Articles avec le tag ‘finances’

Dix jours après le tragique passage de la tempête Xynthia, le littoral vendéen panse ses plaies.
Les secours d’urgence du Conseil Général attribués aux communes  sinistrées du littoral
L’heure est à la reconstruction, à la remise en état des lieux et des esprits.

Le Conseil Général de la Vendée a mobilisé plusieurs équipes de travailleurs sociaux pour accueillir les personnes sinistrées, leur accorder un secours d’urgence, les accompagner dans leurs démarches administratives et leur apporter l’écoute et le soutien psychologique dont elles ont besoin.

Dans cinq communes du Sud Vendée, des permanences sont ouvertes chaque jour de 9h00 à 18 h00 :

– L’Aiguillon sur Mer (en mairie – Tél : 02 51 56 72 98)
– La Faute sur Mer (en mairie – Tél : 02 51 97 19 20)
– Chaillé les Marais (en Mairie – Tél. : 02 51 56 72 98)
– Sainte-Radegonde des Noyers (en Mairie – Tél. : 02 51 28 60 12)
– Luçon (au Centre médico-social – Tél. : 02 51 56 02 31)

« L’attribution des secours d’urgence du Conseil Général a également été élargie à toutes les communes sinistrées du littoral » indiquent les services du Département.
Dans ce cas, les personnes qui en ont besoin peuvent s’adresser au centre médico-social le plus proche de leur domicile (Les Sables d’Olonne, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Challans).

Tout juste une semaine après le vote d’une aide exceptionnelle par l’assemblée départementale, près de 110 000 € de secours d’urgence ont d’ores et déjà été attribués permettant de venir en aide à 350 personnes sinistrées.

Alors que le Conseil Général a annoncé mardi qu’il mettait gratuitement à la disposition des familles sinistrées 50 logements dans les collèges de Vendée, le secrétaire d’Etat au Logement, Benoist Apparu a confié mercredi 10 mars que l’Etat aidera financièrement les sinistrés de Vendée et de Charente-Maritime contraints de se reloger provisoirement ou de réhabiliter leurs habitations après le passage de la tempête.

Concernant le financement du relogement provisoire des sinistrés, l’Etat en prendra « 100% à sa charge, jusqu’à six mois et au-delà si nécessaire » dans les cas non pris en charge par les assurances, a-t-il expliqué. « La commune avance et l’Etat remboursera les communes », a-t-il ajouté. Pour le financement des travaux de reconstruction ou de réhabilitation des habitations, les assurances interviendront, selon le secrétaire d’Etat.

Pour d’éventuels rachats de terrains, « nous avons décidé d’ouvrir le prêt à taux zéro, normalement accessible aux primo-accédants, aux personnes sinistrées qui sont déjà propriétaires », a-t-il souligné.

De son côté, le secrétaire d’Etat chargé du Commerce Hervé Novelli a confirmé mercredi que les petites et moyennes entreprises sinistrées en Vendée et dans les trois autres départements touchés par la tempête Xynthia, commenceront à être indemnisés à partir de fin avril ou début mai.

« Je peux le dire à l’ensemble des petites et moyennes entreprises de ces quatre départements, les aides dont j’ai annoncé la sortie (…) seront distribuées, pour les premières, au début du mois de mai ou à la fin du mois d’avril », a-t-il déclaré, parlant d' »une rapidité historique ».

Le secrétaire d’Etat avait annoncé jeudi dernier avoir signé une circulaire mettant en place un dispositif d’indemnisation des entreprises sinistrées par la tempête Xynthia en Charente-Maritime, dans les Deux-Sèvres, en Vendée et dans la Vienne, pour une « enveloppe globale de 10.000 euros maximum par entreprise ».

Dans les habitations sinistrées, les premières visites d'experts  en assurance ont débuté. Un moment important qu'on peut préparer.
Dans les habitations sinistrées, les premières visites d’experts en assurance ont débuté. Un moment important qu’on peut préparer.

Entre deux corvées de nettoyage, des sinistrés reçoivent les premières visites d’experts. Des assurances aident à préparer cette étape avant l’indemnisation.

Les sinistrés de la tempête Xynthia sont, en général, impatients de le voir dans leur maison, mais « l’expert », ces jours-ci, est loin d’être passé partout. « Nous sommes moins nombreux que les experts en sinistres automobiles, plus fréquents que les sinistres en habitations », confirme Benoît Mathias. Hier matin, ce professionnel intervenait chez Isabelle et Jean-Jacques (prénoms d’emprunt), à La Faute-sur-Mer.

Construite en 1982, leur résidence principale a été dévastée par deux mètres d’eau, mais la visite passe comme une lettre à la Poste : « On a failli mourir, alors les dégâts matériels, on relativise », sourit ce couple. Assuré « avec de bonnes garanties, par choix » chez MMA, il est conscient qu’en fonction des contrats, les situations varient beaucoup.

« Les dégâts peuvent encore évoluer »

Quelques jours plus tôt, un inspecteur sinistre leur a donné les « clés » d’une bonne préparation de la visite en expliquant ce dont a besoin l’expert. Ici, il a beaucoup de compliments à leur faire : « Vous avez bien nettoyé. Ces listes qui renvoient à vos photos, c’est très bien. » Un exploit, sûrement pas possible pour tous : les sinistrés relogés ont tellement à faire !

Les premiers diagnostics tombent : la cuisine est à refaire. Pour les briques de la cloison : « Il faut d’abord faire tomber le plâtre, et voir comment c’est après. » Les menuiseries et la filerie électrique ont l’air bonnes « mais ça peut mal évoluer : on reviendra faire des tests », indique l’expert.

La visite est aussi l’occasion de nombreux conseils : aérer dès qu’il fait beau, et enlever les moquettes pour assécher le sol. Fenêtres fermées, on peut faire fonctionner la cheminée pour chauffer la maison à 13, 14, 15°C si possible. « Attention : il faut du bois bien sec, sinon vous allez rajouter de l’humidité ! », prévient l’expert.

Une heure a passé. La visite se termine. Catherine Tardieu, l’inspecteur sinistre, attend sa « louche », comprenez une fourchette qui va permettre à l’assurance de provisionner l’argent. Elle n’est pas communiquée aux assurés. Catherine Tardieu explique : « Si l’expert doit revoir sa copie, c’est trop dur à avaler. » Dans le cas d’Isabelle et Jean-Jacques, il est « impossible de donner une date pour le chiffrage définitif : ça va dépendre de l’assèchement ». Mais ils devraient prochainement toucher « l’indemnité mobilier » : les meubles, leur a rappelé l’expert, ont au moins une valeur d’usage.

Croisée dans le bourg de L’Aiguilllon, « M.-F. », 64 ans, est déçue de l’attitude de l’expert qui est venue la voir, mais elle nuance aussitôt : « J’ai des amis qui sont très contents. C’est sûrement une question de personne… » Beaucoup d’assureurs et d’experts le disent : « C’est tendu quand les gens découvrent qu’ils n’ont pas pris de bonnes garanties, ce qui peut se comprendre. Curieusement, ceux qui ont perdu peu « pinaillent » plus facilement. » Catherine Tardieu trouve qu’en Vendée, « les gens réagissent bien ».

Claire HAUBRY.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
septembre 2019
L M M J V S D
« Mai    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci