, il connait bien les difficultés pour les collectivités locales à se débattre avec la lourdeur des réglementations et la lenteur des services de l’Etat. Avec cette invitation, étonnante, à le recontacter au terme de la campagne présidentielle après le 6 mai pour « apporter à ce dossier toute l’attention qu’il mérite » ! « En espérant que vous puissiez d’ici là trouver une issue heureuse à votre problème » !

François Hollande fait lui aussi une réponse personnelle. Circonstanciée et détaillée. Il évoque la commission d’enquête parlementaire mise en place par le Sénat, sa lenteur et son côté fastidieux. Mais assure que « si les français m’accordent leur confiance en mai, je ferai en sorte que les préfets respectent les calendriers mis en place dans les communes du littoral vendéen afin d’assurer au plus vite la protection des biens et des personnes dans cette région qui nous est chère ».

Nicolas Sarkozy, le président candidat, fait répondre sa chef de cabinet d’une manière pour le moins administrative, « sensible à votre démarche, Nicolas Sarkozy m’a chargée d’intervenir auprès du préfet de la Vendée, en le priant de faire étudier votre situation avec bienveillance et de vous tenir directement informés des suites qui pourraient être réservées à cette démarche ».

Philippe Berre comparaissait, jeudi, devant le tribunal correctionnel de La Rochelle.

Suivre les péripéties de Philippe Berre nécessite un minimum de connaissances en géographie. «On a dû pointer tous vos méfaits sur une carte de France pour s’y retrouver !», s’exclame Michel Lemoine, le président du tribunal de La Rochelle (Charente-Maritime), la dite carte à la main. Maîtriser les bases du BTP ne nuit pas non plus.

«Un camion benne, des bras articulés, 40 barrières, une pompe à hélice avec tracteur, une pelle à chenille avec chauffeur, 11 633 litres de gasoil, 10 autres camions, deux bungalows…» : le magistrat n’en finit plus d’égrener la liste du matériel réquisitionné par l’escroc dans la foulée de la tempête Xynthia, en mars 2010. «Bref, finit-il par résumer. Il y en a pour 67 423, 90 euros.»

«Si je fais ça, c’est juste pour donner l’illusion et aider les autres.»

Cette fois, c’est l’arithmétique qu’il faut appeler à la rescousse. «Alors si mes comptes sont bons, relève le président, vous avez cumulé près de 34 ans de prison, M. Berre.» Dans le box des prévenus, l’intéressé encaisse. «Escroc utile», comme certains le considèrent, ou «escroc ordinaire», selon les mots de la procureur, Sonia Bellier, cet homme de 57 ans est avant tout un mythomane, dont la plus belle imposture – la relance d’un chantier d’autoroute dans la Sarthe – a été portée à l’écran dans le film «A l’origine». «D’ailleurs, mon juge d’instruction de l’époque joue même son propre rôle dans le film», tient à préciser le prévenu.

Et des juges d’instruction, il en a croisé en 30 années d’une activité débutée en 1983, quand, après plusieurs postes dans le BTP, il dit avoir divorcé et s’être retrouvé au chômage, enchaînant alors prison, vols et escroqueries à un rythme tellement soutenu qu’il en est aujourd’hui à son troisième infarctus. Impossible toutefois de savoir s’il dit vrai sur son parcours, tant il multiplie les versions, mêlant semi-vérités et véritables mensonges. Pour ce psychiatre, il souffrirait de «troubles bipolaires», et d’un «désir irrépressible de se sentir utile». «J’ai pas d’objectif. Je ne retire pas d’argent, se défend Philippe Berre, barbe de dix jours, regard pétillant, son corps trapu lui donnant de faux airs du chanteur Carlos. Si je fais ça, c’est juste pour donner l’illusion et aider les autres». Presque pour la beauté du geste, en somme, tant il est vrai que Berre sait transformer filouteries, grivèleries et autres usurpations d’identité en quasi performances artistiques.

La procureur requiert cinq ans ferme

En ce mois de mars 2010, il a encore usé de son incroyable bagout et d’un sens inné du commandement, dérobant d’abord un 4X4 de l’inventaire forestier national (IFN) dans les Alpes, avant de remonter à Paris, où il apprend les dégâts de Xynthia à la radio. Ni une, ni deux, il fonce à Charron, en Vendée. Muni de vrai-faux bons de réquisition trouvés dans le 4X4 et photocopiés à la pelle, l’escroc régente son monde. «En deux jours, vous vous imposez comme le patron des secours, s’enthousiasme le président Lemoine. Et quand les entreprises ne cèdent pas assez vite, vous menacez de leur envoyer la maréchaussée d’une voix autoritaire.» Berre la joue profil bas, les épaules rentrées, la voix caverneuse mais faible : «ils étaient dépourvus de tout. Les pompiers n’avaient plus d’essence. Le maire savait plus où tourner la tête. En plus y avait sans arrêt des visites officielles qui lui prenait son temps. Alors je m’en suis occupé…»

«Cerise sur le gâteau, la pelleteuse que vous demandez, ce sont les motards de la gendarmerie qui vont l’escorter», note le président. «Ah ça c’est pas moi, c’est le sous-préfet qui a décidé.» Car Philippe Berre assiste à toutes les réunions, diligente même l’expertise des digues. «Il a rendu service. N’importe qui ne peut pas faire ce qu’il a fait», vante Me Dominguez, dont le client est pourtant l’une des rares victimes à s’être constituée partie civile. «Vous avez simplifié le fonctionnement de l’administration. C’est sûr que ça allait beaucoup mieux avec vous», raille le président Lemoine. La procureur, Sonia Bellier, ne l’entend pas de cette oreille. «Que vous soyez utile, c’est une évidence. Mais vous n’êtes pas altruiste. Vous avez une faille narcissique, et vous utilisez les autres pour la combler.» Elle requiert cinq ans ferme. Le jugement a été placé en délibéré au 28 juin.

 

LeParisien.fr

Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Loading

Vigilance

Détail Vendée

Agrandir et historique
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Sondage récent

Le changement de nom de la commune en "La Faute-sur-Mer la Presqu'île"

  • Je suis contre (84%, 213 Votes)
  • Je suis pour (12%, 31 Votes)
  • Je n'ai pas de position (4%, 10 Votes)

Total Votants: 254

Loading ... Loading ...
Historique
novembre 2014
L Ma Me J V S D
« oct    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci