Articles avec le tag ‘Marratier’

1 2 3 4 5 6 »

Un petit melting pot des passages tv de René Marratier


Xynthia : la colère des habitants de la Faute-sur-mer

A quelques jours de la commémoration officielle de la tragédie Xynthia, le maire de la Faute-sur-mer, en Vendée, est fortement contesté. Il est accusé d’avoir délivré des permis de reconstruire en zone inondable malgré le danger.

Lire la suite de cette entrée »

Au plus près des lieux de la catastrophe et de la date anniversaire, France 3 bouleverse ses programmes et consacre une journée spéciale, un an après la tempête qui a endeuillé la France. Le 23 février, la chaîne mobilise ses antennes et ses rédactions. Une opération exceptionnelle avec JT délocalisés, prise d’antenne événementielle, débats et documentaires inédits : les antennes et les rédactions de France 3 sur le terrain, exercent un droit de suite, au plus près des sinistrés.

Xynthia france 3

Dans le cadre de cette journée spéciale, France 3 propose un documentaire à 20h35 « Xynthia, au coeur de la tempête », réalisé par Marc Garmirian et Jean-Christophe de Revière, suivi d’un débat de 80 minutes, réalisé par Philippe Lallemant et animé par Patrick Poivre d’Arvor :

En direct de la Rochelle, Patrick Poivre d’Arvor et ses invités reviennent sur la tempête Xynthia qui aplus particulièrement touchée et meurtrie la Vendée et la Charente Maritime.

Un an après, quel bilan peut on tirer de cette catastrophe? Quels enseignements doit-on retenir et tirer de ce type d’évènement particulier ?

Evaluons nous à leur juste valeur les menaces de catastrophes naturelles qui pèsent sur la France ?

Sur le plateau, Patrick Poivre d’Arvor, entouré d’invités qui ont vécu ce drame ou spécialistes des questions abordées, confrontera leurs témoignages.

Parmi eux :

Elisabeth TABARY, habitante sinistrée de la Faute sur Mer. Elle a perdu son mari et son petit fils pendant la nuit du 28 février 2010.

Thierry DEMAEGDT, sinistré de Charron (Charente Maritime) et président de l’association Reconstruire Charron.

René MARRATIER, maire de La Faute sur Mer (La commune la plus touchée avec 29 morts).

Philippe de VILLIERS, Député européen et ancien Président du Conseil Général Vendée.

Gilles DUVAL, maire de St Clément les Baleines (pointe ouest de l’Ile de Ré).

Un des rares maires concernés à avoir pris l’initiative, dès réception de l’alerte rouge de la préfecture à 18h00 de mettre en place des procédures d’évacuation de son village et de les appliquer dans la nuit du 28 février 2010. Ancien marin, il s’est fié à son expérience et est allé surveiller les digues et la montée des eaux en fin de journée.

Freddy VINET, spécialiste risque inondations géographe au GESTER et professeur à l’ Université Montpellier et vendéen d’origine

Christian SOMMADE Délégué Général HCFDC, Haut Comité Français de la Défense Civile

Boycott des familles des victimes et de l’avif de la commémoration de l’état

NDLR (vidéo/son légèrement décalé)

Lire la suite de cette entrée »

xynthia : contres propositions du PPRI

Lire la suite de cette entrée »

François Rabaté, cinéaste à fait un documentaire qui est actuellement diffusé sur Planète, voici un extrait posté sur youtube.

Le Pavillon des Dunes était comble vendredi soir à La Faute-sur-Mer, lors de la présentation par le maire du mémoire concernant le PPRI.

Le maire de La Faute a présenté vendredi soir devant 300 personnes le mémoire qui sera déposé par la municipalité à la préfecture, sur le Plan de prévention des risques d’inondation. Le texte conteste de nombreux points du PPRI.

Il propose que soit revue la cote de référence pour définir l’aléa de submersion marine, c’est-à-dire le niveau maximum qui peut être atteint par la mer en cas de tempête. René Marratier propose une cote de 3,75 m pour la zone sud et de 2,50 m pour la zone nord, correspondant au « plan établi par le Sdis ».

La municipalité souhaite que soit aussi diminuée la majoration de cote de 1 m prévue par le PPRI pour tenir compte du réchauffement climatique. « Compte tenu des incertitudes scientifiques, nous proposons une majoration maximale de 3 cm pour 10 ans, et non sur le siècle à venir. Par la suite, les PPRI étant régulièrement révisés, les hauteurs d’eau seront réactualisées sur la base de constats scientifiques réels », précise René Marratier.

La municipalité s’engage à poursuivre le plan pluriannuel de travaux sur la digue Est du Lay. Elle propose que les constructions nouvelles soient de nouveau autorisées dans les zones rouges, sous condition de hauteur au niveau habitable. Elle milite également pour une « suppression de la bande des 100 m dans les zones urbanisées et son application dans les futures zones à urbaniser » et pour « les reconstructions après sinistre et les extensions, interdites dans le projet de l’État, soient permises, sous condition de hauteur de niveau du plancher habitable ».

Xynthia : 632 maisons finalement en "zones d'expropriations" en Vendée

La préfecture de Vendée a indiqué lundi que 632 maisons figuraient au final dans les « zones d’expropriations » arrêtées par le gouvernement à La-Faute-sur-Mer et l’Aiguillon-sur-Mer, victimes de la tempête Xynthia en février dernier.

La « zone d’expropriation » proposée lundi est plus restreinte que la « zone noire » ou « zone de solidarité » controversée qui avait été initialement annoncée le 7 avril, et qui touchait 823 maisons.

Sur les 632 maisons situées sur des parcelles jugées trop dangereuses pour être habitées, 494 ont déjà fait l’objet d’un accord de vente à l’amiable avec l’Etat, a précisé la préfecture lors d’un point presse.

Les propriétaires des 138 autres maisons, qui n’ont pas encore donné de réponse, attendaient la publication de ces zones d’expropriation, qui sont soumises à enquête publique, pour se prononcer.

Désormais, tous les habitants concernés « disposent d’un délai d’un mois, soit jusqu’au 18 novembre 2010, pour confirmer ou non leur intention de procéder à la vente amiable », a indiqué le ministère de l’Ecologie un peu plus tôt lundi dans un communiqué.

Seules les maisons qui n’auront pas été rachetées par l’Etat, pourront faire l’objet, au terme d’une enquête publique, d’une expropriation qui doit être décidée par la justice.

Le ministre de l’Ecologie, Jean-Louis Borloo, a par ailleurs précisé que la zone de solidarité définie en avril dernier « est maintenue », ce qui « permet à chaque habitant de bénéficier s’il le souhaite d’un engagement de l’État d’acquérir son bien ».

La préfecture a précisé qu’elle avait commencé à passer un marché pour la « déconstruction » de maisons déjà rachetées par l’Etat, qui devrait commencer début 2011.

Face à ce zonage plus réduit, « force est de constater qu’il y a eu une grande avancée, mais on avait demandé beaucoup plus », a déclaré le maire de la Faute-sur-Mer, René Marratier, lors du point presse de la préfecture.

« On a bien amélioré la situation. Les maisons à étage restent, c’est une bonne chose, mais je vais encourager les gens à se battre pour ceux qui veulent rester » quitte à contester l’expropriation, a pour sa part indiqué le maire de l’Aiguillon-sur-mer, Maurice Milcent.

Ne pas oublier
(Environ 40 minutes de vidéo, 8 films) Passez en mode plein écran en cliquant dans le coin bas/droit de la vidéo
Voir directement sur Youtube
Connexion
Attention

Afin d'éviter tout abus, vous devez maintenant vous enregistrer sur le blog afin de pouvoir faire un commentaire.
Cliquez ici pour vous enregistrer
Cliquez ici pour modifier votre profil
Cliquez ici si vous avez oublié votre mot de passe
Stats
Précisions
Ce site n'est pas le site de l'AVIF, ni d'aucune autre association.
C'est un site qui appartient à une société privée et relate ce qu'il se dit dans la presse, associations, localement ... depuis le 28/02 en laissant la parole à chacun et ceci sans censure ni pression.
Si vous souhaitez accéder au site officiel de l'AVIF, veuillez cliquer ici
Faites un don
Aidez à l'hébergement de ce site sur serveur dédié.
Merci d'avance aux donateurs.

Com. récents
Historique
novembre 2019
L M M J V S D
« Oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
Téléchargements
Voici les liens des plus longues vidéos concernant la tempête xynthia
N'oubliez pas de faire clic droit enregistrer sous:

Zone interdite (mkv)

Des catastrophes pas si naturelle que ça (flv)

Documentaire de l'agence CAPA diffusé sur FR3 (wmv)

Débat avec PPDA sur FR3 (wmv)

Audition du préfet au sénat (flv)

Vous pouvez lire toutes ces vidéos avec VLC
Vidéos
Suite à une mise à jour, certaines vidéos ne sont plus accessibles sur le site, nous y travaillons et rien n'est perdu. Si toutefois vous souhaitez en voir une en particulier envoyer l'adresse de la page concernée à contact@lafautesurmer.net nous la traiterons en priorité. Merci